Santé

Primes indexées des hospitaliers: Mécontents du décret, les syndicats mobilisés

Mardi 2 Octobre 2018 - 16:11

Photo d'archives
Photo d'archives
Echange tendu ce mardi, dans les locaux de l'ARS. La directrice générale de l’ARS Océan Indien Martine Ladoucette a reçu les organisations syndicales de la fonction publique hospitalière pour évoquer le décret pris par le gouvernement le 27 septembre dernier. Publié au Journal Officiel, le texte instaure une indemnité censée compenser l’arrêt de l’indexation irrégulière de certaines primes et indemnités. 

"C'est de la colère qui a été exprimée", rapporte Expedit Lock-Fat, secrétaire général du syndicat CFDT Santé Sociaux, déplorant un manque de dialogue social. Principale critique dressée : une baisse du pouvoir d'achat pour les concernés. "On ira sur le volet juridique car il ne s'agit en réalité pas d'une compensation, mais bel et bien de la suppression d'un avantage perçu depuis 43 ans", reproche-t-il. Car si elle n'est pas limitée dans le temps, cette indemnité est dégressive, et vise à s'éteindre au fur et à mesure de la progression de carrière. Autre problématique pointée du doigt : "l'exclusion des contractuels", non-mentionnée dans le texte.

Selon l'ARS, cette mesure a été décidée pour remplacer des primes jugées "irrégulière par les juridictions financières, raison pour laquelle les agents comptables ont pris le parti de rejeter la paye dès le mois d’août 2018, et de saisir les directeurs des établissements de santé de cette situation". Mais un aspect fait tiquer le syndicaliste : "Nous n'avons pas pu obtenir le courrier de l'agent comptable, comme si c'était finalement une décision unilatérale du chef d'établissement. Il reste des zones d'ombre dans ce dossier". 

Remontés, les syndicats envisagent une action commune. "La CFDT n’a pas levé son préavis de grève, et a été rejointe par les autres syndicats qui ont déposé un préavis départemental", précise Expédit Lock-Fat. "Nous réfléchissons aux modalités pour une action commune. Il y aura déjà une grosse mobilisation le 9 octobre, jour de grève nationale concernant le service public, à l'occasion de laquelle on mettra l’accent sur les hôpitaux".
N.P
Lu 1779 fois




1.Posté par Manu le 02/10/2018 18:48 (depuis mobile)

MDR merci qui merci macron !! Vive le président en marche surtout ne vote pas marine mais voté macron vote mémoire est courte !! Maintenant on crie !! Réforme. Par ici par la !c est que le début !! Personne épargné lol que les riche pas grave

2.Posté par Dodo la saumure le 02/10/2018 19:26 (depuis mobile)

Et oui faut rester dans son HLM et faire 10 marmailles.... fini les pb ....pas d'impôts... tout devient gratuit....

3.Posté par jean claude le 03/10/2018 08:40

Apres les retraites et bien les salaries mais pas les personnes qui payent plus de 2500€ car ils vont beneficier d aides pour employer du personnel


4.Posté par Jp POPAUL54 le 03/10/2018 09:36

Pourvu qu'il ne faille pas rembourser cette indexation "irrégulière" de primes versée depuis 43 ans !!!!
Il va falloir contracter un crédit.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie