MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Psychologie, philosophie, réflexions sur la Vie et le Bonheur


Par Tamim KARIMBHAY - Publié le Samedi 23 Mai 2015 à 16:00 | Lu 2408 fois

Qu’est ce que le Bonheur ?

Je vous en offre ma propre définition et ma réflexion personnelle. Pour moi, le bonheur, c’est la prise de conscience de la passion de vivre sur terre, combattre ses incertitudes sombres en allumant la flamme de l’espérance à chaque fois !

Prendre conscience de sa richesse non-matérielle, et de ce que l’on a déjà la chance d’avoir au cours de son histoire, sans envier, ni jalouser, ni piétiner qui que ce soit, en écoutant surtout et souvent la ou les seule(s) raison(s) de son propre cœur pour atteindre positivement le cœur profond de sa raison, c’est déjà un premier grand pas d’accompli vers le bonheur !

Lorsqu’un être humain, arrive après avoir étudié et réfléchi sur sa propre histoire, à transformer chaque moment de douleur intense en force motrice, chaque échec en leçon de vie, chaque onde négative en énergie régénératrice, chaque défaite en force intérieure combattante, chaque peur en espoir, chaque manque de confiance en soi en défi et combat lancé à la vie, alors, il peut se dire que dans sa révolution de conscience, dans sa trajectoire de vie, il a compris ce que signifie le bonheur d’être en vie sur terre, tout en sachant savourer profondément chaque seconde qui s’écoule de celle-ci, car elle est justement, irréversible et éphémère. Il pourra dès lors, lui donner un ou plusieurs sens, et il aura enfin fondé sa propre manière d’être heureux sur terre sans se plaindre ! Il aura alors appris à relativiser les moments difficiles de son histoire en se disant que d’autres sur la terre connaissent des pires moments de souffrance ! Il aura compris ce que c’est relativiser les événements les plus durs, et il aura appris à se réjouir de chaque seconde de sa vie ! Cette seule prise de conscience est un grand pas vers son bonheur !

Si nous, en tant que simple humain mortel, nous arrivons à prendre davantage conscience de la fragilité de la vie, et donc de la fin biologique et des limites temporelles de chaque chose, alors nous pourrons vivre notre vie à fond, lui donner un ou des sens profonds, et vivre nos rêves petits ou grands, jusqu’au bout, avec pour guide unique, notre cœur ! Cela nous permet de faire la valeur de la vie tout simplement car elle est précieuse cette vie sur terre ! Et il est précieux ce souffle de vie que nous avons tous eu dès l’instant où notre cœur s’est mis à battre dans le ventre de notre mère ! Et nous devons vivre notre existence dignement, modeler ou façonner notre destinée, toujours dans l’espérance, car nos espoirs sont les plus grandes forces invisibles qui combattent nos peurs et nos angoisses !

Dans le monde, si chacun faisait ce travail sur lui, si chacun faisait ce travail en profondeur sur lui-même, si chacun faisait ce voyage à l’intérieur de lui-même, si chacun apprenait ce que signifie le respect et l’amour de l’humanité, il y aurait certainement moins ou pas de guerres de religion(s), ni civiles, inutiles ni jalousies maladives chroniques entre des frères humains ! Malheureusement, ce n’est qu’un rêve !

Par ailleurs, dans le monde du XXIème siècle, marqué malheureusement par l’individualisme et le règne de l’argent roi, exprimer ses joies devient symbole de vantardise et attise les jalousies, alors qu’exprimer ses peines, devient symbole de faiblesse et rassure tout un chacun autour, qu’il soit ami ou membre de la famille.

En effet, dans le monde du XXIème siècle, celui ou celle qui exprime ses joies intensément - en pensant pouvoir les partager avec les personnes qu’il croit apprécier – est, vite mal vu par les autres, car il ou elle est perçu(e) comme un(e) vantard(e), alors qu’il ou elle est simple-ment différent(e). Cette attitude rend, malheureusement, jalouses et envieuses de nombreuses personnes, qui n’essayent pas de trouver leur propre chemin du bonheur, et qui regardent sciemment ou inconsciemment davantage dans les assiettes des autres !

Celui ou celle qui exprime, ses peines et ses émotions est percu(e), quant a lui ou elle, comme étant un(e) faible par les autres, alors qu’il ou elle ne fait qu’exprimer ce qu’il peut y avoir de profondément humain et de moins animal en lui ou en elle. Cette attitude rassure les gens qui sont imprégnés d’un complexe d’infériorité, et qui se complaisent presque inconsciemment dans le malheur des autres…

Aujourd’hui sur terre, nous sommes plus de 6 milliards d’humains. chacun d’entre nous n’a choisi ni sa fa-mille, ni son nom, ni son prénom, ni son sang, ni ses racines, ni sa culture, ni sa couleur de peau, ni sa langue maternelle, ni son lieu de naissance, et souvent, pas le pays où il passe son enfance, mais chacun d’entre nous doit affronter la vie, et écrire si possible sciemment ou d’une manière aléatoire, sa propre destinée, sa propre histoire et créer sa propre version et sens du bonheur, en essayant d’écrire sa propre trajectoire de vie !

Ah ! Cette humanité soit disant douée de raison, quand comprendra-t-elle enfin, que tout bonheur est relatif ? Et quand apprendra-t-elle enfin à juger les gens en fonction de leur point de départ fixe et non de leur point d’arrivée variable ?

Ah ! Cette humanité, terre de contrastes ! Ceux qui vivent dans la misère totale, dans la rue ou dans des bidon-villes, ceux qui triment pour manger vous sourient chaleureusement et vous ré-chauffent le cœur en vous offrant le meilleur d’eux-mêmes, alors que ceux qui vivent bien, qui ont le ventre plein, pas-sent leur temps à se plaindre pour un oui ou pour un non, en montrant leur gueule de bois teintée d’asthénie hâtive et parfois bien matinale !

extraits du roman "Année 2043 : Autopsie D'une Mémoire."


Pour qu'écrire, se questionner, avoir l'esprit critique et le doute méthodique, le goût de transmettre et enseigner restent toujours des plaisirs partagés pour nous tous !

Article rédigé par Tamim KARIMBHAY professeur, historien et romancier auteur d'une monographie culturelle et historique d’un espace culturel et touristique insulaire dans l’océan Indien et le canal du Mozambique : Nosy-Bé : Âme malgache, Cœur français et du roman autobiographique et géopolitique : un hypertexte polyvalent et visionnaire : Année 2043 : Autopsie D’une Mémoire à contre courant.
 




1.Posté par Jean-Paul de Saint-Leu le 25/02/2017 21:56 (depuis mobile)

Un bel article émanant assurément d''un grand esprit humaniste !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes