Social

Quatre étudiantes s'engagent pour une école du Népal

Jeudi 23 Février 2017 - 15:55

"Cette expérience nous permet de nous rendre utiles et de nous épanouir sur le plan personnel", confient les jeunes femmes, "puisque ce qu’on fait a un réel impact, c’est concret".

Quatre étudiantes en deuxième année de licence en management des organisations se sont lancées dans un projet humanitaire. En formation au Campus Réunion du Port, Julie, Marine, Manon et Mélissa organisent, en collaboration avec le Rotary Club de Saint-Leu, le 11 mars, un gala pour récolter des fonds. Les recettes seront utilisées pour l’achat de matériel scolaire pour l’école et les enfants au Népal, la lutte contre la polio mais aussi localement pour venir en aide aux personnes isolées et défavorisées.

En formation au Campus Réunion du Port, elles travaillent en collaboration avec la Fondation Rotary de Saint-Leu, qui fête cette année ses cent ans d’existence et d’aide. Cette fondation a déjà fait des actions en faveur des plus démunis, comme la distribution de moustiquaires pendant la crise chikungunya, l’équipement scolaire et du mobilier à Madagascar ainsi que la distribution de vêtements pour les plus défavorisés de La Réunion.

Le gala du 11 mars se tiendra à Cap Marine 2 à Grand bois, Saint-Pierre. Au programme : champagne, apéritif, buffet, mannequin challenge, activité photo et de nombreux lots à gagner comme un billet d’avion pour Maurice, un séjour sur cette même île, smartphone, hôtel, restaurant…

L’inscription à cette soirée dansante caritative se fait par le biais de la page facebook du Rotary Club de Saint-Leu. 
Lu 2895 fois



1.Posté par babar run le 23/02/2017 18:37

un mot......BRAVO......

2.Posté par DOGOUNET le 24/02/2017 09:21

Félicitations mesdemoiselles...mais gaffe au YETI (cf. tintin au Tibet) !

3.Posté par margouillat974 le 12/04/2017 07:53

Holala, quelle formidable initiative: organiser un raout pour récolter des fonds! Mais quelle générosité, quelle idée géniale et hors du commun! Moi, je croyais qu'elle partaient au Népal pour instruire les petits enfants.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter