MENU ZINFOS
Politique

Problème de stockage des déchets dangereux : Des élus réunionnais interpellent Barbara Pompili


"À ce jour, la zone de Saint-André seule habilitée pour l’entrepôt de ces déchets dangereux a atteint le seuil de sécurité", alertent Jean-Hugues Ratenon, Karine Lebon, David Lorion, Jean-Luc Poudroux et Viviane Malet, qui interpellent Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, dans un courrier. "Il devient urgent de mettre fin à cette situation afin d’éviter des problèmes connexes tels que des augmentations des dépôts sauvages, pollutions des sols et des cours d’eau, des départs d’incendie, autant de risques majeurs pour l’environnement. Mais aussi pour préserver la santé de notre population", expriment les élus, formulant une demande d'entretien.

Par N.P - Publié le Mardi 7 Septembre 2021 à 10:57

Madame la Ministre,

Par courrier du 5 juillet 2021, nous avons attiré votre attention sur la situation inquiétante de la gestion des déchets dangereux à la Réunion.

Le courrier :

Dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale le 6 juillet, vous reconnaissiez les risques variés que pourraient entraîner les zones de stockage arrivant à saturation.

Vous nous garantissiez alors que Suez et MSC étaient en contact afin de rechercher dans des délais les plus courts des solutions d’acheminement. Avant de proposer un arrêté préfectoral sur la possibilité d’augmenter provisoirement la capacité de stockage de la plateforme. Les services de la DEAL, après expertise, émettaient toutefois un avis défavorable pour des raisons de sécurité.

À ce jour, la zone de Saint-André seule habilitée pour l’entrepôt de ces déchets dangereux a atteint le seuil de sécurité. Les Réunionnais sont inquiets face à cette accumulation et à cette saturation. Les professionnelles tirent la sonnette d’alarme aujourd’hui encore par voie de presse. Ils se retrouvent à conseiller à leurs clients de stocker eux-mêmes leurs déchets avec toutes les contraintes que cela impose. Les particuliers eux-mêmes sont appelés à stocker batteries de véhicules avec les risques de fuites d’acide plombé.

Il devient urgent de mettre fin à cette situation afin d’éviter des problèmes connexes tels que des augmentations des dépôts sauvages, pollutions des sols et des cours d’eau, des départs d’incendie, autant de risques majeurs pour l’environnement. Mais aussi pour préserver la santé de notre population, contre des maladies comme le saturnisme dû aux plombs des batteries qui risquent de se retrouver dans la nature. Ce risque est réel puisque, comme vous le savez, le plomb a des effets toxiques sur l’organisme même à faible dose.

Les DASRI représentent aussi un danger, pour les travailleurs au contact de ces déchets, d’autant, qu’ils peuvent contenir des micro-organismes dangereux pour l’homme et destructrices pour la biodiversité.

Le Président de la SIRC (syndicat de l’importation et du commerce de la Réunion) et le Gérant de Maoré Territoire, vous ont transmis un courrier d’alerte le 20 août 2021, accompagnée d’une note détaillée sur l’état de la gestion, et sur l’impossibilité de transfert vers la France continentale des déchets dangereux et sur les conséquences sanitaires qui en découlent. Ces professionnels de la filière sont à disposition des services de l’Etat pour échanger sur la situation et parvenir à une solution concertée.

C’est dans ce même objectif, Madame la Ministre, que nous attirons de nouveau votre attention sur l’urgence de cette situation, et réitérons notre demande d’entretien à l’occasion d’une rencontre qui pourrait réunir également le Ministre des Outre-Mer, le Ministre délégué chargé des transports et les parlementaires de la Réunion. Nous partageons votre conviction que des solutions doivent être apportées rapidement, pour faire face à l’urgence actuelle mais aussi sur le long terme en garantissant la continuité d’un service public durable en matière de traitement des déchets sur notre territoire. Nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de notre haute considération.

Jean-Hugues RATENON Député
David LORION Député
Karine LEBON Députée
Jean-Luc POUDROUX Député
Viviane MALET Sénatrice 




1.Posté par Cloaca maxima le 07/09/2021 12:16

Ils se permettent d'interpeller la ministre. Pourquoi?
Pour une des 2 raisons suivantes:
- Soit ils savent que Bello (Région) et Melchior (Département) sont 2 incompétents et ne feront rien,
- Soit ils savent que ces 2 là n'ont aucune crédibilité à Paris et n'obtiendrons rien.

2.Posté par Damnatio memoriae le 07/09/2021 12:24

"Vous les médias, pouvez-vous publier la lettre que nous envoyons à Paris pour montrer aux Réyonés qu'on s'occupe d'eux svp?"
Signé "les dépités ek Viviane"
"Parce que en local, vous comprenez, on n'arrivera à rien, on n'a pas les compétences, nou lé pa capab. "Mais sa ou publi pa seulment hein! Not crédibilité lé en jeu la ok?"

3.Posté par A mon avis le 07/09/2021 13:25

Faire appel au ministre c'est bien joli.

Mais, face à ce problème (pas nouveau) ...

Que fait le Conseil régional ?
Que fait le Conseil départemental ?
Que fait le Conseil municipal ?

Ces instances, avec nos députés et sénateurs, ne pourraient-elles pas se concerter et se coordonner pour u[ PROPOSER]u une solution ? (au lieu de toujours demander et ainsi se déresponsabiliser !)

4.Posté par Lili le 07/09/2021 22:21

Offre de candidature: professeure des écoles donne cours de grammaire et de lexique (25€de l'heure) aux élus de la République qui ne savent pas distinguer le masculin du féminin ou le pluriel du singulier.
Sinon, je propose la révision de vos écrits (1€ la ligne).

Je participe à la lutte contre l'illettrisme...

5.Posté par Jean Louis sauveur le 08/09/2021 09:23

Nena une charte pour les trucs polluants, le fabricant a la devoir de dépolluer sa merde !!

Les député la connaisse, mais zot les vendu lobbies !!

6.Posté par Créole le 08/09/2021 13:53

Post 4 Lili
👍

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes