MENU ZINFOS
Social

Procès des militants des zazalés: "Nous sommes à la recherche de démocratie réelle"


Alors que des militants du rond-point des Azalés comparaissent devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre ce lundi, le "QG des Zazalés" a tenu à s'exprimer via un communiqué. Le voici, dans son intégralité :

Par Nicolas Payet - Publié le Mardi 27 Octobre 2020 à 07:38 | Lu 2108 fois

Procès des militants des zazalés: "Nous sommes à la recherche de démocratie réelle"
Depuis le 3 janvier 2019, à la suite du mouvement des gilets jaunes, un regroupement de personnes a décidé de s'installer sur le rond-point des zazalé, au Tampon (île de la Réunion). Lieu de vie multigénérationnel de 5000m2, le QG Zazalé a l'ambition de réinventer un vivre ensemble autour des 4 piliers que sont le kozé (communication horizontale), bitasyon (la polyculture), sobat (l'engagement militant) et la Kiltir (la Culture : langue réunionnaise, tradition, transmission, arts). C'est une expérimentation de modèles sociétaux fait par le peuple pour le peuple, un lieu de vie, d'expression, d'échanges dans la solidarité et la bienveillance.
 
5 militants des Zazalés passent en procès le mardi 27 octobre pour deux affaires : Deux d'entre eux pour avoir participé à la mise en place d'un point de livraison solidaire de tisanes, fruits, légumes, et masques pendant le confinement. Quatre d'entre eux sont poursuivis pour avoir défendu Manapany (commune de Saint-Joseph). 
 
Le 30 avril dernier, nous avons proposé un stand solidaire sur le rond-point. La gendarmerie a attendu que nous ayons fini de le monter pour l'interdire. Des stands de livraisons étaient tolérés partout ailleurs à la Réunion. Le gouvernement, d'un côté prône la solidarité, et de l'autre réprime fortement les Zazalés quand ils œuvrent concrètement, et agissent en fonction des enjeux actuels. Nous avons toujours prôné le dialogue, nous accueillons quiconque se présente, la communication non-violente fait partie de nos valeurs fondamentales. Au lieu de ça, ils ont décidé d'appliquer leur répression de manière brutale. Le ton est donc monté, et deux habitants du rond-point passent au tribunal pour outrage. Réponse facile...
 
Pendant le confinement, tandis que les grands magasins, les fast-foods, sont restés ouverts, on nous interdisait d'exposer des légumes locaux. Ce que nous mettions en avant était davantage solidaire, en circuit-court et de meilleure qualité. Tandis que les pharmacies étaient ouvertes partout, nous proposions des tisanes traditionnelles d'un tisaneur renommé, ce qui nous a valu une répression démesurée.
 
Deuxième affaire : depuis le 2 août, tous les dimanches, Zazalé est présent à Manapany pour interpeller sur le devenir du site. Avec des riverains de Manapany et l'association "Les révoltés du 974", Zazalé fait partie du "Collectif des usagers des jardins de Manapany", contre la fermeture des jardins et la gentrification du quartier. Pendant 8 dimanches de suite, nous avons pu entrer dans ces jardins, pour pique-niquer et profiter du "ti coin charmant" en famille ou entre amis, malgré la présence de plus en plus nombreuse des forces de l'ordre.
 
Un rendez-vous a enfin eu lieu le 21 septembre, entre des représentants du collectif et la mairie pour tenter d'établir un dialogue. La mairie a fait la sourde oreille et a même commencé les travaux pendant la réunion.  La destruction du vivant a commencé. Un bois noir et des racines de Banians ont été coupés. On assiste à une mise en danger du gecko de Manapany, espèce endémique et protégée. La mairie a clôturé et muré la "kour de Manapany". Des travaux d'envergures sont prévus : hôtel 4 étoiles, élargissement des routes, rond-points... En d'autres termes, le profil social du lieu va se modifier, s'embourgeoiser...Et exclure la population locale !
 
Déterminés et non-violents, nous souhaitons protéger notre littoral. De la mairie de Saint-Joseph, nous n'avons toujours pas reçu d'explication claire et transparente sur le devenir de ce lieu et les seules réponses formulées par la mairie étaient remplies de mépris et de violences verbales. La machine s'est ensuite mise en route de manière brutale : violences policières, acharnement juridique, dénigrement et stigmatisation par certains médias..
 
La pression est montée au fur et à mesure, avec en point d'orgue les insultes du maire le 22 septembre devant les jardins.
 
Le 27 septembre, après un corps à corps avec la gendarmerie alors que nous demandions le dialogue, 4 camarades sont partis en garde à vue, et trois sont depuis sous contrôle judiciaire...Ils passent tous les 4 au tribunal de 27 octobre pour dégradations, outrages, non port du masque et participation à un rassemblement.
 
Nous nous battons pour un Manapany qui préserve le patrimoine et la culture réunionnaise, contre la gentrification, de Manapany.
 
Ces deux histoires posent la question de notre légitimité à agir, dans un cadre légal de plus en plus liberticide. La solidarité et la contestation (désobéissance civile) sont deux manières de répondre aux enjeux actuels, à la violence du système.
 
Nous sommes à la recherche de démocratie réelle, nous sommes fatigués des malversations, des mensonges, des passages en force, de la relation incestueuse entre les institutions financières et judiciaires, avec la complicité des "gardiens de la paix".
 
Nous sommes une partie du peuple, qui se bat pour ses droits.
Le 27 octobre ressemble à un procès politique contre les Zazalé.
Allons sauver nos valeurs réunionnaises, notre patrimoine, et notre culture.




1.Posté par Marie le 27/10/2020 07:34

Moi je suis absolument révoltée de voir ce rond point, jadis très agréable à voir, aujourd'hui blessant pour le regard. Juste intolérable, injustifié, inacceptable. Permettez moi de m'interroger! Ils vivaient où avant ces gens là ? Savent-ils au moins ce que signifie se lever le matin pour aller bosser? Permettez moi d'en douter. Reste à voir lors d'un prochain cyclone ou d'une tempête si ces purs et durs de la bêtise trouveront un autre lieu pour s'abriter. Espérons surtout que les "autorités" profitent de cette belle occasion de les dégager de là une bonne fois pour toutes.

2.Posté par pfff et rrrrrr le 27/10/2020 05:50

rienk suiffer...
a nous y paye zot l eau et électricité et carton poulet la mairie y livre a zote...

c est une honte...

j ai honte quand ma fille me demande :
papa c est qui ça ?!..

chérie, ils vivent au chevet d une société contre laquelle ils se battent...
croit en tes rêves ,eduque toi, a cela ajoute ton côté maline un peu d odace...
ça t évitera de camper un jrs dans un rond point en te faisant passer pour un village gaulois résistant.

comprend qui peut.

3.Posté par Néné le 27/10/2020 08:34

Juste pour connaître combien de riverains de manapany vous avez ?

4.Posté par vini vidi le 27/10/2020 08:35

Effectivement se pose la question "de (notre) légitimité à agir"....voici ma réponse: vous n'en avez AUCUNE! Vous ne représentez que vous-même. Vous ne disposez d'aucun mandat populaire issu d'un scrutin. En clair votre "recherche" de démocratie passe in fine par la volonté d'imposer votre vue à une majorité. Est-ce là votre vision de la démocratie?

5.Posté par sceptique le 27/10/2020 10:03

Commencez d'abord par refuser les aides que l'Etat vous donne à rien foutre, surtout ceux qui sont assis à longueur de journée à soi disant refaire le monde, à coup de canette et de fumette...

6.Posté par GIRONDIN le 27/10/2020 10:43

Faut faire de la politique, '' '' immunité'' garantie

7.Posté par LG le 27/10/2020 11:35

Ces illuminés n'ont aucune légitimité et ne représentent personne hormis eux-mêmes.

8.Posté par THOR le 27/10/2020 12:11

Noyauter les partis classiques et faites du lobbying en clandestin cela marchera...

9.Posté par Coudetrik le 27/10/2020 12:40

Quelle brochette de trous du c..l , de fainéants, de parasites, tout celà avec l'agrément de la municipalité du Tampon, organisatrice de ce nid de puces....
Faudra que la population fasse le travail elle-même, pour évincer ces terroristes !

10.Posté par Coson politisé le 27/10/2020 12:41

Mensonge
Vous n avez pas de légitimité auprès de la population saint joséphoise
Faut il que nous ramenons nos vieux sur place pour vous causer histoire ?
Oseriez vous prétendre mieux connaître qu eux le site de Manapany ?


Détournement de mots créoles réunionnais . Labitation lé pa sa.
Accaparement de notre culture et du site de Manapany par des zazaliens alcooliques

Manapany ne veut pas de vous
Le gecko préfère crever plutôt que vivre à vos côtés

Saint Joseph di zot bien que le projet zazaliens c est de posséder la maison avec vue sur le bassin.
Dites non aux accapareirs.

11.Posté par Miro le 27/10/2020 12:55

Dégagez vivement de cet espace publique que vous occupez illégalement.! vous souillez la commune du Tampon et vous insultez l'ordre public ... vivement que l'on vous expulse !...

12.Posté par Dignité le 27/10/2020 13:19

En France nous avons le droit de contester. C'est un acquis.
Mais pas celui d'occuper le terrain d'autrui. Cela s'appelle un délit et est passible de sanction.
Si tous les contestataires de la Réunion prenaient la liberté de s'installer sur tous les terrains publics notre île serait en situation de désordre.
Tous ces occupants sans titre ne méritent aucun respect et doivent être dégagés manu militari.
A quand le retour de l'autorité dans notre île.
Y en a marre de voir tous ces énergumènes réclamés de la considération quand eux mêmes contestent ouvertement l'autorité dont une société organisée a besoin pour vivre tranquillement.

13.Posté par Charettoq le 27/10/2020 15:07

NON A LA DICTATURE DE CES TRAINE-SAVATES!

14.Posté par Sisi le 27/10/2020 15:11

Ce rond point était tellement beau avant ! Pour moi il est devenu un dépôt d'ordures

15.Posté par Royal Bourbon le 27/10/2020 15:39

Un lot de cagnards à Qui il faut foutre des coups de pieds aux culs et retirer les aides sociales payées par les impôts de ceux qui travaillent. En aucun cas ces individus ne représentent la culture créole Qui est celle de la très grande majorité des Réunionnais

16.Posté par Fred B le 27/10/2020 15:56

FredB
Ils se plaignent qu'on les empêche de vendre au noir des fruits, légumes et tisanes.  Cest incroyable !
Comme tout le monde, ils doivent se déclarer et payer leur taxe même pour des produits locaux en circuit court.
On n'est pas dans certains pays de l'océan indien où beaucoup se fait sous le manteau en graissant au passage quelques pattes.

Les azalées nous disent que leur tisaneur a des produits de meilleure qualité que ceux des pharmacies.
J'espère pour eux qu'il n'a pas de mauvaise intention, car en ce moment vous avez dû remarquer un fait divers où une femme empoisonne son mari à l'aide dun tisaneur.
Quand on n'est pas déclaré,  on peut tout se permettre, il n'y a pas de traçabilité.
Dans les écoles, les instits sont obligés de refuser les gâteaux des parents d'élèves pour éviter tout risque...de vengeance sur eux comme sur les élèves.  C'est d'ailleurs dans la loi maintenant.

Pour Manapany, je ne sais pas si le maire a procédé à une consultation citoyenne comme on le fait souvent dans ces cas là. Si c'est le cas,  que les administrés ont voté en faveur d'un réaménagement,  et que le  Préfet a donné l'autorisation , le maire est alors dans son bon droit.
La Préfecture et les collectifs de citoyens doivent alors s'assurer qu'il y a compensation de la nature détruite par replantation de même qualité.

17.Posté par Mwin la pa di le 27/10/2020 16:31

L'incapacité du maire du Tamppn explique la présence anti démocratique de ces squatters

18.Posté par Zoréole le 27/10/2020 18:33

Ridicule. Dangereux. Évident
Les 3 étapes d'une révolution.
Au vu de vos commentaires hargneux,
Vous oscillez encore entre la première et la deuxième.
Buvez une tizane ou quelque chose de chaud ça fait du bien.
Belle soirée zot tout

19.Posté par Rouloulou le 27/10/2020 22:25

Post 9 : "une brochette de trous du c..l?" Nouvelle recette master Chef? Arrosé de chianti, probablement.😂

20.Posté par BinBin le 28/10/2020 04:36

De vrais MOAH..


21.Posté par JORI le 31/10/2020 19:54

Nous sommes dans un état de droit. Donc pour défendre ses droits il suffit d'aller en justice. D'autant plus que, comme je le suppose, certains auraient droit à l'aide juridictionnelle. D'ailleurs dans leur monde, l'aide juridictionnelle existerait elle ?. 😂 😂 😂

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes