MENU ZINFOS
Economie

Prix des carburants à la pompe : Bercy met la pression sur l'industrie pétrolière


Un rapport rendu public aujourd'hui a révélé que les distributeurs n'ont pas correctement répercuté la baisse des cours du pétrole sur le prix des carburants à la pompe. Christine Lagarde, la ministre de l'économie et des finances, espère obtenir des "explications" auprès de l'industrie pétrolière.

Par Lilian Cornu - Publié le Lundi 30 Mai 2011 à 17:37 | Lu 1343 fois

Prix des carburants à la pompe : Bercy met la pression sur l'industrie pétrolière

Selon un rapport officiel rendu public aujourd'hui, la baisse des cours du pétrole n'a été que partiellement répercutée sur les prix des carburants à la pompe en métropole. Ce rapport de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) évoque une baisse "suivant les réseaux", correspondant à 50 à 70 % de la baisse effective. De plus, ces baisses ne concerneraient que le gazole car pour le sans plomb 95, la baisse "n'a pas ou peu été répercutée à la pompe."

D'après les conclusions des experts, la marge brut des distributeurs a globalement augmenté durant les deux premières semaines du mois de mai, alors que parallèlement, la baisse des cours du pétrole était relativement importante. Pour l'heure, les pétroliers et distributeurs semblent jouer la carte de "l'étonnement". L 'UFIP (l'Union française des industries pétrolière) n'aurait pas la même interprétation des chiffres. Selon eux, les prix à la pompe auraient baissé "de l'ordre de cinq centimes le litre".

Vers une fixation des prix ?

Quoi qu'il en soit, Bercy souhaite obtenir quelques clarifications. La ministre de l'économie et des finances, Christine Largarde, a annoncé qu'elle allait "demander des explications complémentaires" aux pétroliers et distributeurs. Du bout des lèvres, les autorités commencent à envisager des solutions et notamment une fixation des prix, comme cela est déjà le cas à La Réunion. Alors que l'échéance présidentielle avance à grands pas, il se pourrait que le gouvernement œuvre pour "le pouvoir d'achat des français," il reste à savoir s'ils parviendront à contraindre les distributeurs à baisser leurs marges, rien n'est moins sûr...




1.Posté par noe le 30/05/2011 19:14

Les carburants ne sont pas chers , ce sont les poches qui sont vides ... Il y a nuance en la matière !

A 10 € le litre , là , on peut commencer à dire que c'est cher ...Mais cela permettra de faire moins de pollution avec le CO2 ...Les gens sortent trop les week-end au lieu de rester chez eux et regarder un bon film avec les enfants ..
A chaque lundi , on constate que les élèves sont très fatigués et somnolent en classe ...c'est la faute de leurs parents qui ne savent qu'aller se promener sur des semblants de pique-nique ...et bien sûr polluent l'air par des rejets d'échappement !

2.Posté par Yves Sarce (cousin de Henri Cantonnais) le 30/05/2011 19:56

Petite opération de communication bien minable de la part d'un gouvernement qui prend 80% de taxes sur les carburants et donc dans le porte monnaie de tout un chacun...

Si ce gouvernement veut nous faire croire qu'il pense à nous, qu'il baisse la bouteille de gaz et le prix de l'essence de 50%...on votera pour lui...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes