Justice

Prison ferme pour le fou du guidon ayant percuté les gendarmes

Lundi 29 Janvier 2018 - 17:42

Dans l'affaire du scootériste qui a donné du fil à retordre aux gendarmes  le 24 janvier dernier sur le front de mer de St-Paul, un jeune homme était présenté ce lundi matin en comparution immédiate. 

Il comparaissait pour violences sans ITT en récidive légale, conduite avec refus de s'arrêter et recel de scooter. Le jeune homme avait commencé la soirée en agressant un couple et son enfant sur le front de mer. Il avait ensuite pris la fuite à deux reprises devant les gendarmes présents sur place une première fois, et refusé d'obtempérer la seconde fois après avoir percuté le véhicule de la gendarmerie en grillant un stop. 

A la barre, le prévenu reconnait les violences causées aux deux victimes mais nie catégoriquement le recel du scooter volé. Il explique à la juge qu'il a échangé sa moto contre ledit scooter et affirme en être le propriétaire. "J'étais trop content de récupérer un scooter pour pas grand chose", s'est-il défendu.  

Sa mère lui conseille de se rendre

Les victimes, présentes à l'audience, expliquent que le prévenu, torse nu, sans casque et avec les cheveux mauves, faisait des zig-zag faisant mine de les percuter pour s'amuser. Le père de famille invective le scootériste, lui faisant remarquer qu'il est dangereux. Le ton monte entre les deux hommes. La compagne, comprenant que ça allait mal finir, s'interpose avec son enfant dans ses bras pour éviter une bagarre. Rien n'y fait et le prévenu lance un coup de poing en direction du couple. Les gendarmes sont appelés et le prévenu s'enfuit. 

Il repassera en scooter un peu plus tard, alors que les gendarmes sont présents, muni d'une arme de poing dirigée vers le couple. S'ensuit une poursuite qui s'arrête lorsque le prévenu percute la voiture des forces de l'ordre. Rien n'y fait, il se relève et s'enfuit encore. Cette fois, un des gendarmes reconnait l'individu, connu des services de police.  

Le lendemain matin, les gendarmes ont la surprise de voir le prévenu se présenter de lui même au poste. Il est alors interpellé et placé en garde à vue. Il dira devant la juge que sa mère lui a conseillé de se rendre à la brigade. Il ajoute : "je suis allé à la gendarmerie récupérer ma moto". 

La procureur de la République a demandé ce lundi un an ferme avec obligation de soins. De son coté, la juge, qui le reconnait coupable, requalifie l'accusation de "violence avec arme" et prononce une peine de 6 mois de prison avec maintien en détention.
 
Pascal Robert
Lu 3853 fois



1.Posté par Veridik le 29/01/2018 17:48 (depuis mobile)

C'est pas une obligation de soin qui va changer quoi que ce soit . Mais une obligation d'éducation de la part des parents

2.Posté par noe le 29/01/2018 17:53

6 mois aux frais des contribuables ... elle est belle la vie des voyous !

3.Posté par Batofou974 le 29/01/2018 17:59

Bon qu'on tarde pas à le mettre au frais ce dangereux psychopathe ! La rue sera un peu plus tranquille. Quant aux soins ...laissez moi rire..(dolo si fey songe) ! Il se guérit avec du zamal je pense. Mais comme ça va le manque en taule, il se fera une autoguérison ou autodérision !!!
Pftttt !!!!

4.Posté par babar run le 29/01/2018 18:55

ET POUR POSSESSION D'ARME DE POING ....RIEN ?????

5.Posté par cmoin le 29/01/2018 18:57

Ce n'est pas assez!Il aurai fallu 20ans ferme!

6.Posté par Marine le 29/01/2018 19:02

Je me pose une question ? Si cet individu n'avait pas narguer les flics, aurait-il eu la même peine ? Tout à fait justifiée d'ailleurs... Ca lui laissera le temps de réfléchir, si toutefois il a une cervelle....

7.Posté par Jp POPAUL54 le 29/01/2018 20:15

6 mois pour
- conduite dangeureuse
- violences sur autrui
- récidives
- refus d'obtemperer aux forces de l'ordre
- délit de fuite
- violence avec arme

C'est pas cher payé !!!!

8.Posté par louloute le 29/01/2018 20:25

LES PARENTS AUSSI IL FAUT LES METTRE EN PRISON. CE SONT DES FAMILLES QUI METTENT AU MONDE DES POISONS POUR LA SOCIETE EN VISANT LARZENT LA CAF

9.Posté par ali le kafhir le 29/01/2018 20:57

a quand le cumul des peines

10.Posté par TICOQ le 29/01/2018 21:57

A quand une réforme sérieuse du code pénal avec application du principe du cumul des peines comme aux USA ?

11.Posté par Tony le 29/01/2018 23:28 (depuis mobile)

En prison... un en moins !...
Ça débarrasse !...

12.Posté par mouton noir le 29/01/2018 23:38

"je suis allé à la gendarmerie récupérer ma moto"

il l avais pas échangé contre le scooter volé ?



13.Posté par mouton noir le 29/01/2018 23:40

@Jp POPAUL54

exactement....c'est une vrai honte ......10ans aurait été un MINIMUM ....

dans 6 mois que va t il faire ????

trouver un travail...? etre tranquille ..changé comme ca d un claquement de doigt....non

IL recommencera...mais la il y aura peut être plusieurs morts ....

14.Posté par Pamphlétaire le 30/01/2018 06:29

6 mois de prison c'est-à-dire que dans 3 mois il sera dehors et s'il fait appel, la CA rendra un appel qui sera en sa faveur donc avec une peine moins lourde car l'avocat aura eu le tac de dire qu'au moment des faits son client n'avait pas toute sa tête à lui et qu'un examen psy aurait été le bienvenu pour confirmer cette hypothèse, n'est-ce-pas?

15.Posté par titi974 le 30/01/2018 07:34

Un belle abruti menteur , voleur et dangereux 6 mois est vraiment un minimum au vue de l individu qui n’ en doutons pas va récidiver ce type n aura jamais sa place dans la société car scientifiquement il est impossible de faire prendre à un pois chiche la taille d’un cerveau normal....

16.Posté par paulux le 30/01/2018 12:30

Finalement c'est pas cher comme condamnation. A comparer avec un artisan qui perd son permis, dont le boulot vacille, plus les amendes etc. Mieux vaut être un vrai voyou on prend moins cher.

17.Posté par réaliste le 30/01/2018 10:36

Oui la faute à tous ces parents qui mettent au monde chaque année des produits de la CAF et qui n'ont que faire de leur éducation. Ces gamins sont dépourvus de repère depuis la plus tendre enfance. les mères sont toujours occupées sur les réseaux sociaux ou avec des copines. les pères quant à eux on se demande où ils sont?? La justice est quant à elle laxiste.
Tiens je me demande si l'impacte judiciaire serait le même si ces délinquants s'en prenaient à des élus, des magistrats, des notables. Les politiques, vraiment , sortez de vos bureaux, ne restez pas dans vos zones de confort. Venez un peu dans les coins , dans les quartiers sensible où la violence et le crime sont les leitmotiv des délinquants et où d'honnêtes citoyens sont en grande souffrance. Montrez -vous les élus. Portez un grand projet pour la protection de vos administrés.

18.Posté par Réveillez vous le 30/01/2018 14:29

réaliste

Oui MAIS .....

b[la france qui avais une note de 2.1 enfant par couple est tombé à 1.9 .....ce qui ne permets pas un renouvellement de la population......] au plus bas depuis quarante ans

aie aie aie ....

va falloir en faire plus ??

19.Posté par cmoin le 30/01/2018 15:29

A post 16.
L'artisan tout comme ce fou du guidon n'ont pas à enfreindre la loi.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >