Procès Patrice Nirlo

Procès de Patrice Nirlo: 192 millions d’euros de dégâts au Maïdo

Le deuxième jour du procès en appel de Patrice Nirlo, le pompier pyromane du Maïdo s’est ouvert ce matin. Les témoins, pompiers et responsables du Parc National ont défilé à la barre, faisant état unanimement des dégâts colossaux qu’a provoqués la série d’incendies criminels.


Procès de Patrice Nirlo: 192 millions d’euros de dégâts au Maïdo
"Scène de guerre", "contexte hors-normes", "violence du feu", les mots du Colonel Pothin, qui s’exprime aujourd’hui avec une certaine pudeur n’ont pas besoin d’être amplifiés. La douleur d’avoir compté parmi ses rangs l’auteur d’un brasier sans précédent, "avec des flammes de plus de dix mètres de haut", se comprend à travers le témoignage du Colonel.
 
"La terre avait pris feu"
 
"La terre avait pris feu, ça bouillonnait en dessous", explique-t-il. "Le feu a fait l’effet d’une coulée de lave", racontera plus tard Guillaume Payet, un agent du Parc National chargé d’expertiser les dégâts sur le site du Maïdo.
 
C’est avec la même retenue que le Colonel Pothin fera état des nombreux pompiers blessés lors des interventions. Le docteur Patrick Lallemand, médecin-chef des pompiers fait état de 266 blessés entre les incendies de 2010 et 2011. Un pompier, tombé dans une "marmite" du brasier a dû subir une greffe de peau après avoir été brûlé au 3e degré.
 
266 sapeurs-pompiers blessés au total
 
Le Président de la cour d ‘Appel, Jean-Pierre Szysz l’avait à juste titre souligné lors de l’audience hier en s’adressant à Patrice Nirlo : "Vous avez eu beaucoup de chance qu’il n’y ait pas eu de morts".
 
Pour le Bâtonnier Georges-André Hoarau, chargé de la défense de l’ancien Caporal, "ces incendies ont été révélateurs des dysfonctionnements du Sdis (Service Départemental d’Incendie et de Secours), entraînant la nécessité d’une révision de la stratégie d’extinction des feux liés à notre insularité. La gravité des conséquences n’est pas de son fait", soutient-il. Il souligne également le manque de moyens, alors même que le parc du Maïdo venait d’être classé à l’Unesco comme Parc National.
 
"Avec un Dash 8 et une intervention rapide, les dégâts se seraient élevés à une centaine d’hectares tout au plus, et non les 3.500 hectares détruits", soutient le Bâtonnier, préparant le terrain pour sa plaidoirie.
 
Un impact écologique incommensurable
 
Emmanuel Braun, Directeur adjoint du Parc National de la Réunion a fait état à la barre d’une "cinquantaine d’espèces végétales concernées. Une orchidée endémique a totalement disparu des zones incendiées et la population de petits tamarins des hauts a énormément de mal à se reconstituer. Le lézard vert des hauts est aujourd’hui fortement menacé", sans compter les conséquences sur l’érosion des sols, le glissement des terres vers le lagon et l’impact sur le récif corallien.
 
En tout, 12% de la végétation de la Réunion ont disparu, conclut Emmanuel Braun, soit l’équivalent de deux villes comme le Port.
 
192 Millions d’euros pour reboiser la forêt
 
"Il faudra compter entre 30 et 50 ans, voire un siècle pour revenir à un état de la forêt qui pourrait ressembler à ce qui a été détruit", précise Olivier James, le directeur de l’Office National des Forêts. En faisant le compte des coûts de reboisement, de lutte contre les pestes végétales, de nettoyage du site, de l’accès et des clôtures, la facture s’élève à plus de 192 millions d’euros pour l’ensemble des 3.500 hectares détruits. Et ce, sans compter les moyens exceptionnels déployés pour l’extinction des incendies.


 
Mardi 21 Février 2017 - 14:30
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 3636 fois




1.Posté par lela le 21/02/2017 15:27

NIRLO doit travailler jusqu'à la fin de ses jours à replanter le Maïdo.Quant au bâtonnier d'après lui on doit toujours imaginer le pire et donc dépenser des milliards pour anticiper les gestes d'abrutis: donc augmentons les impôts, la TVA, l'Octroi de mer, les taxes foncières. Pire que Mélenchon et Poutou réunis....

2.Posté par larichesse noot pei le 21/02/2017 16:45 (depuis mobile)

Excellent l' intelligence noot Pei dans tte sa splendeur...et y a des remplaçants a la pelle...

3.Posté par CONTRIBUABLE le 21/02/2017 17:23

PAS DE CADEAUX POUR LES INCENDIAIRES IL A ALLUMER UN INCENDIE ALORS QU IL EST POMPIER IL AURAIT DU L ÉTEINDRE ON PRÉTEND SELON SON AVOCAT ON AURAIT DU AVOIR UN DASH A LA DISPOSITION C EST FAIRE PREUVE DE MALHONNÊTETÉ DE LA LA PART D UN AVOCAT IL DOIT ASSUMER SES ACTES ET ASSUMER SA PEINE PEUT ÊTRE QU IL N EN AS PAS EU ASSEZ IL FAUT RAJOUTER QUELQUES ANNÉES CELA LUI APPRENDRAS D ENCOMBRER INUTILEMENT L INSTITUTION JUDICIAIRE .

4.Posté par Pamphlétaire le 21/02/2017 19:28

“Il y a quatre types idéals : le crétin, l'imbécile, le stupide et le fou. Le normal, c'est le mélange équilibré des quatre.” Umberto Eco.

5.Posté par Frigidaire le 21/02/2017 19:39

Tout en respectant le droit de faire appel, il est incompréhensible que quelqu'un qui a défiguré "son péi" qui a mis en danger "ses copains" qui a été payé et avec des bonus demande de minimiser sa peine. Comment peut-il se regarder encore dans un miroir ? Comment tous les matins peut-il regarder les "cirques et montagnes" de La Réunion sans trembler de la mâchoire ? Peut-il encore faire des randonnées ? Peut-il encore rester à La Réunion et aller au Maïdo ? Ce n'est pas la folie c'est trop simple ce n'est pas une maladie psychologique c'est trop simple, c'est quelqu'un de réfléchi, quelqu'un d'intelligent quelqu'un de démoniaque.

6.Posté par ANTHO le 21/02/2017 20:39

Post 3 : d'accord avec vous.
Il doit assumer ce qu'il a fait et arrêter d'encombrer l'institution judiciaire !
Espérons quand il sortira qu'il ne refasse pas les mêmes choses !

7.Posté par laurent le 21/02/2017 21:15

vous me faites rire quand vous vous voulez passer pour des défenseurs de la nature , nous détruisons chaque jours la nature , arrêtez de dire qu'il doit payer ,oui il a détruit la nature, c'est bon on a tous compris , mais à part de mettre en danger la vie d'autrui , a-t-il tué quelqu'un ??? non !!!!! il a été révoqué , cela fait trois ans qu'il est en isolement !!! pour ma part il a purgé sa peine ,il ne cesse de demander pardon et montrer son regret, ne doit-on pas donner une chance à ces enfants pour qu'elle retrouvent leur père , allez , mettez lui un bracelet électronique au pied , donnez lui une pioche pour qu'il replante ce qu'il a détruit sans un euros !!!! combien de personnes tuent gratuitement et qui n'ont pas cette peine !!!!!!!!

8.Posté par Révolution le 21/02/2017 22:32 (depuis mobile)

Sidérant, quand il dit qu''a mis le feu pour le travail. Tout travail merite salaire, cela veux dire qu''il a touché des sous en plus pour ces interventions exceptionnelles. Il déshonnore ce metier ! il a decidé d''arreter quand il a été arrêté MDR

9.Posté par Révolution le 21/02/2017 23:00 (depuis mobile)

Il pensait ne jamais se faire prendre la main dans le sac, il n''a pas pensé aux prejudices, il a mis le feu pr le travail, il devait grave s''ennuyer à la caserne, fallait réfléchir avant, faut rajouter qq années, le jour- reboiser, le soir prison.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >