MENU ZINFOS
Communiqué

Publicité et addictologie : Le syndicat des producteurs de rhum répond au Dr Mété


Le Syndicat des producteurs de rhum de La Réunion (SPRR) s'exprime suite à la publication d’un courrier des lecteurs signé du Dr Mété, président de la Fédération Régionale d’Addictologie de la Réunion, attaquant une campagne publicitaire de la marque Rhum Charrette. "L’abus d’alcool à La Réunion est un sujet traité avec fatalisme depuis plusieurs siècles, entretenu par un système bien établi ; il serait grand temps que nos élus s’emparent de cette problématique", avait notamment déclaré le chef du service addictologie du CHU Nord.

Par N.P - Publié le Vendredi 19 Août 2022 à 09:47

Le communiqué du SPRR :

Suite au courrier des lecteurs du Dr David Mété, chef du service d’addictologie du CHU Nord, envoyé hier (17 août 2022) aux différentes rédactions de l’île et à son interview ce jour dans le JT de 12h30 de Réunion la 1ère, le Syndicat des Producteurs de Rhum de La Réunion (SPRR) souhaiterait apporter des précisions importantes.

Le SPRR tient à rappeler en premier lieu que toute publicité sur l’alcool est strictement encadrée par la loi du 10 janvier 1991, dite loi EVIN. La publicité « Une île, un rhum, La Réunion en bouteille » de la marque de rhum Charrette respecte parfaitement les textes légaux et règlementaires. Sur chaque message publicitaire, les producteurs de rhum de La Réunion, parfaitement conscients de l’enjeu de santé publique que représente la lutte contre l’alcoolisme sur le territoire, ont toujours préconisé une consommation modérée et responsable.

Contrairement à ce qu’affirme le Dr Mété, la fiscalité du rhum sur le marché réunionnais n’est pas la moins élevée des Départements d’Outre-mer. Ainsi, le rhum blanc réunionnais est le plus taxé de tous les DOM. Quand une bouteille de rhum blanc à 50° est taxée à hauteur de 3,95€ à la Réunion, elle est taxée à hauteur de 2,75€ en Martinique ; à hauteur de 2,096€ en Guadeloupe, et à hauteur de 2,038€ en Guyane.

A équivalence en quantité d'alcool pur contenu, un spiritueux supporte, en France, une taxation environ 60 fois supérieure à celle du vin et 5,6 fois supérieure à celle de la bière. Lorsqu’une bouteille de rhum vendue à La Réunion s’acquitte de 3,95€ de taxes, une bouteille de vin s’acquitte de 9 centimes en métropole. En mettant en place des fiscalités privilégiées pour le vin ou le rhum, le législateur avait pour but de soutenir l’agriculture française, que ce soit la filière viticole dans l’hexagone ou la filière canne sur notre île.

Nous ne pouvons plus laisser dire que le rhum Charrette est une « honte » pour la Réunion à cause d’une qualité prétendument médiocre. Le rhum Charrette, marque leader sur le marché local, est un assemblage des rhums produits par les principales distilleries de la Réunion. A ce titre, il respecte parfaitement le cahier des charges imposé par l’INAO dans le cadre de l’Indication Géographique sur le rhum traditionnel de sucrerie.

Comme le vin fait partie de l’identité bordelaise, le rhum fait partie de l’histoire de La Réunion. La filière fait vivre actuellement quelque 200 emplois directs, des femmes et des hommes qui s’emploient avec passion à élaborer des produits de qualité. Enfin, les rhums et les arrangés réunionnais, qui connaissent un fort succès en métropole, sont le 3e produit le plus exporté de l’île (en volume), et sont régulièrement primés dans les plus prestigieux concours internationaux. Le rhum Charrette, qui fait partie des marques les plus vendues en métropole, a d’ailleurs remporté plusieurs médailles au Concours général agricole, tout comme les autres marques locales. Une fierté pour l’ensemble de la filière rhum de La Réunion.




1.Posté par polo974 le 19/08/2022 20:12

""" Contrairement à ce qu’affirme le Dr Mété, la fiscalité du rhum sur le marché réunionnais n’est pas la moins élevée des Départements d’Outre-mer. """

SAUF QU'IL N'A PAS ÉCRIT ÇA ! ! !

POUR UN COURRIER DE LECTEUR, VOUS BALANCEZ 2 COMMUNIQUÉS... C'EST VRAIMENT QUE VOUS NE VOUS SENTEZ PAS TRÈS PROPRES...

Sinon, je rappelle ma proposition que j'avais faite au préfet dans les courriers de lecteurs: interdire la pub à moins d'un km d'une école ou autre lieu scolaire.
Le préfet l'a interdit à moins de 200m, il suffit au nouveau d'élargir le périmètre... Et d'interdire de mettre l'alcool en produit d'appel dans les dépliants pub (papier ou virtuel) (c'était le second volet de ma proposition).

la loi du 10 janvier 1991, dite loi EVIN n'est hélas plus qu'une coquille vide suite aux bidouilles de parlementaires sous l'influence des marchands d'alcool (toutes catégories confondues).

2.Posté par A mon avis le 20/08/2022 18:02

" les producteurs de rhum de La Réunion, parfaitement conscients de l’enjeu de santé publique que représente la lutte contre l’alcoolisme sur le territoire, ont toujours préconisé une consommation modérée et responsable. "

plus faux-culs tu meurs !

S'ils préconisaient une consommation modérée, ils n'en feraient pas de pub.

producteurs d'alcool = conscients de produire et de vendre du poison qui nuit gravement à la santé, l'alcool est la deuxième cause de cancers après le tabac !

Les lobbies pinardiers et autres producteurs de spiritueux s'ingénient à contourner et faire modifier la loi Evin.

Les dégâts dus à l'alcool coutent bien plus à la collectivité que ce que lui rapportent les taxes !

rhum charette = rhum boutique = rhum fay qualité dans la culture créole

3.Posté par A mon avis le 20/08/2022 18:25

On dit que le rhum est plus toxique que les autres boissons alcoolisées. Est-ce vrai ?

Quelle est la composition chimique réelle du rhum ?
Eau + éthanol seulement ?
Ou bien des substances toxiques neurologiques passent-elles avec l'éthanol lors de la distillation ? Et qui ne sont pas indiquées sur l'étiquette ?

4.Posté par A mon avis le 20/08/2022 18:32

" La filière fait vivre actuellement quelque (sic) 200 emplois directs, "

Et fournit combien de malades alcooliques, cancéreux etc. aux hôpitaux ?

Le SPRR peut être fier de ses performances.

5.Posté par MICHOU le 20/08/2022 18:51

Le problème n'est pas là et il ne faut en aucun cas rentrer dans une guéguerre inutile et qui ne doit pas avoir lieu.
Ayant participé à différentes actions du SAF et animé le SAFTHON, à aucun moment il n'y a eu de place pour ce genre de querelle et cela d'autant plus que les brasseries de Bourbon ont été des partenaires comme tant d'autres.
Boire oui mais c'est l'excès qui ne va pas comme pour tout et ce sont des morts sur la route, des violences, des familles qui souffrent.
Et si le rhum charrette s'investissait dans la problématique du SAF et mettait dans sa pub ;" buvons ensemble les produits de la canne, du rhum avec modération pour les adultes et sans alcool pour les parents qui souhaitent concevoir et les enfants"
La fête oui mais grossesse et enfants égal zéro alcool! Vous en sortiriez grandi et responsable et vous soutiendrez une bonne cause
allez tchin!

6.Posté par A mon avis le 21/08/2022 16:40

@ 5.Posté par MICHOU

Mais les fabricants d'alcool (comme ceux du tabac d'ailleurs) investissent énormément dans la pub. Ce sont même des expert en la matière.
Vous voudriez qu'ils investissent contre leurs intérêts ? Vous êtes un doux rêveur.

7.Posté par JD974 le 22/08/2022 09:02

Ne pas confondre alcoolisme et addiction.

Un verre cela va, trois verres c'est trop !


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes