MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Quand un lobby antillais essaie de mettre la main sur l'université de La Réunion... avec la complicité de Françoise Vergès


Le poste de Sudel Fuma attire décidément toutes les convoitises !
On se souvient de la tentative avortée de Virginie Chaillou Atrous, cette universitaire nantaise qui avait été reçue au concours pour remplacer l'historien réunionnais spécialiste de l'histoire de l'esclavage, et dont la nomination avait été annulée par le tribunal administratif pour des vices de procédure.
Aujourd'hui, ce sont deux autres enseignants, très proches des activistes lobbyistes antillais adeptes d'une approche "décoloniale" dénoncée récemment par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, qui essaient de récupérer le poste.
A peine dissimulés derrière eux, on retrouve à la manœuvre des membres du lobby antillais-africain d'extrême-gauche les plus actifs dans les médias parisiens. Et Françoise Vergès...

Par - Publié le Lundi 14 Décembre 2020 à 06:53 | Lu 14642 fois

Les invités qui assisteront ce soir à une conférence donnée par Bruno Maillard et Frédéric Régent aux Archives départementales, avec pour thème "Les esclaves face aux magistrats instructeurs (1815-1848)" ne seront sans doute pas conscients qu'ils sont les acteurs bien malgré eux d'une manoeuvre savante orchestrée par le lobby antillo-africain parisien, avec pour objectif de mettre la main sur le poste de Sudel Fuma, puis sur le laboratoire qu'il avait créé, le CRESOI (Centre de recherches sur les sociétés de l'Océan indien), et enfin sur l'université de La Réunion.

Une conférence sur un historien réunionnais... sans Réunionnais !

Sudel Fuma était une personnalité très en vue dans notre île en raison de ses multiples engagements tant sur le plan professionnel, sportif que politique. De multiples hommages lui ont été rendus et de nombreux édifices publics portent son nom en témoignage de reconnaissance.

Le but officiel de la conférence de ce soir est de présenter une revue universitaire, "La Revue du Philanthrope", dont un des articles, en octobre dernier, a rendu hommage à Sudel Fuma. Quoi de plus naturel me direz-vous ? Sauf que derrière cette façade, les motivations sont bien plus troubles.

Il y a d'abord le fait que pour une revue rendant hommage à Sudel Fuma, pas un seul de ses collègues de l'université de La Réunion ou de la zone océan Indien travaillant naturellement sur le thème de la revue "Actes de résistance des esclaves", n'ait été associé. Aucun docteur en Histoire ayant été l'élève de Fuma ou l'ayant côtoyé à l'université de La Réunion, exerçant des charges de cours universitaires, enseignant dans des établissements secondaires ou dans des services de recherche, n'a été sollicité. Bizarre, non ?

Une présentation trompeuse

Un seul texte se rapporte à la Réunion et à son histoire dans cette revue, celui d'un dénommé Bruno Maillard, associé au laboratoire CRESOI de l'université de La Réunion, celui de Prosper Eve et d'Yvan Combeau.

Attention à ne pas se faire avoir. Il faut savoir que des docteurs, des doctorants souhaitant intégrer un poste dans une université, universitaires déjà titulaires (professeurs, maîtres de conférences) dans une autre université, peuvent être associés dans un laboratoire et rejoindre les membres titulaires.

Être membre d'un laboratoire si on espère décrocher un poste de titulaire ou voir sa carrière progresser et ses programmes financés, est un passage obligé.

On peut et on doit être membre d'un laboratoire pour des raisons scientifiques. On peut l'être aussi pour des raisons opportunistes, voire par entrisme, cette vieille technique bien connue de certains milieux.

Dire que l'on est "membre associé" de tel laboratoire en mettant l'accent sur l'université à laquelle il est rattaché peut impressionner et induire en erreur ceux qui ne sont pas au fait des pratiques universitaires. En effet être chercheur associé d'un laboratoire ne fait pas de la personne un membre de cette université. C'est sur cette méconnaissance que joue Bruno Maillard. Et ça marche !

Inutile de dire que certains laboratoires sont vigilants sur ces entrismes car l'enjeu c'est de décrocher postes et crédits de recherche. 

Nous reviendrons un peu plus loin sur Bruno Maillard.

Historun, complice ou manipulé ?

Voilà une situation qui, bien que surprenante, n'a pourtant pas gêné les responsables de l'association Historun qui est l'organisatrice de cette conférence et dont Sudel Fuma était président-fondateur.

Non seulement l'association Historun n'a pas été gênée, mais elle a en plus démarché plusieurs collectivités, conseil départemental, conseil régional, mairie de Saint-Paul, etc…  pour financer la venue de Bruno Maillard et de Fréderic Régent à La Réunion et soutenir un programme de conférences au motif en apparence honorable de "rendre hommage" à Sudel Fuma. 

De quoi se demander si cette association est complice de cette opération de basses œuvres ou simplement manipulée. Si c'est cette dernière option qui devait s'avérer exacte, il y aurait de quoi se poser des questions sur le niveau de son président et de ses membres...

Un conseiller scientifique incapable de se faire nommer en métropole

Mais qui sont donc les deux auteurs de ce véritable exploit quand on connaît les difficultés qu’ont beaucoup d'associations à se faire financer ?

Bruno Maillard est un fonctionnaire de la pénitentiaire qui a soutenu un doctorat d'histoire il y a dix ans et depuis s'est mis à son compte comme "conseiller scientifique" de diverses associations dans la mouvance de la migration antillaise en métropole, dans l'attente de pouvoir intégrer une université. Une démarche qui jusqu'ici est restée infructueuse en France métropolitaine. On se demande bien pourquoi. 

Sa thèse semble insuffisante, d'où la nécessité de la muscler par diverses opérations, au titre desquelles l'entrisme dans des laboratoires peu vigilants.

Ces échecs successifs ont amené Bruno Maillard à se focaliser sur l'université de la Réunion, seul établissement où il pense avoir une chance d’obtenir un poste. Aussi, pour maximiser ses chances, il déclare à qui veut l'entendre qu'il est "Réunionnais". Sans que l'on sache précisément par quelle origine. Et même si c'était le cas, c'est loin d'être un sésame suffisant...

Un maître de conférences incapable de se faire nommer professeur

Frédéric Régent, "le parrain" de Bruno Maillard, contrairement à ce dernier, est lui déjà à l'université où il exerce comme maître de conférences. Mais, allez savoir pourquoi, toutes ses tentatives pour obtenir un poste de professeur des universités ont été, jusqu'à aujourd'hui, infructueuses.

Aussi comme Bruno Maillard, Frédéric Régent se dit que sa seule chance pour décrocher un poste de professeur pourrait être l'université de La Réunion. En attendant ce Guadeloupéen, mis à l’index par ses compatriotes (allez savoir pourquoi), aime La Réunion, son histoire, sa culture. C'est du moins ce qu'il dit. Pour l'instant, contrairement à Maillard, Régent n'a pas encore fait le pas de se déclarer "Réunionnais", mais ça ne saurait tarder...

Tous les deux membres de la Fondation pour la Mémoire de l'Esclavage avec Françoise Vergès

J'aurai terminé ma description quand je vous aurai dit que MM. Régent et Maillard étaient membres du Comité National Mémoire et Histoire de l'Esclavage et aujourd'hui membres de la Fondation pour la Mémoire de l'Esclavage au sein de laquelle ils font partie de la bande des activistes lobbyistes antillais les plus actifs sur la scène parisienne, en complicité avec Françoise Vergès.

C'est ainsi que les deux, avec l'aide de Françoise Vergès, et le soutien actif de George Pau-Langevin alors ministre du gouvernement Valls, ont mené la vie impossible, c'est un euphémisme, à la présidente d'alors, une universitaire de renom, Myriam Cottias, avant d'obtenir sa tête. Nous reviendrons sur cette question en temps et en heure.

Trois postes à pourvoir à La Réunion

Maillard et Régent se disent alors que le poste de Sudel Fuma qui n’a pas encore été pourvu, situation pour laquelle ils ont dans l'ombre beaucoup œuvré, le poste de Prosper Eve qui est vacant depuis le 1er septembre 2020, comme le poste d'Yvan Combeau qui devrait être vacant sous peu, sont autant d'aubaines pour l'un comme pour l'autre de décrocher ce qu'ils convoitent avec désespoir et sans succès dans des universités de métropole.

Le premier qui accède à l'université de La Réunion comme maître de conférences ou comme professeur, travaillera pour l’arrivée de l'autre. Voilà l'objectif.

Ceci, d'autant qu'avec l'arrivée à l'université de La Réunion, ce sont des financements de recherche assurés par le Conseil régional, très investi dans ce domaine, contrairement aux conseils régionaux de métropole. Quant aux Antilles, inutile d’espérer un euro, tant la situation financière de l’université et des différentes collectivités est catastrophique.

En attendant, Frédéric Régent et Bruno Maillard font le calcul que tout ce qui peut aider à les faire connaître comme "Réunionnais" ou comme "futurs Réunionnais", et ambassadeurs de La Réunion, de son histoire, de sa culture, sont bons à prendre. Et pourquoi ne pas se servir pour cela de Sudel Fuma ?

D'où ce numéro d'hommage à l'historien réunionnais, sans ses collègues, sans l'océan Indien, sans La Réunion.

Une opération cousue main, pour nous apprivoiser.

Des collectivités manipulées

Le conseil départemental, le conseil régional, les communes sont-ils au fait que derrière cette pseudo opération d'hommage à Sudel Fuma, il y a un ensemble de manœuvres pour deux candidats à des postes universitaires dans le but de s'implanter à l'université de La Réunion, au détriment de celles et ceux qui travaillent, ici et ailleurs, sur La Réunion et son histoire ? 

Les instances, qui s'apprêtent à dérouler le tapis rouge à MM. Régent et Maillard, pensent-elles que des Réunionnais pourraient à Fort-de-France ou à Point-à-Pitre, soutenir des hommages à des Guadeloupéens ou des Martiniquais sans associer ces derniers ? 

MM Régent et Maillard sont-ils volontaires pour soutenir et promouvoir aux Antilles une revue consacrée à des personnalités historiques antillaises, sans le concours d'universitaires du cru et antillais ?

Et, dernière question : pensent-ils, dans ce contexte, pouvoir obtenir des aides des collectivités locales antillaises ?


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

65.Posté par " VIEUX CREOLE " le 20/12/2020 21:04

Monsieur "AMADEUS Prout " c'est sous ce nom d ' emprunt du moins que vous vous vous êtes permis de m’adresser un commentaire perfide aprés avoir lu mon courriel d'hier dans lequel je m'insurgeais contre le fait que de toute évidence mon adresse-mail était connu d'un autre Internaute qui avait écrit deux longs articles en signant du Pseudo habituel que j'emploie d' habitude ! Je précise que ces articles reprenaient exactement les idées que je défends toujours MAIS ILS N' EMANAIENT PAS DE MOI ! ! De toute évidence , un autre Internaute connaissait " MON ADRESSE- MAIL"' , CENSÉE ne pas être publiée ! ! ! C'EST POURQUOI je me suis adresser à monsieur Pierrot Dupuy. . . La même page du blog de Directeur de Zinfos est aujourd’hui' 'hui expurgée de " votre commentaire perfide à mon égard ( :j'en ai l'habitude. . . . ) et " mon courriel (Post 36 ) est Toujours en page ( MËME IL N4A PLUS SA RAISON D’ÊTRE ! ! CELA ME SUFFIT . . . jE CONTINUERAI A DONNER MON AVIS SUR TEL OU TEL SUJET tout en prenant certaines précautions ET JE SAIS BIEN QUE " NUL NE POSSEDE LA SCIENCE INFUSE " : point à la ligne . . . .

64.Posté par oté le 20/12/2020 19:05

https://www.mairie-saintpaul.re/2020/12/18/pas-une-annee-ne-passe-sans-nout-fet-kaf/

63.Posté par Gérard Jeanneau le 16/12/2020 21:46

Je ne retire rien de ce que j'ai écrit et je vous laisse lire ce que j'ai écrit au trio universitaire qui tisse l'histoire des enfants de la Creuse. Chacun d'eux m'a répondu en avançant des arguments ad hominem sans jamais contester ce que j'ai écrit. Jetez un oeil.

62.Posté par Contexte le 16/12/2020 10:07

Contexte

1: texte de dupuy
2:Blog zinfos974

À prendre avec pince, pincette, masque, visière,.....

61.Posté par En passant le 16/12/2020 06:07

Total désaccord avec tous les commentaires de Jacobin et de Jeanneau .

Je ne connais pas le milieu universitaire , certains semblent ici bien au fait de ce milieu et leurs commentaires m' interrogent .
Par contre d' autres questions alimentent depuis un certain temps l' actualité en Métropole et en Europe , venues pour faire vite des États-Unis .

C'est à partir de ces questions et de ces approches que je reviens sur l' article de Zinfos et de son directeur .

Aujourd'hui le mot racisme est constamment convoqué pour nier ou masquer des questions dérangeantes et les questions posées par le directeur de Zinfos sont précises et dérangeantes. Le raisonnement de Jacobin, sauf à s'expliquer sur le fond , et non pas , en jetant cet anathème, participe totalement de ce procédé. de disqualification.

Jacobin et Jeanneau répètent à l' envie que l' université de La Réunion est "nulle" .
Difficile en effet , bien que répétons-le je ne connais pas les questions universitaires, d'écrire que l' attractivité et le rayonnement seraient les premières caractéristiques de cette institution .
Mais c'est précisément parce que je partage leur constat ( à Jacobin et Jeanneau) que je tire une conclusion totalement opposée à celles qu'ils exposent commentaire après commentaire . .
C'est précisément parce que cette université est médiocre qu'elle peut -être la cible de ces messieurs pour E N F I N y accéder ( Maillard) ou accroître leur ( son) pouvoir ( Régent). .

Ensuite la fameuse et fumeuse théorie décoloniale, qui est au centre aujourd'hui de nombreux débats en Métropole ( et ailleurs) , est suffisamment préoccupante tant sur le plan politique, social et culturel , pour qu’on s'en inquiète. Et dans une université médiocre on peut imaginer les dégâts qu'elle causerait .L' accusation de racisme portée par Jacobin devient du coup extrêmement troublante .

Enfin Françoise Vergès.
il n' y a rien de complotiste ni de raciste à dire et à écrire qu'elle est, avec un "lobby antillais-africain" établi à Paris, en première ligne dans ce combat. Il suffit d'aller sur le net , de taper son nom pour se rendre compte de ses interventions dans ce domaine et de dresser la liste de ses amis qui déroulent dans le même sens leurs argumentaires étranges .
Et si cela ne s’appelle pas un lobby j'aimerais bien que Jeanneau nous dise quel est le terme qui serait approprié pour nommer ce phénomène.

Donc s'en prendre à Zinfos et à son directeur, à coups d' anathèmes ou de propos qui se veulent ironiques, quand ils démontent ces manœuvres est plutôt curieux , bien que classique comme procédé.

Sur ce:
- une question à certains commentateurs versés dans la "science " universitaire :
. c'est quoi cet organisme " Comité National des Universités"?

-Une question à Maillard:
pourquoi ce besoin étrange de mettre en avant son "étiquette" de réunionnais ( fondée ou auto-proclamée) pour candidater sur un poste universitaire ?
Jacobin qui traque le racisme sur et chez zinfos a-t-il une explication?
Merci

60.Posté par Amphi le 15/12/2020 21:50

A Jeanneau (57) et à Girondin ( 55)

Je ne partage pas l'enthousiasme de Jeanneau sur le commentaire de Jacobin car je ne partage pas l' argumentaire de ce dernier.

Que vient faire le racisme dans cette affaire ?

Est-il raciste de s' interroger sur les choix opérés par deux directeurs d' une revue, dont le numéro est présenté comme un "hommage à S Fuma " , et qui écartent l' océan Indien, les universitaires et autres Docteurs , en activité ,ici ou ailleurs, travaillant sur la thématique retenue ayant été étudiants ou collègues de Fuma?
est-il raciste de s'interroger sur la conduite de ce chercheur associé au Cresoi ?
Est-il raciste de rappeler la situation de l' Université des Antilles et des collectivités antillaises?
Est-il raciste de s'interroger sur le positionnement de cette association qui promeut et soutient ces deux personnes?
Est-il raciste d' exposer que depuis 10 ans M. Maillard candidate sans succès à un poste de Maitre de Conférence dans des universités métropolitaines ?
Est-il raciste de rappeler que M Régent Maitre de Conférence ne réussit pas à décrocher un poste de professeur dans une université métropolitaine?
Est-il raciste de rappeler qu'il existe un lobby antillais en France métropolitaine ?
Est-il raciste d' écrire que ces deux individus se soutiennent et qu'ils aimeraient bien intégrer l' Université de La Réunion , l' un comme Maitre de Conférence , l' autre comme professeur?

Enfin quelques questions sur celle que vous appelez " la Blanche" dont le concours a été invalidé pour vices de procédure:
Quel est le rôle de M. Régent ,Maitre de Conférence , Membre du Comité National des Universités dans tout ce processus de sélection qui a été finalement invalidé?
Quel est le rôle du Président d' Historun et de quelques autres dans les attaques portées contre Madame Chaillou-Atrous?
Qui sont ces personnes qui ont choisi de contester l' organisation de ce concours en ciblant l' identité de cette personne ? Et pourquoi ce choix?
Je le redis, M. Régent qui à cette époque siégeait au Conseil des Universités a-t-il une idée?

Oui , foin d'ironie, M. Dupuy et d'autres, devraient investiguer sur tout le concours , et pas seulement sur ces dernières étapes .
je crois que des sacrées nos surprises. nous attendent.

Voyez -vous Jacobin l'accusation de racisme masque souvent bien autre chose

59.Posté par Commerson le 15/12/2020 20:55

61
Pourquoi pas ?
Mais alors:
1) pour quoi tout ce mystère autour de son C V , totalement introuvable ( éléments de biographie ? études secondaires? diplômes universitaires? entrée dans la vie professionnelle ? activités universitaires où , quand combien d' heures? )
2) que vient faire l' étiquette réunionnais au demeurant dans un processus de candidature sur un poste universitaire ?

58.Posté par Caton2 le 15/12/2020 20:05

Pas d'accord avec Jacobin et - pour une fois - avec Gérard Jeanneau.
La manœuvre est terriblement dangereuse pour l'université de la Réunion, non pas parce qu'il s'agit de non-réunionnais, mais parce que les thèses que défendent ces antillais, ainsi que Françoise Vergès sont totalement incompatibles avec la vision qu'avait Sudel Fuma de cette partie de l'histoire de la Réunion. L'approche militante décoloniale sera mortelle non seulement pour l'université, mais aussi pour le vivre ensemble, déjà largement déstabilisé par le communautarisme.

57.Posté par dimitile le 15/12/2020 15:49

Si Monsieur Dupuy avait fait son travail de journaliste il aurait appris que Bruno Maillard est un réunionnais né à la Réunion d'une mère réunionnaise née à la Réunion, que sa lignée maternelle est à la réunion depuis le début du peuplement, que certains de ses ancêtres ont été affranchis lors de l'abolition de l'esclavage, que toute sa famille maternelle vit toujours à la réunion. Son jury de thèse était présidé par Sudel Fuma. J'arrête là, je laisse à Monsieur le journaliste le soin d'investiguer avant d'énoncer des sottises.

56.Posté par GIRONDIN le 15/12/2020 15:29

55.Posté par Le Jacobin
RUE DE LA MARTINIQUE

A COTE de la RUE GUYANE

EN FACE DE LA RUE GUADELOUPE

PRÈS DE RUE MAYOTTE


🤣

55.Posté par Shadock le 15/12/2020 15:26

" C'est ainsi que Régent et Maillard, avec l'aide de Françoise Vergès, et le soutien actif de George Pau-Langevin alors ministre du gouvernement Valls, ont mené la vie impossible, c'est un euphémisme, à la présidente d'alors, une universitaire de renom, Myriam Cottias, avant d'obtenir sa tête.

Nous reviendrons sur cette question en temps et en heure annonce Pierrot.

Oui, oui Pierrot ! racontes-nous !!! C'est passionnant !!!!

Donc Régent le guadeloupéen + Maillard le vrai-faux réunionnais avec Françoise Vergès la coco réunionnaise descendante d'esclavagiste + la socialiste gwada Pau-Langevin ont attaqué la béké Myriam Cottias ! Gwada + Ile Bourbon vs Martinik : score 1 mort à 0 !!!

54.Posté par gramoune attentif le 15/12/2020 13:08

@ 17.Posté par jlc2 le 14/12/2020 08:56

Vous oubliez que les avantages que vous indiquez avec délectation, sont également octroyés aux créoles fonctionnaires titulaires du même poste !!!

Bienvenue dans la fonction publique Républicaine sous les tropiques (Liberté- Inégalité- Fraternité...) alors que nous allons bientôt commémorer le 20 décemb !!!

53.Posté par Gérard Jeanneau le 15/12/2020 11:01

Belle analyse de Jacobin (55).
Ajoutons que l'Université des cocotiers n'enseigne ni les lettres classiques ni la philosophie. Platon y serait très mal à l'aise. Et j'ai dû prendre l'avion pour passer mes épreuves classiques à Nice ! Ma licence de lettres classique est niçoise !

52.Posté par Le Jacobin le 15/12/2020 10:21

54.Posté par Commerson

Si les dossiers des Réunionnais sont systématiquement rejetés à ce poste, il faut alerter Pierrot Dupuis pour qu'il mène l’enquête et nous en informer.

Une supposition ne suffira pas à régler le problème.

51.Posté par Le Jacobin le 15/12/2020 09:22

Certains profitent de l'ouverture du poulailler de la haine ouvert par Pierrot Dupuis pour faire valoir leurs haines contre les Antillais, pourquoi pas !!!

En analysant le contenu du texte de Pierrot Dupuis, en journaliste avisé, il créer le sensationnel pour vendre sa plume, c'est réussi puisque tous les frustrés jettent leurs dévolues sur les Antillais alors en espèce, il s'agit selon moi de quelques individus qui tentent de rafler un poste vacant à la Réunion depuis 2347 jours, il là y un gros problème voir un malaise.

La question fondamentale est de savoir pourquoi: après avoir chassé la Blanche venue de France qui était nommée à ce poste AUCUN RÉUNIONNAIS n'a postulé pour occuper ce poste, avouez qu'il y un sentiment de honte pour l’université de la Réunion et les Réunionnais.

EXCELLENCE EXIGENCE !

CHERCHE HISTORIEN CHERCHEUR SUR L'HISTOIRE DE L'ESCLAVAGE A LA RÉUNION.
PAS RÉUNIONNAIS DE SOUCHE N'AYANT JAMAIS QUITTE LE DÉPARTEMENT S'ABSTENIR.

Déposez votre lettre de motivation et vos diplômes à Zinfos 974

Ironie du sort le siège de Zinfos est rue de la Martinique rue de Fougeroles avouez qu'il y a une incohérence Pierrot.

Ne rions pas tous ensemble !

50.Posté par Commerson le 15/12/2020 07:06

Réponse à Jacobin : 20
Celles et ceux qui ont la compétence voient leur candidature éliminée tout simplement .
F Régent qui a siégé au Comité National des Universités devrait nous expliquer comme cela est possible , il a toute l' expérience pour le faire .
Allez F. Régent dites-nous, tout .

Réponse à Jeannot G et à d'autres encore

Quant à ceux qui s'étonnent de voir Régent et Maillard cibler l' Université de La Réunion ( qui est effectivement en matière de classement en bas du tableau) trois éléments de réponse :
- un poste est un poste et par les temps actuels tout poste est bon à prendre , n'est-ce-pas M. Maillard?
-un poste à La Réunion c'est espérer obtenir des crédits pour ses recherches , espoir nul à Paris et aux Antilles , comme le dit fort justement l' article .
-Enfin être nommé à l' Université de La Réunion ne signifie pas vivre à La Réunion ( bien que cela soit la règle et nos deux personnes doivent savoir parfaitement comment s'affranchir de cette règle et qui, depuis des lustres, s'affranchit de la dite règle.

49.Posté par Tchip le 15/12/2020 06:48

Les Réunionnais vous me faites rire quand un Réunionnais réussi ailleurs que sur son île vous êtes les premiers à être fier mais quand il s'agit d'un Antillais ou dun Métro c'est le scandale donc ça va que dans un sens . Vous dites les Antillais sont racistes ce qui est sans doute vrai pour une partie de la population mais ici vous l'êtes tout autant vous êtes justes plus hypocrites au vu des commentaires...

48.Posté par Amphi le 15/12/2020 06:26

Deux postes vacants , un troisième bientôt si j' en crois l'article , quand on connait la situation des universités en France , on comprend mieux .
Quand on voit , si j' en crois l'article, l' accueuil fait jusqu'ici , à nos deux grands experts, dans les universités de métropole , on comprend encore mieux.
Il serait temps que le monsieur "élection " , professeur à l' Université de La Réunion, nous éclaire sur ces candidatures .
M. Combeau votre science doit aussi s'appliquer à l' Université de La Réunion et nous expliquer les enjeux des postes à pourvoir et les stratégies des candidats pour les décrocher.
Merci d'avance.

47.Posté par JFB le 14/12/2020 23:01

Pierrot, j'y étais, vous êtes pile dans le mille, 1 heure d'histoire recontextualisée passionnante, puis 1 heure de révision historique et d'opinions politiques décontextualisées et moralisantes sans rapport avec la 1ère partie. Visiblement, la 1ère partie n'était que l'alibi de la 2nd. Quand je pense que ces personnes enseignent ou font partie d'instances nationales, je prends peur.

46.Posté par klod le 14/12/2020 20:59

etonnant , il y a quelque chose qui cloche sur cette isle bourbon à l'université ou ailleurs.

45.Posté par Zac le 14/12/2020 20:52

Lobby antillais-africain ? comme ci la Réunion n'était pas située en Afrique ?

44.Posté par Ma sonnerie le 14/12/2020 19:09

Que les antillais s'occupent des problématiques d'eau, de centre hospitalier, de hayot et autres békés, de chlordecone.. Et qu'on laisse l'histoire de la Réunion aux réunionnais.

Honte à FV qui doit faire se retourner son père dans sa tombe.

43.Posté par C.J. le 14/12/2020 18:56

La Réunion sous influence....par manque de personnalité et d' âme.
Une terre de refuge...c'est vrai que la nature a horreur du vide.
Après la goyave de France, voici la goyave des Antilles !

42.Posté par Choupette le 14/12/2020 18:04

1.Posté par Grangaga

Vous auriez dû assister aux débats initiés par Pierrot sur la Maison des Civilisations (ça sonne un peu maya ou péruvien ce truc) au début de sa création.

Ça a été la pierre d'achoppement; et patatras ... .

Le panneau directionnel était déjà planté alors que lo zaffair' n'était pas encore sorti de terre. C'est vous dire la rapacité de ces gens.

Je préfère encore voir un Didier Robert pour 100 ans à la Région qu'un exo venir prendre la place.
Ici, on a été élevés avec brèdes ek et y comble bien le ventr' ; et tout' nout' cari nous fé cuit . Nous laisse pas tremper dann' citron.

Merci Pierrot

41.Posté par P Maillot, le patriote du RN le 14/12/2020 17:49

Honte!!! Cette vieille dame stalinienne fait encore des siennes!!!! Le communisme, le cancer de notre époque!!! En voie de disparition ouf!!! Mais, nous devons continuer ce nettoyage

40.Posté par Olivier le 14/12/2020 17:46

Y'a pas d'université à mayotte sous les cocotiers, ils peuvent se casser là-bas
Bon Pierrot, il ne vous reste plus qu'à organiser 2 assassinats politiques, je plaisante évidemment

39.Posté par Zorro le 14/12/2020 17:13

C'est un scindôole!
Comme aurait dit le regretté (regretté surtout par la fille Vergès) Georges Marchais.

38.Posté par tite retraitée le 14/12/2020 16:22

A @ 16.Posté par Le Jacobin le 14/12/2020 09:09

Excellente analyse !!!

37.Posté par Bagatelle le 14/12/2020 15:19

Son a exploité et c'est enrichir lui sa famille en exploitant la misère
Il suffit de voir les communes gérer par ses cocos pour comprendre
Le pire ils osent par parler du développement et de la situation sanitaire de leur ville

36.Posté par Miaimle5 le 14/12/2020 15:15

Des commentaires raciste non ici c'est le pei du vivre ensemble de la langue de Molière de la culture dans toute sa splendeur surtout le 5.....zote y fé pitié

35.Posté par golf51 le 14/12/2020 15:14

Excellent ouinouin!!!!!

34.Posté par Ali le kafhir le 14/12/2020 14:25

Le lobby antillais n'a jamais fait les choses à moitié . N'est ce pas Joséphine de la belle cravache qui insista auprès de l'empereur de ne pas abolir l'esclavage dans les colonies.
Paris mange et mangera toujours dans la main des Békés

33.Posté par Gérard Jeanneau le 14/12/2020 14:00

Rectification pour le 22

où l'on y enseigne; l'Y est de trop : où l'on enseigne....

32.Posté par " VIEUX CREOLE " le 14/12/2020 13:39

CET ARTICLE M4 VIVEMENT TRES INTÉRESSÉ ! ! J'ai en effet reçu ,coup sur coup des Coupures du Grand Journal Parisien fort connu " LE MONDE "et et aussi' " Du Magazine " qu'il publie assez souvent ET DONT JE VOUS PARLERAI AUJOUR;H U . . . .
" Le Reportage DÉBUTE L A PAGE 57 sur une vue de l’entrée du " LAZARET et d'une photo de la Faculté des lettres et des sciences humines de la L'Université de La RÉUNION avec au 1er plan , Vincent Fontano, Auteur et Metteur en scène au " Théâtre de Champ Fleuri " (qui cite en Gros caractères "en tête du Reportage :
" JE DEMANDE JUSTE QUI ÉCRIT NOTRE HISTOIRE ET JE REVENDIQUE NOTRE APTITUDE A NOUS L 'APPROPRIER. . . ¨ Comme le dit un Rappeur d'ici : " Molière EST GRAND , MAIS Molière ne connait pas le bruit de la pluie sur la feuille de tôle ". . . Le ton est ainsi donné à une longue polémique sur les tenants comme "Le Cran" partisan d'un rappel "je dirais continuel " des Horreurs de l'Esclavage et ceux qui estiment qu'il ne faut certainement pas occulter Ces HORREURS mais qu'il ne croient pa qu'il soit pour autant s’appesantir continuellement sur cette période )Horrible et E Honteuse notre Histoire locale ! Ils ajoutent aussi qu'il ne faut pas confondre pas non plus entièrement , notre Histoire Locale avec celle d s Antilles françaises . . . . JE REGRETTE DE NE POUVOIR ( dans un " Courriel) reproduire Sept pages de du Magazine " cela aurait été plus objectif certainement mais c'était impossible !!! PERSONNELLEMENT JE COMPRENDS "le malaise qui existe à l'UNIVESITE ENTRE CERTAINS PROFESSEURS : ON SE CROIRAIT REVENU AUX ANNÉES 1958- I959 ET SUIVANTES ! ! !

31.Posté par Ote le 14/12/2020 12:08

Les articles à relents racistes génèrent des commentaires à relents racistes...

30.Posté par paulux le 14/12/2020 12:05

Bellle opération de billard a trois bandes, merci de la dénoncer.

29.Posté par titoune le 14/12/2020 12:03

Un bon totochement po fé respak a nou apré na war kissa va ni prend kréol po kouillon.........

28.Posté par jlc2 le 14/12/2020 12:03

Famille verges y veut mettre toutes ses copains et copines en place;ça c'est les communistes

27.Posté par Miaimle5 le 14/12/2020 11:52

Y a des universités ici?non?arrete deconer don

26.Posté par Question le 14/12/2020 11:04

Ces deux veinards cités , précisément parce qu'ils sont veinards, vont certainement être reçus par la presse .
Il sera intéressant de voir s'ils seront interrogés sur ce qui est décrit dans cet article .
Exemples
Réunionnais pas Réunionnais et surtout pourquoi mettre en avant "Réunionnais" pour asseoir une candidature universitaire?
A quelle hauteur la prise en charges par le Conseil Départemental ?
Le CRESOI , informé ou pas de cette publication dont le ( c o) directeur est précisément un chercheur associé de ce laboratoire?
Internet nous donne des informations sur F. Régent et pourquoi si peu de choses sur Maillard ? serait-il y un adepte de F. Vergès dans ce domaine?

25.Posté par Amphi le 14/12/2020 10:49

Jacobin
Oui M. Dupuy doit continuer à investiguer :
Par exemple sur le rôle de ce M. Régent dans cette affaire de poste non pourvu et ce faisant nous dire aussi quel était le rôle d' Historun dans cette affaire (.
Qu'en pense M.Régent ?

24.Posté par LAMPION le 14/12/2020 10:36

En 2012 après l'élection de François Hollande , Françoise Vergès à été vue au coté de François Hollande dans le cadre d'une manifestation concernent l'esclavage. Connaissant la personne profitant de sa situation afin de créer un relationnel au profits d'une personne que nous connaissons tous : Enfin c'est l'idée que je me suis fait. Je me suis empressé d'envoyez un courrier au palais afin d'attirer la manœuvre de cet personne. Après cela je n'ai jamais plus revue.

23.Posté par Le Jacobin le 14/12/2020 10:35

14.Posté par GIRONDIN le 14/12/2020 09:04

2347 jours sans prof !

Bonne observation.

A croire que certains Réunionnais attendent que quelqu'un lève le doigt pour occuper le poste pour crier sacrilège.

22.Posté par Gérard Jeanneau le 14/12/2020 10:34

Pourquoi venir s'accrocher à l'université de La Réunion ? Elle est en bas du classement des Universités. Et on n'y enseigne pas les lettres classiques ni la philosophie ! C'est une université bancale où l'on y enseigne l'histoire arrangée comme on a le bon rhum arrangé sous les cocotiers.

21.Posté par Gérard Jeanneau le 14/12/2020 10:20

Horrribile scriptu ! "jusqu'à aujourd'hui ! Mon Grévisse me dit : jusqu'aujourd'hui !

20.Posté par Penny le 14/12/2020 10:12

Un bon article qui nous change des conneries de virus. Rien de nouveau sous le soleil, c'est toujours les habituelles tentatives du marxisme culturel de gangréner l'université à base de concepts tous plus fumeux les uns que les autres issus de l'école de Francfort. Si Vergès est en plus à la manœuvre, tout est dit.

19.Posté par Madinina le 14/12/2020 10:07

Pierrot faudra m'expliquer tu as un problème avec les Antillais souvent des articles pour nous descendre pourtant ici vous avez rien a nous envié Pierrot parfois tu parles de jalousie des Antilles en vers la Réunion mais ce que je constate c'est qu'aux Antilles on parle peu voir pas du tout de la Réunion fais en autant

18.Posté par MôvéLang le 14/12/2020 10:05

Caillé en sait quelques choses lui qui a fait venir hayot pour niker ses concurrents, Pounia avait peur qu'un jour la Réunion soit kosté sam la france, elle finira kosté sam les Antilles

17.Posté par Nico le 14/12/2020 09:39

L'esclavagisme sous différentes mais multiples formes est toujours d'actualité.
Un abolitionnisme moderne et renouvelé doit être mené haut et fort.

16.Posté par Le Jacobin le 14/12/2020 09:09

Quand Pierrot Dupuis fait de l'investigation cela devient croustillant,ont en redemandent Pierrot.

L'article est judicieux mais son auteur est suspicieux. Il convient de rechercher les seuils de compétences et non l'origine géographique de tel individu.

Je ne doute pas que sur notre territoire Réunionnais les compétences existent.

La question est de savoir pourquoi ceux qui ont la compétences ne postulent pas pour continuer les travaux du regretté Sudel Fuma?

Pierrot il manque un maillon dans votre article.

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes