MENU ZINFOS
Faits-divers

Procédure de relogement accélérée des résidents d'une pension de Saint-François après un décès


Un pensionnaire de 57 ans est décédé jeudi après-midi au sein de la pension Naze dans les hauts de Saint-Denis, dévoilait ce matin le Journal de l'Ile. Cette mort a précipité le relogement des autres pensionnaires dont la situation avait déjà été signalée comme inadaptée dans cette structure.

Par Ludovic Grondin - Publié le Vendredi 5 Juin 2020 à 11:02 | Lu 3152 fois

Photo © Régis Labrousse
Photo © Régis Labrousse
Un résident d’une pension pour personnes âgées située à Saint-François est décédé hier après-midi. L’homme aurait fait un malaise avant de chuter. Il était âgé de 57 ans.

La pension dans laquelle il résidait avait fait l’objet d’un contrôle tout récent de la part des services de l’Agence régionale de santé. Un contrôle qui a conclu à la nécessité de procéder au relogement, dans les meilleurs délais, d’une dizaine de résidents y vivant dans des conditions inadaptées à leur situation. Aucun cas de maltraitance sur personne âgée n’avait cependant été détecté.

Mercredi dernier, l’ARS informait que ces résidents de la pension Naze allaient être pris en charge par l’Association Saint-François d’Assise. L’ASFA avait accepté la mission d’administration provisoire de la Pension Naze, confiée par l’Agence Régionale de Santé et le Conseil Départemental de La Réunion. 

"Son expérience dans le champ du handicap et du vieillissement est un gage de réussite d’une opération délicate devant présenter toutes les garanties d’un accompagnement respectueux de personnes vulnérables et dont les repères peuvent être fragilisés", indiquait l’ARS.

Le contrôle effectué le week end dernier a accéléré la procédure de relogement et de reconsidération des besoins de chaque résident, à tous les niveaux.

Ainsi, les associations exerçant la protection juridique de certains résidents ont été réunies le jeudi 2 juin, avec la Direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale, afin que les délégués à la tutelle s’assurent également de l’accompagnement des résidents placés sous leur protection. 

Parallèlement, les équipes du Département, avec le soutien de la MDPH, conduisent l’évaluation de chaque situation individuelle dans un objectif de relogement adapté aux besoins de chaque résident. 

Enfin, l’ASFA a pu s’entretenir avec les familles qui en ont fait la demande. "Les familles qui souhaiteraient reprendre leur proche, ou participer au choix de son futur accueil, seront pleinement associées", proposait l'ARS. 

Les situations justifiant un relogement prioritaire étaient en cours d’identification et devaient être traitées dans les meilleurs délais, indiquait encore mercredi l’Agence de santé, 24 heures donc avant ce décès survenu dans cette pension.

Ce vendredi matin, la grande propriété qui fait office de pension pour personnes âgées était surveillée par des agents de sécurité. Hors de la vue des passants, le personnel de l'Association Saint-François d’Assise poursuivait son travail de transfert des pensionnaires.




1.Posté par BIBIC le 05/06/2020 11:40

Une fois de plus Mme ladoucette fait parler d'elle à la réunion, le drame reste terrible pour les famille avec bien souvent un vide qui ne sera jamais comblé.

Au niveau des responsabilités cela sert à quoi d'avoir l'ars sur notre département alors même que le services payé par l'agent des contribuable ne sert à rien.

Combien de contrôle ?
Les agrément de foyer ?
Le suivi des dossier ?
La protection de nos personnes âgées ?

Autant de question et de responsabilité non assumer

2.Posté par Jambalac le 05/06/2020 12:59

Mercredi dernier, l’ARS informait que ces résidents de la pension Naze allaient être pris en charge par l’Association Saint-François d’Assise. L’ASFA avait accepté la mission d’administration provisoire de la Pension Naze, confiée par l’Agence Régionale de Santé et le Conseil Départemental de La Réunion. Son expérience dans le champ du handicap et du vieillissement est un gage de réussite d’une opération délicate devant présenter toutes les garanties d’un accompagnement respectueux de personnes vulnérables et dont les repères peuvent être fragilisés", indiquait l’ARS.
..........................................

En 2018, le JIR avait épinglé l'Association st françois d'assise (asfa) au sujet d'une sortie de secours condamnée avec des madriers à la MAS de Ste Suzanne, faisant courir le risque, en cas d'incendie, d'une mort certaine aux résidents. Cette situation durait depuis des années sans que cela n'émeuve personne.
Dans plusieurs articles, le JIR avait évoqué des cas de maltraitance dans cette MAS gérée par l'ASFA.

Et aujourd'hui l'ARS parle d'expérience et de gage de réussite!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

3.Posté par Boy le 05/06/2020 13:07

On ne fait que minimiser les choses.
Pour une structure marron que chacun prenne ses responsabilités autant ars département et municipalité.
Arrêter de raconter n'importe quoi vous décideurs incompétents en voulant faire croire que des actions étaient en cours.
Il à fallut Un décès pour vous faire réagir.
En espérant que la famille ne porte pas plainte car ça va faire boom.
Bandes d'imcapables vous n.avez pas honte.
Rentrez chez vous

4.Posté par Clara le 05/06/2020 15:04

Au su et à la vue de tous! Scandaleux! Inadmissible! Horrible! Nassima Dindar, Gilbert Annette, Ericka Bareigts vous avez tout bonnement fermé les yeux pendant des années! Vous êtes des beaux-parleurs, petits faiseurs.

5.Posté par Jambalac le 05/06/2020 17:23

Le système est scandaleux.

1. L'Etat se décharge sur les associations pour la prise en charge des personnes vulnérables.
2. Les associations touchent d'énormes subventions.
3. Les dirigeants d'associations ont des salaires pharamineux. A l'ASFA les trois plus gros salaires sont plus élevés que celui d'un ministre et quasi équivalents à celui du président de la république. C'est de l'argent public.

6.Posté par 7AC le 05/06/2020 18:17

Avant d'attaquer la pension, le Maire, l'Etat, l'Ars, où sont les familles ou proches de ces personnes ?

Posez-vous aussi les bonnes questions, et arrêtez un peu de toujours rejeter les fautes sur les collectivités.

7.Posté par Boy le 05/06/2020 20:37

A post 7ac
Je suis de la famille pauvre (...)
Vous savez ce n'est pas en défendant ces personnes que vous allez toucher fortune car ils sont assoiffés de pouvoir et le reste ils s'en foutent.
Avant de dénoncer les familles j'espère pour vous que cette situation vous épargnera car je pense que vous n'aurez pas le même discours.
Je le dis fermement que chacun assume ces responsabilités et politiques ou pas ils sont passés à côté comme d'habitude.

8.Posté par QBR974 le 06/06/2020 08:03

Ce n’est pas le 1er décès!
Je pense à Jean-Alain, appelé Nono, très apprécié dans le Bas de La Rivière.

7AC : tu fais comment quand tu travailles et que cette personne a besoin de surveillance?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes