MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Quatre questions aux macroniens


Par Zinfos974 - Publié le Samedi 27 Mai 2017 à 11:27 | Lu 1122 fois

Quatre questions aux macroniens
Bon dites moi les macroniens , après les filouteries de vos idoles  en Bretagne et  en Normandie et,  à La Réunion,  celles de Thierry Robert qui a lui tout seul représente la figure paradigmatique de l'escroquerie  bienveillante , si nous passions aux choses sérieuses.

Donc Macron veut augmenter la CSG de 1,7 % sur les revenus bruts , soit 2% en moins sur le bulletin de salaire ou la pension. ..

Cette nouvelle majoration portera la CSG- CRDS à 9,7% sur les salaires et à 8,8 % sur les pensions de retraite.

Donc votre héros veut concrètement abolir plus 100 ans de lutte sociale et socialiste pour imposer un impôt progressif , - fondé  sur le principe  que le riches doivent contribuer proportionnellement plus aux charges publiques que les pauvres - , et lui substituer subrepticement une « flat tax » ( impôt strictement proportionnel ) , comme en Russie et dans pas mal de paradis fiscaux .

Vous êtes pour ou contre?

Ne me répondez pas que ce n'est pas vrai . J'ai fait le calcul : un salarié célibataire qui gagne 26 918 € de salaires annuellement s’acquitte d'un impôt sur le revenu de 2 395 € , soit un taux moyen d’imposition de 8,9 % de ses ressources . La CSG sera donc pour lui près de 1 point au dessus du taux moyen du prélèvement d'IRPP. Et  pour ceux  qui  gagnent  entre le SMIC et  cette seconde tranche de  l’impôt sur le revenu , se sera pire : la  CSG  pèsera plus lourd  que  l’impôt  sur le revenu !

Donc vous voulez faire basculer la France dans le système de l''impôt proportionnel.

Mais pourquoi nous privez vous d'un débat démocratique sur cette question ? Ce  serait  normal  que ce  soit le peuple  qui  décide  de  cela, en toute  connaissance de cause , plutôt  que  quelques technocrates parisiens agissant  en catimini .

Et ne me répondez pas que c’est  une mesure  juste parce que les retraités modestes , gagnant moins de 1200 € de retraite mensuelle , et bénéficiant  à ce titre d’un taux  de CSG réduit  à  3,8 % , seront épargnés  par cette hausse . A 1201 € mensuel de retraite  est on riche ? Demandez aux lecteurs de Zinfos ce qu’ils en pensent .

Ne me dites pas non  plus  qu’au  moins la  CSG , inventée par Rocard , frappe tous les revenus , à la source , et que  donc  personne ne peut  y échapper . C’est un leurre ! Les revenus   dits « négociables » , fonciers , financiers  et  même  beaucoup de  salaires  dans les entreprises  dégageant de  confortables  bénéfices,  seront  ajustés à la hausse  à due proportion  .

Au total  ce seront  encore les classes  dites « moyennes  inférieures » ,   ceux  dont les revenus  sont  fixés  d’avance et  qui  sont  juste  au dessus  du minimum de  survie,  qui   paieront  l’addition. S’ajoutera  d’ailleurs  probablement   pour eux  à terme  une  augmentation  des  impôts  locaux,  pour compenser  l’exonération démagogique de taxe  d’habitation  pour les très bas revenus.

Paraît aussi que Macron veut abroger l'article 20 de notre Constitution qui indique que c'est le gouvernement qui détermine et conduit la politique de la Nation . Il voudrait prendre les choses en mains directement .

Dans son élan il s'interroge aussi sur le point de savoir si les titres IV et V de notre texte fondamental concernant  notre Parlement  , sont toujours d'actualité . En fait il voudrait nommer lui même les députés et les mettre aussitôt en congés, avec solde bien entendu  pour ne  pas  qu’ils  s’effarouchent d’entrée , tout ceci après leur avoir imposé de lui donner mandat pour légiférer à leur place par ordonnances . 

Il  a repris à d’autres grands  démocrates  qui l’ont précédé, un  drôle de concept pour désigner cette  assemblée  « godillot » : une « majorité présidentielle ». Jospin avait préparé  le terrain avec Chirac,  en  synchronisant l’élection du Président avec  celle  des députés.  Nos  deux  compères d’illustre mémoire ,  élus  pour le second avec au premier  tour   à peine  20% des  voix ,  n’avaient pas osé  avouer  que  comme  ça  on allait ne faire  qu’une  des  deux  élections et qu’à terme on  pourrait même envisager  de n’avoir  plus  qu’un seul  scrutin et donc  un  seul  chef.

Donc Macron , le téméraire, va achever  l’ouvrage  . Et  comme on est  jamais  trop  prudent, les députés  seront  recrutés  dans la  société  civile,  comme si les autres  venaient de la planète Mars.

Issu de la « Société  civile »  veut  dire en fait  débutant  et soumis  aux  technocrates  ayant fait l’ENA , l’exact  contraire d’un député  frondeur qui  s’aviserait d’empêcher le  gouvernement   de légiférer à sa guise.

Sage précaution après la réforme  constitutionnelle de  2008 que nous a  léguée  Sarkosy , dont  on a  caricaturé  la figure. On oublie  trop  cette réforme  démocratique qui permet  aux parlementaires  de mieux  maitriser  la procédure d’élaboration de nos lois.  Donc , marche  arrière  toute . Se  coltiner  des députés  pendant  6 mois ce n’était pas  une  sine  cure  . Mme  Bareigts  s’en souvient  avec sa loi  Egalité  réelle  que les députés  ont  fait exploser en mille morceaux  , notre  ministre se consolant  à la sortie de ce mauvais coup, euphémisé sous le terme de  « co  construction des lois ».

Toute cette tambouille et trituration  constitutionnelle des macroniens  se feront évidemment  sans  qu’on ait  été consulté réellement.

Ca  s’appelle  comment  quand  on modifie  la pratique constitutionnelle  sans  en référer  au peuple ?  Mitterrand , l’homme du ressentiment,   jaloux,  avait parlé de « coup d’Etat permanent » .

Ah et puis un dernier truc métaphysique qui me turlupine  . C'est quoi exactement la "bienveillance" , transposée dans le  domaine politique ? Un mot de ralliement  qu'on peut lire  partout dans vos textes sacrés . J'avais déjà entendu ça chez les scouts ou dans les sectes. Hollande nous avait  lui parler  d’Etat  exemplaire  qui le  fut si peu ! Mais là ,  avec  la  bienveillance  , je saisis pas .

L'augmentation de la CSG , le coup d'état permanent et le sponsoring sans faille  pour Macron  de grosse  boîtes et hélas de beaucoup de travailleurs pauvres et  crédules  , sont ils des actes de "bienveillance" ?

(1) On en apprend de bien  bonnes  cette semaine  dans le Palmipède  sur les techniques  d’optimisation  fiscale en Belgique ,  où se sont réfugiés  quelques illustres  macroniens , qui permet d’afficher un bénéfice de 665 000 euros et de régler un monstrueux impôt s’élevant à… 2 euros ! Gageons que pour eux  l’augmentation de la  CSG  n’est  qu’un détail de notre  histoire fiscale.
 
Pierre BALCON




1.Posté par GIRONDIN le 27/05/2017 12:28

Une question bête pour les ToUtEnMaCrOn:
ont-ils lu les résultats du 1er tour ?

Une question bête pour les New républicain baroiniste lokal:
Avez vous lu son programme après lu celui de fillon après avoir lu celui de sarko Paul nicolas bismuth?

2.Posté par JANUS le 27/05/2017 13:30

Cher Monsieur BALCON,

Je ne sais pas si je peux me définir comme "macronien", mais je dois avouer que ce "petit jeune" me plaît ...

Il me plaît pour son culot ...
Il me plaît pour son intelligence politique ...
Il me plaît pour son coté iconoclaste ...

Quand on cristallise une majorité, en étant critiqué à Droite ET à Gauche, c'est que l'on en doit pas être loin de la Vérité ...

Quand aux vérités que vous assénez, Monsieur BALCON, elles consistent à prendre deux ou trois propositions dans un Projet qui se précise, et qui va bien au-delà de ce que vous écrivez, pour en tirer des conclusions hâtives ...

On se recontacte dans six mois, Monsieur BALCON, et je suis intimement persuadé que votre discours aura alors changé sur ce jeune Président ...

3.Posté par JORI le 27/05/2017 14:03

Je ne vois pas dans votre calcul concernant le salarié célibataire la contre partie qui est la baisse des charges sur ce même salaire. Est ce une volonté de votre part pour tromper l'électeur et qui n'aura que vos propos en tête et parce que vous prétendez tout simplement ne dire que des choses justes???. D'ailleurs vous ne dites pas ce que fera la droite si elle est majoritaire à l'assemblée car le programme de votre fillon a volé en éclat suite à l'élection de macron.
"Paraît aussi que Macron veut abroger l'article 20 de notre Constitution", et où avez vous lu cette info?. Dans votre média qui est devenu favori après l'avoir pourtant critiqué dans l'affaire de votre fillon, le canard enchaîné??.
Même question pour "les titres IV et V de notre texte fondamental concernant notre Parlement " que vous évoquez comme des certitudes.
"les députés seront recrutés dans la société civile, comme si les autres venaient de la planète Mars" il est vrai que sous l'ère de votre fillon, c'était l'inverse, à savoir que c'était la société civile qui venait de la planète Mars, tant on lui fermait l’accès à l'assemblée. A moins de faire partie du sérail.
"On oublie trop cette réforme démocratique qui permet aux parlementaires de mieux maitriser la procédure d’élaboration de nos lois", rappelez moi alors combien de lois ont émané de l'assemblée sous Sakozix ??. Quand on sait que 80% des lois émanent en général du gouvernement et non de l'assemblée censée pourtant devoir nous représenter!!.
"Toute cette tambouille et trituration constitutionnelle des macroniens se feront évidemment sans qu’on ait été consulté réellement", et à quoi cela servirait il quand on sait que votre fillon, lui même avec Sarkozix, se sont assis sur les résultats du dernier référendum???.
Votre propagande est bien jolie mais mensongère malgré votre prétendue affirmation de ne dire que des choses justes!!.

4.Posté par KLOD le 27/05/2017 14:33

sacré balcon ................ fait gaffe balcon , certains s'écroulent , ça s'est vu !!!!!!!!!

5.Posté par y.féry le 27/05/2017 14:45

4 questions: 4 réponses

- La défaite fait mal.
- Les partis de gouvernement ont été défaits.
- L'avenir est encore plus sombre pour eux d'après les pronostics pour les Législatives.
- Alors tout est bon pour faire croire qu'on est capable d'avoir une revanche.

6.Posté par Pierre Balcon le 27/05/2017 15:14

à post 3

Huguette Bello dans ses œuvres complètes nous avait prévenus:
"quand on montre l'horizon à un imbécile il regarde le bout de votre doigt"

Jori faut suivre ! ce serait encore mieux d'ailleurs si vous preniez des vacances !

Il est question dans mon propos des mécanismes d'imposition des revenus : proportionnels ou progressifs . Là est la question
Vous choisissez quoi ?
Je ne vois pas ce que vient faire dans le débat le niveau réel du salaire payé qui est une autre question.
Par ailleurs je l'ai dit dans un précédent commentaire les fonctionnaires ne sont pas assujettis aux charges salariales maladie , donc la baisse éventuelle de cette catégorie de charges ne les concernera pas .
Les retraités non plus n'acquittent pas de charges sociales salariales ni les individuels etc..

Sur le transfert des charges sociales vers l'impôt c'est aussi une question essentielle qui n'a pas non plus été débattue . Elle a été imposée au peuple sans concertation par nos petits chefs technocrates.

à post 2

On rêve ! Entendre ça en France en 2017 de la bouche de gens qui n'avaient qu'insultes pour M Le Pen accusée de "fascisme"

En tout cas vous êtes mûr pour la dictature .
Dans cette catégorie j'adore Poutine ou Erdogan . Vous avez vu comme ils sont beaux et forts .
Le tsar de toutes les russies est même courageux devant les ours . Et le culot qu'il a eu d'annexer la Crimée
Quant à l'intelligence politique de Macron , laissez moi rire . Ce n'est pas lui qui a écrit le scénario mais ce sont les chefs d'orchestre des réseaux et des médias qui sont d'ailleurs les mêmes .
En plus Macron n'est pas du tout iconoclaste mais iconophile narcissique , surtout amoureux de son image et de celle de sa femme d'ailleurs .

En tout cas je note qu'un président bafoue notre constitution ne vous gêne pas .
Nous n'allons pas attendre passivement 6 mois . Il y a les législatives et ensuite la lutte citoyenne et syndicale.
.

7.Posté par nene le 27/05/2017 16:46

moi ce que je comprends pas quelque soit le président ,qui dit augmentation de taxes dit baisse de salaire ou de retraite mais la base du calcul d'impots reste le meme et on paye autant et meme plus

8.Posté par zean le 27/05/2017 16:56

l"etat vos pompe le maximum d'argent vous travaillez ,vous faites un crédit pour construire ou acheter une maison, tous les ans vous payez les taxes foncieres et d'habitation et quand vous donnez à votre enfant vous devez encore payer au prix fort les frais d'enregistrement

9.Posté par JORI le 27/05/2017 21:49

"Il est question dans mon propos des mécanismes d'imposition des revenus : proportionnels ou progressifs . Là est la question.Vous choisissez quoi ?", et que nous proposent vos amis de droite dont le programme a explosé en vol??. A croire que leur choix ne semblait pas être le bon!!. Et vous, du coup, vous choisissez quoi?. Je crois que c'est vous qui avez besoin de vacances!.
"Je ne vois pas ce que vient faire dans le débat le niveau réel du salaire payé qui est une autre question", c'est normal que vous ne voyez rien, malgré votre prétendue clairvoyance!!. Vous vous focalisez sur une seule proposition qui fait partie d'un tout à savoir redonner du pouvoir d'achat aux français. Rappelez moi, comment vos amis de droite comptent ils donner du pouvoir d'achat alors qu'ils vont à l'encontre du programme de votre fillon???.
Pourquoi me parlez vous des fonctionnaires car je ne crois pas que l'exemple que vous même prenez concerne un fonctionnaire!!.
"Sur le transfert des charges sociales vers l'impôt c'est aussi une question essentielle qui n'a pas non plus été débattue . Elle a été imposée au peuple sans concertation par nos petits chefs technocrates" et qu'en pensent vos amis de droite, si jamais ils devaient être majoritaires à l'assemblée???.

10.Posté par verolia le 28/05/2017 09:43

Ben au moins, lui tout comme Fillon avait prévu de le faire , ne touche pas aux salaires et primes de la fonction publique... !

11.Posté par margouillat974 le 28/05/2017 13:11

Et toutes ces ponctions supplémentaires des revenus de classes moyennes basses : ça servira à quoi, puisque l'état français ne réussit même pas à payer les intérêts de la Dette! L'état français emprunte pour seulement payer une partie des intérêts, ce qui veut dire que l'état NE POURRA PLUS JAMAIS REMBOURSER LES EMPRUNTS !!! A moins que pendant quelques temps, les travailleurs français renoncent à leurs salaires, leurs services publics , la recherche, bref, tout ce qui fait de la France, un état!

12.Posté par Pierre Balcon le 28/05/2017 15:21

à post 11

Contrairement aux ménages , les états ne remboursent jamais leurs dettes ( 1) , car contrairement aux personnes physiques, les états sont éternels et on ne peut exercer sur eux aucune contraire par corps . Et quand il y a de l'inflation ( ce qui n'est pas le cas actuellement ) la charge relative des emprunts en nominal s'amoindrit
En revanche les états peuvent agir à deux niveaux
1- éviter que leur dette ne s'amplifie , générant de nouveaux intérêts ( charge de la dette dans leur budget );
2- optimiser leurs charges d’intérêts ( actions sur les taux , par contrôle du capital emprunté , contention de la durée d'amortissement , limitation des risques pour les préteurs , etc.. )

(1) ils font ce que l'on appelle la" cavalerie" , c'est à dire qu'ils empruntent à nouveau pour rembourser le capital + intérêts : concrètement quand vous demandez à " réaliser" votre bon du trésor ( capital + intérêts ) , l'AFT émet aussitôt un nouveau bon ou une OAT de montant équivalent à ce que l'Etat vient de débourser , si possible avec de meilleures conditions .

13.Posté par margouillat974 le 28/05/2017 22:21

@ pierre Balcon: Et vous croyez que ça va durer encore longtemps? Savez-vous ce qu'il se passe en Grèce, Italie, Espagne? Pensez-vous que la France y échappera? Comme pour le pekin de base (le rachat de crédit), vous payer moins cher, mais plus longtemps: ce n'est que retarder l'échéance : A un moment ou un autre la corde du pendu est si serrée qu'il succombe. Quand le peuple a faim, ( je parle de FAIM, pas de retarder les vacances ou l'achat du téléphone pour le petit dernier) , personne ne peut prédire ce qu'il arrivera. Quand à l' "éternité " des états: laissez-moi rire, nous ne sommes plus qu'une province des états-"unis" de l'Europe. Vous ,grand maître en économie, géo-politique et agro-alimentaire, en êtes bien conscient que le président de la République Française ne peut rien décider pour l'état français, sans le consentement de Bruxelles, c'est à dire des 27 autres commissaires européens ( et surtout de la chancelière), et qu' aucun n'a les mêmes intérêts.

14.Posté par zorbec le 29/05/2017 13:32

@ Janus
Comme le Dieu aux deux visages, on peut être un "jeune président" et pratiquer une vieille politique ! Augmenter les impôts - les +2% sur la CSG on va la ressentir croyez-moi - c'est de la vieille politique. Tout comme l'embauche de vieux chevaux de retour (Bayrou, Le Drian, De Sarnez...) qui, d'une manière ou d'une autre ont conduit le pays en l'état dans lequel il se morfond aujourd'hui. Faire de la vieille politique, c'est aussi reculer sur le prélèvement à la source prévu en principe pour l'année prochaine. +2% d'impôts (CSG) et retenue à la source, les salariés et retraités risquent de faire la grimace. Alors, en vieux singe politique, Macron se dit que trop c'est trop. Il apprend vite le jeune...

15.Posté par Pierre Balcon le 29/05/2017 14:54

Affaire Ferrand suite :
l'avocat à l'origine de l'opération immobilière dénonce un "enfumage" de la part du ministre
Dans une interview donnée au Parisien, Me Alain Castel, l'avocat à l'origine de l'opération immobilière concernant la compagne de Richard Ferrand, revient sur le dossier, dénonçant un "enfumage" de la part de l'actuel ministre. "J'ai tout de suite compris la manœuvre. Richard Ferrand allait louer l'immeuble à la mutuelle et il allait s'enrichir avec tous les travaux à la charge de celle-ci. Il faut appeler un chat un chat", explique l'avocat aujourd'hui à la retraite.

16.Posté par Pierre Balcon le 29/05/2017 15:09

à post 14

Vous êtes bien naïf !
Tout ça n'est que manipulation .
Macron et sa bande ne reculeront pas sur le prélèvement à la source .

L'enjeu est trop important ! Il est double :

- accélérer les rentrées d'argent dans les caisses de l'Etat devenu impécunieux
- "dé- conscientiser" les contribuables sur la portée citoyenne du paiement de leur contribution aux charges communes de . De "déclaratif " qu'il est actuellement, il deviendra automatique, de telle sorte que demain on puisse moduler les niveaux de prélèvement sans que le corps social ne réagisse .
En plus la CSG , qui est une flat tax prélevée à la source se substituera progressivement à l'IRPP.
Tout bénef pour les hauts revenus !

Ils feignent d'hésiter pour ne pas effaroucher les électeurs avant les législatives .
Mais croyez moi au final on n'y coupera pas . Et plus vite que vous ne l'imaginez..

On commencera par les fonctionnaires pour lesquels c'est plus facile , vu que les payeurs seront aussi les percepteurs.
On enchaînera par les retraités pour les mêmes raisons.
Pour les salariés du privé il faudra d'abord avoir l'aval du MEDEF.

Ce qui me fout en colère c'est que ces réformes passent avec l'appui des socialistes qui sont même à l'initiative .
J'avais pensé jusqu'ici qu'ils avaient une conscience politique plus aiguë .
Eh bien je me suis complètement planté

17.Posté par zorbec le 29/05/2017 16:48

@ Pierre Balcon,
Croyez vous que je sois naïf ? Il fera ce qu'il a dit, mais en vieux politicien, il ne faut pas contrarier le peuple avant les élections ! Si les socialistes avaient une "conscience politique", cela se serait su depuis longtemps ! Les entourloupes de Mitterrand et de ses successeurs pour hisser le Front national à son niveau actuel montrent bien le cynisme et l'hypocrisie de ces gens-là. Sans oublier leur inclination pour l'argent alors même qu'ils disent le détester. Toute leur "science" politique s'ingénie à faire passer les électeurs pour des cons... Mais bon, certains en redemandent : faut-il pleurer, faut-il en rire ? font-ils envie ou bien pitié ?

18.Posté par y.féry le 29/05/2017 19:00

Pourquoi l'avocat n'a rien dit à l'époque?
La notaire des Mutuelles du Mans en charge du dossier déclare dans une interview accordée à Télégramme que tout a été fait dans la transparence. J'invite les zinfonautes à aller voir du côté de l'Obs.
Cela dit je ne défends pas Ferrand (il est assez grand pour cela). S'il y a eu délit d'initié, il faut que la justice s'en mêle. Mais pour cela, je ne suis pas trop au courant des affaires judiciaires, il faut me semble-t-il ( attention, je dis ça très humblement, je ne suis pas un "sachant" comme certains), il faut une plainte. Non?
Qui est la victime?

19.Posté par VIEUX CREOLE le 29/05/2017 19:02

A " JANUS " (Post 2 )

_ Permettez - moi de vous faire " une confidence " à défaut de vous donner un" conseil" ( je ne me le permettrai pas car vous avez suffisamment de "bon sens ) .. . Je pense que vous perdez votre temps à vouloir convaincre "L’ARCHÉTYPE MÊME DU MANIPULATEUR PATENTÉE " , d’abandonner " son jeu favori" !!! J'y ai définitivement renoncé le jour jour où un article du Quotidien "le Monde"!!!

Ce " MANIPULATEUR " Imbattable- à la Réunion- l sait tout , possède une science universaliste incroyable...Il se tient toujours prêt à humilier du haut de sa suffisance et de sa morgue des contradicteurs trop insistants ...
Ses longues diatribes verbeux , fumeux sont truffés de qualificatifs répétitifs ("ethnocentrés " pour les Citoyens locaux lambda ; "gauchos"," cocos" ,"socialos" pour ceux qui ne partagent pas les idées ou thèses ultralibérales ou simplement libérales) ...

_ Comment n'a -il pas été appelé par les" politiciens bien pensants" de la Bourgeoisie locale , VOIRE les Candidats de " la Droite ou de la " Droite dure" aux dernières présidentielles (Fillon qu'il a défendu "bec et ongles"notamment ) ! ??? CURIEUX : IL Y A COMME" UN HIC " ) !!!

_ CET ARTICLE du grand Quotidien " Le Monde" COMMENTAIT "l 'ouvrage - best-seller" co-écrit par deux Psychologue de renom : Robert VINCENT JOULE et Jean Léon BEAUVAIS , PUBLIÉ PAR Les Presses Universitaires de Grenoble " en 2016 . IL S'INTITULE :" Petit Traité à l'Usage des honnêtes Gens " - les Citoyens d'un pays : le nôtre en l'occurrence - !l Ces deux Psychologues ont aussi écrit ( toujours en collaboration) : 1 ) Soumission et Idéologie ", e t 2 ) "Soumissions librement consenties" aux "Presses Universitaires de France "!!! L

_ La lecture de ces ouvrages est d'une éloquence stupéfiante et effrayante ...

__JE VOUS LIVRE QUELQUES COMMENTAIRES DE LA PRESSE FRANCAISE :
1 ) " Le titre es t plus qu'exact . La "manipulation est observée sous ses angles scientifiques ,puis disséquée sous toutes ses utilisations pratiques " ( Challenges" ) ; 2) " Le plus fort , c'est que çà marche , même en Amour " ("Challenges") ; 3 )"un livre étonnant ,utile , indispensable qu'il faudrait inscrire dans les programmes scolaires , peut être même, avant le "Code de la Route "( "Annales des Mines"etc. !!!

_ " BONNE LECTURE SI VOTRE CURIOSITÉ A ÉTÉ PIQUÉ AU VIF !!!

20.Posté par y.féry le 29/05/2017 19:43

post 19: "Vieux créole"
Je vous comprends.

21.Posté par zean le 29/05/2017 20:02

pourquoi ils n'ont rien dit pour fillon avant et attendu qu'il soit candidat ?

22.Posté par Jean le 29/05/2017 23:37

Ce courrier des lecteurs est d'une telle malhonnêteté que son auteur devrait avoir honte.

Quelques petites explications à l'usage des lecteurs:

1°) L'auteur entretient (volontairement?) une confusion entre ce qui relève des cotisations sociales et ce qui relève des impôts. En effet, il faut bien comprendre que le Parlement vote deux budgets: celui de la Sécurité sociale, c'est à dire l'assurance maladie, le chômage et la retraite d'une part (pour 464 milliards d'euros au dernier chiffrage) et celui de l'Etat d'autre part (pour environ 416 milliards d'euros). Ces deux budgets sont, pour simplifier, étanches. Les cotisations sociales ne peuvent, sous aucun prétexte, servir à augmenter les fonds de l'Etat (l'Etat en revanche peut, lui, être amené à verser de l'argent à la Sécurité sociale sous certaines conditions). Il y a également une nuance très importante à comprendre: la Sécurité sociale est fondée sur une logique assurancielle, c'est à dire que pour bénéficier d'un droit il faut avoir versé de l'argent en proportion. Ce n'est pas la logique du budget général de l'Etat, où dans bien des cas les gens bénéficient sans avoir donné d'argent au départ. C'est important parce que le Conseil constitutionnel s'assure du respect de cette distinction en annulant systématiquement toute tentative de créer une cotisation progressive.

Donc cela signifie que lorsque Macron dit qu'il veut augmenter la CSG, c'est une escroquerie intellectuelle que de comparer ça à l'impôt sur le revenu. En réalité, ce qu'il fait, c'est qu'il substitue la CSG aux cotisations sociales. Or, c'est très important parce que contrairement aux cotisations sociales, la CSG pèse sur les revenus tirés du capital. Donc cette réforme est au bénéfice de ceux qui ont peu ou pas de capital puisqu'ils seront moins prélevés sur leurs salaires via les cotisations sociales et que si la CSG sur les salaires augmentera elle n'augmentera pas du même montant sur les salaires.

2°) C'est également un mensonge parce qu'en réalité le système français n'a jamais été progressif. Oui, l'impôt sur le revenu est progressif. Non, ce n'est pas la principale source de financement public: sur les 416 milliards d'euros de recettes du budget de l'Etat dont je parlais plus haut, l'impôt sur le revenu c'est 78 milliards d'euros, soit 19% environ du total. La TVA c'est 204 milliards environ. Soit quasiment la moitié. Et la TVA n'est pas progressive. Donc, oeil, poutre et tout ça.

3°) l'auteur ne semble pas savoir comment fonctionne une ordonnance. Certes, une ordonnance permet au gouvernement de légiférer à la place du parlement. Sauf qu'une fois le texte pris par le gouvernement, il doit être ratifié par le Parlement, qui a de nouveau le pouvoir de l'amender voire... de la supprimer. Je n'ai sincèrement jamais compris cette obsession avec les ordonnances comme une manifestation de la fin de l'autorité parlementaire: elle ne fait que décaler dans le temps cette autorité.

4°) à en croire l'auteur, seuls des personnes politiques ayant fait "carrière" sont à mêmes de discuter avec le Gouvernement. C'est une drôle de conception de la démocratie que de penser que seuls les initiés peuvent faire de la politique efficacement: dans ce cas, n'élisons que des parlementaires issus des hauts corps d'administration (tiens, Napoléon n'avait il pas déjà eu cette idée du choix démocratique fait sur une liste de notables validée par Paris?) et ne choisissons que des ministres issus du domaine qu'ils auront à gouverner: un policier ou un préfet à l'Intérieur, un juge à la justice, ... Par ailleurs, ça amènera peut-être les parlementaires à travailler autrement: plus en lien avec les experts de la société civile, avec des collaborateurs qui ne soient pas leur conjoint ou leur enfant, ...

23.Posté par Pierre Balcon le 29/05/2017 23:43

à Vieux Créole

Concentrez vous enfin .
Ne sombrez pas comme Jori dont la santé mentale m'inquiète chaque jour un peu plus .
Soignez la forme . Vous verrez le fond viendra tout seul !
Robert- Vincent JOULE et non pas Robert VINCENT JOULE
Jean - Léon BEAUVOIS et non pas Jean -Léon BEAUVAIS
-Manipulateur est du genre masculin , diatribe féminin , lecture féminin
-La Réunion porte une majuscule à " La" ,
-une science universaliste , qui se rapporte au salut par la grâce, ne doit pas être confondue avec une science universelle
- la lecture d'un ouvrage est assez rarement d'une éloquence stupéfiante et effrayante.

Quand je pense que vous avez été prof , j'en tremble pour les enfants .
Et vous devriez arrêter de lire " Challenges" qui est une revue ultra libérale et peut être même simplement libérale. C'est surtout d'ailleurs une revue complètement conne !

Pour le reste merci de votre bienveillance "macronienne".
On voit que tout le monde se porte déjà mieux depuis le 22 mai.
Les gens ont enfin retrouvé le sourire et leur bonne humeur naturelle.

24.Posté par y.féry le 30/05/2017 07:22

rectificatif à mon post 18

"la notaire des Mutuelles de Bretagne" et non du Mans.

25.Posté par Tanguy Proquo le 30/05/2017 11:48

Le pauvre Balcon dans ces délire devient assez clownesque.... Mais bon le pauvre vieux n'existe plus que par zinfos, clicanoo, et autres média de genre Ohé Ohé, y a t il du monde au balcon ? Vous pourriez pas vous occupez un peu de Madame qui se morfond. COMMENT PEUT ON ETRE TOUJOURS CONTRE CE QUI EST POUR ET POUR CE QUI EST CONTRE ? Eternel insatisfait ce boug là quel tristesse, bien à plaindre ce monsieur.

26.Posté par VIEUX CREOLE le 30/05/2017 11:59

A U " POST 23 " ! je confirme : Robert - Vincent Joule et Jean - Léon Beauvois ((et non "BeauvAis "
par suite d'une " coquille! ) : j'ai l'ouvrage sous les yeux .
Je ne sais pas si "votre santé mentale va si bien", je n'en suis pas si sûr : seul un Psy peut en juger ...

_ Pour le reste ,vous êtes toujours fidèle à vous-même et à" vos certitudes" et , "votre imagination débordante" : bonne continuation donc et merci Monsieur le Professeur Docteur es- lettres , en passant !! Je conserve" l'expression " éloquence stupéfiante et effrayante" qui vous déplaît tant : à chacun son style ._Je confirme "Challenges " est bien un Journal ultra libéral : je le lis de temps en temps sur internet comme d'autres médias ( je m'instruis comme je peux ) . Mais vous semblez en être un "lecteur assidu". ._FILLON a grand besoin d'un " Consolateur" et ... son manoir est assez vaste pour vous accueillir BYE , BYE , Monsieur le "Suffisant " ( je suis pas amateur de mcompétitions interminables de ping-pong ")!!!

27.Posté par Pierre Balcon le 30/05/2017 12:42

Marielle de Sarnez , l'actuelle ministre des Affaires européennes est sous le coup d'une enquête préliminaire du parquet de Paris pour «abus de confiance» concernant son attachée parlementaire lorsqu'elle était eurodéputée .
L'enquête dont on n'en a rien su , secret de l'instruction oblige , aurait été lancée il y a déjà plusieurs semaines.
Evidemment c'aurait été plus pratique si nous avions pu disposer d'un informateur syndiqué au palais , comme pour Fillon

28.Posté par JORI le 30/05/2017 14:14

23.Posté par Pierre Balcon le 29/05/2017 23:43
"Ne sombrez pas comme Jori dont la santé mentale m'inquiète chaque jour un peu plus", après prétendre ne dire que des choses justes ( voir post 22.Posté par Jean le 29/05/2017 23:37 qui semble en connaître aussi long que vous et avec qui je suis d'accord), après vous être vu médium ou clairvoyant, vous voilà psychologue!!. Il est vrai que beaucoup de malades ignorent ou ne veulent pas savoir qu'ils sont malades et vous faites partie de ceux là. Mais cela vous permet, vous le suffisant, d'insulter vos contradicteurs.
J'attends votre réponse à Jean le 29/05/2017 23:37

29.Posté par Pierre Balcon le 30/05/2017 14:56

à post 26

Cela aurait pu n'être qu'un détail mais cela résume en fait toute la pensée du "macronisme " , qui est à la politique ce que le "botulisme " est à la philosophie , c'est à dire une imposture médiatique , un néant intellectuel .

Donc !
Joule et Beauvois , dont Vieux Créole recommande à son nouveau camarade de nouveau club la lecture, ne sont pas en fait des psychologues , comme le suggère Vieux Créole, mais des psycho-sociologues , plus près de la sociologie que de Freud .

Que les "macroniens" narcissiques, introvertis ne se précipitent à la librairie Gérard ou l'Entrepôt pour trouver des thérapeutiques à leur névrose !

Ces deux chercheurs français s'inscrivent en fait dans la tradition de recherche américaine d'après guerre, marquée par les 2 grandes figures que sont Festinger et Lewin .

Le premier a créé concept de " dissonance cognitive" qui fait que pour ne pas se déjuger un abruti qui a voté Macron au premier tour sera tenté de voter Garcia au second .
Question de confort mental, pas de conviction politique .

Dans cette même logique manipulatoire Bayrou nous sert le hors d'oeuvre de la transparence, qui est présenté aux gogos comme le ticket d'entrée au banquet de la réforme totale déjà acquitté, pour nous inciter à rester à sa table jusqu'au dessert qui sera servi après les législatives ( technique du pied dans la porte , de l'escalade de l'engagement , appelez cela comme vous le voulez , moi j'appelle cela du " foutage de gueule ").

Et il y a des couillons d'anciens repentis du socialisme qui nous ont déjà trompés en 2012 et de nouveaux socio traîtres, qui non seulement tombent dans le panneau mais qui invitent leurs confrères à en faire autant et qui prétendent donner une base théorique à leur reniement .
PITOYABLE !!!!

30.Posté par Pierre Balcon le 30/05/2017 21:19

à Jean et Jori l'impatient.

Les gogos qui verront leur feuille de paie ou leur bulletin de pension baisser apprécieront le point de vue d’un chien de garde de la « macronie » qui , par souci de transparence , se fait appeler Jean, comme l’évangéliste, en moins mystique.
Le Jean reprend en fait les éléments de langage venus des gourous parisiens d’en haut , à l’usage des membres de la secte . La voisine très bobo, qui vote aussi Macron, me les a égrénés l’autre soir , exactement dans les mêmes termes que Jean .
Jean ne s’interroge absolument pas sur la pertinence de prendre dans la poche de Paul 2% net de son salaire ou de sa pension pour les mettre dans celle de Jacques. Non il voudrait nous embarquer dans un débat juridico financier sur la « chose » , dont au fond on se contrefout

1 : sur le statut de la CSG

Notre Jean qui a des idées avant- gardistes , chipote sur le statut de la CSG : est ce donc un impôt ou une charge sociale ? Tous les économistes assimilent la CSG comme un impôt à la source dans la mesure où elle en a les caractéristiques et que sa recette va d’abord dans les caisses du Trésor et non pas dans celle des URSAFF. Et les mêmes économistes soutiennent que l’on se dirige vers la fiscalisation des charges sociales , mouvement auquel participe le basculement vers la CSG.
Jean nous dit que l’allégement concomitant des charges sociales salariales compensera cette hausse . Oui, mais seulement pour les salariés du privé. Le gain net sera d’ailleurs pour eux dérisoire , soit 1,4 % de plus sur la feuille de paie , soit la différence entre 3,15 points de cotisations en moins, et 1,7 point de CSG en plus.
En revanche les gros perdants seront les 8 millions de retraités qui paient la CSG à taux plein ( 6,6 %) , les fonctionnaires qui ne sont pas assujettis aux charges salariales et les indépendants.
Jean ressort aussi l’argument de l’universalité du prélèvement CSG . Ceci est totalement faux : pour les bénéficiaires de revenus dits « négociables » et parmi lesquels les revenus du capital, la majoration de la CSG sera indolore pour deux raisons : parce qu’ils peuvent optimiser leurs placements et en second lieu parce que Macron prévoit d'introduire parallèlement un prélèvement forfaitaire de 30 % (prélèvements sociaux inclus), plus avantageux que l'imposition actuelle.
L’argument juridique de Jean est étrange : on se heurterait à l’impossibilité d’établir la progressivité de la CSG ou des charges sociale , catégorie à laquelle il la rattache. Donc le pauvre Macron serait obligé de nous l’imposer plein pot ! Mais on ne demande rien ! on ne veut pas d’augmentation de la CSG du tout . Et je vous assure en plus qu’il y a beaucoup de charges sociales dont la base de calcul est modulée par niveau , ce qui revient à établir une certaine progressivité des charges . Le risque juridique n’est pas où Jean le place. Si risque constitutionnel il y a pour la CSG, c’est parce que la question se posera de savoir si cette mesure frappera également tous les citoyens. La réponse est évidemment non.
Au passage Jean ouvre un autre front . On ne saura pas s’il défend la progressivité de l’impôt ou sa proportionnalité, mais il suggère que la mal est déjà fait et qu’on n’a qu’à continuer .Il confond les impôts directs et les impôts indirects. La TVA qui rapporte plus que l’IRPP est un impôt indirect et est une taxe qui n’est pas si proportionnelle qu’on veut bien le dire, dans la mesure où a été mis en place un mécanisme de taux différenciés pour alléger la charge sur les produits de première nécessité . Idem pour l’Octroi de mer . Et est ce franchement un argument que de dire que dire que la mal est fait pour accentuer encore l’injustice .
Nous autres , gens de l’ancien monde plus juste , nous défendons la progressivité de l’impôt ( tranches d’imposition ) et les mécanismes d’allégements ( quotient familial et exonérations diverses) .
Petit détail : je ne crois pas que le Parlement , quand il vote le budget de financement la sécurité sociale et l’ONDAM , se préoccupe des cotisations chômage qui relèvent du paritarisme et des retraites complémentaires , comme le laisse entendre Jean .

2- sur le fait de légiférer par voie d’ordonnances

Au fond les « macroniens » n’ont rien compris à la démocratie. Dans le système politique auquel les gens raisonnables tiennent , ce n’est pas seulement la décision finale qui compte , mais c’est aussi le processus de son élaboration . Chez les républicains il est fondé sur le débat . Et vous aurez remarqué qu’à l’Assemblée la publicité des débats est assurée .
Sous votre pseudo « bienveillance » sommeille en fait un fond de totalitarisme fascisant. Etre expéditif, c’est ça votre obsession. Et vous envisagez sans rire de défaire par ordonnances ce que les représentants du peuple ont établi il y a 6 mois !
Et dites moi connaissez vous , sous la 5ème république , une loi de ratification qui soit revenue en arrière. Donc on est dans la « démocratie à coup de marteau ».

3- sur la société civile

C’est un concept vide qui ne renvoie à rien , que vous avez inventé pour les besoins de la cause . Moi je ne connais que les citoyens et leurs représentants.
Vous vous trompez de régime . Les trois états c’est fini depuis 1789 .
Au fond derrière cet enfumage vous rêvez de parlementaires à la botte , des marionnettes avec derrière des technocrates qui tireront les ficelles et dont se remplissent déjà les cabinets.
Quand ils seront en place ils feront comme tous les autres ils voudront y rester. Voilà tout !
Et puisqu’il est question de démocratie , je voulais vous poser une question : comment fait un citoyen ordinaire pour participer au débat de terrain chez vous . Où est le siège social du nouveau parti , quelles sont les heures de réunion. Qui a rédigé votre programme , qui désigne les candidats investis ?

Allez vive le grand chef blanc et a bas le Parlement .

31.Posté par Jean le 31/05/2017 05:18

Mais monsieur Balcon, soyez un peu honnête dans vos propos...

D'abord vous faites mine de croire que le transfert de charge se fera entre catégories de la populations car certains (fonctionnaires, retraités, ... ) ne s'acquittaient pas de la CSG. Sauf que le programme du candidat à la présidentielle, confirmé par le Gouvernement dans la presse, a clairement dit que des mesures compensatoires seraient offertes aux indépendants et aux fonctionnaires. C'est marqué là: https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme/fiscalite-et-prelevements-obligatoires

Ensuite, concernant les retraites. Vous avez raison, au national, 40% des retraites ne seront pas concernées, ce qui signifie fort logiquement que 60% le seront à hauteur de 1,7 points supplémentaires. Sur une retraite de 1200 euros, ça équivaut à ... 20 euros et 40 centimes d'imposition chaque mois. Même en poussant à 2500 euros de retraites, on tombe à du 42,50 euros par mois. Ce n'est pas vraiment une apocalypse fiscale, sauf erreur. On verra bien par ailleurs si un geste est fait, ce qui ne m'étonnerait pas, mais sinon ça ne m'empêchera pas de dormir la nuit. Pourquoi? Parce que, personnellement, je ne suis pas fondamentalement attaché à l'idée d'une progressivité de l'impôt, de toutes façons. Pourquoi est-ce qu'un impôt doit être progressif au fond? Pour faire de la redistribution. Mais est ce que la redistribution ce n'est pas plutôt le rôle de la dépense budgétaire de l'Etat? Si l'impôt est proportionnel mais que le bénéfice qui en est retiré est équitablement redistribué, en quoi est-ce gênant?

Par contre, posons nous la question: à La Réunion, quelle proportion de retraités sont au dessus de 1200 euros de retraites? Et ben en fait, pas tant que ça, à cause de la structure même des revenus à La Réunion. D'après l'INSEE, en 2008 (seule année où ils ont fait ces calculs), 70% des plus de 50 ans à La Réunion touchaient moins de 1300 par mois, toutes sources de revenus confondues. (C'est ici, page 15 du document téléchargeable: https://www.insee.fr/fr/statistiques/1293971 ) Donc en réalité, c'est relativement peu de gens.

Quant à dire que les revenus du capital négociable pourront optimiser, oui, et? L'optimisation fiscale existe déjà, notamment dans les arbitrages sur les modalités de rémunération des cadres et dirigeants d'entreprise. Vous redécouvrez l'eau tiède. Ils optimiseront mais seront quand même, à la fin, plus imposés qu'avant.

Sur le risque juridique sur la CSG, ce n'est pas moi qui rattache la CSG aux cotisations sociales mais la Cour de justice de l'Union européenne, dans un arrêt de 2015 "Ruyter". Quant au principe d'égalité devant les charges publiques, ce n'est pas un argument en l'espèce: la CSG est déjà conçue comme ça et dans la mesure où il s'agit d'un basculement des cotisations sociales vers la CSG, et que les cotisations sociales sont déjà de base moins équitables que la CSG, je vois honnêtement mal le conseil constitutionnel censurer sur cette base. Mauvaise pioche.

Mais j'ai compris: vous êtes pour le statut quo, c'est à dire préserver (peut-être) les retraités mais surtout, surtout, ne pas faire participer les revenus du capital au financement de la sécurité sociale.

Concernant le petit détail, effectivement, c'est une erreur de ma part: j'ai confondu avec les accidents du travail. Les cotisations chômage sont déterminées par les partenaires sociaux.

2°) Non, je ne suis pas spécialement favorable à l'examen expéditif des lois, au contraire. Néanmoins, cela m'agace profondément qu'on diabolise à ce point une procédure. Je rappelle que c'est le choix des parlementaires que de ne pas débattre plus avant des ordonnances: ils en ont tout autant les moyens que sur une loi ordinaire. Et une assemblée qui revienne sur une ordonnance, non (mais c'est aussi parce que quand le gouvernement ne se sent pas en mesure d'obtenir la majorité pour le faire passer, il ne l'inscrit pas: le Gouvernement, et son secrétariat général particulièrement, "n'oublient" pas par hasard de déposer des textes de ratification... ) , mais en revanche qui l'amende c'est déjà arrivé à de nombreuses reprises. Par ailleurs, j'attire quand même votre attention sur une chose: il est aussi particulièrement rare qu'un projet de loi soit repoussé par le Parlement.Ce n'est pas spécialement une nouveauté et je ne suis pas convaincu que la soumission du Parlement à l'exécutif soit particulièrement plus marquée sur une ordonnance que sur n'importe quel autre texte.

3°) Je n'ai rien inventé du tout. Et pour vos questions, je vous invite à aller les poser à En marche, je suis sûr qu'ils ont des prospectus qui vous expliqueront ça très bien. Moi je ne suis ni militant, ni adhérent ni même soutien de ce parti (pour tout dire, le jour des législatives, il fera sans doute chaud, je serai donc sans doute en train de boire une boisson fraîche en me disant que l'isoloir est bien loin) , je n'aime juste pas la mauvaise foi dont vous faites preuve.

Mais je trouve cela purement extraordinaire de s'égosiller sur un Parlement bafoué, sur le rôle des cabinets de technocrates, de l'administration peuplée d'énarques honnis et de nous expliquer tranquillement qu'il ne faut au Parlement et au Gouvernement que des professionnels de la politique biberonnés à l'argent public depuis trente ans.

Puisque vous aimez tant à invoquer les mânes de 1789 et de "l'ancien monde plus juste", je rappellerai juste quelques faits: les premiers républicains avaient un profond mépris pour l'idée qu'on puisse vivre de la politique. Ils méprisaient les partis, qu'ils considéraient comme un mal temporaire le temps que la démocratie s'implante bien, et ne comprenaient même pas qu'on puisse prétendre vivre de servir le bien commun. Il a fallu l'arrivée des partis d'extrême gauche qui ont réclamé qu'on mette en place une indemnité permettant à des membres des classes populaires d'exercer un mandat tout en mangeant pour que les choses changent. Mais dans le même temps, la politique s'est progressivement professionnalisée, notabilisée et embourgoisée. En s'appuyant sur ces revenus, une carrière s'est progressivement développée et celle ci a fini par donner une assemblée absolument pas représentative. En effet, trois "corps" y sont sur-représentés: les avocats, les médecins et les enseignants. Ce sont en effet trois professions demandant un niveau d'étude, au contact visible de l'électorat et ayant une certaine maîtrise de son temps de travail. Et sociologiquement, ce déséquilibre est tel que c'est le point de vue de ces trois professions qui déséquilibre totalement les débats parlementaires.

Vous nous parlez d'une assemblée de spécialistes, de grands élus capables de lutter contre le Gouvernement. Mais c'est faux: qui peut croire une seconde que parce qu'un mec a trente ans d'expériences comme élu, il puisse lutter contre ne serait ce que le ministère des finances, son cabinet d'inspecteurs généraux des finances et ses quatre directions centrales? Rien que la direction du budget c'est 250 agents en centrale, quasiment tous cadres A ou A+. Il n'en a tout simplement pas les moyens, surtout avec une enveloppe pour payer ses collaborateurs de 9000 euros bruts: c'est l'équivalent du salaire d'un seul cadre A+ du Budget...

La vérité, c'est qu'un peu de fraîcheur fera du bien au Parlement, sous réserve que des moyens soient donnés pour que les parlementaires soient correctement équipés pour faire face à leur mandat, avec plus de fonctionnaires parlementaires, plus de collaborateurs parlementaires, ... Mais vous, ce qui vous intéresse, c'est que les vieux barons puissent repasser.

32.Posté par Pierre Balcon le 31/05/2017 14:36

à Jean

Vous nous fatiguez avec vos arguties
Dites les choses clairement enfin

Le gouvernement voudrait améliorer les salaires des actifs et dans le même temps rééquilibrer le financement de l'assurance chômage , à laquelle il a en plus promis démagogiquement de donner accès aux indépendants, sans les faire cotiser à due proportion .

Le candidat de la génération 2.0 voudrait que ses cadeaux électoraux ne lui coûtent pas un sous !

Or il n'a plus aucun levier d'action , ni réglementaire ni budgétaire. En fait il reconnaît par là l'état de faillite de la France qu'il avait contesté quand c'était Fillon qui en parlait .

Il ne peut ni ne veut donc ni augmenter le SMIC ni accorder un bonus de charges aux entreprises .
Il aurait pu s'attaquer au grand capital, mais on ne touche pas au grisbi de ceux qui l'ont fait élire .
Alors il a une idée géniale :
Prendre dans la poche des retraités ( faiblement mobilisés et qui descendent rarement dans la rue ) pour améliorer l'ordinaire des actifs .

A vous lire je conclus que vous êtes un fonctionnaire indexé et pour vous 40 € de cotisations mensuelles en plus , pris dans la poche du voisin, ce n'est manifestement pas un problème .
Pour un retraité normal ( ayant cotisé 42,5 ans ) bénéficiant d'une retraite de 2200 € concevez que ça puisse le révolter, quand il voit que les écarts de richesses continuent de se creuser ( lire à ce sujet Piketty) .



Et ce n'est pas la misère de l'autre qui le consolera comme vous l'y invitez .
Quel cynisme de votre part !
.
Tenez il y a Bernard Arnault qui n'a pas ménagé sa peine pour faire élire Macron et qui ne demanderait qu'à redevenir honnête : on apprend qu'il a planqué 22 milliards en Belgique pour ne pas payer d'impôts !

J'imagine que c'est de cette bienveillance là envers les copains de B Arnault , qu'En Marche veut nous intoxiquer .

Dans mon cas personnel ma compagne est au chômage et je suis contraint d'aider ma fille qui rame
comme beaucoup de jeunes dans la vie . Et on vient me dire que, je dois aider en plus les voisins , quand on va augmenter le salaire des actifs , y compris ceux qui touchent 5000 € par mois .

Macron lui même est sans doute sensible à cette manipulation qui ne vous empêche pas de dormir .Quand il était chez Rothschild il a émargé à 3,5 M€ en 3 ans
1,4% de plus de pouvoir d'achat , ça lui aurait fait 49 000 € de plus , pris dans la poche des retraités.

Mais de qui se moque- t- on ? Ma retraite pour laquelle j'ai cotisé serait donc trop élevée .

En Grèce c'est aussi comme cela qu'ils ont fait : taper sur les retraités ! A quand l'euthanasie?

Et tout ça avec l'appui des socio traîtres . Génial .

Quant au renouvellement de la classe politique , laissez moi rire ! Les vices de certains sortants ne font pas les vertus des nouveaux entrants.

En Italie on s'est rendu compte que les nouvelles recrues du "mouvement 5 étoiles " étaient encore plus corrompues que les anciens .On en est au moins à la 5 ème démission des conseillers municipaux de la mairie de Rome !

Non content de légiférer par voie d'ordonnance , en plus vous voulez fonctionnariser les collaborateurs parlementaires . Mais quelle ineptie . Au fond pourquoi disposer de députés . On n'a qu' à recruter plus d'agents de bureau , syndiqués à la CFDT, qui feront mieux l'affaire .

Je ne vois pas sincèrement ce que vient faire le qualificatif de" fraîcheur" dans un parlement . quelle niaiserie !

Allez continuez à bien dormir la nuit . Pour ma part En Marche m'apparaît de plus en plus comme une vaste embrouille cauchemardesque.




(1) 1,7% est le taux brut de majoration du prélèvement s'appliquant à la base brute . Elle équivaut au minimum à 2% de moins au bas de la fiche de paie ou du titre de pension

33.Posté par Pierre Balcon le 31/05/2017 19:14

Ah et puis un réflexion complémentaire qui me vient à l'esprit.
Qu'est ce qui serait plus juste , selon vous Jean ?
Plutôt que de piquer dans la poche des retraités , ne pourrait on pas :

- majorer la tranche marginale de l’impôt sur le revenu, ( IRPP) comme s'y était engagé F Hollande il y a 5 ans ,un peu avec excès il faut le reconnaître, mais entre 45 et 75 % ,il y a de la marge ;
- supprimer la réfaction du tiers de l'IRPP et de l'impôt sur les sociétés dans les DOM
- désindexer les salaires des fonctionnaires ,
- supprimer le mécanisme ahurissant de la TVA non perçue et portant récupérable

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes