Océan Indien

Présidentielle comorienne: Les Anjouanais appelés aux urnes

Mercredi 11 Mai 2016 - 11:33

Jour de vote aujourd’hui à Anjouan pour l’élection présidentielle comorienne.

Un scrutin partiel est organisé ce mercredi 11 mai 2016 dans 13 bureaux de l’île, clôturant un processus électoral long et tendu dans l’archipel. En effet, lors du second tour, ces bureaux avaient été la cible d’actes de vandalisme.

6.253 électeurs sont attendus aux urnes ce mercredi à Anjouan, et leur vote pourrait faire basculer les résultats de cette présidentielle, compte tenu de l'écart minime séparant le vainqueur de son principal rival. L’ancien président Azali Assoumani possède une avance de seulement 2.400 voix sur l'actuel vice-président Mohamed Ali Soilhi.

Pour parer à d’éventuels débordements, l’Union africaine a déployé une mission d'experts électoraux aux Comores.

La Cour constitutionnelle aura jusqu'à lundi 16 mai pour proclamer les résultats définitifs.

 
Lu 513 fois



1.Posté par Pamphlétaire le 11/05/2016 13:36

Présidentielle comorienne: Les Anjouanais appelés aux armes...

2.Posté par kafir le 11/05/2016 17:08

De nos jours on préfère dire la vérité à nos amis Comoriens que l'époque n'est plus à la quête , ni à la mendicité . Il est temps d'exiger de vos élus un rapprochement de l'archipel et la France est entré dans une phase concrète qui va permettre de mener des politiques communes .
Le contexte social reste alarmant. Ce constat doit conduire au prochain président de proposer une alternative pour le développement de nos deux pays. Cette structure nous permettra de nous engager sur une indépendance association, sur des objectifs clairs et partagés. Si le peuple Comorien le désir un collectif de cellule d'éveil qui associera bénévolement.

kafir

3.Posté par O Kaïdi, Kaïda, Kaïdo... le 12/05/2016 00:52

Présidentielle comorienne: Les Anjouanais appelés aux urnes
........................

Comme ils sont tous à Mayotte, l'Etat français devra les aider à aller voter.....

4.Posté par kafir le 12/05/2016 03:08

Les partielles a l'ile d'njouan le camp du pouvoir sévèrement sanctionné par le peuple souverain comorien.
Il n'est reste à Said Larifou que de revenir chez nous pour implorer le" RSA " triste margoulin. Pour autant il faut reconnaître que le nouveau président élu démocratiquement n'est pas un homme saint. Azali est un homme sans scrupule, un vrai requin de pire espèce; dictateur et voleur pour l'éternité. A nos amis Comoriens de rester vigilants face à cette bande de pilleurs, Sambi, Azali et Fahmi !!! Triste Mamadou l'autre candidat malheureux c'est ce que l'on appelle l’effet ciseaux.

Kafir

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues