MENU ZINFOS
Politique

Quand Paul et Pierre Vergès s'approprient des terrains communaux...


On connaissait déjà les pratiques népotiques du président de la Région, qui aime s'entourer de membres de sa famille payées sur fonds publics.
On connait moins ses pratiques en matière d'urbanisme, au lotissement Jujubes de la Possession. Même si le JIR et le Quotidien ont déjà évoqué le sujet, Zinfos a décidé de revenir sur le sujet...

Par - Publié le Lundi 15 Juin 2009 à 17:55 | Lu 11474 fois

Dans un article du 2 octobre 2004, un journaliste de Témoignages écrivait à propos des constructions illégales : "Dura lex, sed lex" : la loi est dure, mais c’est la loi. (...) Il est nécessaire également que ceux qui prennent les décisions mettent en conformité leurs actes... et leur parole. On pense par exemple à un homme politique d’une petite commune de l’Est qui a fait de la protection des terres agricoles dans... l’Ouest son cheval de bataille, mais qui a construit une superbe villa il y a une vingtaine d’années sur un terrain agricole".
A Témoignages, on est fort pour dénoncer les pratiques des autres, mais bizarrement, jamais un de ses journalistes n'a eu le courage d'écrire la moindre ligne sur les constructions illégales de ses principaux dirigeants au lotissement "Les Jujubes", à la Rivière des Galets, à la Possession...
Lotissement où comme par hasard réside une bonne partie de la nomenklatura communiste de la Réunion. On y trouve par exemple Paul et Pierre Vergès, Jean-Yves Langenier le maire du Port et sa femme Brigitte Croisier qui travaille au Cabinet de la Région, Djamila Vergès la veuve de Laurent, Rémi Boniface l'avocat du PCR et de la Région, Yvan Hoareau le secrétaire général de la CGTR, ou encore Alain Payet l'actuel DGA de la commune de Saint-Paul qui avait à l'époque été condamné avec Pierre Vergès dans l'affaire de l'endiguement de la rivière des Galets...
Que du beau monde, donc... A croire que nos dirigeants communistes n'aiment pas se mélanger avec les plus défavorisés qu'ils disent pourtant par ailleurs défendre. La mixité sociale, c'est bon pour les autres...
Vue aérienne du lotissement Jujubes, avec au centre, la maison de Paul et Pierre Vergès, la plus imposante du lotissement
Vue aérienne du lotissement Jujubes, avec au centre, la maison de Paul et Pierre Vergès, la plus imposante du lotissement

Le fait pour tous les cadres du Parti d'habiter au même endroit, dans un lotissement luxueux, un peu à l'image de ce qui se faisait du temps de l'apartheid en Afrique du Sud, n'est pas répréhensible en soi.
Ce qui l'est beaucoup plus, c'est de ne respecter aucune règle d'urbanisme comme l'ont fait Pierre et Paul Vergès par exemple.
Leur parcelle AR 768 du lotissement "Les Jujubes" fait moins de 400 m2 et le COS (coefficient d'occupation des sols) y est normalement de 40%, dépendances comprises. Pourtant, la parcelle est construite à presque 100%...
L'acte de vente prévoyait que les constructions le long des voies seraient implantées au minimum à 4m par rapport à l'emprise de ces voies. Or, la maison des Vergès est mitoyenne de la route "Fleurs d'Oranger"... Ce que l'acte de vente interdisait expressément dans son article 13 !
De plus, la famille Vergès s'est appropriée dans la plus parfaite illégalité une large portion d'une parcelle communale mitoyenne, pourtant classée en zone N, c'est à dire qu'il s'agit d'un espace boisé qui "correspond aux espaces naturels équipés ou non, à protéger en raison de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt, notamment d'un point de vue esthétique, historique ou écologique, ou de leur caractère d'espaces naturels". Ce qui n'a pas empêché nombre de propriétaires du lotissement de la clôturer et de la transformer en jardins...
Vue d'ensemble du lotissement
Vue d'ensemble du lotissement

En fait, les Vergès ne sont pas les seuls à avoir empiété sur le domaine communal. Les 7 parcelles donnant directement sur la rivière des Galets, et appartenant outre les Vergès à la famille Panechou, à Yvan Hoarau et à Alain Payet, empiètent plus ou moins largement, la palme revenant à Eric Panechou (le promoteur du lotissement) qui s'est approprié du terrain sur une profondeur d'une centaine de mètres et qui y a édifié des constructions illicites de surcroit non cadastrées. Alain Payet se contentant d'une piscine sur le terrain communal.
Et tout cela sans émouvoir le moins du monde notre brave maire de la Possession...
Il a fallu une plainte de l'ADIP (Association de Défense des Intérêts des Possessionnais) pour que les choses bougent enfin. Sous la pression de la justice (une enquête est en cours), la mairie vient d'ordonner un nouveau bornage, histoire de voir qui a empiété et de combien.
En attendant, le cadastre a mis ses fichiers à jour et toutes les parcelles -et leurs empiètements- apparaissent désormais sur les documents officiels. Tous? Non, pas vraiment. Il manque encore la parcelle des Vergès qui, bizarrement, est restée en l'état.
Interrogé par le Quotidien le 13 mars dernier, un fonctionnaire du cadastre avait certifié que le plan cadastral du lotissement "Les Jujubes" était bien à jour, avant d'ajouter que "les Vergès sont dans les règles fiscalement parlant et que le plan cadastral n'est pas le plus important puisque sans valeur juridique". Pourquoi dans ce cas l'avoir mis à jour pour tous les autres, sauf pour les Vergès???
Une photo satellite Google, avec en grisé l'empiètement des différents propriétaires sur le territoire communal
Une photo satellite Google, avec en grisé l'empiètement des différents propriétaires sur le territoire communal


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

7.Posté par le cairn le 16/06/2009 17:06

Ce qui est révoltant c'est le sentiment d'impunité et l'arrogance qui animent tout le clan Verges. Mais la roue tourne pour tout le monde. Personne n'est éternelle, y compris Paul, le pilier du système Vergés..... Viendra alors le jour où la justice fera son oeuvre.

6.Posté par ASSENJEE.M le 16/06/2009 16:40

En CORSE ces villas n'existeraient plus!

5.Posté par contribuable le 16/06/2009 16:23

Ce sont de vraies buses au cadastre. Ils racontent des conneries lorsqu'il pretendent avoir mis leur fichiers à jour. On peut jeter un œil sur le plan cadastre sur leur site web (recherche: la possession et AR 769)

et des faire une comparaison avec la photo IGN de 2003 visible sur géoportail ici:

On voit que 6 ans après ils ont 'oublié' de dessiner la moitié du bâtiment. Si le plan n'a pas de valeur juridique, on peut quand se demander ce qu'il en est des impôts fonciers?

- sont-ils declarés depuis 2003?
- Le propriétaire et les impots ont-ils imposé la moitié du bâtiment comme sur le plan ou la totalité?

ce qui serait un comble pour des gens qui demandent a gérer les finances locales, à la place de l'etat sans se soucier d'etre EXEMPLAIRE.

4.Posté par Gérard Maillot le 16/06/2009 16:16

Ils ne sont pas à plaindre les PPV...Il faudrait "prier" pour les pauvres électeurs de ses derniers!
Faut-il encore "prier" pour des morts?
Je suis méchants...Un peu!
Sans rancune...

3.Posté par max belleville le 16/06/2009 16:05

Vous êtes le premier à reconnaître que cet article est du réchauffé puisque vous dites que le JIR et le Quotidien en ont parlé. Une chose est sûre: vous êtes en campagne électorale et vous prenez les Vergès en ligne de mire. En ce sens vous me rappelez Témoignages des années 80-90 lorsqu'il ciblait Virapoullé. Cela n'a pas empêché ce dernier de perdurer et de perdre son mandat plus en raison d'une usure du pouvoir que des campagnes de Témoignages: celles-ci avaient cessé longtemps avant l'élection d'eric Fruteau.

2.Posté par ti baba le 16/06/2009 15:58

Encore une fois merci M. Dupuis, personne ne pourra plus dire : On ne savais pas ....
Encore une affaire ou nous saurons si l'argent et le pouvoir vont être plus fort que la loi et la justice...

1.Posté par jorjL le 16/06/2009 15:50

Est-ce que l'on voit la maison de Mme Bello sur ces photos ?

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes