MENU ZINFOS
International

Procès Breivik: Des rescapés d'Utoya à la barre


- Publié le Lundi 14 Mai 2012 à 17:00 | Lu 608 fois

Procès Breivik: Des rescapés d'Utoya à la barre
Pour la première fois depuis le début du procès, les jeunes blessés rescapés de la fusillade de l'île d'Utoya ont comparu à la barre du tribunal d'Oslo ce lundi. Ils ont raconté comment Anders Behring Breivik,  le tueur d'extrême droite, jugé pour la mort de 77 personnes, leur avait tiré dessus.

"On a gagné, il a perdu. Les jeunes Norvégiens savent nager" a lancé Frida Holm Skoglund, jeune femme de 20 ans, qui a raconté comment elle a été touchée à la cuisse le 22 juillet 2011 et s'était elle même retiré le projectile.

Chose exceptionnelle depuis le début du procès du terroriste d'extrême droite catholique âgé de 33 ans, suite à ces propos, quelques rires discrets se sont fait entendre dans la salle 250 du tribunal d'Oslo.

"Une amie m'a dit que j'étais touchée à la cuisse. Je croyais que c'était une blague, que ce n'était pas une vraie balle", a-t-elle déclaré émue. Ainsi, pour échapper à Breivik, la jeune fille a dû s'enfuir d'Utoeya à la nage avec plusieurs camarades. Elle a dit avoir vu, depuis les eaux glaciales du lac, le tueur posté sur la rive tirant sur les jeunes qui fuyaient à la nage tout en leur hurlant: "Arrêtez, revenez".

Accusant leur mouvement de faire le lit de l'islam et du multiculturalisme en Norvège, Breivik qui a tué 69 personnes sur Utoeya en prenant pour cible un camp d'été de la Jeunesse travailliste a estimé son geste "cruel mais nécessaire" .

Juste avant, il avait fait exploser une bombe près du siège du gouvernement à Oslo, faisant huit autres victimes. S'il reconnaît les faits, l'extrémiste a choisi de plaider non-coupable.

Avant Frida Holm Skoglund, deux autres jeunes blessés dans la fusillade, Lars Groennestad, 20 ans, touché dans le dos et Silja Kristina Uteng, 21 ans, atteinte d'une balle dans le bras sont venus à la barre en présence de l'accusé cette fois-ci, pour dire comment ils avaient fui Breivik, déguisé en policier ce jour-là, que tous décrivent comme calme et posé pendant la tuerie.

"Je préférais me noyer plutôt qu'être tuée", a souligné Silja Kristina Uteng, psychologiquement encore très affectée par le drame.

Anders Brevik encourt 21 ans de prison, une peine qui pourrait être prolongée aussi longtemps qu'il sera jugé dangereux.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes