Courrier des lecteurs

Projet de courrier des lecteurs : Sécurité routière et victimologie - ou contre l'abaissement des limitations de vitesse

Mardi 16 Janvier 2018 - 11:29

Notre nouveau gouvernement ni de droite ni de gauche (NNGNDDNDG) a donc développé une nouvelle politique en matière de sécurité routière, ou plutôt, car ceci ressemble à un oxymore, les spécialistes de la victimologie et les associations de tout crin de la sécurité routière ont enfin trouvé une oreille compatissante ou gagnée/ouverte à leurs idées au sein de NNGNDDNDG (que l'on pourrait aussi appeler 4N3D2G). NNGNDDNDG a donc le projet d'abaisser la vitesse maximale autorisée sur le réseau routier secondaire, pour la ramener de 90 kilomètres heure à 80 kilometres heure ! Extraordinaire idée, qui selon les victimologues de tout bord et tout crin, pour les diverses associations contre les violences routières, vont abaisser le nombre de victimes d'accidents routiers ! Evidemment, cette idée me paraît totalement farfelue et aberrante. 
 
J'ai une bien meilleure idée ; s'il s'agit d'abaisser le nombre de morts sur les routes et si on pense que c'est en abaissant la vitesse limite autorisée, alors ramenons la vitesse maximale autorisée de 90 kilometres heure à zéro kilomètre heure. À zéro kilomètre à l'heure, plus d'accidents ! Pour les piétons évidemment aussi, il faudrait ramener la vitesse limite autorisée à zéro kilomètres heure. Ils sont capables de renverser une pauvre vieille sur un trottoir, ces fous de piétons kamikazes marchant à 5 kilomètres heure ! Zéro accident = zéro kilomètre heure ! Evidemment ! Pas de privilégiés ! Idem pour les trains, les avions, les vélos ... Vive un Monde de l'immobilisme ! 
 
Argumentation ad nominem me direz-vous ? Je n'ai rien contre les abrutis/abruties membres d'associations de victimologie ou de lutte contre les violences (routières, des hommes, des maris jaloux ...), même si ce sont souvent les mêmes tristes personnages/dames qui y officient, mais je ne pense pas personnellement que le fait d'abaisser la vitesse limite autorisée changera quelque chose aux nombres de morts sur les routes. Par contre, faire appliquer drastiquement le Code de la route existant, les limitations de vitesse existantes, les interdictions de conduire sous l'effet de l'alcool ou de drogues ; cela, je pense par contre que ce serait une bonne et saine pratique, indispensable. Car pour ceux qui respectent les limitations de vitesse, il n'y a rien de plus rageant que tous ces kamikazes et chauffards qui ne respectent aucunement les règles du Code de la route ... et je pense également aux motards (même si j'ai un très bon ami qui fait partie de ces motards pour lesquels la moto c'est la liberté ... et la liberté est évidemment incompatible avec les règles liberticides, comme tout le monde le sait ... et même si c'est essentiellement leur vie que les motards mettent en jeu, à la différence des chauffards en grosses bagnoles ou SUV, leur conduite passablement rapide et en dépassement permanent n'est-il pas source de danger et de crainte pour les autres usagers de la route ?). 
 
Le nombre de victimes serait donc corrélé à la vitesse, et donc aux vitesses limites autorisées ? Si on croit le gouvernement, mais également les associations de lutte pour la sécurité routiere et de victimologie ? À ce moment là, est-il possible de nous expliquer le contre exemple allemand ? Un pays qui enregistre moins d'accidents que nous, mais où le réseau autoroutier n'a pas de limite de vitesse ; ce sont les constructeurs généralistes allemands qui ont plafonné la vitesse de la majorité de leurs modèles à une vitesse de 250 kilomètres heure. Seules les voitures de sport, comme les Porsches, les italiennes ou les anglaises (Lol - mais pas de françaises, avez-vous remarqué - mis à part la Bugatti qui n'est cependant aucunement française) peuvent ainsi dépasser les 250 kilomètres heures sur les autoroutes allemandes de manière absolument légale, et pourtant les allemands n'enregistrent pas plus d'accident que la France ! Pourquoi ?
 
Evidemment, nous n'aurons jamais d'explications sur cela. On continuera à nous rabâcher que lutter contre la mortalité routière passe par l'abaissement de la vitesse limite autorisée sur le réseau routier français, en nous certifiant que des études ont été menées et qu'elles attestent de ce lien causal certain. La réalité n'intéresse pas NNGNDDNDG ni les associations de lutte en faveur de la sécurité routière. Ceux-ci aimerait qu'il n'y ait plus de voitures sur les routes ; ce sont des professionnelles de la vie associative, extrémistes féministes, anti-voitures, écologistes et pro-je-ne-sais-quoi ... 
 
Ce que je pense, c'est que ce sont les comportements aberrants qui sont à l'origine d'une grande partie des accidents et l'accidentologie. C'est l'absence de respect des règles et des lois qui est l'origine d'une grande des problèmes observées. Si les allemands affichent un nombre de tués et d'accidents sur leurs routes non significativement plus élevé qu'en France voire plus faible, malgré des autoroutes non limitées en vitesse, c'est parce que les allemands (de même qu'en règle générale les peuples du Nord de l'Europe) sont beaucoup plus respecteux des règles que les francais, et que lorsque les réseaux routiers sont limités à 90 kilomètres heure ou à 60 kilometres heures, ils respectent tous ces limitations de vitesse, qu'ils conduisent des porsches ou des smarts, des motos ou des vélos ! Et c'est la grande difference d'avec la France et les francais, pour lesquels seule compte la peur du gendarme. Sans gendarme, pas de respect des limitations de vitesse. 
 
Alors, je serais favorable à plus de radars routiers, de meilleurs radars routiers comme notamment les radars tronçons, l'interdiction des systèmes comme Coyotte qui servent aux chauffards à ne pas se faire prendre en excès de vitesse, et surtout le renchérissement des tarifs des infractions routières, de telle sorte que le fait de violer la loi et d'être pris soit véritablement dissuassif ! Il faudrait évidemment également contrôler le respect des limitations de vitesse des camions et véhicules de transport en commun, car ce sont de véritables armes de destruction ou d'anéantissement qui sont entre les mains de chauffards, le plus souvent étrangers (notamment sur les autoroutes françaises), et qui ne respectent absolument pas leur limitation de vitesse abaissée mais ne peuvent être inquiétés par les radars ou les contrôles radars, et qui sont de véritables dangers publics (comme nous le rappelle l'accident survenu sur le viaduc de Saint-Paul à La Réunion) ! Sans oublier qu'étant immatriculés par des entreprises ou des sociétés, les retraits de points ne les concernent pas ; le chauffeur responsable de la société ne risquant pas de se déclarer lui-même ! Ou alors qu'appartenant à une société étrangère, ils ne se verront même pas poursuivre ! 
 
Abaisser les limitations légales ne sert à rien ! Si ce n'est accroître l'écart entre les conducteurs responsables et les fous furieux, incompétents et chauffards qui continueront à conduire comme des tarés mais sans être pris en contravention. Ce sont les comportements qu'il faudrait changer : greffer des cerveaux germaniques aux chauffards français, pour lesquels les lois sont faites pour être violées si aucun gendarme ou policier ne les voient ou s'il n'y a pas de radar ! Après tout, on est bien déjà obligé d'acheter des voitures germaniques si on veut une bonne voiture, solide, fiable avec un moteur qui ne soit pas un trois cylindres de 1000 ou 1200 centimètres cubes !


https://saucrates.blog4ever.com/articles
Saucratès
Lu 294 fois



1.Posté par Paul Hoarau le 16/01/2018 14:13

Il n'y a pas à tortiller du c. l pour pisser droit ! Nul besoin d'un baratin pour expliquer ce qui est simple
S'il y a toujours autant de morts sur nos routes, ce n'est pas par ce que l'on roule à 90 sur deux voix, à 50 en ville, bêtement à 30 sur un gendarme par terre ou bien chemin des aubépines à Saint-Pierre (j'ai été verbalisé à 31 K M H oui a la Réunion il y à des routes à deux voix ou la vitesse est limité 30 à l'heure) ni à 110 sur des 4 voix ! C'est tout simplement que l'État français est incapable de faire respecter les lois et règlements en usage dans ce pays, incapable de faire respecter le 90 sur une route ou la vitesse est de 90 K M H pour pallier son incurie, il ramène la vitesse à 80 ce qui ne changera rien puisque les contrôles ne se ferrons pas avec tout sérieux qu'il faudrait, forcement le personnel (gendarme et police) utile à ces contrôles est en permanence à l'affût devant les sorties de boîte de nuit, comme tout un chacun le sait la majorité des tués sur nos routes se font devant les night-clubs ; alors qu'il serait beaucoup plus utile et efficace la journée sur nos routes, allez donc faire comprendre cela à des ronds-de-cuir empêtraient dans leurs entêtements à toujours modifier ce qu'ils n'arrivent pas à contrôler !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?