Océan Indien

Présidentielle malgache: Second tour en vue pour les candidats de Ravalomanana et Rajoelina

Lundi 28 Octobre 2013 - 11:01

Présidentielle malgache: Second tour en vue pour les candidats de Ravalomanana et Rajoelina
Selon les premiers résultats (très partiels) du premier tour de la présidentielle malgache publiés hier par la Commission électorale nationale indépendante pour la transition (CENIT), deux candidats se détachent de ce scrutin. Il s'agit de Jean-Louis Robinson, soutenu par Marc Ravalomanana et d'Hery Rajaonarimampianina, le ministre des Finances sortant du président de la Transition, Andry Rajoelina.

La CENIT a recueilli les résultats dans 636 bureaux de vote sur les 20.001, avec 382.125 électeurs (4,88% des chiffres nationaux). Pour l'heure, c'est Jean-Louis Robinson qui mène avec 27,74% des suffrages exprimés suivi de Hery Rajaonarimampianina avec 15, 38%.

Le taux de participation provisoire pour ces bureaux de vote s'est établi à 57, 04% dont 93,91% des suffrages exprimés et 6,09% des blancs et nuls.

Jusqu'à présent, ce premier tour s'est relativement bien passé, malgré quelques incidents vendredi et la mort d'un chef de district.
 
La Cenit a jusqu'au 8 novembre pour publier les résultats provisoires complets.
S.I
Lu 791 fois



1.Posté par alain dimitri le 28/10/2013 10:09

pourvu que sa dure et que les malgaches retrouvent la dignité et la paix

2.Posté par Comarese le 28/10/2013 14:37

Prétendre aux vues de résultats si ténus - 3,18% des bureaux de vote, ceux de Tana sans doute - que "deux candidats se détachent de ce scrutin", ce n'est pas très sérieux. Ou alors, on annonce à l'avance le nom des deux candidats qui seront de toute façon au second tour, quel que soit le vote des cinq autres provinces de Madagascar. Bref c'est Tana (et ses castes "supérieures") contre le reste de Madagascar, et c'est une guerre civile en perspective. Reste la sagesse des malgaches. Une sagesse qui commence tout de même à sérieusement vaciller (attaques de commissariat et de gendarmeries, explosion de la criminalité, lynchages de malgaches et de vazaha...).

Avec ces deux candidats-là, il sera donc étonnant que Madagascar retrouve le calme et la sérénité. Impossible. Heureusement, ces 636 bureaux de vote sur 20.001 ne représentent sans doute que Tananarive. Il reste l'espoir que les autres provinces aient voter pour des candidats non-tananariviens (il y en a peu!) et qu'on tienne compte des résultats de tous les bureaux de vote, sinon c'est la catastrophe à coup sûr. Madagascar est déjà en pleine catastrophe. Mais à Madagascar, une catastrophe qui s'ajoute à une catastrophe, c'est bien la seule qui soit possible.

Comme on dit à Diego Suarez [ville en cours d'islamisation du Nord de Madagascar grâce à son actuel maire] : "Madagascar, c'est foutu. Dommage pour la jeunesse".

Comment dit-on "gardons l'espoir" en malgache?

Trafo-kena' aomby mahia
Ambava omana am-po miheritseritra.

3.Posté par Comarese le 28/10/2013 14:45

Prétendre au vu de résultats si ténus...

C'est mieux sans cette faute!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter