MENU ZINFOS
Economie

Prêt garanti par l'Etat: Les banques réunionnaises ne jouent pas le jeu


Quatre organisations (le MEDEF Réunion, la CPME Réunion, l'U2P Réunion et le CROEC) et un président de collectif (collectif contre les abus bancaires 974) tirent la sonnette d'alarme quant à l'attitude des banques réunionnaises dans la mise en application du prêt garanti par l'Etat. Des exigences "exorbitantes" qui conduiraient à exclure d’office la majeure partie des entreprises réunionnaises.

Par - Publié le Vendredi 10 Avril 2020 à 10:28 | Lu 12832 fois

Les banques réunionnaises traînent des pieds. Alors qu’un dispositif de prêt garanti par l’État (PGE) a été mis en place pour faire face à la crise du coronavirus, les établissements financiers de l'île rechigneraient à jouer le jeu. C’est en tout cas ce que dénoncent d'une même voix le MEDEF Réunion, la CPME Réunion, l'U2P Réunion et le CROEC*.

Les cinq organisations ont envoyé un courrier commun ce jeudi à la préfecture, à l'Ideom, à la Banque Publique d'Investissement et à la Fédération bancaire française. "Compte tenu des retours de nos entreprises sur l’octroi ou le refus du PGE par les banques locales, nous constatons que l’interprétation par celles-ci des dispositions relatives à l’octroi du Prêt Garanti par l’État limite fortement l’accès à ce dispositif par la majorité des entreprises réunionnaises", indiquent-elles à leurs destinataires. 

"Justificatifs aussi arbitraires qu’incohérents"

Rappelons que le prêt garanti par l’État (PGE) est un prêt octroyé par les banques à une entreprise ou un professionnel, en dépit de la forte incertitude économique actuelle, grâce à une garantie apportée par l'État sur 90% du prêt (pour la plupart des entreprises, 70% pour les plus grosses). Seuls 10% de risques restent donc portés par les établissements financiers. Un dispositif régi par l'arrêté du 23 mars 2020, dont la mise en application concrète reste imprécise. 

Dans une FAQ publiée sur le site du ministère de l'Économie le 31 mars dernier - et validé par la BPI France et la Fédération française bancaire - le gouvernement apporte des précisions. Reconnaissant qu'il n'y a pas de "droit au PGE", il indique toutefois que "les banques s’engagent à octroyer très largement le PGE aux professionnels et aux entreprises qui en ont besoin, et dont la dernière notation Fiben2 (fichier bancaire), ou équivalente, avant l’épidémie de Covid-19 était forte, correcte ou acceptable - soit plus de 85% des cas".

Mais aussi que "d’une façon générale, les banques n’exigeront pas de documentation excessive aux professionnels et entreprises pour instruire les demandes de prêt, et s’appuieront au mieux sur leur connaissance préexistante de leurs clients." Ce qui contraste avec la situation rapportée à l'échelle locale, où les signataires du courrier relèvent "une accumulation de demandes de justificatifs aussi arbitraires qu’incohérents".

Une application "coordonnée et cohérente" réclamée

La valeur juridique de cette FAQ restant à démontrer, le MEDEF Réunion, la CPME Réunion, l'U2P Réunion et le CROEC réclament "une application coordonnée et cohérente avec les orientations nationales, des conditions d’accès au dispositif". Et tirent la sonnette d'alarme : "Les évaluations réalisées par les banques locales et leurs exigences exorbitantes conduisent à exclure d’office la majeure partie des entreprises réunionnaises qui vont se retrouver sans solution de trésorerie à court terme et dans l’impossibilité d’espérer une reprise d’activité avec un risque sur l’emploi".
 
Il y a deux jours, c’était le collectif contre les abus bancaires 974 qui montait au créneau. "Force est de constater que les banques de la place mettent en avant des mesures drastiques, avec un panel de documents demandés aux entreprises afin de pouvoir monter leur dossier de prêt. Il en est de même pour la mise en place de découvert, ou les chefs d'entreprises sont soumis à des refus ou propositions qui ne sont pas en adéquation avec leur demande", s'insurgeait Dominique Mardaye, le président, avant d'ajouter : "Les banques doivent être un moteur de soutien et de solidarité à notre économie dans cette crise et non un moteur de destruction". Destruction dont elles risquent d'ailleurs elles-mêmes de faire les frais. 
--
* U2P : Union des entreprises de proximité
CROEC : Conseil régional de l'ordre des experts-comptables


Marine Abat
Journaliste - En charge du secteur Ouest - Fortement attachée aux valeurs du développement durable... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Veridik le 10/04/2020 10:30 (depuis mobile)

Les banques ne sont jamais présentes quand on a besoin d'elles mais toujours présentes pour nous vendre tout et n'importe quoi

2.Posté par RIPOSTE974 le 10/04/2020 10:42

Il n'existe pas de banques réunionnaises que de simple bureau détaché carpette devant le système . La seule banque qui existait la banque de la REUNION ( BR ) ...
Ces banques ne prêtent qu'aux riches !
Un député de l’Aude, Alain Perea , rappelle aux banques « que ce sont les Français qui les ont sauvées en 2008 »

3.Posté par Menfin le 10/04/2020 10:55

arrêtez avec ces banques locales, plus chère qu ailleurs et souvent incompétentes.
Prenez une banque en ligne ou métropole.

12 ans que je fonctionne comme ça, et c est très bien.

4.Posté par ah,ah,ah! le 10/04/2020 11:08

et ça étonne qui?
Enfin , nos banques locales font ce qu'elles veulent , elles sont tellement bien gérées que la BR a été rachetée par la caisse d'épargne de PACA qui avait déjà racheté notre Caisse d'épargne dirigée de main de maître ( genre "not bon maître") et acculée à la faillite grâce au bon et souriant sénateur de Ste Marie!

5.Posté par Sitarane le 10/04/2020 11:20

La BPI peut aussi faire ses prêts en direct, pourquoi demander aux banques de distribuer ces prêts alors que c est la BPI qui assure soit disant.

L 'Etat doit faire preuve de bon sens aussi, la BPI doit gérer cette affaire de a à z en mettant en place des conditions d obtention très larges avec peu d'administratif et ainsi prendre le risque en compte surtout pour ceux qui prennent un refus d'une banque de part une capacité fortement dégradée de l'entreprise depuis bien avant la crise covid.

6.Posté par Dany le 10/04/2020 11:53 (depuis mobile)

Une banque sort du lot pour son imcompetence. Ex br

7.Posté par Harrau Patrick le 10/04/2020 12:16

Peut etre faut il que nous descendions dans la rue.
Qu en pensez vous?

8.Posté par ras le bol le 10/04/2020 12:42

il faut peut etre bruler une ou deux agences pour qu ils comprennent l urgence!!!

9.Posté par Banque le 10/04/2020 12:55 (depuis mobile)

Arretez de critiquer les banques, le personnel est debordé et doit composer avec des conditions de travail compliqués, sachez que les 1er demandeurs sont ceux qui etaient déjà en difficulté et qui veulent profiter de loccassion... a bon entendeur..

10.Posté par association Injustice 974 le 10/04/2020 13:02 (depuis mobile)

Si les banques ne jouent pas le jeu , c est inadmissible, puisque l''État cautionne à 90 ou 70 %.
Elles vont essayer de vous décourager en vous demandant un tas de documents pour pouvoir obtenir ce prêt, sauf pour leurs relations, surtout ne lâchez p

11.Posté par jolafrite le 10/04/2020 13:31

Vous n'avez pas compris que les banques ne marchent que dans 1 sens ? Lors de précèdentes crise c'est l'était qui était venu renflouer les caisses des banques ayant souscrit à des portefeuilles de M...... ! Et voila que maintenant c'est l'état qui a besoin d'elles et magie : plus personne.

12.Posté par Marc le 10/04/2020 13:37

En fait, c'est désagréable, mais ça s'explique très bien:

- la garantie de l'Etat n'est pas de 100% mais de 90% du prêt. Il reste 10% de risque porté par la banque
- dans ces circonstances, la décision de prêt est une décision commerciale pour la banque. Elle manage son risque, dans un contexte incertain et sachant que le crash bancaire est une vraie possibilité dans les prochains mois
- Du coup, les banques refusent les prêts aux entreprises à risques (et en ce moment il y en a beaucoup) pour préserver leurs propres bilans. C'est parfaitement rationnel de leur part et elles font exactement la même chose en métropole où ça gueule aussi pas mal.

La solution serait que soit l'Etat attribue directement le prêt sans passer par les banques de détail (il en a les moyens via la BPI) soit qu'il se porte garant à 100%.

13.Posté par La vérité vraie... le 10/04/2020 13:42

Le MEDEF qui lutte contre son propre bras armé. Nous aurons tout vu...
Bravo aux banques de la place de faire profiter aux chefs d'entreprises locaux des avantages offerts à tous les Réunionnais dans l'année : agios, demandes impossibles, etc.
LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ.

14.Posté par Pierrot le Paketier le 10/04/2020 14:09 (depuis mobile)

A tout ceux qui pensent que le Crédit Agricole est une banque correct : Lisez Jovanovic, cette banque est au même niveau que la banque postale, à savoir de véritable nul. Et ceux même si leurs conseillers se pavanent avec fier allure. Guignols :)

15.Posté par Veridik le 10/04/2020 14:34 (depuis mobile)

@9
Pas si débordé pour venir mettre se commentaire sur zinfos

16.Posté par Bienvu le 10/04/2020 14:39 (depuis mobile)

Je penses que le post 9 a raison. Mes associés et moi même faisons une demande acceptée car dossiers solides, pas d incident ou au défaut de paiement. Normal qu elles refusent d octroyer de l argent que la collectivité rembourserait en cas de défaut.

17.Posté par Réponse post 9 le 10/04/2020 15:35 (depuis mobile)

C''est quoi le problème que les 1er demandeurs étaient déjà en difficulté, le prêt est garantit par l''état.
On devrait nationaliser toutes les banques de la place car c''est toujours les mêmes qui profitent, que du copinage surtout à la CEPAC et la BFC

18.Posté par Copinage de banquier le 10/04/2020 15:36 (depuis mobile)

Que des incompétents surtout à la CEPAC.

19.Posté par clic en vadrouille le 10/04/2020 15:38

Elles répondent même pas au téléphone et aux emails, obligés d'appeler la métropole. Ma décision après toute cette merde, me barrer vers une banque virtuelle, ça sera définitif, je mets jamais un pieds dans ma banque. Qu'une bande de brêl et ça me coûte un pognon de dingue.

20.Posté par jacob le 10/04/2020 16:17 (depuis mobile)

En temps que artisan ce pré garantie par l’état et une bombe à retardement pour nos entreprises quand g lu les conditions qui nous son imposé g préféré laisser au autre qui ne réfléchit pas et qui fonce tête baissée je préfère fermé mon entreprise !

21.Posté par Marc le 10/04/2020 17:11

17. Le prêt n'est pas intégralement garanti par l'Etat, il reste une part de risque pour les banques. C'est pour ça qu'elles écartent les entreprises en grosse difficulté: même 10% de risque, dans la conjoncture actuelle où une crise bancaire est probable, ça les incite à une grande prudence.

19. La plupart des banques virtuelles ne font pas de prêts. Des tas d'entreprises qui pensaient comme vous se retrouvent le bec dans l'eau aujourd'hui car elles sont du coup totalement exclues du PGE.

22.Posté par YESORNO le 10/04/2020 17:18

C'est vieux comme le monde ! Les banques ouvrent le parapluie quand il fait beau mais dès qu'il commence à pleuvoir les parapluies se ferment automatiquement. Elles ne prêtent qu'aux riches...

23.Posté par PATRICK CEVENNES le 10/04/2020 17:41

fukcd473
Les banques, les 11 fameuses et fumeuses banques françaises ne savent faire qu'une chose magouiller sur les marchés financiers extra-territoriaux (l'affaire de la CumEx en Allemagne) , tondre les titulaires de comptes,particuliers et/ou pros sans respecter la règlementation et trainer des pattes pour venir en aide aux TPE/PME en difficultés, par exemple depuis le confinement. L'État se porte caution à hauteur de 90% des prêts accordés et malgré cela les banques refusent d'accorder ces prêts, pire elles demandent à des patrons d'engager leurs biens propres ou perso.
Demandez simplement à votre banque de suspendre tous les frais de gestion d'un compte (abonnement en ligne, location terminal CB, frais de gestion, etc.) et de les lisser sur l'exercice 2020, vous n'avez plus de réponse de votre conseiller. Par contre, tous ces frais sont bien débités, sans un mot de ces escrocs en col blanc. Que le représentant des escrocs en col blanc viennent dire le contraire et je lui balance en pleine gueule des preuves.

24.Posté par Marc le 10/04/2020 17:46

20. Vous lui reprochez quoi à ce PGE? 25% de votre CA annuel en prêt, garanti à 90% par un tiers, avec un taux à 0,5% + le taux de votre banque (beaucoup de banques le font proche de 0, en ne se rémunérant pas dessus) et vous ne commencerez à le rembourser que dans un an. Pour un prêt, c'est quand même vachement bien, surtout quand vous n'avez plus accès aux banques à cause de la situation de votre entreprise...

25.Posté par IXE le 10/04/2020 18:02

On m'a dit que certaines banques demandaient aux patrons une garantie sur leur patrimoine personnel...

26.Posté par La vérité le 10/04/2020 18:14 (depuis mobile)

Véridique mars 2020: un petit entrepreneur et un ami un gros commerçant connu sur St denis. Même banque même conseillère. Le petit pas de gel de traites, le gros on gel tout et on lui propose un gros crédit sans qu''il le demande.

27.Posté par Peinture corona le 10/04/2020 18:45

Bienvenu dans le monde réel.

Entre les belles paroles des politiques et la vraie vie, il y a un gouffre.

Les banques vont prendre zéro risque car avec cette crise sans précédent, ne vont subsister que celles qui ont des actifs les plus sains.

L'entreprise qui demande ce prêt c'est parce qu'elle est en difficulté et les banques n'aiment pas prêter aux entreprises en difficulté.

CQFD

28.Posté par Tommy le 10/04/2020 19:10 (depuis mobile)

Vous êtes surpris ? Ces vieux cons qui ne connaissent rien en affaires mais donnent des leçons à tout le monde ?

29.Posté par COVID 19 - Rien ne change !!!! le 10/04/2020 19:28

Sérieusement. Qui est capable de faire appel à ce PGE ? Vous croyez que ce sont les 85 % des entreprises réunionnaises avec moins de 5 salariés voir les 75 % qui ont 0 salarié.
Ce sont encore les gros qui vont s'en mettre plein les poches avec le l'argent frais à 0, 25 remboursable sur 5 ans et non remboursable la première année !!!! Ils vont faire pitié vous croyez, les Hayot, Vindémia, Leclerc, Ravate, les coopératives agricoles, Tereos ....., Groupe Excel dans l’hôtellerie, Air Austral, etc .... SÉRIEUX . LE PGE c'est 25 % de leur CA de l'année antérieur !!!!

30.Posté par Saucratès le 10/04/2020 19:41

Difficile de défendre les banques et les banquiers, mais je vais quand même essayer. Pendant la crise de 2008-2009, les banques réunionnaises n'ont pas eu besoin d'être aidées par l'Etat et par nos impôts. Une seule Banque s'est trouvée en grande difficulté ; c'était justement la BR dont nombre d'entre vous parlent. Cette Banque n'a jamais d'ailleurs été reunionnaise, ayant presque toujours été contrôlée par le Crédit Lyonnais (depuis 1949). Mais elle a simplement été absorbée par la CEPAC.

Pour les plaintes actuelles, il faut séparer ce qui concerne des entreprises saines, en bonne santé, et ce qui concerne des groupes déjà en difficulté ou des escrocs patentés. Combien de patrons d'entreprises en grandes difficultés roulent en 4x4 de luxe ? Aucun ? Le simple fait de crier et de se plaindre sur la place publique ne signifie pas que l'on ait forcément raison ! Par ailleurs, cette crise est monstrueuse, avec l'arrêt de toutes les activités. Il y aura forcément des dommages. Des groupes en difficulté auront toutes la peine du Monde pour se relever. Je pense au groupe Caillé. Je pense aussi à la vente des magasins Score et Vindémia. Même si ces magasins continuent à tourner, il n'est pas certain que les acheteurs continueront à être intéressés par l'acquisition apres la fin du confinement et la récession qui risque de suivre.

Dernière considération ; la prise en charge par l'Etat et par la BPI. Les banques n'ont aucune certitude sur la réalité de cette prise en charge. Il y a d'un côté les promesses du gouvernement, et de l'autre la mise en œuvre de Ces promesses. Lorsqu'il s'agit de payer, l'Etat et plus encore la BPI cherchent les moindres excuses pour ne pas régler les garanties engagées. L'activité de prêts implique de prendre de garantie, et gare à la Banque qui n'aurait pas pris de garantie ou qui aurait prêté à un débiteur notoirement insolvable. Les créanciers peuvent même se retourner contre la Banque pour soutien abusif.

Rien n'est simple. Certes, une Banque est rarement présente quand son client a des difficultés. C'est pour cette raison que je juge suicidaire de regrouper crédits et assurance chez son banquier. Ou de prendre tous les produits qu'ils essaient de vous vendre. Je sais que lorsque j'aurais des difficultés, lorsque j'ai eu des difficultés financières, j'étais moins intéressant. Mais il faut savoir raison garder. Rendez-vous à votre magasin Score ou Carrefour sans argent, et vous verrez s'ils vont vous laisser partir avec un caddie plein !

Pour ceux qui sont fiers d'utiliser une Banque en ligne virtuelle, je leur rappellerais juste les déboires de leurs prédécesseurs tous fiers d'utiliser des banques islandaises en 2008-2009. J'aimerais entendre pleurer ces mêmes personnes et appeler l'Etat à l'aide si la crise s'étend et que leur Banque en ligne virtuelle disparaît du jour au lendemain avec les quelques économies. L'argent est déjà virtuel. Il est suicidaire de rajouter une Banque en ligne virtuelle à cette équation. Mieux vaut disposer d'une Banque solide.

Apres, je ne doute pas qu'en cette période de confinement, il est beaucoup plus amusant de taper sur les banques et sur les banquiers. Amusez-vous bien ! Lâchez-vous ! Saucratès.

31.Posté par Verblanc le 10/04/2020 21:46 (depuis mobile)

Surpris. Non pas surpris. Un baquier doit avour une qualite pour exercer ce metier. Ne pas avoir de cou.... traduction ne prend aucun risque. Encore une absurditite du systeme.

32.Posté par Verblanc le 10/04/2020 21:46 (depuis mobile)

Surpris. Non pas surpris. Un baquier doit avour une qualite pour exercer ce metier. Ne pas avoir de cou.... traduction ne prend aucun risque. Encore une absurditite du systeme.

33.Posté par Banksters le 11/04/2020 08:40 (depuis mobile)

Socialiser les pertes et privatiser les gains, voilà la devise des banquiers de la place.
Il suffit juste de voir les administrateurs de ces banques et de comprendre qu''on passe qu''à la famille et aux frères.

34.Posté par Bfcoi= Bon a rien le 11/04/2020 12:58 (depuis mobile)

Plus de 6 mois pour traiter un simple prêt pro.
Des re-organisation tout les 3 mois.
Cette banque est une calamité et ce n'est pas du qu'au grand manitou mais aussi des petites mains plus préoccupés à gérer leurs facebook qu'à travailler surtout au

35.Posté par PATRICK CEVENNES le 11/04/2020 13:53

fukcd473
30.Posté par Saucratès le 10/04/2020 19:41
Si bien écrit. Vous ne seriez pas banquier ?
Pour l'exemple de patrons en difficulté qui roulent en gros SUV nous avons le promoteur de st leu avec son X6 rouge pompier, nous avons un hoarau patron d'un syndicat de transporteurs routiers toujours à menacer la région parce qu'il crie famine qui roulait en grosse berline, et gourou paille qui lui ne payait pas ces impôts. Quant à savoir s'il avait une grosse berline, je ne sais pas. Donc ...

36.Posté par socgen le 12/04/2020 16:39

non mais c'est pas la fête du slip non plus, il y'a des process à respecter pour octroyer ce prêt. les banques ne sont pas des associations à but non lucratif et ne peuvent pas se permettre de valider un prêt sans gérer les risques.

37.Posté par Veejay le 15/04/2020 09:48 (depuis mobile)

Et si à chaque paye on retirait nos sous à la banque ???

38.Posté par Moi 974 le 15/04/2020 17:14 (depuis mobile)

Il faut être objectif avant de parler.
Pour faire un plan de trésorerie ou un budget prévisionnel il faudrait lire dans le mars café. Hors aujourd''hui il est impossible de faire ce type de documents et ce projeter.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes