MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Quand les zampones cocotiers… deviennent plaquettes de freins !


- Publié le Lundi 24 Octobre 2016 à 10:11 | Lu 986 fois

Quand les zampones cocotiers… deviennent plaquettes de freins !

La débrouillardise a un nom : Madagascar. Leur système " D ", en bien des points, ferait pâlir de jalousie les pourtant extraordinaires bricoleurs de chez nous.

Je vais vous en raconter une bien bonne pour amorcer gaillardement le week-end. Accrochez-vous…

Tous ceux qui ont visité la Grande Île ont été surpris par le nombre de ce qu’on appelle " les épaves roulantes ". Des dizaines, des centaines de milliers de véhicules d’un autre âge, circulent. Vaille que vaille mais ils circulent. Comme ces 4 CV Renault qui font taxi.

Ce n’est pas le fruit du hasard. Désargentés, les Malgaches ont porté la bricole, le rafistolage, les bouts de ficelles au rang d’art majeur. Question de survie.

Les pièces détachées étant hors de prix, ils les fabriquent. Il suffisait d’y penser. Pour les plaquettes de freins, tenez, sans lesquelles aucun véhicule ne roulerait. La technique a été mise au point par les taxis-bé longue distance.

Lorsqu’elles sont nasebroques, le chauffeur court chez un pote bricoleur qui va lui en faire avec des zampones de cocotier. Les zampones sont cette partie cartonneuse, dure, fibreuse, reliant la palme au tronc. Ici, on en fait des abat-jour, des trucs artisanaux fort jolis au demeurant. Les Malgaches en font des plaquettes de frein !

L’artiste commence par découper plusieurs épaisseurs de zampones aux dimensions requises. Puis il les contrecolle avec de la colle de ti-natte (ultra résistante à la chaleur et aux frottements), sous étau pour que l’engin prenne la forme désirée. Au bout d’une journée, la " plaquette " est remontée sur les tambours.

Cela fonctionne trois mois (au mieux) mais ça fonctionne et pendant ce temps, le taximan peut rouler, gagner sa vie, entretenir sa famille… et se payer son toka gasy à l’étape car il n’y a pas de mal à se faire du bien.

Autre preuve que ces gars-là sont des champions de la démerde : on peut voir aux pieds des escaliers du Lido les rechargeurs de briquets. Ils opèrent avec une bouteille de gaz sur laquelle ils ont bricolé une seconde sortie et rechargent les briquets… cigarette au bec.

Ca me fout une trouille du tonnerre de Zeus quand je les vois ; je passe sagement au large. Il paraît que pas une bonbonne n’a jamais explosé. Mais on ne sait jamais…

Jules Bénard





1.Posté par mortier le 24/10/2016 15:22 (depuis mobile)

C''est une plaisanterie ? On connait les malgaches pour leur côté bricolage mais là c''est un peu fort.

2.Posté par Jules Bénard le 24/10/2016 16:46

à posté 1 "mortier" :
J'en ai vu un notamment, à Fianarantsoa.
Je vous signale que je ne suis pas le seul à avoir été témoin de cette pratique des zampones.
Pour ce qui est des recharges de briquets, on peut voir ces bricoleurs au pied de l'escalier du Lido, en plein centre de Tana.
Je ne vois pas l'intérêt de raconter des bobards.
Merci quand même, saint Thomas !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes