MENU ZINFOS
National

Pyrénées-Orientales : Six jeunes menacent des passagers au cri de "Dieu est grand"


- Publié le Vendredi 20 Novembre 2015 à 08:02 | Lu 2751 fois

Six jeunes ont été interpellés dans la nuit de mercredi à jeudi par les militaires de la gendarmerie de Rivesaltes, dans les Pyrénées-Orientales, après avoir proféré des menaces de mort à l'encontre de passagers d'un train express régional en  criant "Allahou Akbar" (Dieu est le plus grand).

Les faits ont eu lieu aux alentours de 22 heures mercredi soir dans le train qui faisait la liaison entre Avignon à Perpignan alors qu'une trentaine de personnes sont présentes dans le TER.

Les six jeunes vont demander aux passagers de leur donner leur téléphone portable. "Sinon on va vous tuer", ont crié les six jeunes.

La rame est stoppée en urgence en garde de Salse-le-Château, entre Leucate et Rivesaltes, et les gendarmes arrêtent deux jeunes filles.

Les quatre jeunes garçons impliqués, auteurs présumés des faits, sont parvenus dans un premier temps à échapper aux forces de l'ordre avant d'être ensuite arrêtés.




1.Posté par PECPEC le 20/11/2015 07:15

C'est le far west, obligatoirement il y a un an à Grigny une attaque en règle d'un RER s'est soldé avec du non appliquées et des rappels à la loi...Merci l'ignoble Taubira. Que fait elle encore dans le gouvernement après toutes ses conn... ! La aussi il est temps de faire le ménage au Karcher.

2.Posté par mi dit sake mi pense le 20/11/2015 07:18

Et que va t-on faire contre eux et elles? la justice Française est trop LAXISTE! surtout si c'est de mineurs, et ENCORE PLUS si c'est des filles! résultat: un très petit passage dans les locaux des forces de l'ordre et remise en liberté! Auparavant une bonne correction, et le tour était joué!

3.Posté par ANTHECHRIST le 20/11/2015 07:32

6 trou du culs qui devraient faire un séjour en taules pour leur rafraichir les idées.

4.Posté par maroco le 20/11/2015 07:42

nous sommes en guerre, peloton d'exécution après interrogatoire musclé.

5.Posté par Pamphlétaire le 20/11/2015 08:06

Dans trois ans, cette implication néfaste, négative, méchante, de jeunes gens de malfaire aura disparu : foi du ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem, qui a présenté le 22 janvier 2015 des mesures, en partie recyclées, centrées sur le respect de la République.

Depuis les attentats, la ministre de l’Education le crie sur tous les toits : l’école se mobilise pour les valeurs de la République. «L’Ecole est et sera en première ligne, avec fermeté, discernement et pédagogie, pour répondre au défi républicain, parce que c’est son identité et sa mission profonde. Ecole et République sont indissociables. Elles doivent le rester», écrit la ministre. Najat Vallaud-Belkacem a annoncé jeudi onze mesures, pour un coût de 250 millions d’euros sur trois ans. Toutes ne sont pas nouvelles, loin de là, d’autres sont ambitieuses ou symboliques. Passage en revue.

Les mesures réchauffées

L’enseignement moral et civique. Dès la rentrée prochaine, tous les élèves du CP à la terminale, quelle que soit la voie choisie (professionnelle, technique, générale), auront un enseignement moral et civique. Cette mesure était déjà sur les rails puisqu’inscrite dans le projet de refondation de l’école de l’ancien ministre Peillon. «Disons qu’elle tombe à pic», sourit Christian Chevalier, secrétaire général du SE-Unsa (primaire et secondaire), qui rappelle au passage que l’éducation civique a toujours fait partie des programmes, du primaire au lycée. «La seule nouveauté, c’est que désormais le contenu de ces cours sera le même dans toutes les filières, même professionnelles.» Sur l’ensemble de la scolarité de l’élève, cet enseignement devrait représenter trois cents heures, a précisé la ministre.

Les évaluations pour tester la maîtrise du français. «Ah, l’Arlésienne !» Les responsables des syndicats enseignants en riraient presque. La ministre souhaite évaluer le niveau des élèves en français en début de CE2 «à des fins diagnostiques», pour «identifier» les difficultés. «Parce que vous croyez qu’un enseignant a besoin d’une évaluation pour savoir quels sont les élèves en difficulté ? rétorque Sébastien Sihr, du Snuipp, principal syndicat du primaire. Si on considère la maîtrise du langage comme une priorité - ce que je pense - alors pourquoi attendre le CE2 pour agir ?». Lui propose d’intervenir dès la maternelle, en allégeant le nombre d’enfants par classe. «Voilà une mesure ambitieuse qu’aurait pu annoncer la ministre.»

Rétablir l’autorité des maîtres (1). «Les règles de civilité et de politesse doivent être apprises et respectées à l’école», a martelé la ministre. Paul Raoult, président de la FCPE, bondit. «L’effet d’annonce par excellence… Vous croyez qu’il suffit qu’un ministre décrète la politesse pour que les élèves l’appliquent ? Totalement à côté de la plaque.»

Evaluer les futurs enseignants sur leur capacité «à expliquer et faire partager les valeurs de la République». Sébastien Sihr rappelle qu’il fut un temps, pas si lointain, où une épreuve au Capes s’appelait «Agir en fonctionnaire de l’Etat de façon éthique et responsable » : «Une sorte d’épreuve de conformité idéologique, parfaitement inutile. Si c’est pour revenir à cela, non merci.»

Les mesures nouvelles et ambitieuses

La formation continue des enseignants. D’ici la fin de l’année scolaire, une formation de deux jours sur la laïcité et l’enseignement moral et civique sera dispensée à 1 000 enseignants et personnels (directeurs, inspecteurs, professeurs documentalistes, etc.). A charge ensuite pour eux «d’accompagner leurs pairs» dans les établissements. «Là, pour le coup, c’est nouveau», s’accordent les syndicats, qui saluent la mesure, même si, regrette Sébastien Sihr, «c’est une goutte d’eau au regard de l’état de déshérence de la formation continue des enseignants, disparue depuis dix ans.»

Aider les enfants en situation de pauvreté. Le financement des fonds sociaux sera augmenté de 20%. Christian Chevalier applaudit : «Il est en effet central d’agir sur les situations de pauvreté, c’est une évidence.»

Plus de mixité dans les collèges. La ministre entend agir sur la composition des collèges publics et privés sous contrat en «concertation avec les collectivités compétentes». Jean-Rémi Girard, le secrétaire national à la pédagogie du Snalc (Syndicat national des lycées et collèges) salue l’initiative mais reste dubitatif. «L’intention est bonne, mais rien ne garantit un résultat. On sait qu’il y a toujours des stratégies de contournement difficiles à empêcher.»

Les mesures nouvelles, mais symboliques

Une réserve citoyenne, sur le modèle, dit la ministre, de la réserve citoyenne de la Défense, sera créée dans chaque académie. L’idée serait d’avoir à disposition «des personnes désireuses d’apporter leur concours aux missions de l’école». «Mais qui ? Des avocats, des journalistes ? Et pour quoi faire ?» questionnent en cœur les responsables syndicaux interrogés.

La journée de la laïcité (2). Ce sera le 9 décembre, date de l’adoption de la loi de 1905 sur la séparation des églises et de l’Etat. «Pourquoi pas. C’est une date symbolique et les symboles sont importants, reconnaît Christian Chevalier. Mais, il ne faudrait pas que cette journée soit noyée parmi toutes les autres…» Sébastien Sihr abonde : «On ne cesse d’ajouter des missions à l’école. Attention de ne pas transférer les problèmes de société en commandes éducatives.» Article de Marie Piquemal.

Nota de Pamphlétaire :
(1) On revient en arrière, ce n'est plus un instituteur, ni un professeur d'école. Mais je suis beau joueur : c'est pour éviter une répétition...
(2) laïcité : nom féminin. « Conception politique impliquant la séparation de la société civile et de la société religieuse, l'État n'exerçant aucun pouvoir religieux et les Églises aucun pouvoir politique (3)» Les principes de la laïcité.
(…) deux faits prépondérants continuent à exercer leur action sociale. Le premier, c'est le progrès continu de la laïcité, c'est-à-dire de l'État neutre entre les religions, tolérant pour tous les cultes et forçant l'Église à lui obéir en ce point capital (…)
Renan, Réponse au discours de réception de Pasteur, 27 avr. 1882. Œ., t. I, p. 775.
(3) Comprenne qui pourra.

Onze leçons seront-elles suffisantes pour cette morale : "garder un objet trouvé, c'est voler"?

6.Posté par Solution le 20/11/2015 08:08

La prison immédiatement

7.Posté par Ray_au_Port le 20/11/2015 08:28

J'aimerais connaître le "physique" de ces abrutis ! ! !

8.Posté par th le 20/11/2015 08:30 (depuis mobile)

Jesse james et sa bande

9.Posté par pfffff le 20/11/2015 09:20

M.... "Pamphlétaire" vient encore de nous asséner une de ses interminables tirades. Quelqu'un est arrivé au bout de sa logorrhée ?

10.Posté par madibastard le 20/11/2015 10:57

les racailles vont s'en donner à cœur joie si on ne répond pas très fortement à leurs provocations.

11.Posté par austrodoudou le 20/11/2015 11:00

post 9 : moi, en général, je craque au bout de deux lignes tellement c'est indigeste et stupide

12.Posté par la crise le 20/11/2015 12:20

Foutez-moi au trou ces petits cons pour quelque temps mais avec des tâches à accomplir.

Quoique... une bonne correction comme dan' temps longtemps...

13.Posté par Martine B le 20/11/2015 12:43

Conséquence logique est c'est que le début ! le matraquage psychologique c'est se que veux l 'état

la jeunesse les insouciants font se donner a cœur joie , ou est le mal de dire Dieu est grand c'est seulement une très grand vérité

14.Posté par A Martine et aux autres le 20/11/2015 13:30

Que veux le Fn avec son matraquage et son idéologie nauséabonde
Le FN est une des conséquence logique du radicalisme
Au moins ont connait les succursales de Daesh

15.Posté par Zozossi le 20/11/2015 19:24

… et le 17 novembre, à Monsempron-Libos (47), un "homme de 27 ans" (qui ne s'appelle sûrement pas Jean-Pierre) insulte les gendarmes après un cambriolage et leur lance: "Al Quaïda et Daech, c'est des petits, ils en ont tué que 200, c'est pas assez, moi je vais en tuer 1 000 !"

… et le 18 novembre, à Maule (78), le sympathique Emin, 32 ans, hurle: "Les terroristes ont eu raison! Je suis prêt à prendre les armes et à faire pareil !"

… et le 19 novembre, la chance pour la France Mounir, 28 ans, habitant de Savigny-le-Temple (77), lance aux policiers qui viennent de le rattraper après délit de fuite: "Je suis né en Syrie, je suis Syrien ! La France et les Français, vous mangez bien dans la gueule avec tous ces attentats et c’est que le début ! Il y en aura de plus en plus, c’est bien fait pour votre gueule !"

… et … et … et ?…

Mais surtout pas de "haine de l'Autre", de "stigmatisation", d'accroc au "vivre ensemble" dans notre super-ripoublique, ni de "surf sur les peurs", de grâce!

Tout cela est certainement… comment disent-ils… "bon enfant".

D'ailleurs, bon sang ! Mais c'est bien sûr: c'est la faute au wâââcizme !

16.Posté par Nono le 21/11/2015 05:21

Que voulez vous. On a de l'humour dans le sud ouest :)

17.Posté par Amiral la Po le 21/11/2015 18:29

Et toujours ce silence consternant des associations anti-racisme à sens unique,ces beaux (...) de gôôôche!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes