MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Propositions de sortie de crise


Par . - Publié le Dimanche 25 Novembre 2018 à 19:18 | Lu 689 fois

Propositions de sortie de crise
Nous traversons depuis quelques jours une crise inédite à la Réunion. Inédite de par l’origine du mouvement, mais aussi par l’absence de porte-parole pour remonter les exigences d’un peuple qui souffre. Car oui, il ne s’agit pas là d’une simple grève, ni d’une manifestation, mais de la remontée d’une souffrance et d’un sentiment d’injustice qui dure depuis tant d’années.

Les citoyens que j’ai pu rencontrer sur les différents points de blocages sont des personnes de toutes les classes sociales : du chômeur au médecin, en passant par le travailleur précaire et l’auto entrepreneur.  Des mères, des pères, des enfants, tout ce qui fait notre société. Quelle réussite pour un mouvement venu d’ailleurs que de permettre à toutes les tranches de notre société de discuter, d’échanger et de proposer des idées pour l’avenir de nos enfants. D’improviser un repas, un barbecue sur un rond-point.

Loin des caricatures médiatiques et gouvernementales voulant porter le message d’un mouvement d’extrême gauche/droite, avec des personnes sans cervelle voulant faire la révolution. Loin des caricatures politiques voulant cristalliser le problème à la seule hausse de taxes sur les carburants.

Non, les problèmes sont bien plus profonds. Lors des discussions, les dénominateurs communs sont les sentiments d’injustice et d’inégalité. Autant au niveau social qu’au niveau économique. Beaucoup résumeraient cela par "les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus en pauvres" ou encore "les élus font de la politique pour eux même et s’enrichissent sur notre dos".

C’est une crise sociale, économique et démocratique. Les Français ne se sentent plus écoutés et encore moins compris. Il suffisait de se rendre sur les différents barrages pour comprendre les nombreuses revendications du peuple. Preuve en est, le préfet est venu à la rencontre des manifestants une semaine après le début de la crise, les mesures annoncées se sont concentrées uniquement sur les carburants. Et que dire d’Annick Girardin qui viendra on ne sait pas trop quand.

Les élus ne sont plus représentatifs de la population, c’est pour cela d’ailleurs qu’ils sont quasi systématiquement refoulés par les manifestants. Car tout cela aurait pu être évité s’ils avaient été vraiment à l’écoute du peuple. Les derniers taux d’abstentions devaient les alerter, que nenni. La montée des extrêmes devait les alerter, que nenni.

Cela entraine donc les manifestations sur la voie publique. La méthode est discutable, mais le mouvement est soutenu par une majorité de l’opinion publique (baromètre peut être encore plus important que le nombre de personnes présentes sur les manifestations). Et puis, comment se faire entendre par des personnes qui n’écoutent pas ? Malgré tout, cela semble porter des fruits, les politiques commencent à s’agiter, ou à s’inquiéter. Il faut passer maintenant à une deuxième phase, celle des revendications. Les revendications urgentes et celles qui se mettront en place à moyen/long terme.

Revendications urgentes :
  • Mise en place d’un fond d’aides pour les TPE/PME/Auto Entreprises victimes de cette crise : elles représentent la majeure partie du tissu économique local
  • Baisse drastique des charges sociales et patronales  pour les TPE/PME/Auto Entreprise afin de favoriser l’emploi
  • Alignement des prix des produits alimentaires sur ceux de la métropole en baissant les marges conséquentes de la grande distribution.
  • Revalorisation de l’ensemble des salaires en prenant comme socle la différence du coût de la vie entre la métropole et la Réunion
  • Suppression de la CSG pour les retraités
  • Mise en place d’un comité de pilotage pour écouter et apporter des solutions à notre jeunesse désœuvrée
  • Dissolution de l’Assemblée Nationale et nouveau vote de confiance.
Revendications à moyen/long terme :
  • Mise en œuvre d’une vraie politique de développement durable (développement d’un réseau de transports en commun efficaces aux 4 coins de l’île et dans les hauteurs entre autre…)
  • Promouvoir un retour à un mode de consommation favorisant les producteurs locaux
  • Consolider et promouvoir la formation de tous, des plus jeunes aux plus âgés
  • Favoriser la mise en place de formations supérieures à la Réunion
  • Développer et harmoniser le réseau d’associations de la Réunion
  • Mise en place d’une école exclusivement tournée vers le tourisme
  • Permettre aux bénéficiaires des minimas sociaux de s’investir quelques heures/semaine sur des travaux d’utilité publique
  • Supprimer « l’amendement Virapoullé »
  • Interdire le cumul des fonctions et des indemnités pour les élus.
Cette crise étant aussi une crise démocratique, il faudra demander à nos députés et sénateurs de faire des propositions afin que le peuple soit mieux représenté. Nous ne pouvons plus être satisfaits d’une démocratie qui nous donne du pouvoir que lors des élections. Nous ne pouvons plus nous satisfaire d’une démocratie où les personnes mises en place par le peuple prennent des mesures à l’encontre de celui-ci. Nous ne pouvons plus nous satisfaire d’une démocratie qui finalement, n’a de sens que pour ceux qui nous gouvernent. Trop de privilèges d’un côté et beaucoup de difficultés d’un autre.

Nous en sommes déjà à la Vème République, celle-ci est à bout de souffle. En conclusion laissez-moi vous rappeler l’étymologie du mot démocratie : du grec dêmos, peuple, et kratos, pouvoir. Donc, le pouvoir par le peuple. Redonnons du sens à ce mot et à notre devise « Liberté, Egalité, Fraternité ».

YF, un citoyen optimiste pour l’avenir de nos enfants
 




1.Posté par JORI le 25/11/2018 20:46 (depuis mobile)

Trop fort, comment peut-on demander à la fois l''alignement des prix sur la métropole et revaloriser les salaires sur un différentiel qui n''aura plus lieu d''être ?. À priori vous souhaitez mettre dehors macron, mais pour le remplacer par qui ?.

2.Posté par JORI le 25/11/2018 20:54 (depuis mobile)

Dissoudre l''assemblée, mais on ne ferai que ça car les mesures structutelles prennent du temps à porter leurs fruits. On est déjà passé du septennat au quinquennat. On ne va pas voter tous les deux ans!!.

3.Posté par Jean Louis le 25/11/2018 22:56 (depuis mobile)

Le weekend prochain c'est le 1er du mois, quand le chèque sera tout maigre on en reparle.. au passage les gilets jaunes de la Réunion ne représentent rien nationalement donc continuez a rêver ...

4.Posté par y.féry le 26/11/2018 04:21

" mais le mouvement est soutenu par une majorité de l’opinion publique (baromètre peut être encore plus important que le nombre de personnes présentes sur les manifestations"

Comment avez-vous fait pour mesurer cela?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes