Société

"Putain d'avion": Un père écrit pour ne pas croire au décès de son fils

Mercredi 29 Août 2018 - 17:27

Pour rappel: "Les deux carcasses F16 et Mirage 2000, deux avions 17 tonnes à toute vitesse sont allés sur l'Alpha Jet de mon fils Gildas à 15H16 précisément, en 8 secondes le drame a eu lieu, il y a eu 44 personnes de touchées, 5 blessés gravement brûlés, les 2 pilotes grecs morts et les 9 Français victimes qui ont été fauchés alors qu'ils étaient sur le lieu pour se préparer au décollage", explique Gustave-Olivier Tison, qui ne veut pas croire à la mort de son fils Gildas qui a perdu la vie lors du crash d'avion de 2005 en Espagne. 

"J'ai été démoli, j'ai été détruit, j'avais une explosion en moi-même, j'avais une force qui m'incitait à écrire tout ce que j'avais à l'intérieur de moi, j'avais des émotions tellement fortes, je me suis dit il faut les écrire sinon je vais les oublier", confie le père de Gildas. Il a écrit des petits carnets pendant les deux ans qui ont suivi le crash. Il a ensuite eu l'idée de les rassembler en un livre, qu'il voulait transmettre au départ à son petit-fils, le fils de Gildas. On y retrouve un témoignage, l'histoire d'un bonheur familial, et surtout l'histoire, la vraie, de ce terrible accident, qui a fait la Une des médias et pourtant dont de nombreux Français ignorent ce qu'il s'est réellement passé. 

"Putain d'avion": un titre qui en dit également long. C'est tout d'abord un hommage à la chanson "Putain d'camion" que Renaud a écrit lorsque Coluche a péri dans un accident de moto contre un camion. Mais c'est surtout "(son) cri de colère", explique tout simplement Gustave-Olivier Tison. "Un père qui a perdu son fils, c'est dur et il y a tellement de gens qui vivent ce drame". Il espère que son livre aidera certaines personnes à garder espoir. 

Le livre est sorti le 6 juillet dernier aux éditions du Panthéon."Je dis le nom car ça ne s'invente pas, le Panthéon c'est la maison de vie éternelle des écrivains, les Invalides où mon fils a reçu la légion d'honneur avec ses 8 autres camarades et les Invalides c'est le Panthéon des militaires, donc quand c'est fort de symbole, et quand la première maison d'éditions m'a proposé d'éditer ce livre, j'ai tout de suite accepté", explique-t-il.

Il est venu 10 jours spécifiquement pour présenter son livre en avant-première à La Réunion, là où son fils aimait vivre et voler. C'est ici qu'il a obtenu son premier brevet de pilotage ULM à l'aéroclub de Pierrefonds, pour devenir par la suite pilote de chasse. Ils y ont vécu une dizaine d'années en famille, lorsque Gildas était à peine âgé d'une douzaine d'années. "C'est un tremplin pour moi, je devais revenir à La Réunion pour parler de mon projet pour faire revivre mon fils qui lui aimait tant La Réunion", confie-t-il.

L'aviation est une passion transmise de père en fils. Il se rappelle, sourire aux lèvres, de tous les souvenirs, tous les vols qu'ils ont pu faire ensemble, ces vols de nuit au-dessus de Dinard, en Bretagne, d'où ils sont originaires. Il a longtemps hésité à reprendre les commandes d'un avion, puis il est remonté à bord de son ULM, mais il l'a fait "en mémoire de son fils". Pour lui, quand il vole, son fils est toujours près de lui. "Jamais je ne peux abandonner l'idée que mon fils est près de moi", conclut-il. 
Charline Bakowski
Lu 7422 fois



1.Posté par jean jouhis le 29/08/2018 17:50

tout le monde sait que Dinard est en Bretagne ( Britany .. pas votre bretgna bien sûr, la BREIZH)

2.Posté par Santa le 29/08/2018 19:14 (depuis mobile)

Toute mes condoléances

3.Posté par Joseph le 29/08/2018 19:15

"Jamais je ne peux abandonner l'idée que mon fils est prêt de moi"

Près...!

4.Posté par Thierrymassicot le 29/08/2018 20:44

Putain de drame!!! Foudroyé sur le tarmac.....La seule consolation, c'est que les pilotes au sol ne se sont pas vu mourir (Je l'espère)....Votre fils était plus que brillant pour avoir intégré une escadre de chasse, brillant physiquement, intellectuellement...Quelle fierté d'avoir un fils comme ça..

5.Posté par pipo le 30/08/2018 03:25

putain de censure!!!!!!!!!!!!

6.Posté par PEC-PEC le 30/08/2018 06:44

Putain d'article...
Je compatis a la tristesse de ce père ayant perdu son fils, mais mon dieu que cet article est mal "torché" !
Si l'on ne connais pas l'histoire originale, c'est à n'y rien comprendre, il m'a fallut relire 4 fois avant de comprendre de quoi on parlait...d'avion oui mais quel fatras que cette mise en route ....
Désolé d'avoir à dire cela.

7.Posté par Modeste le 30/08/2018 07:03

triste, moche, enfin on a pas de mots pour ce genre de drame! courage à vous Monsieur, et comme vous le dites si bien, il est près de vous chaque jour!

8.Posté par noé le 30/08/2018 11:55

C'est plutôt les gauloiseries de Macron qui nous intéressent le plus !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Décembre 2018 - 12:29 ▶️ Le nouvel hélicoptère du Samu dévoilé !