MENU ZINFOS
Faits-divers

Poussée en diffamation par Patrice Thien Ah Koon, Nathalie Bassire bientôt fixée sur son sort


Patrice Thien Ah Koon et Nathalie Bassire devaient se faire face ce jeudi devant la justice. Le fils du maire poursuit son opposante en diffamation. Partie civile, l'élu a fait le déplacement au tribunal correctionnel de Saint-Pierre. Le banc des accusés est resté vide.

Par - Publié le Jeudi 25 Mars 2021 à 20:12

Patrice Thien Ah Koon a commencé à se montrer dans l'arène politique l'an dernier aux côtés de son père lors des municipales. Il était co-listier au moment des propos tenus par Nathalie Bassire
Patrice Thien Ah Koon a commencé à se montrer dans l'arène politique l'an dernier aux côtés de son père lors des municipales. Il était co-listier au moment des propos tenus par Nathalie Bassire
Il n’a pas été destitué mais a choisi de céder librement ses parts et de quitter le notariat pour devenir entrepreneur, ont rapidement rectifié ses avocats dans un communiqué.

Le 23 juin 2019, Nathalie Bassire a tenu ces propos sur les ondes de Réunion La 1ère radio durant l’entre-deux tours des municipales: "(…) son fils dont il vante les mérites et qui, auquel il a droit et que je respecte, a quand même été destitué de l’Ordre des notaires".

Une "atteinte à l’honneur et à la considération" de Patrice Thien Ah Koon qui a décidé de porter l’affaire devant les tribunaux entouré des avocats Thierry Gangate et Alain Rapady.

"Quand on a gagné une élection, on est magnanime"

Ce jeudi, le procès s’est finalement tenu après deux renvois. "Si vous ne pouvez les convaincre alors semez le doute dans leurs esprits". Une citation de l'ancien président des Etats-Unis Harry Truman qu'a fait sienne Nathalie Bassire, selon Me Alain Rapady qui qualifie les propos de la candidate ce jour-là d'une "fulgurante imbécillité". Le bâtonnier Thierry Gangate a quant lui rappelé le parcours d'un fils qui a tardé à se mettre "dans les chaussons de son père" pour devenir notaire puis chef d'entreprise. 

"Quand on a gagné une élection, on est magnanime, on fait preuve de générosité. On devient maire même de ses opposants", a relativisé Me Jean-Jacques Morel pour la défense de Nathalie Bassire. "Vous croyez que c'est facile d'être chef de l'opposition contre un monument de la politique local comme TAK", a-t-il encore soulevé.

Si la robe noire a reconnu la matérialité des propos, ils ne constituent pas pour autant une infraction, a-t-il avancé. "Quand on descend dans l'arène, on doit accepter de prendre des coups. Sinon on retourne dans l'espace feutré des études notariales", a-t-il lancé. 

Comme souvent dans les affaires de diffamation, le parquet s'en est remis à l'appréciation du tribunal. Ce dernier rendra son jugement le 22 avril. 


En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Et bin dit donc le 26/03/2021 09:58

L'info selon zinfos974.

Mme Bassire au tribunal et on a droit à la photo de la présumée victime. D'habitude on a droit à une photo avec écharpe et tête haute...

Lol


2.Posté par Olivier le 26/03/2021 11:11

Un Jean Jacques MOREL en verve qui aura su ramener ces faits de campagne à leur juste mesure. Le fils chéri doit accepter la critique. Il n'a pas fini de porter plainte si il compte faire de la politique...

3.Posté par Le Jacobin le 26/03/2021 12:44

"fulgurante imbécillité".

Le qualificatif est à la lumière de la DISPUTÉE N.B qui devrait apprendre à réfléchir avant de parler, documenter ses propos.

Baby TAK profite cette opportunité pour exister dans les bottes de son Père, se faire un Prénom sur la commune du Tampon.

La Dynastie Non Merci !

Natalie Bassire avec 21 700€ de revenu mensuel que luis donne le contribuable comme émolument de députée, a le devoir de réviser son texte avant d'ouvrir la bouche, d'autant que son seul engagement jusqu'à maintenant est de suggérer et non proposer.

Madame Bassire apprenez une fois pour toute quand on ne sait pas on dit PEUT-ÊTRE !

Concernant les propos de Maître Morel il serait utile de lui poser la question: est-il facile pour lui d'être toujours un candidat perdant Sur la Ville de Saint Denis, Possession.

Lui au moins il connaît la souffrance de la défaite endémique il parle en connaissance de cause.

4.Posté par Loki le 26/03/2021 13:57

Je pense pour ma part qu'il y a une différence entre dénigrer son opposant et le diffamer. Ternir des propos agressifs, outranciers, ou à la limite de l'injure ce n'est pas de la belle politique mais soit. Mentir sur la réalité dans le but de détruire la réputation de son adversaire par contre...

5.Posté par Chantal le 26/03/2021 14:01


6.Posté par Yesorno le 26/03/2021 14:12

Quand il s'agit de faire le mariole, on voit la Bacire partout : TV, radio, journaux, réseaux sociaux, affiches. Quand elle est prise dans un baisement, on ne la voit plus. Elle hiberne comme tangues. Courageuse la bonne femme !

7.Posté par Zorro le 26/03/2021 15:13

C'est la même qui s'était liquéfiée en direct quand le (bon) journaliste de Réunion 1ère lui avait demandé avec insistance ce qu'elle ferait à la place du Gouvernement qu'elle ne cessait de critiquer sur sa gestion de la pandémie COVID.
Ses "Ouais", ses "Ben euh..." ont donné une idée de son niveau, très voisin de zéro.

8.Posté par Davis le 26/03/2021 15:15

Elle seule constitue une raison pour ne pas voter pour DR aux prochaines élections régionales. Ensemble, ils ont coulé le Tampon

9.Posté par MirAU le 26/03/2021 16:51


10.Posté par tati le 27/03/2021 08:17

comment les militants de tak y sava faire tak sera sur la list de DR ??

11.Posté par Carole le 07/04/2021 14:43

Madame Bassire à été en dessous de tout dans le débat, il y à une différence entre mentir délibérément pour nuire et donner de vrais coups politiques, justifié. On n´attaque pas un père en lui parlant de son fils dans une élection. J´espère que le tribunal sera juste et en faveur de la victime. Madame Bassire n´a pas le courage de venir devant un tribunal, c´est pourtant sa place.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes