MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Précisions sur le contenu du communiqué de monsieur le maire de la Possession contre l’ADIP


D’emblée, le maire place l’association l’ADIP dans un contexte politique et non associatif. Il la personnifie en donnant mon nom ; la cible. Le but de sa démarche est clair : diminuer l’impact des informations sur les 'affaires' communales, que l’ADIP diffuse auprès des administrés car Roland Robert sent bien que son électorat s’effrite et que la grogne enfle.

Par jp.fois@wanadoo.fr - Publié le Jeudi 28 Janvier 2010 à 11:35 | Lu 1555 fois

Pour en faire la démonstration, il cite, avec bien des contradictions d’ailleurs, un certain nombre d’activités de l’ADIP. Mais l’ADIP n’est ni un tremplin politique, ni au service d’un quelconque parti. A l’ADIP, notre union se fait autour de trois principes fondamentaux : la transparence totale des affaires publiques, le respect de la légalité et le traitement équitable de chaque administré. Nous pourrions ajouter le bon usage de l’argent du contribuable. Pour s’en convaincre il suffit de lire les rapports de la C.R.C.R (Chambre Régionale des Comptes).
Nous continuerons donc à dénoncer tout ce qui déroge à ces principes de première urgence démocratique sans attendre 2014, n’en déplaise à monsieur le maire.

Combien de fois la commune, représentée par Roland Robert, a-t-elle attaqué des personnes privés ou des journalistes en diffamation ? Des dizaines de fois, plus… ?
Combien de fois la commune a-t-elle attaqué l’ADIP ? Jamais ! Pourquoi ? Parce que l’ADIP ne diffuse que des informations objectives, des faits étayés par des preuves, que notre maire cache à ses administrés.
Puisque le maire avance mon "recours en annulation contre l’élection de la liste conduite par lui-même au lendemain des municipales", pourquoi ne va-t-il pas au fond des choses ? Vous apprendriez que j’ai attaqué un tract mensonger diffusé par le maire et que le mensonge a été reconnu comme tel par le tribunal administratif. Voilà pourquoi l’ADIP existe…

Pour le reste, ou du moins sur beaucoup de points clés du communiqué, comme d’habitude, on tente de discréditer, de détourner l’attention, de tromper le lecteur. Pour être clair, notre travail s’articule d’abord autour du recueil, la compilation et le traitement de faits illégaux et / ou préjudiciables à la collectivité ou à des personnes privées, que nous transmettons ensuite au Parquet, à la C.R.C.R et à la Sous-Préfecture qui doivent assumer leur responsabilité dans le cadre de leurs missions respectives. Ainsi, depuis que j’ai en charge la présidence de l’ADIP, nous n’avons jamais fait de procès à quiconque, même s’il a fallu gérer l’héritage chaotique de l’ancienne présidence.
Dans ces conditions, affirmer que l’ADIP a été déboutée sous ma présidence est donc un abus de langage qui touche à la désinformation puisque l’ADIP n’a pas entamé de procédures judiciaires dans le cadre de mon mandat hormis un dossier déjà engagé par l’ancienne présidence. Par contre, la C.R.C.R confirme totalement nos analyses sur tous les dossiers que nous lui avons soumis, le préfet a fait reculer le maire sur le transfert des chemins communaux à ravine à Malheur, et le parquet instruit toujours des dossiers sensibles. Affaires à suivre donc…

Pour conclure, nous reprendrons l’expression de monsieur le maire à notre compte, oui "personne ne doit donc être dupé", surtout les administrés qui remplissent les caisses de la commune.
Inutile de tenter de jouer au poker menteur, les faits parlent d’eux-mêmes.

Pour l’ADIP : Jean Paul FOIS




1.Posté par gout à nou le 28/01/2010 12:03

Gout à nou RORO, de toute façon nou koné que roro et sa bande lé mentér.
En ce moment zot lé concentré su zac moulin zoli. Nou éspére que zac là va rande à zot vilin.surtou lo dgs qui fé affér avec nouveau Promotér . DEssou dtab y roule. Allez à ou SOUSOU, bien mal aqui y profit pa. Kintinué à zot. Quan va mét là main si zot là.

2.Posté par tirouge le 28/01/2010 12:18

Continuez à nous informer Mr FOIS,nous apprécions ce que vous faites.Vous représentez le Jacques Tillier de la Possession et les élus n'aiment pas ça.......
Cet ancien journaliste n'était pas politicien à ma connaissance? Et pourtant tous les samedi on se régalait de son édito,et certains ont laissé des plumes....

3.Posté par P'tit Pierre le 29/01/2010 20:23

Questions à M le maire Roland Robert.

Combien de fois avez vous attaqué des personnes privées et des journalistes en diffamation ?... Qui ? Pour quel motif ?

Les tribunaux vous ont-ils donné raison dans tous les cas ?

Combien tout cela a coûté à la collectivité en frais de procédure ?

Avez-vous demandé l'autorisation et informé le conseil municipal sur toutes ces actions en justice ?

A moins que M le maire nous prouve qu'il a payé de sa poche avec son propre pognon les factures diverses et les notes d'honoraires (avocats, huissiers, etc) , il parait évident dans le cas contraire que ce soit la collectivité qui supporte entièrement tous ces frais de procédure dont on ignore le montant total (donc avec l'argent des administrés, des contribuables) .

Mais dites-nous M le maire, qui perçoit réellement les sommes qui sont accordées par les tribunaux à titre de dommages et intérêts en cas de condamnation des prévenus ? Est-ce les plaignants à titre individuel (c'est à dire le maire, adjoints, cadres administratifs, etc.) ou bien la collectivité ?

Et quel gain obtenu (combien cela rapporte) par rapport aux dépenses payées en frais d'avocats, huissiers, etc.

Merci de nous répondre clairement à ce sujet.

4.Posté par SITARANE le 31/01/2010 07:02

La mairie demande l'expropriation de 2 habitants, on verra où est la justice.
Rendez-vous au Tribunal administratif Jeudi 04 février à 8H30.

5.Posté par Jean Paul FOIS le 31/01/2010 11:15

A Sitarane,

Je suis très intéressé par ces affaires d’expropriation. Si vous pouviez me donner plus de renseignements, je vous en serais reconnaissant.

6.Posté par Ptit Pierre le 31/01/2010 13:30

Cher Sitarane et chers possessionnais, aidez l'ADIP et M Fois à y voir plus clair dans ces affaires d'expropriation.

La création de l'observatoire foncier de l'ADIP est une excellente chose pour mettre en lumière les problèmes fonciers avec la commune de La Possession, mais aussi les problèmes sur les évaluations domaniales.

Deux cas significatifs exposés dans la presse et qui attirent l'attention : celui du Domaine des bois de senteurs acheté à Jean-Max Hoarau et celui de Hugues Payet par expropriation . Cherchez les erreurs et les responsabilités de la commune et du service du Domaine dans ces affaires !...

Pour bien comprendre l'initiative de l"ADIP et les responsabilités des uns et des autres, il faut lire attentivement :
- les informations de l'ADIP sur son site internet www.adip.re
- les commentaires des lecteurs et de l"ADIP sur Zinfos974 suite à la publication de l'article : LE FONCIER SOUS SURVEILLANCE A LA POSSESSION

7.Posté par sitarane le 31/01/2010 15:52

re-
Il s'agirait de la problématique d'expropriation liée à la D.U.P Tram-Train où il y aurait un tir croisé: Conseil Régional et Mairie
Voilà pour les renseignements en ma possession à l'heure actuelle. Il y en aura d'autres!
A bientôt.

8.Posté par Ptit Pierre le 31/01/2010 18:40

QUESTIONS A SITARANE :
Selon votre information, il s'agirait des contentieux avec la commune et la région concernant des procédures d'expropriation engagées contre 2 propriétaires pour la réalisation du projet Tram Train. L'affaire serait présentée au tribunal administratif ce jeudi 4 février 2010 à 8H30.
Sitarane, à moins que vous soyez l'un de ces propriétaires et que vous souhaitez parler publiquement de ces problèmes, n'est-ce pas plus prudent d'informer discrètement l'ADIP à ce sujet, comme vous l'a demandé M Fois ?
Voici donc quelques questions auxquelles il faut répondre :
- Mais qui sont les propriétaires concernés ? Des p'tits malheureux ou bien des Gros Zozos ?
- Où se situent les terrains en question ?
- Quels sont les motifs de ces contentieux (les points de désaccord) ?

QUESTIONS AUX ELUS :
Si les informations de Sitarane sont exactes, on se pose toujours les mêmes questions sur le niveau d'information du conseil municipal, pour les procédures judiciaires :
- Le maire Roland Robert a-t-il porté à la connaissance des élus les causes de ce contentieux d'expropriation et indiquer les arguments à faire valoir par la commune dans ce procès, en fournissant au conseil municipal tous les éléments d'appréciation ?
- Combien cela coûte à la collectivité en frais de procédure ?
- Qu'a-t-on à y gagner, dès lors qu'il s'agit du projet Tram Train financé par la région et non pas par la commune ?
- Si c'est un projet régional, n'est-ce pas plus logique que ce soit seulement la région qui assume seule le coût de ces procédures d'expropriation ? et également les conséquences des contentieux devant le tribunal administratif ?

BON A SAVOIR :
En matière procédure d'expropriation, le juge de l'expropriation fait en principe appel au service du Domaine pour déterminer le montant de l'indemnité d'expropriation. Reste à savoir si le montant de l'indemnisation qui sera imposé aux propriétaires est normal ou pas, compte tenu des règles d'évaluation à respecter par l'administration.

Voir les explications de l'ADIP sur la mission de service public du Domaine sur le site de l'association www.adip.re

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes