Océan Indien

Présidentielle malgache: Andry Rajoelina renonce à se porter candidat

Samedi 24 Août 2013 - 15:03

Présidentielle malgache: Andry Rajoelina renonce à se porter candidat
Le Président de la Transition malgache, Andry Rajoelina, a fait une déclaration à la nation sur les médias publics (TVM – RNM), hier soir.

Pour la première fois depuis la publication par la Cour électorale spéciale de son intention d'écarter de la liste des candidats à la présidentielle, Andry Rajoelina a officiellement renoncé à se présenter.

"Je respecte la décision de la Cour électorale spéciale", a-t-il déclaré. Il se dit prêt à "faire une passation du pouvoir démocratique, dans le calme".

Andry Rajoelina fait partie des trois candidats (avec l'ancien président Didier Ratsiraka et Lalao Ravalomanana, épouse de l'ancien chef de l'Etat Marc Ravalomanana) évincés par la Cour électorale et contestés par la communauté internationale. Une décision qui avait été saluée comme une première avancée après des mois de  flou.

La commission électorale a fixé le premier tour de la présidentielle au 25 octobre.
.
Lu 1114 fois



1.Posté par J-L Gajac le 24/08/2013 17:25

Rajoelina ne renonce pas à se présenter candidat. Il a toujours dit qu'il ne se présente que pour contrer la candidature illégale de Ravalomanana par la truchement de sa femme et que si cette candidature illégale est maintenue, il se maintiendra.
Mettre ces trois personnes dans le même sac est une manipulation grossière afin de faire croire que Rajoelina est la cause du blocage des élections.
Un journaliste honnête se doit de reconnaître que dès la fuite de Ravalomanana, Rajoelina a chargé Blanche Nirina Richard de lancer le processus électoral. Un gros travail a alors été engagé, mais systématiquement, ce même Chissano et sa clique ont tout fait pour remettre en selle Ravalomanana et a multiplié les manoeuvres de déstabilisation du processus électoral en allant même jusqu'à rechercher les has-been Zafy et Ratsiraka afin de tenter d'isoler Rajoelina.

Le bloc mafieux des ambassades, de l'UA et de la SADC ainsi que la France à l'ONU qui lui a confié la gestion de son pré carré comme elle l'entend, ainsi que Catherien Ashton, (l'Européenne qui l'ouvre en matière de légitimité démocratique, elle n'a pas honte, elle qui n'a JAMAIS été élue et ose représenter tous les Européens !) n'ont eu de cesse de faire revenir Ravalomanana. N'y parvenant pas, ils ont mis leur dévolu sur un autre candidat qui attend dans la pénombre de devenir leur larbin et de leur livrer les mines et les terres de ce pays à bas prix pour continuer le travail de mise en coupe réglée de l'Afrique.

Ne voyez vous pas le ton de diktat et de mépris, calqué sur le ton violent de Gallieni, qu'emploie le trafiquant de drogue Chissano pour décider à la place des malgaches de la politique intérieure malgache ?
Pauvres malgaches, ils sont tombés bien bas pour devoir supporter sans sourciller la néo-colonisation de leur pays par cette bande de parrains du grand banditisme que sont devenus la plupart des présidents de l'Afrique regroupés sous la bannière des multinationales occidentales dont ils sont tous des agents objectifs.

Seul un président élu souverainiste clouera le bec de ces monstres qui se prétendent être légitimes en s'auto-affublant du vocable de "communauté Internationale" !

C'est çà la vraie vérité. Tout le reste n'est que du babillage médiatique dénué de réalité.

2.Posté par kersauson (de) P. le 24/08/2013 18:48

andry est un Grand! un Juste
un jour il reviendra de la façon la plus légale pour sauver ce cher pays.

là ca va vite etre l anarchie quel que soit l elu
l'ex est en train de roder
j espere que l armée fera comme qd elle a viré l ex
et comme en egypte

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter