Economie

Qu’adviendra-t-il des acquéreurs des appartements Apavou en défisc?

Mardi 17 Avril 2018 - 00:38

Le groupe Apavou a été liquidé, et depuis c’est la débandade. Les numéros ne répondent plus et les travaux des programmes de constructions d’immeubles en défiscalisation sont à l’arrêt. Que deviendront donc les acquéreurs de ces appartements ?


Sur le papier, Apavou, ça fait rêver...
Sur le papier, Apavou, ça fait rêver...
Pour certains, c’est l’achat d’une vie. Prenons la famille T. Le couple pense investir en défiscalisation depuis la métropole et n’a vu que les plans et la superbe modélisation 3D du groupe Apavou. Et il n’y a pas à tergiverser, Central Park, sur le papier, ça fait rêver. Monsieur et madame T. décident de souscrire un emprunt à la banque afin de réaliser une opération de défiscalisation.

Le pire des scénarios, les acquéreurs ont souscrit un prêt…

Ils font partie des 40% d’investisseurs nécessaires au lancement de la construction du programme. 40% des appartements doivent en effet être vendus pour débloquer le foncier, c’est une exigence des banques. À ce moment, la famille T. doit verser un chèque de réservation. Admettons qu’ils souscrivent un prêt de 200.000 euros pour un T3.

Les fonds sont débloqués par la banque sur preuve du promoteur au fur et à mesure de l’état d’avancement des travaux. Pendant ce temps, la famille T. continue à rembourser son prêt. Ils ne le savent pas encore, mais ils remboursent à perte…

Ce scénario, c’est certainement celui qu’a vécu la cinquantaine d’acheteurs des appartements de la résidence Vertikal, sortie de terre fin 2017. Le programme complet d’Apavou à Sainte-Clotilde s’appelle Central Park. Remplaçant le site actuel de Futura, il promet un décor idyllique, arboré et piéton, alliant résidences avec vues imprenables et immeuble d’affaires. Un espace commerçant est prévu, ainsi que 1.500 places de parking en sous-sol, le tout vendu sur fond de musique lounge.
 


"Soyez propriétaire pour 164.000 euros"

Prix d’appel pour acquérir un appartement, 164.000 euros, disponible à l’investissement Girardin en Outre-mer, soit une promesse de 40% de réduction d’impôts. Le T3 est proposé à la vente pour 208.000 euros.

Sauf qu’au mois de mars dernier, tout s’arrête pour le groupe Apavou. La résidence Vertikal avait déjà lutté à atteindre la norme "hors d’eau et hors d’air" avant la fin de l’année 2017, date limite pour pouvoir profiter de la défiscalisation Girardin. Les travaux avaient même empiété sur la trêve du BTP pendant les fêtes de fin d’année. Mais le toit est posé à temps, les fenêtres et les portes également.

Un chantier désert, le téléphone coupé

Sauf que depuis cette date, rien n’a bougé, le chantier est déserté. Les lignes d’appel de la société sont déconnectées. Mais les appartements sont loin d’être habitables en l’état. Rien n’est installé, ni l’électricité, ni le sol, ni les cuisines, ni les peintures.

Pas de locataire, pas de défiscalisation

Monsieur T. peut bien continuer à rembourser son prêt, car à cette étape ce sont 80% des appartements de la résidence qui ont normalement été vendus. Sauf qu’il ne peut pas louer son appartement en l’état et sans locataire et donc de revenu locatif, pas de défiscalisation.

En attendant, l’argent de monsieur T. est allé au promoteur, qui a été placé en liquidation. Quel recours alors ? Tout dépend si la commercialisation des lots s’est faite avant ou après janvier 2015. Car à cette date, l’état oblige les promoteurs à mettre en place une garantie d’achèvement extrinsèque. Depuis cette date, le promoteur d’immobilier neuf est obligé de garantir l’achèvement de sa construction, par le biais d’une caution financière.
 
Qui voudra prendre le relais derrière Apavou ?
 
Mais la société Apavou ayant été liquidée, quel promoteur prendra le relais ? Sachant que ce dernier s’exposera ensuite à une obligation de garantie décennale une fois l’immeuble achevé, qui voudra prendre le relai derrière Apavou ? Sachant enfin que la livraison de la résidence Vertikal était prévue depuis déjà fin 2017, quel sera le manque à gagner pour les nouveaux acquéreurs, qui pendant ce temps remboursent leur prêt…

La résidence Vertikal, aujourd'hui.
La résidence Vertikal, aujourd'hui.
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 10305 fois



1.Posté par Philosophe le 17/04/2018 07:16 (depuis mobile)

Encore une grosse Arnaque qui lui roulé en grosse limousine avec chauffeur ..C''est dépistant vraiment pour ce qui tombent dans ce panneau vraiment !!

2.Posté par tehmal le 17/04/2018 04:28

Acheter de l immobilier chez Apavou c est souvent le risque de se faire piéger entre un prix trop élevé pour un bien médiocre dans un environnement dégradé. une perte d argent a la revente. j en ai fait les frais. j ai acheté en 2007 un T3 a 200000 €. les investisseurs de metropole ont ajouté 50000€ de plus soit 250000€ pour le même T3. 6 ans après ces appartements se revendaient 100000 € max 120000€ leur T3 et dans des immeubles pourris. des immeubles pas entretenus. des logements insalubres.quand est la CNL mettra enfin son nez dans ce guêpier privé ?On s est fait avoir. attention il y a bcp d arnaque dans la construction a La Reunion. mais je ne me fais pas de souci pour ce grand bâtisseur du siècle avec les subventions de l Etat et la bénédiction des Collectivités des mairies surtout (permis de construire n importe où et n importe comment).son fric mal acquis serait bien au chaud a Maurice ou ailleurs. Tôt ou tard faut bien siffler la fin. on ne peut pas abuser de gens impunément au nom du profit.

3.Posté par olive le 17/04/2018 08:37

Qui achète de l'Apavou, à part un fou ou un métropolitain qui ne connait pas la "qualité" de ses constructions ?

4.Posté par TICOQ le 17/04/2018 08:39

Seul le nom "Apavou" aurait du leur mettre la puce à l'oreille.....

5.Posté par gogote le 17/04/2018 09:18 (depuis mobile)

J''achète !

6.Posté par menfin le 17/04/2018 09:25

le promoteur devrait quitter l île rapidement..

7.Posté par Jp POPAUL54 le 17/04/2018 09:28

Quand Apavou dit Cpanou !!

8.Posté par Anis le 17/04/2018 10:13

Quel gâchis...

9.Posté par Romain le 17/04/2018 10:32

Les employés du groupe....

Vous voyez ce que vous défendiez ???

10.Posté par Réveillez vous le 17/04/2018 10:40

Tous les problèmes de la rentabilité A RISQUE ...

les défiscalisations ne tolère pas de retard dans les travaux et nbe prévoit pas non plus de la qualité.....

Quand on voit : "Mais le toit est posé à temps, les fenêtres et les portes également. "

Bien mais après les problèmes de malfacon bonjour....alors oui y a une garantie mais courrez pour la mettre en marche...

c'est toujours le dernier qui subi ...après que vont il faire ? tribunal interminable ?
avec frais a leur charge ...sans compter qu'une entreprise en liquidation ....aucune chance de récupérer leur mise...

11.Posté par Fredo974 le 17/04/2018 11:00

Vaseline : 1 application 4 fois par jour pendant 1 mois .

12.Posté par A m"diter le 17/04/2018 12:15

Ce groupe de (...) a de l'argent mais évidemment il ne sera pas puni par la justice pour le "crime" commis, le bras long, il passera à travers le filet et recommencera... Il faut savoir que dès qu'il y a Apavou derrière il faut tailler la route et éviter d'être plumé!

13.Posté par A m"diter le 17/04/2018 12:20

Ces arnaques à la défisc est une soloperie qui nous touche, nous Réunionnais de plein fouet car les appart sont exigus et très chers! Mais ce qui ceux se font des couilles en or continuent, ils sont riches et ne paient pas d'impôts et ose critiquer le pauvre réunionnais qui demande à bien vivre avec un salaire décent! Honte à ces immondices inhumains!

14.Posté par Jacques Moraud le 17/04/2018 12:24

J'aime beaucoup la phrase sur l'éventuel promoteur qui serait assez fou pour reprendre l'affaire avec la garantie décennale à accepter. Effectivement, qui serait assez fou, connaissant la qualité légendaire des constructions Apavou pour aller se mettre ça sur le dos. Concernant les acquéreurs ils n'ont plus que leurs yeux pour pleurer mais avec Internet maintenant il n'était pas très compliqué d'aller à la chasse aux infos sur Apavou et savoir qu'ils étaient en train de se faire arnaquer dans les grandes largeurs. Evidemment, grosse responsabilité des autorités qui n'ont jamais pris les mesures adaptées pour remettre cet escroc d'Apavou dans les clous concernant la qualité de ses constructions.

15.Posté par Merlin le 17/04/2018 13:11

Quand on voit la "qualité" de construction des résidences en défisc, on peut se poser bcp de questions...

16.Posté par ali le khafir le 17/04/2018 13:29

quand c'est du apavou c'est pas a vous

17.Posté par Jp POPAUL54 le 17/04/2018 13:58

Genre de roulette de l'immobilier !!
Tu penses que tu peux gagner....
Mais pas à tous les coups.

18.Posté par dave le 17/04/2018 14:10 (depuis mobile)

quand vs achetez sur plan (vefa) y’a forcément une garantie financière d’achevement donne par une banque ou une assurance ... qui devra payer pour achever les travaux .. pour la défisc délai pour louer uniquement à partir de l’achèvement ..

19.Posté par Dazibao le 17/04/2018 14:18

Il faut savoir déchiffrer les mots qui peuvent être des anagrammes. Dans le mot APAVOU il y a "appât" et "vous". On peut donc le lire ainsi "l'appât c'est vous".

20.Posté par Fabiho le 17/04/2018 15:30

Quel escroc

21.Posté par MICHOU le 17/04/2018 16:34

On peut se demander comment des situations comme celle la sont encore possible. A quoi sert un ministère du logement, des finances........
Si nos élus ne nous protègent pas alors que ce sont eux qui cautionnent toutes ces entreprises, administrations, banques etc.
Quand y aura t'il des responsables dans ce fichu pays.

22.Posté par Gibs le 17/04/2018 16:48 (depuis mobile)

Quand ce matin j’ai pris connaissance de cet article, il n’y avait aucun commentaire. Je ne souhaite pas remettre en cause les différentes opinions des internautes sur le groupe Apavou mais j’aimerai connaître leur opinion concernant le journalisme

23.Posté par Gibs le 17/04/2018 16:55 (depuis mobile)

Suite :
Attendez vous d’un journaliste qui fasse le buz, ou qu’il vous informe avec des faits exacts. Et si les informations données dans cet articles étaient fausses ?
Personnes n’a pu acheter d’appartements sur le programme Vertikal

24.Posté par Gibs le 17/04/2018 17:00 (depuis mobile)

Suite :
Personne n’a pu acheter, le juge ayant refusé la cession du terrain
Les gens ne sont pas passés chez le notaire , aucun prêt n’a été débloqué

25.Posté par Et puis quoi ? le 17/04/2018 17:31

De toute façon en règle générale que ce soit Apavou ou autres (indépendamment de la qualité de la construction) la défiscalisation c'est une illusion. Les promoteurs intègrent dans leur prix le montant de la défiscalisation, ce qui fait un prix au m² au delà de ce qu'il devrait être et alimentent la hausse des prix à la construction pour une qualité déplorable. Ensuite la revente (si vous y arrivez) se fait 40 % moins cher au minimum que le prix d'achat. Au final vous y laissez des plumes...

26.Posté par Réveillez vous le 17/04/2018 18:28

Gibs

oui et non ...car c'est un projet via un agent immobilier donc il y a une prévente avec encaissemetn d un accompte sur le produit qui doit etre livré...si mes souvenirs le montant est dans ce cas de 5% max si la livraison est a moin de 2ans mais faudra que je vérifie....

5% d une appartement a 208 000€ ca fait quand même 10 400€....

et cela SI il a bien respecté les 5 % ///// certain, sont peu scrupuleux dans l'immobilier et font signé des documents comme ci c étais le particulier qui voulais payé plus pour etre sur de reservé ...et non pas sur un compte chez le notaire ( qui est donc normalement déduit a l acquisition définitive) mais sur d autre compte...ce qui est totalement interdit....

APrés une fois les travaux commencé l'acquéreur paie au fur et a mesure des travaux...

35 % du prix à l'achèvement des fondations, 70 % à la mise hors d'eau (pose de la toiture et réalisation de l'étanchéité des terrasses), 95 % à l'achèvement des travaux
le solde de 5 % étant payable à la livraison, sauf consignation en cas de contestation sur la conformité avec les prévisions du contrat

NORAMLEMENT
il y a une garantie d'achèvement et / ou une garantie de remboursement.

quoiqu il en soit bon courage pour ses personnes ...trés compliqué ses dossiers et trés long

27.Posté par Bryandoht le 17/04/2018 19:19

A 25
La dévaluation lors de la revente par la suite d'un appartement défiscalisable correspond à peu près à la marge brute du promoteur au départ pour une opération de construction-vente. Une véritable machine à profit bien ficelée .
Un peu comme les SCPI , votre capital misé au départ n'est pas garanti. Un montage financier attractif avec des risques non négligeables qu'il faut mesurer.
Dans l'affaire, c'est le promoteur qui fait réellement fortune sur le dos des investisseurs.

28.Posté par Marc le 17/04/2018 20:35

26. Sans compter la complexité ajoutée par le prêt.

29.Posté par Bryandoht le 18/04/2018 14:53

Les investisseurs du C Park n'ont en principe aucun soucis à se faire avec la garantie extrinsèque que le promoteur a souscrit auprès d'un organisme de cautionnement qui rembourse les acquéreurs en cas de faillite de l'opérateur immobilier.Cette garantie est même exigée par le service d'urbanisme de la commune pour l'obtention du pmi de construire .

30.Posté par Réveillez vous le 18/04/2018 17:51

Bryandoht

Oui en principe..et si il a bien souscrit....
tous comme certain artisant et la garantie décénal ...ou
les salariers avec la cotisations....

souvent c'est fait....mais parfois..

31.Posté par polo974 le 19/04/2018 17:10

en 15 ans les programmes apavou n'ont pas changés...

malfaçons à tous les étages (au sens propre et figuré)...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter