Archivages - Zinfos974

Prise d'otages en Algérie : Les ravisseurs réclament "l'arrêt de l'agression au Mali"

Jeudi 17 Janvier 2013 - 11:00

Prise d'otages en Algérie : Les ravisseurs réclament "l'arrêt de l'agression au Mali"
Au moins 150 Algériens et une quarantaine d'étrangers sont retenus en otage sur le site de BP à In Amenas, dans le Sud-Est de l'Algérie. Certains d'entre eux seraient français, selon les jihadistes, qui se réclament d'Al-Qaïda au Maghreb islamique. Un Algérien et un expatrié britannique ont été tués lors de l'attaque, selon les autorités algériennes.

Les preneurs d'otages, qui réclament "l'arrêt de l'agression au Mali" et la libération d'une centaine d'islamistes algériens, affirment avoir repoussé une tentative d'assaut de l'armée algérienne.

Ils appartiendraient à la brigade de Mokhtar Belmokhtar al-Moulathamine. Surnommé "le Borgne", il est l'un des chefs historiques d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qu'il a introduit dans le Nord du Mali. Les assaillants présents sur place auraient miné le terrain. Ils ont menacé plusieurs fois de faire exploser la base qui est aussi l'un des complexes gaziers les plus importants au monde.

Dahou Ould Kablia, le ministre algérien de la Défense, a affirmé que l'Etat algérien ne "négociera pas avec les terroristes".

Selon le site Internet Algérie 1, des éléments des forces spéciales sont arrivés sur place en prévision d'un assaut.
S.I
Lu 431 fois



1.Posté par Jiji2 le 17/01/2013 12:11

Voila à quoi ça meme la politique d'Hollande.

En plus la France est seul dans ce bourbier.

2.Posté par blabla le 17/01/2013 12:30

bla bla des histoires aucune réalité ! le gaz algerienne ? l' uranium mali ! faute de négociation resultat le voila cinema porteurs

3.Posté par Caton2 le 17/01/2013 15:04

1. Seule? Les Touaregs du MNLA viennent de publier ce communiqué qui appuie très clairement l'action de l'armée française:

« Le Mouvement National pour la Libération de l'Azawad (MNLA) alerte la communauté internationale que l'intervention armée étrangère contre les groupes terroristes ne devrait pas autoriser l'armée malienne à franchir la ligne de démarcation entre l'Azawad et le Mali, avant un règlement politique du conflit entre lui et le Mali.
Dans ce contexte, le Mouvement National pour la Libération de l'Azawad participera dans la réussite des opérations contre les groupes terroristes, et la réduction du nombre de victimes civiles innocentes.
Nous demandons que la population civile ne soit pas victime de cette intervention armée et de la confusion entre elle et les terroristes.
Nous notons que le Mouvement National pour la Libération de l'Azawad a toujours respecté ses engagements, y compris la cessation des opérations militaires entre lui et l'armée malienne, et reste prêt à la négociation.
.
Le 12/01/2013

Tinzaouatène./ Azawad

Bilal Ag Achérif
Secrétaire général du Mouvement National pour la Libération de l'Azawad (MNLA)
Président du Conseil de Transition de l'Etat de l'Azawad (CTEA) »