Société

Qualité de l’eau dégradée à Ste-Marie, St-André et St-Benoît

Lundi 16 Janvier 2017 - 10:56

Qualité de l’eau dégradée à Ste-Marie, St-André et St-Benoît
CISE-Réunion informe ses abonnés, que suite aux dernières pluies la qualité de l’eau est dégradée sur les  communes suivantes :

Saint Benoît, secteurs concernés :

- Olympe

- Abondance

- Rivière des Roches

- Bourbier

- Centre-Ville Rive Gauche


Sainte Marie, secteurs concernés :

- Montée Sano

- Terrain Elisa

- Espérance

- Beaufonds

- Mère Canal

- Espérance les Hauts

- Piton Cailloux

- Route de Beaumont



Saint André, secteurs concernées :

- Centre-ville

- La Cressonnière

- Patelin

- Ravine Creuse

- Mille Roche

- Bras des Chevrettes

- Bras Mousseline

- L’Hermitage

- Les Citronniers

Les abonnés constatant la dégradation de la qualité de l’eau doivent utiliser de l’eau embouteillée pour la boisson et la préparation des aliments ou de la faire bouillir pendant 3 minutes.

Cette eau peut toutefois être utilisée pour tous les autres usages sanitaires (toilette, WC, lavage).

Vous pouvez suivre l’évolution de ces informations sur le site internet www.cise-reunion.re  
Lu 3993 fois



1.Posté par A. HOAREAU le 16/01/2017 11:33

Quel silence autour de ce scandale ! J'en déduit que les "CONsommateurs" s'en fichent !
Les "chargeurs de l'eau" les vendent à prix d'OR une eau imbuvable et ils ne disent rien !
Ce qui n'a jamais été mon cas ! Petit rappel ici :

Une VRAIE Gestion globale de l'eau pour finir avec la Gestion calamiteuse de l'eau !
Courant août 2010, deux associations (l’Union Régionale de défense des consommateurs et Roule pas nous) ont suggéré l’application du principe "Bonus/Malus" sur les factures d’eau ; et dans la foulée, la régie des eaux de la ville de Saint-Paul annonçait un gel (conditionné) de son tarif, mais, plus inquiétant, c’est le travail de tarification fait en ‘missouck’ au sein des autres mairies. Pendant ce temps, les entités satellites (Sdage, Sage, Ore) se font plaisir en noircissant du papier glacé.
Tous ces atermoiements prouvent, qu’ici, c’est encore et toujours le tohu-bohu en matière de gestion de l’eau.

L’idée d’une "gestion globale" de l’eau reste encore le vœu pieux que j’ai formulé vertement dans le cadre de l’enquête publique organisée pour les besoins du projet du basculement des eaux de l’Est vers l’Ouest. Ce fut mon ‘Créd’eau’ de l’époque.
Lancé en 1989, avec une prévision d’achèvement en 2007, ce projet vit encore, bien qu’empêtré dans les entrailles de la terre du coté des "Fleurs Jaunes" !
En marge de ce maudit chantier, véritable gouffre financier, il y a deux causes qui font que l’eau devient rare, donc chère à la Réunion : la première, c’est l’immense gaspillage d’eau opéré à la sortie de l’usine hydroélectrique de Sainte-Rose (200 millions M3/an pissés en mer) ; la deuxième c’est la vétusté des réseaux de distribution (50% de perte … en sous sol !)
La situation est, de mon point de vue, hallucinante et mérite sans doute la médaille d’or de la bêtise et de l’imprévoyance !
Comme la bêtise humaine n’a pas de rempart, elle attire les Shadoks qui ne demandent qu’à pomper ! S’agissant du prix de l’eau, les deux associations ont trouvé là de quoi faire parler d’elles, pompes en mains !

Après les satellites cités ci-dessus, après les Mairies et les Compagnies Fermières, les voilà qui réclament aussi l’alignement sur les normes nationales !
Encore des allumés qui pensent que le réunionnais vit sous les mêmes latitudes que les Gaulois de là-bas !
Bis repetita non placent : Ce qui est répété deux fois ne séduit plus.
Mais, à contrario, ce qui est répété vingt fois, devient nécessité ! Et ça, nos Shadoks locaux l’ont compris !
Quitte à faire de réelles économies d’eau, "y-a-kà" nous aligner, tout de go, sur les Inuits ou sur les berbères ! (C’est mon leitmotiv préféré).
Certes, l’île ne se transformera pas de sitôt en banquise, mais, ce qui est sûr, c’est qu’avec moins d’eau aux robinets (des jardins), on ira un peu plus loin sur la voie de la désertification !
Trêve de plaisanterie : Qui va profiter de cette lubie ? Les futurs ‘Bonusés’ ou tous les organismes cités plus avant ? On connaît l’opacité de ces structures chargées de "mal gérer" l’eau, mais on a rien à propos des dividendes versés aux actionnaires fermiers qui nous sucent au nom de nos maires.
Pourquoi ces Sirènes se concentrent-elles sur les projets de construction des stations d’épuration avant même de rentabiliser les ressources en fiabilisant les réseaux ?
La dessus, leur réponse est claire : "A cause des contraintes Européennes" !
En fait, Auri sacra fames ! (Exécrable faim de l’(eau)r !), ils exploitent à fond le tonneau, sachant que le jackpot va suivre !
Le ‘L(eau)BBY’ veut s’enrichir au détriment de l’intérêt commun !
Nos Shadoks butent sur la vision cyclopéenne du grand public : Comment détourner son oeil de la facture ? En socialisant les barèmes, c’est à dire, en saignant plus le cochon moyen ?
Tant que les chapelles subsisteront, les ménages trinqueront à la bonne santé financière des vampires mandatés !
Alix Hoareau
Mardi 28 Septembre 2010 - 10:07 ".


2.Posté par noe le 16/01/2017 11:41

Après ces pluies , il vaut mieux prendre des précautions pour éviter des gastros douloureuses !

3.Posté par Zarin le 16/01/2017 11:52

L’eau dans l’organisme

L’eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d’eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d’eau pour une personne de 70 kilogrammes.

http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doseau/decouv/usages/eauOrga.html

4.Posté par mi dit sake mi pense le 16/01/2017 12:46

Qui paye les bouteilles de l'eau? parce que l'eau sale est payée au même prix que l'eau propre à la CISE! c'est du raket et peut être qu'il y a une combine avec la CISE et les distributeurs d'eau en bouteille. Pour faire grimper le chiffre d'affaires des sociétés qui vendent de l'eau en bouteille, les revendeurs d'eau au robinet déclarent que l'eau est impropre et qu'il faut acheter des bouteilles d'eau......................

5.Posté par Dazibao le 16/01/2017 14:19

Noé va encore trouver une occasion pour sortir son champagne rosé.....La Cise devrait être poursuivie pour incitation à la picole......

6.Posté par tristounet le 16/01/2017 11:28

Quand ça la Cise va mettre son réseau aux normes pendant ce temps faut nous achéte de l'eau en bouteille

7.Posté par mortier le 16/01/2017 17:02 (depuis mobile)

A chaque fois qu''un nuage passe un peu trop bas, l''eau du robinet de la CISE se dégrade. Ma facture d''eau en bouteille est supérieure à celle de la CISE. Quand les maires de ces communes vont ils réagir ? C''est urgent !

8.Posté par fl le 16/01/2017 19:32

refusez de payer vos factures d'eau au prix soit disant consommable marre de ses incompétences pays assignons la CISE au tribunal pour foutage de gueule. Créole couillon prefere manifester pour les vitre teintées MDR

9.Posté par mortier le 17/01/2017 07:44 (depuis mobile)

8 fl. D''accord avec, mais il faut commencer par poursuivre les élus que nous avons mis en place . Ce sont eux les responsables des installations. La CISE n'' est que le gestionnaire sans pour autant croire qu''elle est blanche comme neige.

10.Posté par A. HOAREAU le 17/01/2017 14:16

Après avoir lu les "post" des lecteurs, je confirme ce que je pense depuis 40 ans : "les cochons de payeur ont bien leurs YEUX dans les poches … et ne voient rien d'autre !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 12:05 L'épidémie de dengue circule encore à Saint-Paul