Faits-divers

Quatre ans de sursis pour avoir poignardé sa copine: La faute aux réseaux sociaux ?

Lundi 30 Avril 2018 - 19:00

Jugée devant la cour d’assises pour avoir poignardé son ancienne amie, Marie Catherine F., 20 ans a été condamnée à quatre ans de prison avec sursis. Mais s’il s’agit bien de son procès, c’est aussi celui des réseaux sociaux. Ce qui aurait mené à cet acte violent le 14 février 2016, alors que les deux adolescentes n’avaient que 17 ans, serait un commentaire de la victime sous une vidéo sur Facebook dans laquelle figurait l’accusée :

"Pas mal le ty son mais par conte na un grooooooos thon bieeeeen nooooooir y fait la masse dedans pareil la joue percé toute ali son place th doit être dans la piscine. Cherché l'erreur mes amis". Selon Marie Catherine F., elle aurait subi un harcèlement en continu sur les réseaux sociaux depuis plusieurs mois. Proches aux collèges, les deux filles se seraient disputées à cause de commérages et leur relation se serait alors envenimée.
 
À la suite du commentaire, Marie Catherine F. s’était donc rendue chez la victime pour discuter. En sa possession, un couteau, afin de se protéger si ça dégénérait. Le ton monte, en effet. La victime menace de la pousser dans l’escalier de sa résidence si elle ne quitte pas les lieux. Selon l’accusée, elle l’aurait également poussée. Et là, sans crier gare, elle pique l’adolescente au ventre, la touchant à la rate.
 
Une importante chirurgie est alors pratiquée, lui enlevant l’organe et la laissant avec une cicatrice lui traversant le torse. Pas évident pour une adolescente. De plus, l’absence de rate entraîne maintenant un risque bien plus élevé d’infections chez la victime. La prudence sera donc de mise pour le reste de sa vie. Psychologiquement, elle serait toujours choquée, ne sortant plus de chez elle et se consacrant à son enfant d’un mois qui lui a "redonné goût à la vie".
 
Son avocate Me Catherine Moissonnier le rappelle : "C’est elle la victime". Car la défense insiste sur l’impact d’un harcèlement virtuel sur les jeunes de nos jours. "Elle a été victime d’une violence verbale qui entraîne parfois des suicides. L’internet est un fléau. L’agressivité est décuplée par la diffusion et la permanence de cette diffusion. Et l’agresseur ne voit pas la souffrance de la personne atteinte. Elle est déshumanisée".
 
Parce que j’en avais tellement marre
 

L’avocat général est d’accord et relève même la responsabilité de la victime, ainsi que sa lâcheté, alors que Marie Catherine F. a eu une réaction viscérale face à son agresseur. Me Moissonnier ne voit évidemment pas les choses ainsi : "C’était un coup de couteau volontaire. Quand on part avec un couteau, c’est qu’on a l’intention d’en découdre. Il s’agit presque d’une préméditation". Car deux mois avant, l’accusée s’était disputée avec une autre de la bande et été rentrée chez elle pour y chercher un couteau. D’autres filles l’avaient alors retenue. "Pourquoi avez-vous eu cette facilité à utiliser un couteau ?" demande l’avocat général. "Parce que j’en avais tellement marre", répond la jeune femme. En effet, le harcèlement aurait entraîné des crises d’angoisse et de spasmophilie en 2015. Si à cela on rajoute une mère malade, un frère suicidé et un père alcoolique, ça fait beaucoup.
 
Les réseaux sociaux sont-ils le véritable coupable dans cette affaire ? Peut-être bien. Car Marie-Catherine F. a été condamnée à quatre ans de prison avec sursis, trois ans de mise à l'épreuve, avec l'obligation d'un suivi médico-psychologique.
 

Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 5968 fois



1.Posté par Lepoe le 30/04/2018 19:26

C'est quoi ces cas sociaux, d'alcolos, de sucidés, de malades, des jalousies, des fautes d'ortographes, de ladilafaits???

2.Posté par cmoin le 30/04/2018 19:46

C'est tout?On relâche une criminelle?Honteux!Vaut mieux faire justice soi même!

3.Posté par Phil le 30/04/2018 19:48 (depuis mobile)

J''ai entendu ce midi la mère de la victime, narrant les problématiques psychologiques et autres de sa fille et notamment le fait qu''elle ne sortait plus tout. Et J''apprends qu''elle a un bébé de 1 mois !! Elle s''est fait un bébé toute seule ?

4.Posté par Ti tangue pourri le 30/04/2018 20:17 (depuis mobile)

B R A V O ...bon exemple de régler ses affaires , le chien mon voisin me cause de graves soucis santé, il aboit jour et nuit ...malgré mes doléances de vive voix rien ne s’améliore, alors je vais lui dire deux mots par les RS après ...na voir

5.Posté par Anis le 30/04/2018 20:40

Je ne vois pas en quoi les réseaux sociaux seraient responsable de l'attitude des intervenants ! S'il y a conflit, les choses doivent se gérer entre les deux personnes. Maintenant, je trouve la sanction assez légère pour celle qui a poignardé sa copine... En espérant qu'elle se fasse soigner, car elle a commencé, et le refera-t-elle, ou saura-t-elle mettre de l'eau dans son vin ?

6.Posté par paulux le 30/04/2018 21:01

C'est un arrêt équilibré qui sera néanmoins difficile à expliquer à une certaine catégorie sociétale.

7.Posté par biloute le 30/04/2018 21:19

Justice à deux balles . En attendant l'autre victime à perdue sa rate. pas de dédommagement à voir au civil

8.Posté par Bibi la bicrave le 30/04/2018 22:10

La faute aux réseaux sociaux ? Non. Plutôt la faute à Dame Couillonnisse qui a enfanté une ribambelle d'inadaptés sociaux sur cette Terre...

9.Posté par Réveillez vous le 30/04/2018 23:00

400 millions d utilisateur qui brassent du vent en permanence....

Vite..installons des éoliennes....

-----------------------------------

Facebook c est comme mon réfrégirateur, je sais qu il y a rien dedans mais...je regarde a l intétireur toutes les 10 minutes..

--------------

Conjugaison:

Je poste
tu commentes
il aime
Nous partageons
vous rendez public
Ils rient...

et personne ne travaille

10.Posté par celui que vous savez le 30/04/2018 23:04 (depuis mobile)

Ne connaissant pas ces jeunes filles je ne suis pas en capacité d'en juger. Pas à partir de ragots.

11.Posté par Panpan le 30/04/2018 23:23 (depuis mobile)

Le post 1 a raison.
Titre débile : ce ne sont pas les réseaux sociaux qui sont en cause, ce sont les cas sociaux le problème.

Quelle justice déplorable : une tape sur les doigts pour un coup de couteau qui laisse une personne handicapée.

12.Posté par MARIE le 01/05/2018 10:17

Les reseaux sociaux sont la pour les gens qui vivent par procuration

qui s invite une vie

passe son temps a faire de selfie pour les mettre en ligne

1 mn apres il y x j aime

Conclusion, les pseudos amis sont derriere leur ordi a regarder le temps passer

il y a mieux a faire dans la vie

13.Posté par Mami le 01/05/2018 11:46

Arréte plaigne la "victime" elle l'a bien cherché. On ne peut pas dire et écrire n'importe koi sans en assumer les conséquences. Vous aurez préféré que l'autre se suicide ?

14.Posté par titi974 le 01/05/2018 12:11

Le problème est le harcèlement sur les réseaux sociaux d’ adolescents qui amène jusqu’à l irréparable soit la victime se suicide soit elle tente de se venger sur sa délatrice, ce n’est pas les réseaux sociaux qui en sont la cause mais l’utilisation que l’on en fait pour ce cas présent il est très difficile de juger sans avoir tout les éléments en main les deux parties ont des responsabilités l’une par un harcèlement bête et idiot et l’autre par une réponse disproportionnée avec la tentative de meurtre la peine semble adéquate .Les harceleurs ne sont pas des anges et parfois leur haine se retourne contre eux et ils en payent le prix fort ....

15.Posté par Bruno DUGAY le 01/05/2018 12:39

buckhulk
Incroyable !!!

Donc quoiqu'il arrive on cherche des "circonstances atténuantes ?"

ON NE JUGE JAMAIS LE FAIT !!!!

J'ai vraiment du mal à comprendre où en est rendue cette justice !!!!!

Finalement je crois que l'on va finir par se défendre et faire justice soi-même .....

16.Posté par roro 61 le 01/05/2018 13:29

A 9.Posté par Réveillez vous le 30/04/2018 23:00 bien dit , cela reflète bien le niveau de ces utilisateurs .
Car sur ces réseaux sociaux , on trouve les proies , les chasseurs et les spectateurs . On découvre les facteurs psychologiques des utilisateurs tels que l'introversion, le besoin d'appartenir, le besoin d'auto-expression, la faible estime de soi, la curiosité et le désir de vivre de nouvelles sensations, exposé de nombreux jeunes gens à être pris au piège dans les réseaux sociaux ; ce qui fait que les prédateurs font des réseaux sociaux leur terrain de chasse favori , car il y a tellement de gibiers faciles à capturer .

17.Posté par polo974 le 01/05/2018 14:30

sauf erreur, le patron de fesse de bouc a fini par admettre que le site était responsable du contenu...

18.Posté par paty le 01/05/2018 15:12

Les réseaux sociaux?Les seuls responsables ce sont les parents qui ne savent pas inculquer à leur progénitude la différence entre le bien et le mal et aussi à leur apprendre à se servir de ces réseaux sociaux.Il y a des parents qui permettent à leurs enfants encore très jeunes d'avoir un compte facebook sous prétexte qu'ils ont besoin d'être comme les autres pour ne pas les frustrer.Pauvres petits,ils en souffriraient tellement!!!

19.Posté par momo le 01/05/2018 16:24

4 ans avec sursis si elle avait tuée elle aurait eut 4 ans fermes , poooovre justice

20.Posté par @momo le 01/05/2018 18:26 (depuis mobile)

Par contre un mec au tampon n'a tué personne. Il a tirer au fusil dans les impôts. Condamnation 15 ans de prison. L'état protège son argent plus que les citoyens. Et va voir florence Rey. Elle a tué 3 flics et elle est libre et riche.

21.Posté par la blonde le 01/05/2018 18:49 (depuis mobile)

Et la soit-disante , ne saura pas juger pour commentaire raciste. Pffffff.

22.Posté par bob le 01/05/2018 18:21

"et été rentré chez elle"
Ça pique les yeux.
Merci de vous relire

23.Posté par ali le khafir le 01/05/2018 22:09

21.Posté par la blonde le 01/05/2018 18:49
oui on peut critiquer jurer harceler si c'est sur la toile c'est une zone de non droit

24.Posté par jean claude le 01/05/2018 22:11

la faute à 2 couyonisses et à toute le bande gratel qui on mis des like sur ce post facebook
TRISTE SOCIETE...

25.Posté par FACEBOOK FACEBOOK le 02/05/2018 06:41

VOILA L'EFFET FACEBOOK

CONTINUEZ ET VOUS IREZ TRES LOIN

VOUS ETES BIEN TOMBES DANS LE PANNEAU. POUR LA PLUPART C'EST DEVENU PLUS QU'UNE DROGUE...

LORSQUE VOUS SAUREZ VRAIMENT LE BUT DE CETTE M.... QUI A ETE INVENTE, VOUS CHANGEREZ PEUT-ETRE (pas sûr)

26.Posté par FACEBOOK FACEBOOK le 02/05/2018 06:43

A Jean-Claude post 23

C'est une triste société mais pas que pour ça, Triste société devenue pourrie par Facebook point barre.

27.Posté par Alain Dimitri le 02/05/2018 09:07

las dit la fait , créole n'a rien la merde crevette dans la tête occupe zot fesse au lieu garde le qui de moun ....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter