MENU ZINFOS
International

Présidentielles américaines : Mode d'emploi


Quatre ans après l'élection historique de Barack Obama, plus de 200 millions d'Américains se rendent aux urnes pour élire leur président. Si beaucoup d'entre eux ont déjà voté, ils devraient être encore nombreux à se déplacer pour choisir entre le président démocrate sortant, Barack Obama, et le républicain Mitt Romney.

Par S.I - Publié le Mardi 6 Novembre 2012 à 19:15 | Lu 982 fois

Présidentielles américaines : Mode d'emploi
Comment se déroule l'élection ? 
 
Afin d'élire leur président, les Américains parlent de "tickets" pour désigner les candidatures. Ils votent pour un tandem, le président et son co-listier, candidat à la vice-présidence. 
 
Une des particularités du scrutin présidentiel américain est que le président est élu au suffrage universel indirect : Les Américains ne vont pas voter pour l'un ou l'autre des candidats, mais pour élire de grands électeurs. Aux Etats-Unis, l'élection présidentielle est essentiellement une série de cinquante élections locales. Dans chacun de ces cinquante Etats, le tandem président/vice-président qui arrive en tête remporte la totalité des sièges dont cet Etat dispose au collège électoral. 
 
Ce collège comprend 538 grands électeurs et la majorité simple suffit pour accéder à la Maison Blanche. Le candidat vainqueur a donc besoin d'au moins 270 électeurs pour être élu président des Etats-Unis. 
 
Les candidats
 
Pour cette présidentielle 2012, les deux postulants à la Maison Blanche viennent des deux plus grands partis. Dans le camp démocrate, Barack Obama, président sortant, se représente pour un second mandat, épaulé par son vice-président Joe Biden. Face à lui, on retrouve le républicain Mitt Romney, accompagné de Paul Ryan pour le rôle de second. 
 
D'autres candidats, appelés aux Etats-Unis des candidats "spoilers" (qui "gâchent" la compétition entre les deux plus gros candidat"), participent également à la course à la présidence: l'écologiste Jill Stein du Green Party, Gary Johnson du Libertarian Party ou encore Virgil Goode du Constitution. Mais vu le bipartisme actuel aux Etats-Unis, aucun d'entre eux n'a de réelles chances pour la victoire finale, écrasés par la puissance des démocrates et des républicains. 
 
En revanche, si Barack Obama ou Mitt Romney perdent quelques voix dans un Etat au profit d'un petit candidat, ce dernier peut les faire perdre les grands électeurs de l'Etat. 
 
 
Les Etats décisifs ? 
 
Les Etats américains se divisent en trois catégories : les Etats traditionnellement démocrates (Californie, New York, Illinois, etc.), les Etats traditionnellement républicains (Texas, Georgie, Indiana, etc.) et les "Swing states", susceptibles de basculer d'un côté comme de l'autre.

Ces Swing states sont très disputés et sont susceptibles de faire basculer l'élection en attribuant à l'un des deux candidats tous leurs grands électeurs. 
 
Les Etats de l'Ohio et de la Floride en sont des exemples-types, tout comme la Virginie, la Pennsylvanie, le Colorado ou encore la Caroline du Nord. 
 
Lors de la dernière présidentielle en 2008, Barack Obama avait remporté six d'entre eux ( l'Ohio, la Floride, la Pennsylvanie, le Colorado, le Wisconsin et la Virginie), ce qui avaient largement contribué à sa victoire contre John McCain. 
 
 
Les autres scrutins 
 
Les Américains n'éliront pas seulement leur président ce mardi. D'autres scrutins ont lieu comme par exemple le renouvellement de la totalité des sièges de la Chambre des représentants et un tiers de ceux du Sénat. 
 
A la Chambre des représentants, les républicains devraient garder la majorité obtenue en 2010, notamment grâce à la vague du Tea Party. Au Sénat, les jeux sont plus ouverts : les démocrates, même en ne disposant que d'une courte majorité, forment le gros des sénateurs sortants, 21, contre 10 pour les républicains. 
 
Les électeurs américains devront également élire onze gouverneurs. Huit de ces onze postes sont aux mains des démocrates qui pourraient en perdre de deux à quatre selon les dernières estimations. Ce qui assurerait la majorité des républicains, déjà au pouvoir dans 29 Etats. 




1.Posté par non, merci, pas d''antenne réunion pour moi. le 07/11/2012 04:34

Antenne réunion Fait-elle de l'info ou de l'intox ????????
Nous sommes gavés de reportages en faveur d'Obama à chaque de JT
Qui se soucie encore d'Obama, à la Réunion, en 2012 ? Qui se soucie encore de savoir s'il est noir ou pas ? Est-ce la couleur de peau qui fait un "bon" président ?
L'info ou l'intox continue sur antenne réunion avec leur "fondation". A chaque JT, les commentaires doucereux et hypocrites d'une solidarité en carton pâte se déversent par écran interposé. Je plains les gens qui gobent tout ce que leur dit la télé, c'est une honte de se servir de la détresse des hommes pour se faire de la pub humanitaire.
l'aliénation des esprits est en marche.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes