Faits-divers

Prison ferme pour des menaces de mort sur un agent pénitentiaire

Samedi 26 Janvier 2019 - 09:00

Un couple, dont le compagnon est incarcéré à Domenjod, comparaissait cet après-midi pour des menaces de mort sur un fonctionnaire dans l'exercice de ses fonctions.

Le 19 janvier dernier, lors du parloir, Anthony avait une altercation avec un surveillant en raison du blocage du parloir par le poste de commandement de la prison. Ne pouvant plus sortir, il avait tapé fortement sur la porte. 

Une fois les issues libérées, le prévenu, très énervé et particulièrement vindicatif, avait eu un vif échange avec l'agent, proférant à maintes reprises des menaces de mort à son encontre.

Connu pour ses provocations et et son comportement agressif, Anthony avait écopé de 14 jours de cachot pour ces faits.

Le 21 janvier, profitant d'un appel avec sa compagne Christelle, cette dernière s'énerve et profère également des menaces de mort à l'encontre du même surveillant. "Je vais lui mettre des coups de sabres dans la gueule à 7h quand il rentre au travail" affirme t-elle. 

Depuis 2018, le couple est sous surveillance pour avoir passé de la drogue au parloir. Anthony avait été puni de 3 mois de suppression de parloir, et depuis, ils sont fouillés régulièrement.

Invitée à s'exprimer par le juge sur les coups de sabre, Christelle se défend : "Je ne suis pas assez bête pour le faire", "non mais mais si je reprends vos propos, vous êtes assez bête pour le dire" répond le président. 

Le surveillant victime, présent à l'audience, est affecté au parloir de la prison. Il décrit le prévenu comme quelqu'un de difficile à gérer, un élément perturbateur. "Il fait une fixation sur moi depuis que nous avons intercepté la drogue au parloir" explique t-il. 

Bien connu des services de justice avec 8 mentions au casier pour Anthony et 9 mentions pour Christelle, la partie civile constate qu'ils essaient d'inverser les rôles en se faisant passer pour des victimes, martyrisés par le système pénitentiaire. La procureur, qui a le même sentiment, avance que ni l'agent, ni l'administration pénitentiaire ne voulaient déposer plainte. C'est le ministère public qui a décidé devant la gravité des faits d'ouvrir une enquête conduisant à la garde à vue et le défèrement du couple. Elle requiert 8 mois pour lui et 6 mois de prison pour elle, assortis de mandats de dépôt pour les deux. 

La défense tentera de désamorcer l'ampleur des réquisitions en jouant sur le sentiment qu'a le couple de se sentir pris à partie par le système, arguant même que Christelle avait fait une demande de transfert pour Anthony.

Le tribunal n'entendra finalement pas l'argument de la défense et prononcera des peines de 8 et 6 mois de prison avec mandat de dépôt comme la procureure l'avait requis. 
Regis Labrousse
Lu 2630 fois



1.Posté par Je rêve ! le 26/01/2019 10:43 (depuis mobile)

Un jugement non laxiste, je dois rêver !
Doivent pas être au syndicat de la magistrature du célèbre mur !
Si cela pouvait être toujours pareil pour toutes les insultes et menaces envers les forces de l''ordre et assimilés...

2.Posté par Laurent le 26/01/2019 13:14 (depuis mobile)

Voilà notre justice laxiste du syndicat national de la magistrature notamment. Triste pour cet agent pénitentiaire

3.Posté par Grangaga le 26/01/2019 13:44

Dann' bann' prizon La Rényion là, lé dirr' sorti.......
Mé a koz' nana in ta z'afèrr' konm' sa la y..... rantt'......
A défo d'in ....." portik' de sékirité ".............
Avèk' tou sa .....syin-éran nou nana là, la pankorr' trouvv' manyièrr' rodd' in ..." roké réniflèrr' ".....
Konm' sa bann' gar'dyin là, va arètt' gainll'...ménass'.......
Et noutt' bann' ...." Ti roké " n'ora in l'okipacyion, o lié de trènn' dann' somin.......

4.Posté par Rhum Quina le 26/01/2019 13:49

Kokon ou Yaka les envoyer faire un séjour de quelque vingt années au Sri-Lanka. Banna wa fé goute à li la vie facile, là-bas !

5.Posté par Law.coupe le 26/01/2019 16:47

Merci

6.Posté par Kiki le 26/01/2019 23:14 (depuis mobile)

I dresse pas roké ! Bane syin là na l''habitide manze la merde. Gaigne pas fait un soval de course ek un cosson ! La zole la renyion n''a rien à war ek la zole la Rissie ôté ! Na un p''é l''é au soleil, i préfère l''ombraze. Mi comprend pas !

7.Posté par Alain le 27/01/2019 08:48

C est toute une education qui est a faire mais n est ce pas trop tard??

l etat est en parti responsable par son laxisme a bien des egards et ne faisant pas respecter les loies..

Les parents sont responsables de l education de leurs enfants

l'education National est aussi responsable et doit deja etre exemplaire a bien des egards

il y a du boulot?

8.Posté par le 27/01/2019 13:12

Menaces de mort répétées à l'encontre de voisins et enregistrées, le ministère public ne poursuit pas ! Allez comprendre. Selon que vous serez puissants ou misérables...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter