MENU ZINFOS
Société

Quand des travailleurs venus pour 2 mois saccagent la maison louée sur Le Bon Coin


Gisèle* en a fait la malheureuse expérience. Propriétaire d’une maison dans l’ouest de La Réunion, elle s’est fait avoir par des locataires indélicats venus à La Réunion en tant que travailleurs saisonniers. Une autre propriétaire a eu plus de chance parce qu'elle était vigilante.

Par Ludovic Grondin - Publié le Samedi 10 Avril 2021 à 18:26

Les artisans spécialisés dans la rénovation de toitures ont vite fait d'afficher l'adresse postale de leur location meublée comme adresse professionnelle
Les artisans spécialisés dans la rénovation de toitures ont vite fait d'afficher l'adresse postale de leur location meublée comme adresse professionnelle
Elle pensait en tirer un loyer pendant deux mois mais se retrouve avec plein de tracas. Absente du département depuis la mi-2020, Gisèle pensait bien faire en mettant en location sa résidence principale située à la Saline-les-Bains. 

Fin 2020, une amie joue les intermédiaires et remet les clés à des locataires qui répondent à la petite annonce de location mise sur le site Le Bon Coin. Ces locataires entrent dans la maison le 14 novembre. A partir de cette date, Gisèle est allée de surprises en surprises… 

Dans le contrat de location, il était convenu qu'une de ses amies présente à La Réunion s’occupe de l’entretien de la piscine et du jardin. C’est donc grâce à celle qui faisait office de concierge qu’elle s’est aperçue du toupet de ses locataires.

Les locataires laissent des factures d'électricité salées

"J’ai loué ma maison à deux couples d'artisans spécialisés dans la rénovation de toitures. Le bail était prévu pour 2 mois en saisonnier meublé. Au bout de 15 jours et à ma grande stupéfaction, mon adresse se trouvait sur leur véhicule professionnel (la photo plus haut) et sur leur site internet, à mon insu", constate déjà la propriétaire aux premiers jours de la location. Elle n’est pas au bout de ses peines.

"Lors de l'état des lieux de sortie, j'ai récupéré mon logement dans un état déplorable avec de nombreuses dégradations. J'ai donc voulu utiliser le chèque de caution mais celui-ci m'est revenu sans provision", déplore celle qui a activé deux plaintes en gendarmerie, la première pour dégradation volontaire et une autre pour chèque de caution sans provision.

A force de raconter sa mésaventure autour d’elle, Gisèle a eu la certitude qu’elle n’avait pas été la première à s’être fait avoir de la sorte. A commencer par les forces de l’ordre qui n’ont pas été étonnées du récit qu’elle leur livrait. Le phénomène est assez récent à La Réunion. Des travailleurs saisonniers repartent aussi vite qu'ils sont arrivés, non sans laisser quelques ardoises sur leur passage.

Adieu chèque de caution

Dans sa plainte, Gisèle recense l’ensemble des dégâts occasionnés par ces locataires sans-gêne. A la remise des clés le 31 janvier, son amie constate que le système de nage à contre-courant est arraché, un carreau de la piscine est décollé, la housse de tête de lit est comme javellisée, décolorée. Les fermetures éclairs des housses de sofa et transats sont cassées, un mur fissuré par un dégât des eaux, du carrelage rayé, du fil de linge arraché, une serviette de bain a disparu, de la vaisselle est brisée (des verres, des ramequins, une tasse), le système d’éclairage qui fonctionnait en domotique est cassé tout comme un pied de lit, une latte de sol est arrachée, des éléments de décoration sont détériorés, un mur a été sali et, enfin, un écran plasma a été fissuré. Un beau palmarès pour deux mois et quinze jours de location. Mais ce n’est pas fini… 

Surprise, "un container dans mon meublé touristique", découvre Pascale en passant devant sa location
Surprise, "un container dans mon meublé touristique", découvre Pascale en passant devant sa location
"Ils ont loué pour 5 mais ont amené 3 voire 4 personnes supplémentaires. Ils ont aussi fait tourner les clim’ de toutes les pièces H24, nous occasionnant une facture EDF de 870 euros pour 2 mois". Une surprise qu'elle a découverte en ouvrant sa facture en début d'année.

Pour couronner le tout, la propriétaire n’a vraiment que ses yeux pour pleurer. Ses locataires ont pris soin de laisser un chèque de caution sans provision. Valeur : 3.000 euros tout de même, à la hauteur du standing de cette villa dans l'ouest. Et encore, cette somme était loin de couvrir le montant des dégâts estimé à 9.200 euros.

Six mois de "vendange" à La Réunion…

Le profil de ces locataires qui appliquent la politique de la terre brûlée finit par se savoir à La Réunion. Les particuliers qui mettent en location et les agences se parlent. "Elles finissent par refuser les demandes de location des gens du voyage, au vu des nombreux soucis rencontrés par le passé" avec ces travailleurs qui ne sont à La Réunion que pour quelques mois, "de novembre à avril selon leurs dires", profitant le plus souvent d'une saison hivernale métropolitaine assez faible en activités. 

Après cette expérience malheureuse, qui lui vaut de coûteuses réparations dans sa maison mais aussi l'obligation de remplacer du mobilier abimé, Gisèle "souhaite mettre en garde les Réunionnais contre ce type de locataires, que ce soit pour un logement ou pour la réalisation de travaux. Attention à ne pas se faire berner par ces voyous", tient-elle à faire savoir.

La location touristique se transforme en location industrielle
 
Si Gisèle n’a pas eu beaucoup de chance alors qu’elle n’en était qu’à sa troisième location en saisonnier, Pascale* s’en sort beaucoup mieux. Elle aussi a loué un logement de son parc locatif à une famille de saisonniers. Eux étaient spécialisés dans l’entretien des piscines. Mais ça, elle ne l'a su qu'après coup. 

"Quand l’agence m’a informée d’une location pour un mois, elle m’a dit qu’il s’agissait d’un restaurateur qui venait avec sa femme et ses beaux-parents. Au final, ils ont fait venir un container plein de bidons de chlore sur mon terrain" (les photos ci-contre), raconte Pascale qui loue son bien immobilier via une agence.

"La location saisonnière, ce n’est pas fait pour de l’entreposage de bidons de chlore … Je suis arrivée une heure après le début de la location et tout était déjà chamboulé chez moi. Quelques jours plus tard, ma brouette était dans la rue, la poubelle aussi, mises n’importe comment. J’ai immédiatement fait passer le message à mon agence et je leur ai dit que je savais comment ça s’était passé chez une précédente propriétaire (le cas évoqué plus haut, ndlr), donc ils ont fait un effort je suppose".

C’est sans doute à ce prix, avec une vigilance de tous les instants, que Pascale a vu sa maison finalement épargnée par les dégradations. "J’étais impatiente d’arriver à la fin de la période de location", souffle-t-elle après avoir eu connaissance des dégâts occasionnés chez Gisèle. Les deux propriétaires ne se connaissaient pas avant de vivre cette mésaventure. Mais si elle n'a pas constaté de dégâts, Pascale a eu aussi la surprise de recevoir une facture EDF d'un montant exorbitant pour seulement 1 mois de location : 712 euros !

Le locataire conteste et renverse l’accusation

Face aux deux plaintes déposées par Gisèle, l’artisan spécialisé dans la rénovation de toitures s’est attaché les services d’une avocate, en métropole. L’artisan a pignon sur rue en Loire-Atlantique durant l'autre moitié de l'année.

Dans un courrier adressé à Gisèle, son conseil juridique balaye d’un revers de main la quasi totalité des faits reprochés. Si les locataires reconnaissent quelques petites dégradations sur le mobilier, l’avocate exploite la faille du droit à l’intimité de son client et de sa famille pour contrer l’affirmation selon laquelle ils auraient été plus nombreux à investir la villa.

Il faut dire qu'en l'absence d'un constat d'huissier qui aurait mis tout le monde d'accord, la propriétaire ne pourra en effet prouver que sa location a pu être occupée par plus de personnes que prévu. Les locataires contestent, enfin, le montant des dégâts chiffrés par la propriétaire. Là aussi, l'amie de la propriétaire a établi un état des lieux de sortie mentionnant une bonne partie des objets dégradés. Un document que le locataire a signé également. Mais Gisèle a tenté d'inclure d'autres dégâts aperçus après cet état des lieux. Une démarche unilatérale que l'avocate de la partie adverse n'a pas manqué de souligner. Autant dire que Gisèle n'est pas prête de voir ce contentieux se régler à son avantage.

Au final, elle nous fait part du désagréable sentiment de passer du statut de victime à celui d’accusée. "Le courrier de leur avocate ne m’impressionne pas. Elle aura du mal à expliquer pourquoi son client a fait opposition sur le chèque de caution en prétextant une perte de chèque, ce qui est interdit".  

Une petite victoire face à la mauvaise foi de locataires qui font preuve d'un toupet assez remarquable. L'enquête a été confiée à la brigade territoriale de gendarmerie de Saint-Gilles.


* prénoms d’emprunt

Des dizaines et des dizaines de bidons de chlore sont entreposés dans la cour
Des dizaines et des dizaines de bidons de chlore sont entreposés dans la cour



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

19.Posté par Totor le 10/04/2021 21:45

Ils pullulent sur l'île vend des matelas matériel bâtiment etc et sont agressifs attention

18.Posté par Choupette le 10/04/2021 21:39

Qu'est-ce que des gens du voyage viennent faire à La Réunion ?

Ah, si vous les attirez avec vos locations de standing à la Saline-les-Bains. C'est bizarre, mais ça me laisse indifférente.

17.Posté par Koklespes le 10/04/2021 21:34

Ils sont très souvent dans un resto bar sur le porc de St gilles ,surtout le week-end...

16.Posté par Laurent le 10/04/2021 21:22

J'ai vu il y a 3 ans les gens du voyage à la plage de l'Hermitage , eh ben je peux vous dire , aucune éducation et se croient tout permis ! Bon courage madame largue pas

15.Posté par PIPO 🙈🙉🙊 le 10/04/2021 20:59

pipo
Une tasse cassé? Je suis mort de rire...
Quand tu loue du meublé il faut aussi accepter des pertes sur le consommables!

14.Posté par 974 le 10/04/2021 20:59

C'est très bien resté entre vous. Au lieu de louer aux gens de la réunion !!!!! Non il faut louer des personnes de la métropole. Qui vous saccage tout.

13.Posté par Frigidaire le 10/04/2021 20:46

Celles et ceux qui veulent de l'argent facile c'est le risque. La prochaine fois ne pas faire venir des Métropolitains qui en plus viennent concurrencer les entreprises locales.
Et pourquoi mettre sur "le bon coin" si c'est une super villa ? Il y a des agence spour cela qui auraient elle regarder à deux fois avant de donner les clefs.

12.Posté par Location touristique... le 10/04/2021 20:40

Location touristique déclarer aux impôts ???

11.Posté par JUSTINE le 10/04/2021 20:32

voir ces loc ...des marchands de sommeil....épouvantail ...

10.Posté par Néné le 10/04/2021 20:30

Ben madame ou monsieur vaut mieux louer à des gens ailleurs même avec les restrictions impérieux pas faire confiance à nous aller faire les démarches pour vous rembourser ah ah

9.Posté par HULK le 10/04/2021 19:53

Demandez un chèque de banque garanti par cette dernière,c'est tout simple, ou toute autre garantie. Pas de profit facilenc'est fini tout çà .

8.Posté par Forza le 10/04/2021 19:23

GENS DU VOYAGE C A DIRE DES GITANS DE METROPOLE ? CAR SI C LE CAS C COMPLIQUE PR LES RETROUVERS UNE FOIS EN METROPOLE MAIS COMBIEN MEME...... SI C DES GENS TOURISTE SAISONNIER BAHAAA FORCEMENT AVEC UNE PLAINTE AU CUL LA PAF AURAIS DU LES EMPECHER DE REPRENDRE L'AVION EST DE S'EXPLIQUER ............

7.Posté par jlc2 le 10/04/2021 19:21

Bonsoir! y ça loué des villas aux gens du voyage ,bonjour les dégats

6.Posté par Koklespes le 10/04/2021 19:14

C'est locataires spécialisés dans la rénovation des toitures ,sont des gens du v... Viennent tout les ans à la reunion famille femmes et enfants manque juste la Mercedes et la caravane, dernièrement arnaquer une connaissance pour plus de 3000€ méfier vous ils ont les yeux bleus et n ont rien de typé .
Vendent de tout et rien ,des matelas en général...mais surtout abusent des personnes seules et âgées.
Les gendarmes ont leurs photos ,leur numéro d immatriculation de voiture de location ???...méfiez vous !

5.Posté par Marco le 10/04/2021 19:12

Beaucoup de vrais brigands

4.Posté par LAMPION le 10/04/2021 18:56

Quand on loue un bien , on est plus propriétaire.

3.Posté par raylaf le 10/04/2021 18:55

On veut du pognon à tout crin...et on se retrouve avec une maison dégradée...FAUT CHOISIR : faire du pognon ou faire des travaux de réfection...et sa voiture elle l'a louée aussi pour retirer 12€/jour ??? RIDICULE

2.Posté par Veridik le 10/04/2021 18:42

Bon courage madame

1.Posté par Marielarodé le 10/04/2021 18:38

Les manouches investissent notre île. Attention !

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes