Justice

Procès de Terre Rouge: Les élus assurent ne pas avoir eu connaissance de la situation du foyer

Jeudi 26 Janvier 2017 - 13:38

Aujourd’hui a débuté le procès en appel de l’affaire du foyer de l’enfance de Terre Rouge. Mis en cause pour délit de discrimination à l’embauche à raison d’opinions politique et complicité de ces faits, Nassimah Dindar, Jean-Jacque Vlody, Bachil Valy et Michel Soucramanien ont défilé à la barre ce matin.


Nassimah Dindar a fair appel à deux ténors du barreau de Paris: Maîtres Patrick Maisonneuve et Luc Brossellet.
Nassimah Dindar a fair appel à deux ténors du barreau de Paris: Maîtres Patrick Maisonneuve et Luc Brossellet.
Après le rejet de la question prioritaire de constitutionnalité déposée par l’avocat de Jean-Jacques Vlody, Maître Frédéric Hoarau, le procès a pu débuter. La Présidente Catherine Farinelli a longuement interrogé Nassimah Dindar à propos de sa connaissance du fonctionnement du foyer de l’enfance de Terre Rouge, mais également des problèmes qui s’y déroulaient depuis 2008.
 
Au moment où l’enquête a commencé, la directrice du foyer a fait état de difficultés à recruter des agents qualifiés et dénoncé le renvoi de personnes satisfaisantes afin de placer des agents à raison de leur couleur politique.
 
Aucun des élus ne connaissait la problématique du foyer en détail
 
La Présidente du Conseil Départemental avait-elle connaissance de la "difficulté en terme de communication entre la direction et la centrale", comprenez par là les DGS, DGA et l’administration centrale ? Non, répond Nassimah Dindar. "La Présidente ne s’occupait pas de la gestion même des foyers il s’agit d’une gestion autonome et c’est la Vice présidente en charge des affaires sociales à l’enfance qui s’en occupait" déclare-t-elle à la barre.
 
"Nous ne parlons pas des cas particuliers d’établissements connexes. Très peu d’informations arrivent aux élus. Nous ne parlons jamais du fonctionnement des foyers en assemblée plénière ou en commission permanente" souligne ainsi Nassimah Dindar.
 
Même son de cloche du côté de Bachil Valy, qui avoue avoir suivi ces difficultés "d’un regard extérieur. Je n’étais pas directement en rapport avec le foyer" explique-t-il. Jean-Jacques Vlody assure avoir eu "une connaissance très généraliste et très sommaire" de ce foyer de l’enfance en particulier. "Je n’ai eu plus d’échos, sinon les bruits des difficultés relationnelles avec la direction" assure-t-il.
 
"Cela peut paraître anormal à la Cour mais c’est la vérité"
 
L’avocat général, Vincent Le Pannerer demande alors à Nassimah Dindar si elle a été avisée personnellement entre 2008 et 2009 des difficultés au regard des personnes débauchées et embauchées. "Non, je n’ai pas été avisée, cela peut paraître anormal à la Cour mais c’est la vérité. Vu le nombre de dossiers à traiter, mon intervention est limitée" assure la Présidente du Conseil Départemental.  
 
Lorsqu’en septembre 2008, une délégation de syndicats du foyer est reçue par Ibrahim Dindar, à l’époque Vice Président délégué aux affaires sociales, Nassimah Dindar assure avoir "vérifié l’emploi du temps de la Présidente" afin de s’assurer n’avoir reçu personne à ce moment-là. "Le DGS et Ibrahim Dindar auraient dû m’en parler. Ils ne l’ont pas estimé nécessaire et c’était peut-être une erreur de leur part mais je n’ai pas été informée. Cela peut paraître surprenant mais je ne vois pas pourquoi je mentirais sur ce point" assure l’élue.
 
Cet après-midi se dérouleront les interrogatoires sur le fond de l’affaire, avec l’audition des premiers témoins.


Suivez l'affaire au complet ici:

- Procès du foyer de Terre-Rouge: Les ténors du barreau métropolitain à la rescousse
- Début du procès en appel du Foyer Terre-Rouge
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 2339 fois



1.Posté par GIRONDIN le 26/01/2017 14:01

...... je ne vois pas pourquoi je mentirais sur ce point" assure l’élue.....

😁

Hihihih hahahaha

2.Posté par CONTRIBUABLE le 26/01/2017 14:36

BEN VOYONS NOUS LES ÉLUS SOMMES DES IGNORANTS ON NE SAVAIENT MÊME PAS LES PERSONNES QU ON AS EMBAUCHES MAIS CE QU ON SAIT C EST QUE LE CONTRIBUABLE VAS PAYER NOS FRAIS D AVOCATS ET QU ON SERAS BLANCHIS ET QUE NOUS SERONS RÉÉLUS ET CONTINUERONS NOS CARAMBOUILLES EN TOUTE IMPUNITÉ AVEC LA BENEDICT ION DE L AUTORITÉ JUDICIAIRE ?

3.Posté par JS97 le 26/01/2017 14:53

non, je ne savais rien, non, je n'étais pas au courant, finalement avec ces individus, c'est toujours la même ligne de défense, et cela convient à tout le monde ? Tribunal, opinion publique ? Et nous, citoyens qui sommes représentés par ces mêmes personnes, que devrions-nous penser au moment de couler notre bulletin de vote ? On prendra les mêmes et on recommencera

4.Posté par La vérité vraie... le 26/01/2017 15:01

La belle affaire : ils ne sont au courant de rien ces élus ?

5.Posté par COSTA le 26/01/2017 15:10

Mi conné pa, mi pas responsab; mi seulement touch les indemnités et pistonne zot y vot bien...

6.Posté par Mwa la pa di le 26/01/2017 15:34 (depuis mobile)

Pas au courant : mauvais élus

7.Posté par Samwinsa le 26/01/2017 15:47 (depuis mobile)

Vire zot!

8.Posté par Samwinsa le 26/01/2017 15:48 (depuis mobile)

Son mari la pa parle ek elle de gros problèmes coma? Juskakan?

9.Posté par p papy le 26/01/2017 16:25 (depuis mobile)

HP qui a porté plainte serapa t''il appeler à la barre ?

10.Posté par RIPOSTE974 le 26/01/2017 17:05

La vérité si je mens ...

Ces 3 élus ont tout fait pour 1 mandat + indemnités mais surtout pas reconnaître leur faute

Foutez dehors ces 3 comiques ,à ne plus les voir en politique

11.Posté par Courage le 26/01/2017 17:17

C 'est une dame de cœur, elle essaye d'exercer sincèrement et je suis persuadé qu'elle n'a rien à voir avec ces histoires

12.Posté par Thierry le 26/01/2017 18:02 (depuis mobile)

Bande de minables

13.Posté par Choupette le 26/01/2017 18:15

"Non, répond Nassimah Dindar"

Ouais, on connaît la chanson : mentir à des mécréants ce n'est pas mentir.

A partir de là, tout le monde peut rentrer à la maison.

Si les avocats gobent ça, ils auront cette tache sur leur karma ... .

14.Posté par Dolly Prane le 26/01/2017 18:28

La Reine Mère n'est pas au courant .....hi hi hi ..ah ah ah elle veux faire avaler ca au juges avec deux ténors Parisien ?....
tout le monde connait c'est le poste qu'elle surveille assidûment pour assurer son poste par le bieq de ses accolytes vendeurs courses pour un ti poste

Pouak a zot même monsieur le Juge
1- pour zot fautes
2- pour zot l'insolence de faire peur a ou avec deux gayards dehors ....

moin té ti l'avocat pays prochaine couillonisse ou té fé ?
à moin té y orend le dossier en main pour fé pouak a ou ou ou ou ....

15.Posté par donquichote le 26/01/2017 18:28

juste désolent de leur par l'honneur n'existe plus il est vraie qu'un homme politique honnête as peut de chance d’être élue ,un jour ou l'autre il faudra assumé si ce n'est pas dans cette vie ce sera ailleurs .

16.Posté par Pamphlétaire le 26/01/2017 18:42

Les mis en cause ont peur d'être condamné à ne plus être éligible qu'à payer de modestes amendes ou/et de la prison avec sursis....On ne savait pas si qui se passait...Il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir...De bons escrocs servant la République...

17.Posté par klod le 26/01/2017 18:44

je n'ai rien de personnelle contre dame nassimah de droite ou d'ailleurs , je ne sais , vlody de gauche PS , valy du centre .......... mais que la loi de la République soit respectée , si elle a été bafouée , je m'en réjouis ,tout en sachant que ce genre de délit , "la discrimination à l'embauche "est courante chez nos zébus de tout bord , pourtant garant des lois de la République, en théorie .


attendons le verdict , et respectons le , quel qu'il soit .

rappelons nous simplement que le respect de la loi , en ce domaine , est le garant de l'égalité entre chaque citoyen dans une démocratie ...l'égalité , c'est une juste cause non ?

18.Posté par cmoin le 26/01/2017 18:53

Ahahaha!N'importe quoi!
J'espère que la justice fera on boulot et condamnera à plusieurs années inéligibilité,prison et une grosse amende ces politiciens!

19.Posté par Titi or not Titi le 26/01/2017 19:46 (depuis mobile)

@Girondin 😜👍

Moi Aussi !!! 😄
Hahahaha, Hihihihi .. 😄😄
Sont Comiques Nos Zébus(es) !!

ANouLa©®

20.Posté par Alain le 26/01/2017 21:10

Femme de cœur ? vous ne travaillez pas au département : combien de dgs, de directeurs de cabinet, de directeurs virés ? vous avez dit femme de cœur ?

21.Posté par GIRONDIN le 26/01/2017 21:17 (depuis mobile)

19. Titi
Les enfants non plus ils ne connaissent pas.... 😁

J'espère pour eux que le jour où ils iront voir un dentiste ils auront à faire à un boucher !

22.Posté par klod le 26/01/2017 21:21

zit "je n'ai rien de personnel" et non "je n'ai rien de personnelle" ', m'enfin , choupette , reprends moi !

cette manie de tout "féminiser" , affreux ! vive l'égalité homme -femme , m'enfin !

23.Posté par Môvelang le 26/01/2017 21:38

"""En droit, il existe un important principe selon lequel « nul n'est censé ignorer la loi ».tu ne peux pas justifier ton comportement en disant que tu ne connaissais pas une loi... même si c'est vrai et que tu ne savais pas que tu commettais une infraction!"""""


la mère filon ne savait pas qu'aller faire du shopping ou rester à la mais tout en étant payé relevait du cadre de l’emploi fictif!

24.Posté par Titi or not Titi le 26/01/2017 21:57 (depuis mobile)

@Girondin👍

C''Est De La Politique Spectacle ! 😜
Le Social Rapporte De L''Argent ! 💰
( Intéressant de savoir aujourd''hui qui fait tourner la boutique au foyer, les anciens ou encore les nervis ? 😜)
Et Tout Le Reste A Vomir ! 😡

25.Posté par Virés le 26/01/2017 21:58

Nous les gens d'en bas, devrions faire comme les gens d'en l'air : les virer. Mme Dindar ne se prive pas de dénigrer les petites gens ou de virer les plus ambitieux... le peuple devrait pouvoir faire pareil. Elle est élue et Monsieur Dindar est très impliqué mais comme par hasard ils n'en parlent pas entre eux ?! Si les juges gobent ça, alors je ne croirai plus en la justice ; déjà que je ne croyais plus en la politique.

26.Posté par un citoyen le 27/01/2017 07:31

Donc en fait malgré tout le ramdam que les gens licenciés abusivement ont fait dans la presse et ailleurs.

Bien que ces mêmes gens ont déposé plainte au Parquet pour résister à ces élus pleins de turpitudes, Mame DINDAR ne sait rien, n'a rien su et le confirme devant le tribunal donc elle est frappée de surdité voire d'une autre maladie........................il est temps que la justice fasse son travail car les victimes attendent une réponse ferme mais pas une réponse à la "Lagarde"

27.Posté par Le Jacobin le 27/01/2017 09:01

NON LIEU COMME DAB
PRISON AVEC SURSIS COMME DAB
POUR LA PRISON JE PLAIDE POUR LA PRÉFÉRENCE RÉGIONALE
ET SURTOUT NOUS GARDONS NOS MAGOUILLES
DEPUIS LE TEMPS QUE CELA EXISTENT DROITE GAUCHE MILIEU TOUT BORD CONFONDUS
POURQUOI VOUS CROYEZ QUE NOUS FAISONS DE LA POLITIQUE?
POUR LE BIEN DU PEUPLE?
NE VOUS FOUTEZ PAS DE NOTRE GUEULE
C'EST POUR NOTRE POCHE
COUCHE MEDOR!!!!!
NOTRE RACE EST POLITIQUE VOUS AVEZ COMPRIS.

28.Posté par Le Jacobin le 27/01/2017 09:37

Et si notre belle justice passait un petit coup de serpillière sur l'embauche par Mme Nassimah DINDAR de son ex-Mari comme directeur de cabinet au conseil Général, il n'y aurait un conflits d'intérêts?

Retenez- les, pendant qu'ils sont dans la chambre.....d'accusation.

29.Posté par Nono le 27/01/2017 10:08

Le délit reproché est "discrimination à l’embauche à raison d’opinions politique et complicité de ces faits".

Ce serait bien que ces élus, s'ils sont reconnus coupables, se fassent condamner à de l'inéligibilité pour cela, plutôt qu'une amende ou de la prison avec sursis. Le copinage, le bourrage des urnes, l'utilisation de gros bras ou du petit billet dans l'enveloppe gangrène la Réunion.

30.Posté par momo le 27/01/2017 16:00

evidement c est comme d hab

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >