Economie

Produits alimentaires: En 2015, un écart de prix de 28,1 % entre La Réunion et la métropole

Lundi 11 Février 2019 - 18:29

La Réunion reçoit à partir de ce lundi la visite du délégué à la concurrence outre-mer, Francis Amand. Nommé par les ministres de l'Economie et des Outre-mer en fin d'année dernière au plus fort de la crise des Gilets jaunes, sa mission sera de faire la lumière sur la formation des prix à La Réunion. De nombreuses études abordent déjà la question. Nous sommes remontés sur la dernière en date, publiée en 2015 par l'Insee Réunion.


En 2015, l’écart des prix entre La Réunion et la France métropolitaine atteignait 7,1 %. C'est ce qu'il ressort de la dernière étude de l'Insee sur le différentiel entre notre île et l'Hexagone, publiée en 2016.

Premier constat : se nourrir, se soigner et communiquer coûte plus cher qu’en métropole. Selon l'Institut de sondage, cet écart résulte de deux visions des modes de consommation. "Consommer le panier réunionnais en métropole coûte 3,6 % moins cher. À l’inverse, un ménage métropolitain qui fait ses achats habituels à La Réunion, débourse 10,6 % de plus qu’en métropole, soit un écart de prix qui s’est réduit par rapport à 2010".
 
Un écart de prix qui s’explique, selon l'Insee, en premier lieu, par la cherté des produits alimentaires : "pour un ménage métropolitain, les prix de l’alimentation sont plus élevés de 37 % à La Réunion, un écart stable depuis 2010". Et les consommations de produits alimentaires du panier réunionnais sont 16,6% moins chères achetées en métropole. Ainsi, en moyenne, l’écart de prix est alors de 28,1 % entre La Réunion et la métropole pour les produits alimentaires.

Les communications et la santé sont également plus coûteuses à La Réunion, est-il relevé. "Dans certains cas, l’offre de produits disponibles localement converge vers celle proposée en métropole (habillement-chaussures, électroménager, produits technologiques); cela a tendance à coûter plus cher au consommateur réunionnais".

En matière de logement et d'hébergement-restauration, l'étude souligne des prix proches de la métropole. Enfin, en matière de transport, la tendance est inversée, puisque se déplacer coûte globalement moins cher qu’en métropole.

À noter que les différences de prix sont un peu plus fortes avec la province, les prix y étant moins élevés que sur l'ensemble de la métropole. Par ailleurs, l'écart de prix est moins marqué à La Réunion qu'aux Antilles-Guyane.

Produits alimentaires: En 2015, un écart de prix de 28,1 % entre La Réunion et la métropole

Produits alimentaires: En 2015, un écart de prix de 28,1 % entre La Réunion et la métropole
N.P
Lu 3374 fois



1.Posté par Remi le 11/02/2019 19:17 (depuis mobile)

Cest facile de dire que les logements ont un prix équivalent à la métropole si on prend en compte plus de 100 000 logements sociaux, soit plus de 33% ! Ce n est pas le même ratio !

2.Posté par Radinasse le 11/02/2019 19:42 (depuis mobile)

Répète après moi :

alignement des prix sur la métropole

ALIGNEMENT DES PRIX SUR LA MÉTROPOLE

3.Posté par klod le 11/02/2019 20:07

A quand un "a bas la profitasion économique dans les quatres vieilles " solidaire entre madinina , karukera, guyane et réunion ???????????????


c'est pas gagné , les monopoles économiques post coloniaux ont encore du bon temps sous le soleil tropical français , la" vie chère" sous le soleil français ................. "triste tropique" domien à la framçaise , une décolonisation réussie ................. ? certains s'en contentent , ca doit etre pas si mal en fait .............. continuons comme ca , c'est trop coooooooooool la framce sous les tropiques ! si tan gaillard .

pa la ek sa ?

4.Posté par Alex le 11/02/2019 20:57 (depuis mobile)

Et rien ne pourra stopper ce racket organiser par l'état et les distributeurs ... On est baisée ..

5.Posté par Ma sonnerie le 11/02/2019 22:21

l'étude en question compare ce que coûterait la consommation du panier métropolitain à la Réunion : +36,6%.
à l'instar la composition du panier réunionnais en Métropole coûterait 16,6% de moins.

les membres de l'OPMR ont déjà qualifié cette étude d'insuffisante.

Ce qui est voulu par l'OPMR depuis au moins 6 ans, c'est que l'on puisse comparer les prix des mêmes produits entre Réunion et Métropole.

Les produits locaux non disponibles en Métropole, n'ont pas à faire l'objet de cette étude de prix.

La démarche visant à centraliser les tickets de caisse permettra donc de faire apparaître le véritable écart.
En attendant, l'étude de l'insee ne vise qu'à permettre d'ériger un différentiel global de 7,1%, ce que la DGOM et la Macronie vont utiliser pour instaurer un niveau de prime de vie chère pour le secteur privé, avec les conséquences de baisse de salaire dans le public à ce niveau.

la question est de savoir ce que faisaient les GJ en 2016 quand cette étude fut sortie dans les médias..

6.Posté par JORI le 11/02/2019 23:46 (depuis mobile)

Et au niveau de l'abattement fiscal par rapport à la métropole, quel est le différentiel?.

7.Posté par Kifkif le 12/02/2019 01:56 (depuis mobile)

La Réunion ne vous appartient pas. Vous êtes libres de la quitter. En métropole, en 2015, les prix sont 28,1% moins importants. Venez. Vous n aurez peut-être pas l accueil que vous réservez aux sri lankais.

8.Posté par Parterre le 12/02/2019 07:13 (depuis mobile)

Monopole mafieux consommateurs très con la boucle est bouclée

9.Posté par etpuisquoi! le 12/02/2019 07:42

@radinasse
Monte ta boite et vends à prix métropole si c'est si facile... je rappelle qu'en France les prix sont libres donc l'Etat ne pourra rien imposer. Les couillons ce sont ceux qui achètent à n'importe quel prix. S'il n'y a pas d'acheteur il n'y a plus de vendeur CQFD. Mais ici on dit que les supermarchés sont trop chers mais tout le monde va dans les stations services qui vendent 2 à 3 fois plus cher encore, cherchez l'erreur.

10.Posté par Anne Mangue le 12/02/2019 10:10

Les prix à la Réunion, sont dans l'ensemble trop chers, il y a des abus et les prix des produits alimentaires bio sont excessifs et les fruits et légumes bio ont des prix très élevés, c'est anormal.

11.Posté par vince le 12/02/2019 12:12

ont n'est pus en 2015 mais en 2019 ces chiffre nous font une belle jambe

12.Posté par Zarin le 12/02/2019 12:23

Ce livreur de pizzas affirme qu’il se nourrit de soleil, d’air et de bonbons à la menthe pour vivre

Ce « respirianiste » assure qu’il peut survivre jusqu’à trois mois avec seulement 100 calories par semaine, grâce à l’air, aux rayons du soleil et à quelques bonbons à la menthe grignotés ici ou là. Khai Ho, un livreur de pizzas britan­nique de 38 ans, affirme qu’il n’a jamais aimé manger et que la nourriture ne l’intéresse pas, ce qui lui permet de jeûner sur de longues périodes de temps, rapporte le quotidien britannique The Sun. Khai Ho explique que c’est également grâce à la méditation qu’il parvient à ne pas ressentir la faim, ou à la maîtriser.

https://www.ulyces.co/news/ce-livreur-de-pizzas-affirme-quil-se-nourrit-de-soleil-dair-et-de-bonbons-a-la-menthe-pour-vivre/

13.Posté par RIVON le 17/02/2019 23:17

Les prix des produits importés sont surfacturés afin de préserver le prix du produit local.

Observez les produits laitiers PEI ILS SONT NETTEMENT PLUS CHERS QUE CELUI DES PRODUITS METROPLE!!!!!

L'eau en bouteilles qui vient de métropole est moins cher que celle fournie par LA REUNION!!!!!

La viande également!!!!

Il ne fait aucun doute que le passage à l'euro est la cause de la flambée des prix!!!!! ce qui valait 1 i franc vaut désormais 1 euro. Ex;le bouquet de persil ou autres les patates qui pourtant sont une récolte abondante avec peu de soucis de récolte et de conditionnement jusqu'à 2 euros le kg. I M P E N S A BLE!!!
Réalisez vous que cela atteint 13 FRANCS§§§§§§§
UN PRODUIT DE CULTURE ABONDANTE AVEC UNE MAIN D'OEUVRE rapide et aucun conditionnement!!!!

ETPUISQUOI vs avez entièrement raison!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie