Faits-divers

Quand la justice tente de traiter les troubles mentaux

Lundi 13 Mai 2019 - 17:44

Jugés en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis ce lundi, deux hommes aux histoires bien distinctes, pour des délits différents avaient un point commun. Avaient-ils leur place devant la justice ?
 
N.C, 37 ans, comparait pour violences commises sur son ex-compagne et son beau-père la semaine dernière. Le scénario n’a rien d’original malheureusement. Alcoolisé, ce père de famille débarque chez son beau-père à Saint-Denis, où réside son épouse – ils ne sont pas encore divorcés – et les violente. Un coup chacun. La mère a leur fille de 2 ans dans les bras. Il se met à "tout casser", s’en prend également au chien et les menace de mort.
 
N.C nie les faits : "Je ne suis pas quelqu’un de violent. Dans ma vie, je n’ai jamais frappé personne", avant d’avouer que sa femme "le pousse à bout". Puis, il en fait un peu trop, d’un ton confiant, presque arrogant.  "Je crois en la justice et j’aime ma famille, même mon beau-père".
 
"Qu’il prenne conscience de sa maladie"
 
Mais face à lui, une femme, un beau-père et son propre père qui secouent la tête, comme sidérés, après chaque déclaration. Mais "c’est un homme bien, gentil, poursuit sa femme, il a juste besoin de soins rigoureux". Les deux hommes à ses côtés acquiescent. En effet, N.C est bipolaire. Et quand il boit, c’est une catastrophe. "On a besoin qu’il prenne conscience de sa maladie". Le manque de soins et l’alcool font très mauvais mélange pour cet homme qui a déjà été hospitalisé auparavant et compte 11 condamnations sur son casier judiciaire.
 
Ensuite, c’est au tour de M.P, 29 ans. Vendredi dernier, il casse la fenêtre d’une maison dans sa ville natale, Saint-Benoît, s’y introduit et vole une bouteille de Whisky. La justice a certainement vu pire. Mais M.P a déjà volé, et été condamné, 17 fois auparavant. Ça commence à faire beaucoup. Il tente de comprendre la juge, répond oui de la tête avec enthousiasme ; M.P a quelque chose d’enfantin.
 
Sous tutelle à l’UDAF (Union départementale des associations familiales), M.P possède une intelligence en dessous de la moyenne, principalement à cause d’une traumatisme crânien lorsqu’il était enfant. En famille d’accueil depuis l’âge de 4 ans, il fait plusieurs tentatives de suicide à l’adolescence. Connu dans le quartier, "il est toléré", avoue la procureure. Et ses intentions sont bonnes. Comme le rappelle son avocat, Me Guillaume Motos, "il n’a ni permis de conduire, ni voiture, ni téléphone. Sa préoccupation principale était de ne pas pouvoir se rendre au travail aujourd’hui. Cet emploi aidé, c’est un sésame pour lui. Il compte aussi rembourser les dégâts de la fenêtre".
 
M.P est finalement condamné à 4 mois de prison, sans détention. Concernant N.C, Si le but pour les parties civiles n’était pas la détention, il écopera de 6 mois de prison dont 4 de sursis. Deux mois d’emprisonnement ; une première pour lui, qui le fera peut-être prendre conscience de la nécessité de se faire soigner.
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 1684 fois



1.Posté par Targie le 13/05/2019 20:28 (depuis mobile)

Comme dab c''est traité en profondeur dans tte ça splendeur !! On se demande à quoi servent les médecins assermentés à la cour ??

2.Posté par Kiki le 13/05/2019 22:50 (depuis mobile)

Et dire ke pr certains leurs dossiers fiscaux disparaissent comme par enchantement ! Est ce que ce monde est sérieux ?

3.Posté par Dorian le 14/05/2019 09:05

L'une des premières choses que les Nazis ont fait arrivés pouvoir c'est de vider les asiles en euthanasiant les malades mentaux et les handicapés.
C'est d'une logique implacable.
Ensuite ils se sont dit qu'il fallait passer aux juifs...
Faites donc bien attention à ce que vous allez dire ou écrire... faites bien attention à ce que vous désirez...
Une société est jugée par sa façon de gérer les plus fragiles de ses membres.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 25 Mai 2019 - 16:18 Choc frontal sur la route des Laves