MENU ZINFOS
National

Première hausse du nombre de morts sur les routes depuis 12 ans


- Publié le Samedi 24 Janvier 2015 à 16:02 | Lu 1493 fois

Première hausse du nombre de morts sur les routes depuis 12 ans
Le ministre de l'Intérieur va annoncer ce lundi une augmentation du nombre de morts sur les routes en 2014, première année de hausse depuis douze ans.

Bernard Cazeneuve doit annoncer au bureau du Conseil National de la Sécurité Routière qu'entre 120 et 140 morts de plus ont été comptabilisés en 2014 par rapport à 2013. Il s'agit de la première hausse annuelle depuis 2001.

Le nombre de morts sur les routes avait reculé de 10,5 % en 2013. Il y avait eu 3.268 tués en 2013 soit 403 vies épargnées en un an. Le gouvernement avait affiché l'an dernier un objectif de diminuer à 2.000 le nombre de morts par an sur les routes en 2020.




1.Posté par polo974 le 24/01/2015 16:39

et pourtant 0 mort sur "la route la plus dangereuse de l'île": la route du littoral actuelle...

trouvez l'erreur...

2.Posté par noe le 24/01/2015 17:02

On accuse tj les automobilistes des accidents de la route mais les pouvoirs publiques doivent aussi se dire que c'est de leur faute ... routes mal entretenues par la DRR composée de fonctionnaires incompétents qui ferment la route du littorale aux heures de pointe dès les 1ères gouttes de pluie , qui bloquent la circulation pour remplacer un rail ou tondre les herbes ... des travaux mal faits !

Voilà les vraies causes des accidents !

3.Posté par Candide le 24/01/2015 18:15

Il semble donc qu'en augmentant la répression (ce qui est fait chaque année depuis maintenant longtemps), on n'obtient pas toujours moins de morts sur les routes. Il y a sans doute un seuil que nous ne pourrons pas franchir.
Pourrait il y avoir des journalistes qui comparent le nombre de morts sur les routes avec d'autres causes d'accidents (accident ménager, noyade, …) ?

4.Posté par Michel le 24/01/2015 19:40

Pas étonnant : incivilités permanentes - non respect des distances de sécurité entre voitures - conduites dangereuses - pas de clignotant quand on change de direction - empiètement sur la voie adverse - sans compter les zamalés et les alcooliques - ça fait beaucoup à supporter avec le risque d'en payer les frais pour ceux qui adoptent une conduite respectueuse du code de la route et des autres.

5.Posté par Zourite le 24/01/2015 20:33

Vous devriez continuer à faire de la répression... sortie de boite de nuit, radar et autres outils qui ne SERVENT A RIEN !
Bravo la France !

6.Posté par KLD le 24/01/2015 22:02

non respect des distances et empiétement sur la voie en ne respectant pas les lignes blanches , c'est systématique!!!! Les gens se croivent seul sur la route avec leurs "petites" voitures , de nombreuses études sociologiques ont été faites sur ce genre de comportement : affligeant !

7.Posté par bouloulou le 24/01/2015 22:17

comme michel,sachant que pour zourite,la france se dit qu'il n'y a plus rien a espéré...donc elle prend des tunes plus que d'éduquer ce qui ne le sera jamais

8.Posté par matthieu le 24/01/2015 23:00

Il faut réprimer,il n'y a pas d'autre solution;que penser par exemple de groupe de jeunes qui roulent en pleine nuit en vélo,sans phares ,en contre -sens,sur le pont de Saint-Louis,pluie battante, en poussant des cris d'excitation et c'est courant!
Que fait la gendarmerie,rien!

9.Posté par Français le 25/01/2015 08:07

De toute façon sur la route, c'est chacun pour sa gueule, aucun respect des autres usagers, chacun veut passer en priorité... Les bons chauffeurs sont devenus très rares ..

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes