Courrier des lecteurs

Que nous prépare Adolph Trump maintenant ? (Oups ! Je voulais dire "Donald", bien sûr )

Vendredi 22 Juin 2018 - 11:19

Il a rencontré l’autre cinglé de Pyong Yang et ils ont dû bien se marrer, ces deux archi-fous, tous deux prêts à faire péter la planète en se foutant du tiers comme du quart. Tellement à l’Ouest qu’ils sont bien les seuls à croire que nous sommes dupes.

Il a ses idées sur l’immigration, le Donald-Fuck ; chacun a la sienne. On peut en discuter des centaines d’heures durant, personne ne sera jamais d’accord avec son voisin.

Perso, je pense qu’il vaudrait mieux aider les immigrants à être heureux chez eux car personne ne s’exile de gaieté de coeur. Il suffit juste d’éradiquer la pauvreté, la misère, les épidémies, les guerres, le palmier à huile et les tyrans.

Toutes choses possibles au demeurant ; seul le désir d’y parvenir manque.

Vous pensez bien que les multinationales pharmaceutiques ne vont pas aider à l’élimination de la maladie dans ces mines de pognon que sont pour eux les pays pauvres !

Vous pensez bien que les multinationales agroalimentaires ne vont pas renoncer à vendre du poulet gonflé à la pompe-vélo et aux merdes chimiques, dans ces mêmes mines de pognon que sont aussi ces pays souffrant de sous-nutrition !

Là, pour en revenir à l’immigration, Trump a décidé de séparer parents et enfants. On n’est pas plus monstrueux.

Tout le monde est contre. Même la first bimbo est contre.

Tant qu’il y est, pourquoi ne crée-t-il pas de camps d’internement puis d’extermination ? Ça s’est déjà produit, il n’y a guère.

Et après, que va-t-il nous pondre, cet Adolph au petit pied ? Une interdiction de mariage mixte ? Histoire de ne pas contaminer sa race blonde ? La stérilisation forcée de tout ce qui n’est pas blanc ?

Cet homme est dangereux, on ne le dira jamais assez.
Jules Bénard
Lu 1073 fois



1.Posté par JORI le 22/06/2018 11:29

"Il suffit juste d’éradiquer la pauvreté, la misère, les épidémies, les guerres, le palmier à huile et les tyrans.", on n'arrive déjà pas à supprimer la dingue, la misère et les profiteurs à la tête de nos collectivités sur notre île, alors ailleurs dans le monde, je rigole!!.

2.Posté par Ah bon.... le 22/06/2018 11:41

extrait de l'express
" Le Pentagone va se préparer à héberger sur des bases militaires 20.000 enfants migrants entrés sur le territoire américain non-accompagnés, à la demande du ministère américain de la Santé.

Le Pentagone ouvre ses portes à des milliers d'enfants séparés de leur famille. L'initiative vient du ministère américain de la Santé (HHS), a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'armée américaine.

"Le HHS a demandé au ministère de la Défense de déterminer ses capacités à fournir jusqu'à 20.000 lits temporaires pour des enfants étrangers non accompagnés sur des installations militaires", a indiqué à l'AFP le lieutenant-colonel Jamie Davis.
Construire de nouvelles installations

Dans son décret signé mercredi pour mettre un terme à la séparation à la frontière des familles de migrants clandestins, Donald Trump avait donné l'ordre au ministère de la Défense de mettre, si nécessaire, à disposition tout bâtiment pouvant être utilisé pour loger des migrants, voire de construire de nouvelles installations.

Le ministère de la Santé envisageait depuis plusieurs semaines d'utiliser certaines des nombreuses bases militaires américaines dans le sud des États-Unis pour y loger les migrants mineurs arrivant seuls aux États-Unis pour y retrouver des proches. Quatre bases avaient été sélectionnées, dont trois au Texas et une en Arkansas. "....

3.Posté par NIVET le 22/06/2018 12:12

Bonjour Jules. Dans le registre de ces chefs malades qui nous gouvernent je t'enjoins à visionner sur YouTub la séquence du professeur italien Adriano Sagatori, psychiatre de renom italien :" Macron psychopathe" .

Amitiés,
Alain.

4.Posté par Miss Benard le 22/06/2018 12:21

"Il suffit d'éradiquer la pauvreté, la guerre....." C'est beau comme un discours de miss. Pourquoi n'avez-vous pas ajouté qu'on pouvait éradiquer les maladies. Bon sang! Vous êtes pour les maladies?

5.Posté par NIVET le 22/06/2018 12:32

2) Ah bon, vous pourrez trouver toutes les excuses à Trump, il n'en reste pas moins qu'il a séparé des enfants de leurs parents. Sa propre épouse s'en est trouvée offusquée. Aujourd'hui, Trump est revenu sur sa décision , il rassemble à nouveau les parents et les enfants MAIS, MAIS, voilà, les enfants étant confiés à une administration différente de celle gérant les parents immigrés, TRES nombreux sont les enfants qui n'ont pas retrouvé leurs parents.
Tout ceci est une manoeuvre politique visant à accélérer la construction du mur séparant le Mexique des USA.

A.N.

6.Posté par Lesseps le 22/06/2018 13:26 (depuis mobile)

Mon cher Jules, même registre que navet: lire :https://www.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170210.OBS5167/7-scandales-qui-accablent-francois-fillon-decryptes.html. Et dire qu’il y en a qui ont milité pour lui !! Hein Mr CIVET

7.Posté par Margoz lé amère la racine lé plate le 22/06/2018 15:43

oté Lesseps lé deux lé pareils le Nivet et le Bénard na point un pour rachète l'autre! le Nivet déjà c'est un cas alors bon mi çà va voir ailleurs i fatigue ici!

8.Posté par Margoz lé amère la racine lé plate le 22/06/2018 16:06

zot na pas zaffair pour faire zot case le Nivet pour allé occup Trump, qui en fout de lu comme de son premier dollar,!

9.Posté par A mon avis le 22/06/2018 16:41

"On peut en discuter des centaines d’heures durant, personne ne sera jamais d’accord avec son voisin."

dites vous Monsieur Bénard !
C'est bien pour ça que vous vous sentez obligé d'en rajouter une couche, pour faire bonne mesure après votre pote NIVET

10.Posté par NIVET le 22/06/2018 17:18

Lesseps, A mon Avis, Margoz le cerveau lé plate,.....Merci !
Coluche aurait dit de vous: "il y a quelque part une poésie de la Bêtise "!
Continuez à nous bercer.

A.N.

11.Posté par Lesseps le 22/06/2018 17:34

NIVET et Benard les muppets de zinfos :)

12.Posté par JORI le 22/06/2018 18:00

9.Posté par A mon avis le 22/06/2018 16:41
++++1

13.Posté par Choupette le 22/06/2018 19:13

Pour répondre à votre titre, je vous rassure tout de suite : Trump n'a rien à foutre d'un shithole comme nous ... .

Mais si vous allez chez lui, et que vous daignez entrer par la porte prévue à cet effet, il est prêt à vous accueillir.

14.Posté par klod le 22/06/2018 20:40

et pendant ce temps là , la marion dit le pen -maréchal inaugure une fac d'extreme droite , c'est mieux ? la France à la dupont la joie - poujade le retour a sa fac ..................... la framce triste et mortifère . .

15.Posté par Pierre Balcon le 23/06/2018 07:56

Le cliché est daté de la nuit du 12 au 13 juin 2018 : il montre une petite fille en larmes au côté de sa mère face aux autorités américaines.
Cette photo a fait le tour du net , comme symbole de la politique de «tolérance zéro» de l'administration Trump.
Reprise par le Time, dans son édition du 2 juillet, cette photo de l'enfant a même été détournée par le magazine américain et mise en face de l'imposant Donald Trump, avec le message ironique : «Bienvenue en Amérique.»
Libération a enquêté sur l'histoire réelle de cette petite fille , prétendument séparée de sa mère.
En fait cette petite fille a été emmenée avec sa mère, par les autorités, et envoyée avec elle dans un centre de l’Immigration and Customs Enforcement (ICE) au Texas , en attendant la fin de la procédure pénale .
La mère et sa fille n'ont donc jamais été séparées .
La fille s'appelle Yanela et est âgée d'un an et 11 mois. Sa mère aurait voulu quitter le Honduras avec sa fille sans avoir prévenu le père.

16.Posté par NIVET le 23/06/2018 11:23

15)

OUI, Pierre,. Et en matière de communication, les journaleux nous ont habitués à ce genre de montage Ià ; Il n'en reste pas moins que les fais sont là : Trump a bien eu cette sordide initiative de séparer parents et enfants.

Cordialement.

A.N.

17.Posté par A mon avis le 23/06/2018 11:58

@ 15 Pierre Balcon :
Et alors, où est le problème ?
Le montage photo de la couverture du journal illustre parfaitement la posture de Trump vis à vis des migrants !

L'explication que vous présentez comme un scoop a aussi fait le "tour du net" !

18.Posté par GIRONDIN le 23/06/2018 13:36

Avant, cette loi existait mais n'était pas ou peu appliquée
La loi était déjà en vigueur sous l'administration de son prédécesseur Barack Obama, mais rarement appliquée. Jdd

19.Posté par Margoz lé amère la racine lé plate le 23/06/2018 14:20

le peu dentelles dit Bénard et le Nivet, zot lé fort pour saut sur zot stylo et traiter çà lé pas de zot avis de cerveau plate, ben si la not lé plate çà que zot ben lé bien mol....voilà la un article tiré du Figaro

"Bienvenue en Amérique.» En pleurs, Yanela Varela, 2 ans, fait la couverture de Time de cette semaine. Dans un photomontage sur fonds rouge, un président des États-Unis mesurant trois fois sa taille toise la jeune hondurienne apeurée. La photo de la fillette a été prise le 12 juin dans la ville de McAllen, au Texas, par John Moore, un photographe qui a obtenu le prix Pulitzer et travaille pour l'agence Getty Images. Elle est vite devenue sur les réseaux sociaux une icône, symbole de la douleur provoquée par la séparation des familles. L'image a même contribué à déclencher des donations d'un total de plus de 18 millions de dollars à une association texane d'aide aux migrants appelée RAICES.
Sauf que la jeune Yanela Varela n'a jamais été séparée de sa mère, contrairement à ce qu'affirmaient plusieurs articles. Au Honduras, la responsable de la Direction de protection des migrants au ministère des Affaires étrangères, Lisa Medrano, est formelle. «La fillette, qui va avoir deux ans, n'a pas été séparée», explique-t-elle à l'AFP. Le père de l'enfant, Denis Varela, a aussi confirmé au Washington Post que sa femme Sandra Sanchez, 32 ans, n'avait pas été séparée de Yanela et que les deux étaient actuellement retenues dans un centre pour migrants de McAllen, au Texas. «La petite fille n'a pas été emmenée en larmes par des agents de la police frontalière des États-Unis, sa mère est venue la chercher et elles ont été emmenées ensemble», a été contraint de reconnaître le Time.
Pour autant, le magazine a choisi de maintenir sa couverture jugée trompeuse par la Maison-Blanche. «La photographie du 12 juin de la petite Hondurienne de 2 ans est devenue le symbole le plus visible du débat sur l'immigration en cours aux États-Unis et il y a une raison pour cela», a affirmé dans un communiqué aux médias américains le rédacteur en chef de Time, Edward Felsenthal. «Dans le cadre de la politique appliquée par l'administration, avant son revirement de cette semaine, ceux qui traversaient la frontière illégalement étaient l'objet de poursuites criminelles, qui entraînaient à leur tour la séparation des enfants et des parents. Notre couverture et notre reportage saisissent les enjeux de ce moment», argumente Edward Felsenthal.

les grands intellectuels i ferait mieux aller cachette......!

20.Posté par Pierre Balcon le 23/06/2018 15:52

Chomsky l'avait constaté : les esprits "moyens" sont plus sensibles à la propagande que les demeurés . Les premiers se sont vus dans leur formation inculquer un cadre de pensée qui les rend plus aptes à accueillir les infos judicieusement formatées ;, paradoxalement les seconds ne peuvent se fier qu'à leur bon sens qu'on enseigne plus dans les universités
.
Les réactions à cette info illustrent parfaitement ce paradoxe.

En réalité dans cette affaire on n'a pas " séparé" les enfants de leurs parents . En droit américain , comme d'ailleurs en droit français , les enfants mineurs ne suivent pas leurs parents quand ils sont incarcérés , peine qui est prévue dans le code pénal américain pour le délit d'entrée illégale sur le territoire . Et ce n'est absolument pas Trump qui a rappelé cette disposition mais son Ministre de la Justice qui au début mai a refusé des aménagements en précisant d'ailleurs que la loi avait été votée ainsi par les ..démocrates . Trump ;, qui aux termes de l'art 2 de la Constitution américaine n'a absolument pas le pouvoir de légiférer en la matière n'a fait que "commenter" en indiquant qu'il approuvait la mesure puisque tel était le droit voté par le Congrès ( d'avant son entrée en fonction ) .

Au final Trump n'aura fait que prendre un "décret" accordant une dérogation à l'application d'une mesure judiciaire mais qui aura pour effet d'incarcérer les enfants avec leurs parents et non pas de libérer leurs parents, ce que Trump n'a pas le pouvoir décider , et les bobos gogos sont contents ..

21.Posté par Pierre Balcon le 23/06/2018 16:01

En voilà un , qui n'appartient pas à la première promotion de la nouvelle université lyonnaise de Mme Maréchal et dont la création est applaudi par Klod et qui , en même temps ,s'est mis en Marche !


Les sénateurs ont adopté le 21 juin un amendement de Thani Mohamed Soilihi (La République en marche-LREM) adaptant les conditions d’acquisition de la nationalité française par le droit du sol à Mayotte.

Thani Mohamed n'a eu les honneurs ni de Paris Match ni du Time , forcément il est du bon côté .

22.Posté par NIVET le 23/06/2018 17:12

20) Pierre, je souscris à ton commentaire. Ceci dit, tu auras remarqué que nul quotidien dit indépendant ne développe ta démonstration. Pourquoi ? Parce que l'homme de base comme moi n'a pas accès,pour cause de
manque formation, à ce type d'info d'ordre juridique. Ensuite, parce qu'il y a eu quelque part carence des services juridiques américains qui ont exhumé cette vieille loi dans l'intérêt de Trump. Dicktat oblige !
Il n'en reste pas moins que 1) la loi a fait pshitt, 2) que contre vents et marées, Trump a du faire marche arrière.. 3) Trump, a force de marteler l'opinion publique avec son mur mexicain a vu le boomerang lui revenir sur la g.....

Cordialement,
Alain.. .

23.Posté par Margoz lé amère la racine lé plate le 23/06/2018 17:57

ben si de vot balcon vi peut balance un seau d'eau sur le navet pour faire pousser un peu d'humilité ben on aura gagné....mais là c'est mal barré.tant la tête lé enflé.....!

24.Posté par Pierre Balcon le 23/06/2018 18:55

Trump n'a absolument pas fait marche arrière puisqu'il n'y avait aucune décision antérieure de sa part , juste un commentaire !!!
Il a pris un décret présidentiel qui autorise la rétention des enfants avec leurs parents , drôle de marche arrière ...

25.Posté par Pfff le 23/06/2018 20:02 (depuis mobile)

Ben lé mal barré quand zot n'a affaire à un navet qui se croit beau fort et hélas intelligent.... Laisse tomber marmailles n'a mieux à lire perd pas zot temps ici

26.Posté par Ah ah ah le 23/06/2018 20:05 (depuis mobile)

Oyé mec met la en veilleuse t'as tout faux. Va lire Tintin et Milou et tais toi 😂

27.Posté par Ah ah ah le 23/06/2018 20:33 (depuis mobile)

Ben il y a du boulot avec certains..... Bon vais cultiver le navet mais bon c'est perdu d avance!

28.Posté par klod le 23/06/2018 20:40

balcon et le cynisme .............ha , c'est un ex "haut fonctionnaire" .ha "les "hauts" c'est pas des hurlevents , mais c'est ceux qui se sont crus "haut" ................ .............. ................... on koné les manipulations médiatiques pour "faire pleurer" .............. , balcon ne nous apprend RIEN !!!!!!!!!!!!!!

MAIS sur le fond .beurk!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ( je synthétise!!!) du nouveau balcon ?

29.Posté par L''homme de base le 23/06/2018 21:05 (depuis mobile)

Il ferait mieux de réfléchir avec sa tête qu''à la ramener à son nombril tant il est vrai que reconnaître qu''on s''est trompé n''est pas forcément à la portée des ceux qui se croient les plus intelligents même là c''est pas gagné...
😙

30.Posté par margouillat974 le 23/06/2018 21:27

Après tous vos jugements de valeur, Trump, président américain, est le seul qui réellement s'attaque aux disparitions de mineurs, qu'ils soient américains ou immigrés, le seul qui n'admette pas la disparition d'enfants sur son territoire, le seul qui menace réellement les réseaux pédophiles et qui encourage les investigations et la punition des prédateurs sexuels . Quelques " hauts du panier" sont détenus, interrogés.

15 000 gosses en Europe ont disparu des écrans après leur inscription de demande d'asile ; que sont-ils devenus, et qui s'en soucie?

31.Posté par NIVET Alain le 23/06/2018 21:38

24) Pierre, Trump a pris un décret autorisant la RETENTION (qui n'est pas la DETENTION) des enfants avec les parents. Il a ainsi, grâce au tôlé international provoqué, renoncé à séparer les enfants des parents.( Il est exact que la loi sur la rétention est antérieure à cette affaire)

Encore aujourd'hui, certains enfants n'ont pas retrouvé leurs parents. L'Administration qui les gère est différente de l'Administration pénitentiaire…..Alors gros couac.

Cordialement,
A.N.

32.Posté par A mon avis le 23/06/2018 22:46

@10 NIVET : que signifie "le cerveau lé plate" ?
Vos connaissances en anatomie laissent beaucoup à désirer.
Si vous aviez été un peu moins ignare dans votre volonté d'insulter, vous auriez pu parler d’encéphalogramme plat !

33.Posté par vanille le 24/06/2018 07:55

KLOD
la framce triste et mortifère . .
Car jaune T direction Gillot et va voir ailleurs si l'herbe est verte ! Arrête un peu de nous saouler avec tes commentaires hors sujet.

34.Posté par Zarin le 24/06/2018 10:02

@9.Posté par A mon avis le 22/06/2018 16:41
"On peut en discuter des centaines d’heures durant, personne ne sera jamais d’accord avec son voisin."

"Sourions" ?

L'histoire du thé

En des temps très anciens, on ne connaissait pas le thé en dehors de la Chine. Des rumeurs quant à son

existence étaient parvenues aux oreilles des sages et des moins sages des autres pays, et chacun

essayait de découvrir ce que c’était en fonction de ses désirs ou de l’idée qu’il, s’en faisait.

Le roi d’Inja (« ici ») envoya des ambassadeurs en Chine et l’empereur de Chine leur offrit du thé. Mais

comme ils voyaient les paysans en boire aussi, ils en conclurent que ce n’était pas une boisson digne de

leur maître royal ou, pire encore, que l’empereur de Chine essayait de les tromper en faisant passer une

substance quelconque pour le breuvage céleste dont ils avaient entendu parler.

Le plus grand philosophe d’Anja (« là ») réunit toutes les informations qu’il put recueillir sur le thé

et en conclut qu’il s’agissait là d’une substance qui existait bien, mais en très petite quantité, et

qu’elle était d’une autre nature que tout ce qu’on avait connu jusque-là. N’en parlait-on pas en effet

comme d’une herbe, comme d’un liquide, tantôt vert, tantôt noir, amer parfois et parfois doux ?

Dans les pays de Koshish et de Bebinem, les gens, pendant des siècles, essayèrent toutes les herbes

qu’ils purent découvrir. Beaucoup s’empoisonnèrent et tous furent déçus. Car personne n’avait introduit

le thé dans leur pays et ils ne pouvaient donc le trouver. Ils burent aussi tous les breuvages qu’ils

purent préparer, mais sans succès.

Dans le territoire de Mazhab (« sectarisme »), un petit sac de thé était porté en procession devant le

peuple lorsqu’il se rendait aux lieux du culte. Personne ne pensa jamais à y goûter. Et pour cause :

personne en fait ne savait comment s’y prendre. Tous étaient convaincus que le thé avait par lui-même

une qualité magique. Un sage leur dit : « Versez de l’eau bouillante dessus, ignorants ! ». Ils le

pendirent et le clouèrent au pilori puisque ce qu’il leur disait de faire impliquait, croyaient-ils, la

destruction de leur thé. Cela prouvait assez qu’il était un ennemi de leur religion.

Avant de mourir, il avait pu transmettre son secret à quelques-uns et ceux-là réussirent à obtenir du

thé et à le boire en secret. Lorsqu’on leur demandait : « Que faites-vous ? », ils répondaient : « Ce

n’est qu’un médicament que nous prenons pour une certaine maladie. »

Et il en était ainsi partout dans le monde. Certains avaient vu du thé pousser mais ne l’avaient pas

reconnu. D’autres s’en étaient vu offrir mais ils avaient pensé que c’était là une boisson pour les gens

du commun. D’autres encore en avaient eu en leur possession mais ils l’avaient idolâtré. En dehors de la

Chine, très peu de gens en buvaient et encore le faisaient-ils en secret.

Alors vint un homme de connaissance qui déclara aux marchands de thé, aux buveurs de thé et à tous les

autres : « Celui qui goûte, connaît, celui qui ne goûte pas, ne connaît pas. Au lieu de parler de

breuvage céleste, ne dites rien, mais offrez-le dans vos banquets. Ceux qui l’aiment en redemanderont.

Ceux qui ne l’aiment pas montreront par là-même qu’ils ne sont pas faits pour être des buveurs de thé.

Fermez la boutique des palabres et du mystère. Ouvrez la maison-de-thé de l’expérience. »

D’étape en étape, en apporta le thé par la Route de la Soie et chaque fois qu’un marchand qui

transportait des pierres précieuses, du jade ou de la soie, s’arrêtait pour se reposer, il faisait du

thé et en offrait aux gens qui se trouvaient là, qu’ils connaissent ou non la réputation du thé. C’est

là l’origine des chaikhanas, les maisons-de-thé qui furent ouvertes tout le long de la route qui va de

Pékin à Boukhara et à Samarcande. Et ceux qui goûtaient, connaissaient.

Tout d’abord, remarquez bien, seuls les grands et les prétendus sages recherchaient le breuvage céleste

et s’exclamaient : « Mais ce ne sont là que des feuilles séchées ! », ou bien : « Pourquoi fais-tu

bouillir de l’eau, étranger, quand tout ce que je te demande, c’est le breuvage céleste ? », ou bien

encore : « Comment puis-je être sûr que c’est du thé ? Prouve-le-moi. Et puis la couleur de ce liquide

n’est pas dorée, comme on l’a dit, mais ocre ! ».

Lorsque la vérité fut connue et que le thé fut apporté pour tous ceux qui voulaient le goûter, les rôles

furent renversés et les seuls redire ce qu’avaient proféré les grands et les savants furent les idiots

complets. Et il en est ainsi encore aujourd’hui.

Ce conte est tiré des enseignements du Maître Hamadani (mort en 1140) qui enseigna le grand Yasavi du

Turkestan.

1967 © by ldries Shah.

1979 © Le Courrier du livre pour la traduction en langue française.

35.Posté par Zanzibartoi le 24/06/2018 10:09

Le problème surtout c'est que vous n'arrivez même pas à la cheville
de Trump et il méprise des gueux....

36.Posté par betimmonde le 24/06/2018 10:53

Dupont la Joie connait la vie mieux que toute grosse tete qui parade sur les écrans où s'épanche dans les journaux . il n'a pas l'intellect en feu ,boosté par les opiacés . Il a les pieds sur terre . Il ne met pas son bon coeur en parade quand il vient secourir son voisinage en danger .Il accueillera chez lui petit Pierre dont le Père Yves ;brave paysan sans le sou et endetté,vient de se pendre dans la grange plutot que de recevoir chez lui Moktar ou Ahmed fugueurs du Maroc ou de Tunisie .

37.Posté par A mon avis le 24/06/2018 11:19

34 Zarin :
"Fermez la boutique des palabres et du mystère. Ouvrez la maison-de-thé de l’expérience. »
....
Lorsque la vérité fut connue et que le thé fut apporté pour tous ceux qui voulaient le goûter, les rôles
furent renversés et les seuls à redire ce qu’avaient proféré les grands et les savants furent les idiots
complets. Et il en est ainsi encore aujourd’hui."


Et il en est ainsi encore aujourd’hui, comme l'illustrent certains auteurs compulsifs du "courrier des lecteurs" de Zinfos !

38.Posté par Lesseps le 24/06/2018 11:45

@ NIVET : on écrit tollé et non tôlé ... le niveau de l’ancien éducation nationale est affligeant...

39.Posté par NIVET le 24/06/2018 12:59

38) Merci de votre remarque. Vous n'avez rien à faire ? Et quelle chance d'être parfait en orthographe et en grammaire /conjugaison.

Mais nous ne sommes pas sur ce site pour des corrections , mais pour émettre un avis sur le sujet traité.
Le vôtre ?

A.N.

40.Posté par betimmonde le 24/06/2018 13:32

la droiture en orthographe m Nivet souligne une droiture de l'esprit . M ; Nivet .Le respect des signes ,en effet ,n'est pas donné à tous .

41.Posté par NIVET le 24/06/2018 15:13

40) BI je me suis adressé à Lesseps ! Lesseps, Bêteimmonde même hydre ?
A.N.

42.Posté par betimmonde le 24/06/2018 19:48

gardez votre sang froid M Nivet..Quand on s'expose au public on se livre à des jugements.Toute bonne critique peut vous instruire .IL EN EST DE MEME POUR TOUS .

43.Posté par NIVET le 25/06/2018 17:06

40) BI Juste pour votre culture :lorsque vous relisez votre texte à fin de corrections éventuelles et avant envoi, vous faites une LECTURE dite MEMORIELLE . . Votre cerveau connait le texte et anticipe sa lecture. En gros, il en fait une lecture globale....pas dans le détail ! D'où quelques oublis......

A.N..

44.Posté par betimmonde le 26/06/2018 08:41

43-- ""Comme en termes savants ces choses là sont dites ! "Poudre aux yeux ,vous dis je

45.Posté par comment botter en touche le 26/06/2018 11:46

Pourquoi se relit-on?
Réponse: pour faire des corrections éventuelles.
CQFD

46.Posté par youssef boutrefas le 26/06/2018 13:47

tout ce que est decrit c'est la VILLE. c'est la ville qui crée ce genre d'individus ce genre science . la ville c'est comme ça. tu l'ellimine la planete sera calme tranquil. tu entend la moucheuuuu voler comme le dit Sanchez dans le jeu video DESPARADOS WANTED DEAD OR ALIVE...

chaque chose dans la nature a sa personne. La bouse de vache large comme une tarte de gateau encore chaude et fumante en pleine hivers il ya son soldat "''le bousier'' ils attendent qu'elle se refroidit et qu'elle se raffermisse et hope tous dans la bouse et l'attaque commence. des boules se font former. on les enroule et les transporte ailleurs.

donc ces hommes politique du 21 siecle sont apaprue suite a la formation de la grande bouse qui est la ville. les bousiers politique sont entrain de rouler les boules et les enterer dans des troue pardon dans les budget des états . hahahahaha...dans la reunion en suise a Davos on dit ''la reunion des bousiers de la planete'' ils sont entrain de discuter sur la bouze de paris de londre de moscou de whashington de berlin et de tokyo

chez nous ya la recette de la sardine roulé en boule lorsque la peche n'est pas bonne et que la sardine et petite pour etre griller nos femmes la roule avec de l'ognon et a la riz en sauce tomate c'est super bon
on l'appelle la dolma. si tu en goute tu en veux toujours plus. pêndant que les bouziers a Davos roule la boule de la tarte de washington et de paris et de Nice nos femmes elles roule dans leurs pomme de mains des boulette de Dolma.
cette Dolma est redouté par les hommes car on pretend que la femme utilise la dolma pour l'infiltrer par de la magie noir. l'homme en mengenat la dolma va redevenir un toutou tout ce que desirera la femme il le fait venir..''ma cherie j'ai mangé la dolma je vais dire adieu a ma tete, je vais redevenir ton ombre ton chien ton toutou'' n et lorsque tu vois un homme marcher derrière sa femme on dit ''le pauvre elle l'avait dolmatisé''

allez les reunionien s Dolmatisez vous si vous avez de la sardine ..sinon a Davos laisser les bousiers faire leur travail..ça va peter un jour ils vont droit au mur ET.....sans AIRBAG ...hahahaha

http://www.cuisine-dz.com/viandes-poissons/boulettes-de-sardines

https://www.youtube.com/watch?v=L7ur3YvjKTM

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter