Faits-divers

Poussé dans une ravine alors qu’il urinait, il meurt le jour de son anniversaire

Lundi 12 Mars 2018 - 12:14

Un concours de circonstances qui a entraîné la mort d’un homme, au fond d’une ravine, le jour de ses 32 ans… Jean Idriss Rosanaque est décédé le 20 août 2016 à la rivière des Remparts à Saint-Joseph.
 
Gilles Alaise, 45 ans, est jugé aux Assises ce lundi pour violences ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner. Il s’agit de l’homme que la victime aurait rencontré le matin même, quelques heures auparavant. Difficile de dire s'ils se connaissaient déjà, la compagne de la victime ayant affirmé qu'elle l'avait déjà "croisé". Tous deux étaient ivres et avaient continué à boire ensemble avant de s’installer sur un muret au dessus de la ravine qui surplombe la rivière des Remparts, rue Raphaël Babet. Une dispute éclate. La victime aurait pris la casquette et la sacoche de Gilles Alaise. Selon ce dernier, il lui aurait aussi volé 50 euros.
 
"Ce n’est pas la première fois qu’on me vole mon argent. J’ai déjà pris des coups de claques pour ça. Alors cette fois, j’en avais marre"
 
Si l’accusé ne révèle d’abord pas aux enquêteurs qu’il connaissait la victime, il avoue par la suite qu’ils avaient bu ensemble puis que Jean Idriss Rosanaque serait devenu agressif. Alors qu’il passe derrière le muret pour faire pipi, toujours en possession de la casquette et la sacoche de Gilles Alaise, ce dernier le pousse. "Je savais que c’était un ravin mais je ne pensais pas que c’était profond (…) ce n’est pas la première fois qu’on me vole mon argent. J’ai déjà pris des coups de claques pour ça. Alors cette fois, j’en avais marre et je l’ai poussé" avait-il avoué en audition. Un geste qu’il disait regretter.
 
Il maintenait néanmoins que la victime lui avait asséné des coups de poing au visage et des "touches" de couteau ailleurs sur le corps après lui avoir volé son argent. L’argent n’a pas été retrouvé sur la victime et aucune trace de coups ni de couteau sur Gilles Alaise, n’a été observée par le médecin légiste. Il affirme malgré tout que les traces de coups au visage auraient pu disparaître quelques heures après leur dispute.
 
Selon lui, Jean Idriss Rosanaque a souffert de plusieurs traumatismes importants, dont la compression de la cage thoracique et la ponction des poumons, qui a été fatale. Le médecin légiste précise que le Samu aurait pu évacuer le sang des poumons. Mais difficile de savoir s’il aurait survécu, vu le traumatisme crânien et l’accessibilité difficile pour les secouristes. La question a toute son importance, sachant que Gilles Alaise est parti sans appeler les secours.
 
Le procès se tient jusqu’à mardi.
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 8041 fois



1.Posté par cmoin le 12/03/2018 13:09

Sans intention de la donner?C'est une blague?Il pousse quelqu'un dans un ravin mais mais c'est pas de sa faute?
Justice complice!

2.Posté par A m"diter le 12/03/2018 13:34

Il y a trop de violence refoulée parmi cette population réunionnaise. L'alcool n'est pas la seule responsable! A quand des études sociologiques pour analyser, étudier tout cela et donner des explications et des pistes d'amélioration au pouvoir politique pour mettre en place des actions concrètes! On ne se donne ni à alcool ni à la drogue ou d'autres psychotropes que par plaisir ou pour essayer!

3.Posté par titi974 le 12/03/2018 14:00

encore un exemple des multiples drames qui touchent l 'île sur fond comme toujours d ' alcoolisme.....

4.Posté par polo974 le 12/03/2018 14:24

il l'a poussé ou bien totoché puis jeté ? ? ?

5.Posté par Triste ce drame le 12/03/2018 14:47 (depuis mobile)

Triste ce drame. Au fait on n'a pas d info sur le drame qui s est joué à st andré il y a qques années. On a coupé le .... d un homme. Crime horrible.

6.Posté par noe le 12/03/2018 15:55

Un mort et une vie perdue en geôle !
L'alcool à forte doses est mauvais ... la faute aux vendeurs , aux barmen !

7.Posté par Jp POPAUL54 le 12/03/2018 20:37

Pathétique fait divers sur fond d'alcoolisme.
Un jour ou l'autre, tous les alcoolos touchent le fond.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter