MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Quand notre "vivre ensemble" vacille…


Par Jerry Ayan - Publié le Mardi 25 Avril 2017 à 17:33 | Lu 773 fois

En guise de verdict des urnes, La Réunion se prend un coup de marteau (et de faucille) sur sa gauche, et un retour de flamme tricolore sur sa droite. D’un extrême à l’autre, comme des vagues ballotées entre flux et reflux, les esprits sont perdus, les réveils sont difficiles, et une crispation soudaine apparaît. Sur les réseaux sociaux, dès l’annonce des résultats du premier tour à La Réunion, un cri unanime surgit de toutes les bandes colorées d’un arc-en-ciel que l’on croyait intouchable : mais où est donc passé notre « vivre ensemble » ? 

L’avis de recherche est lancé comme une bouteille à la mer. Nous voici naufragés de notre belle idéologie métisse et plurielle. Péi Bato Fou, prémonitoire ? Oui, voici l’entente cordiale du « peuple mosaïque » brusquement vacillant sous les coups de boutoir d’un vote expiatoire, mais pourtant récemment annoncé par certains sondages. Malgré tout, la belle peinture multicolore a continué à agiter ses langueurs hypnotiques devant nos yeux. Il fallait déjà arracher le voile et changer le formatage. Il fallait oser aller à l’encontre de la bien-pensance béate et afficher une voix discordante. 

J’avais apporté cette contradiction lors d’une rencontre à laquelle j’avais été convié avec le candidat Emmanuel Macron et le Groupe de dialogue interreligieux. Le prétendant aujourd’hui finaliste souhaitait, comme tant d’autres, s’enquérir de ce modèle réputé unique du « vivre ensemble » réunionnais, s’en irriguer des vertus afin de l’ériger en exemple à la face de la République. Mon discours a vogué en solitaire au milieu des flots de paroles bienheureuses, bienveillantes et douceureuses, lorsque j’attirais l’attention sur la fragilité de ce « vivre ensemble ». 

Je faisais remarquer que ceux qui, autour de la table, l’inscrivent en fierté absolue sont les représentants de générations que l’on qualifiera d’avancées. Mais quelle est la vision du « vivre ensemble » des plus jeunes ? Surtout, avons-nous réussi le pari de la transmission ? Notre « vivre ensemble » n’est-il pas aujourd’hui phagocyté par une globalisation envahissante, relayée par des médias digitaux qui échappent souvent à nos contrôles ? Même la génération intermédiaire Y a pris l’habitude du maelström numérique pour s’informer, se faire des idées, et décider. Et l’on connait ce monde dirigé par les algorithmes qui, à leur tour, nous dirigent si l’on n’y prend garde. 

Le concept du « vivre ensemble » s’y dilue dans les « fake news » et dans un zapping du trop d’infos qui tue l’info. Son corps, son sens, son essence, se liquéfient dans la pente descendante de la pyramide des âges. Et on ne peut plus guère l’opposer comme valeur combattante face à ceux et celle (sans « s », nous désignons bien là une seule personne !) qui ont réussi l’exploit de cacher leur xénophobie derrière l’exploitation des misères de notre société, et rendre acceptable un bulletin jadis teinté de peur et de honte que l’on prenait du bout des doigts.

Bien sûr, cela n’explique pas intégralement cette révolte exsudée des urnes. Mais ce vote qui nous interpelle, voire nous choque, ici à La Réunion, mérite une grande réflexion sur la façon d’animer notre « vivre ensemble ». Nous devons nous renouveler, être pédagogues et créatifs, volontaires et ambitieux. Et autant le résultat de ce premier tour des élections présidentielles marque une rupture, autant nous devons marquer une rupture dans l’image du « vivre ensemble ». Il nous faut nous exiler de l’univers des Bisounours et regarder les réalités en face. 

En lieu et place des politiques, qui ont compilé les maladresses et les tentatives de récupérations, je crois plutôt dans les vertus des nombreuses associations qui font vivre la culture plurielle réunionnaise. Si notre « vivre ensemble » vacille aujourd’hui, celles-ci sauront faire le nécessaire pour la revitaliser et lui donner une nouvelle dimension. Pour que La Réunion garde toujours une petite marche d‘avance sur le monde !

Utopiste, moi ? Non, j’aime les combats citoyens dont l’évidence n’est pas la première esquive…




1.Posté par Candide le 25/04/2017 17:43

Quel vivre ensemble ? Vivre à côté serait plus juste ! Tout le monde se tolère mais dès qu'un problème surgit, les rancoeurs ressortent ! Il suffit de voir tous les clichés que l'on a ici sur les Zarabs, les Zoreils, les Chinois, les Cafres, les Yabs ...

2.Posté par bel air le 25/04/2017 18:13

le vrai vivre ensemble veut dire aussi QUAND VOUS aviez besoin de moi pour mon bulletin
vous connaissez le savoir vivre ENSEMBLE
MAIS QUAND J AVAIS besoin de vous vous êtes pas venu me voir par se que j habite dans un logement
social
aujourd'hui tous ose mettre en avant notre vivre ensemble il est là et restera
se dimanche se n est pas un acte raciale mais un leçon pour que ses cent dent de la politique ARRÊT
de nous MANIPULER pour remplir leur poche

3.Posté par GIRONDIN le 25/04/2017 21:41

1. Candide
+1

4.Posté par Zarin le 26/04/2017 08:24

Quand les hommes vivront d'amour
Il n'y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours
Mais nous nous serons morts mon frère
......

5.Posté par Zarin le 26/04/2017 08:52

Prise de parole

« Ce qui caractérise aujourd’hui la Réunion, c’est la nausée : elle a bouffé trop et trop vite. J’aimerais que nous soyons plus productifs et moins marchands. Quand je vois que l’on trouve dans les magasins jusqu’à trente variétés de fromage, je me demande si c’est réellement un besoin humain, ou quelque chose qui a été créé, sous couvert d’égalité, pour satisfaire aux exigences du dieu Consommation », (Quotidien de la Réunion, 31 mars 1997).

VABOIS Daniel  Réunionnais du Monde - Ile de la Réunion
http://www.reunionnaisdumonde.com/spip.php?article14126

6.Posté par JANUS le 26/04/2017 09:38

Il me semble important de ne rien mélanger ...

Le vote de dimanche n'a strictement rien à voir avec notre "Vivre ensemble" ...

Il s'agit avant tout de l'expression du rejet de notre classe politique ... Et certainement pas du rejet de "l'Autre" dans notre île ...

Il se trouve que ce rejet s'est exprimé de trois façons différentes ... Tout d'abord par l'abstention, et ensuite par un vote pour les deux extrêmes ...

Il faut arrêter de se faire peur :-) :-) :-)

7.Posté par Nicolas le 26/04/2017 11:37

"Si on ne met pas le holà (à l'immigration).. il va y avoir de plus en plus de communautarisme et donc une société multiculturelle avec les conséquences que l'on connait" (sic sic sic). Paroles de Le Pen.

Bref, merci pour votre message car c'est vrai que personnellement je me sens un peu perdu face à ce vote FN incompréhensible à la Réunion. Notre société EST multiculturelle, et tout particulièrement la société réunionnaise, c'est tout de même une aberration de penser que ce n'est pas le cas et plus encore de voter pour une personne qui braille sa haine de l'autre toutes les trois ou quatre phrases.

Etre dans une situation financière délicate, penser que l'on est laissé pour compte (pourquoi ? parce que vous n'avez pas d'emploi ? à ma connaissance chacun est libre de ses mouvements et il n'y a qu'a sonner aux portes littéralement pour avoir un boulot à Paris dans certain secteur, alors oui il faudra prendre l'avion, oublier le picnic du dimanche en hiver mais c'est ainsi quand on est dans le désert on se bouge le cul pour aller chercher de l'eau), ça c'est une chose.
Le Pen est d'extrême droite, elle n'apportera donc strictement rien aux personnes les plus démunies, les patrons eux n'auront dans tous les cas à gérer que le dégoût xénophobe qu'elle engendre car pour le reste les cadeaux divers et variés continueront à être pour eux et certainement encore plus avec cette personne étrange qu'avec Macron (et pourtant c'est dur !).

Voter Le Pen c'est surtout faire preuve d'une inculture et d'une soumission assez ahurissante sur une île où elle représente grosso modo tous le contraire de nos valeurs. Arrêtez de dire que vous en avez marre parce que depuis 30 ans on ne fait rien pour vous. Depuis 30 ans vous vivez dans l'un des pays les plus riches du monde, dans le confort (et les 3% qui n'y vivent pas on ne les entend pas raler sur internet ça va de soi). A la Réunion on vit ensemble, et admirablement ! C'est l'un des derniers endroits du monde où l'on peut voir ce type de société, paisible. Il n'y a pas que la chance de voyager qui permet de s'en rendre compte, lire des livres est déjà un bon début.

Arrêtez de nous faire honte à vouloir rester seuls sur votre cailloux, on dirait des enfants en maternelle qui comptent leurs billes. Arrêtez de nous faire honte à être versés dans une intolérance crasse. Arrêtez de nous foutre la honte !

J'ai honte de cette partie de la population réunionnaise qui ne mérite pas son île, très clairement.

8.Posté par margouillat974 le 26/04/2017 16:02

euh...juste un petit détail: 10 millions de chômeurs en France, même en sonnant aux porte, ils ne trouvent toujours pas de boulot. Il y a 30 ans, nous vivions dans un des pays les plus riches du monde, aujourd'hui la dette de l'état atteint 97% du P.I.B, même en coupant les aides sociales, en privatisant les services de l'état, en vendant ce qu'il nous reste d'industrie, La France, comme tous les pays occidentaux NE POURRA JAMAIS REMBOURSER LES BANQUES. Ce ne sont pas les mesurettes annoncées par Mr Macron qui pourront y changer quoi que ce soit, sinon à continuer ce désastre qu'est l"Union Européenne pour tous les Européens à nous rendre encore plus dépendant d'un système géré par les banquiers et les multinationales.Quant au confort, il me semble que les Réunionnais le paye au prix fort : l'eau, l'électricité, le logement sont des charges très lourdes par rapport au salaire moyen (pour ceux qui ont la "chance" de travailler ), comme pour les fameux RMIstes que vous insultez à longueur de temps!

9.Posté par Nicolas le 26/04/2017 18:55

Ouïe ça pique les yeux. En dehors de toutes prises de positions partisanes, je suis farouchement opposé à Le Pen pour son intolérance et sa haine de l'autre. C'est l'opposé de notre vivre ensemble, et c'était ça le propos, mais puisque vous souhaitez apporter des arguments pour lui donner du crédit, et comme vous ne me le demandez pas, voici donc mon avis.

a) 10 millions de chômeurs (ou alors vous vouliez peut-être dire 100 millions mais vous avez oublié un 0, bref je ne sais pas)... Tout simplement faux, la réalité c'est la réalité il faut l'accepter, il n'y a pas 10 millions de chômeurs en France mais à un peu moins de 4 millions. C'est déjà pas mal vous savez !

b) trouver un boulot demande une qualification, ou bien de s'orienter vers un boulot de service comme je l'ai fais moi-même. Ce type d'emploi il y en a beaucoup, et on n'y gagne pas moins que le salaire minimum (comme son nom l'indique). Ça fait pas une vie de rêve, mais on mange tous les jours et on avance dans la vie. Travailler sur la formation, qui a de gros déficit ça c'est vrai et à la Réunion nous sommes bien placé pour le savoir, ça c'est indispensable.

c) La France est l'un des pays les plus riches du monde, là encore c'est une réalité. Le pays est 25e en pib par habitant en ppa, soit 40.000$. Pourquoi vouloir absolument faire mousser le drame ? Vous vouliez le Nissan Qashqai à la place du Juke mais il fallait rallonger le prêt de 5000€ ? C'est ça votre indicateur ? A Maurice, je prend cet exemple puisqu'il nous est le plus familier (et largement le plus fantasmé sur l'île), le pib/hab ppa est à 15.000$, le litre de lait (rapporté à un calcul en parité la encore) à environ 1,15€ (il est à un peu moins de 1€ en France). On classe de façon objective Maurice parmi les pays à revenus dits intermédiaires (donc assez loin en réalité des pays dits "pauvres"). Cela vous donne donc bel et bien l'idée de la richesse globale du pays France, et du pouvoir d'achat colossal de ses habitants (et j'emploi ce terme à dessein). Cela n'enlève en rien la détresse financière de certain français ou encore la sensation de ne pas se "faire plaisir". Mais non, définitivement non la France n'est pas pauvre.

d) Comme la plupart des pays occidentaux, la France ne remboursera jamais les banques, c'est un fait, par contre où est le rapport ? Passons sur l'intolérance, pourquoi pas (même si j'ai du mal à comprendre comme on peut fermer les yeux sur ça, surtout ici nom d'un chien) mais le programme de Le Pen il change quoi à la dette ? INDICE : Bah rien.

d) L'UE est un désastre ? Y'a du bon et du moins bon, ne lancez pas n'importe quoi comme arguments en n'y connaissant manifestement strictement rien, parlez concrètement de ce que vous percevez comme problème à l'UE et d'une solution éventuelle qui vous viens à l'esprit. Là on discute. Quittez l'UE ? Faites un plan concret pour nous démontrer quelles seraient les avantages et les inconvénients, faites vous une idée en dehors de ce que vous gueule les populistes à longueur d'interview dans des médias qui n'expliquent eux même rien du tout (car ils n'y connaissent souvent pas grand chose, où alors lisez le New York Times, ça vous fera bosser l'anglais au moins c'est bon pour trouver un meilleur job).

e) Les réunionnais payent leur confort au prix fort ? Illusion encore une fois. La Réunion possède un contexte géographique, un particularisme politique, l'eau et l'électricité y ont donc logiquement un coût de production incompressible. Et y'en a qui se plaignent encore que parfois elle n'est pas potable pendant 2 jours après les pluies. L'eau est un problème majeur dans le monde, on est au milieu de nul part sur l'océan Indien et on a la chance d'avoir des robinets qui nous donne de l'eau et en plus on peut la boire. Sur la planète l'eau courante potable est une rareté sachez le, et le prix de l'eau ici est dans une moyenne acceptable (y compris rapporté à son tarif dans les pays où elle est courante mais toxique).

f) Qui a insulté les RMIstes ? Et le RMI n'existe plus, ça ne date pas d'hier.

Bref... un peu désolant comme débat je dois vous l'avouer.

A votre décharge, il y a un point sur lequel je suis d'accord avec vous, c'est le terme de "mesurettes" du programme de Macron. Mais ce n'était pas le point, moi la haine de l'étranger je n'en veux pas, la complainte permanente je n'en veux pas. Le vivre ensemble réunionnais, cette réalité très fragile, ça j'en veux. J'aurai beaucoup aimé un candidat qui propose l'apport d'une culture générale, d'un esprit d'analyse, par la refonte de notre système éducatif adapté à tous, ça j'en veux mais ce candidat n'existait pas. Pourtant à vous lire, c'est très urgent...

Salutations.

10.Posté par verite le 26/04/2017 19:17

vivre ensemble c'est accepter l'autre tel qu'il est, surtout s'il est différent de soi, ce n'est pas vouloir que l'autre soit comme soi, et dénier sa présence au prétexte que sa pensée diffère de la notre et ne plait pas

11.Posté par Elle le 26/04/2017 21:35 (depuis mobile)

Vivre ensemble c''est d''abord se regarder, communiquer. ; puis se côtoyer, échanger etc... bref, avoir une relation sociale réelle (pas avec fb). On "vit ensemble" nos proches ! On ne vit même pas à côté des autres ; on se croise, tout simplement !

12.Posté par Pamphlétaire le 01/05/2017 10:28

Voter Marine Le Pen, ce n’est pas adhérer aux idées du FN, c’est affaiblir Emmanuel Macron, n'est-ce-pas?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes