Courrier des lecteurs

Pour une laïcité inclusive

Vendredi 16 Mars 2018 - 16:42

L’Association Espace pour Promouvoir l’Interculturel (EPI) qui s’efforce de favoriser les échanges et le débat pour un vivre ensemble respectueux de toutes les cultures présentes à La Réunion, regrette la position rigide du Rectorat de La Réunion sur la question du port de signes religieux à l’école (Le Quotidien du 13 février et du 1er mars, JIR du 02 mars 2018).
 
Le signe culturel/religieux discret n’a jamais posé de problème à l’école jusqu’ici. Il existe à La Réunion une laïcité sereine. La remettre en cause pour une laïcité de contrôle n’a pas de sens et relève même d’une régression dangereuse car elle peut susciter des replis identitaires et  une plus grande défiance vis-à-vis des valeurs de la République.
 
Le projet laïc, il convient de le rappeler, est, en son principe, un projet inclusif d’éducation, d’association et de fraternisation actives. Les discours lénifiants sur les valeurs de la République : « liberté, égalité, fraternité », resteront lettre morte pour la jeunesse tant que l’école ne les traduira pas en actes : en proposant aux jeunes des espaces d’échanges et de débat pour découvrir l’autre, se découvrir soi-même, s’enrichir et se respecter mutuellement; des espaces de prise de responsabilité réelle pour énoncer des règles de vie communautaires, gérer des conflits, se mobiliser pour réduire des inégalités notamment d’accès au savoir, dans la communauté scolaire et dans son environnement proche ou lointain.
 
C’est d’une école ouverte sur la diversité économique, sociale, culturelle et cultuelle de l’île et du monde dont nous avons un urgent besoin. Les jeunes, l’actualité le prouve, ont soif de connaître ce monde réel, de le rendre plus juste, plus fraternel; bref de devenir des citoyens à part entière. Ne sous-estimons pas cette aspiration profonde!
Reynolds MICHEL/Pour EPI
Lu 1062 fois



1.Posté par jacky le Moufia le 16/03/2018 17:32

Pas du tout d'accord avec votre analyse qui consiste à opposer laïcité sereine à laïcité de contrôle et surtout mettre en avant une menace éventuelle des replis identitaires.
J'ai bien relu le rappel fait par le recteur et je ne vois aucune interdiction sur les libertés de pratiquer sa religion à l'extérieur de l'école ou EPLE. C'est, je crois la définition de la laïcité.
Aussi, je ne vois pas l'utilité de votre prise de position contre ce rappel. Sauf si cela vous paraît important que chaque élève indique son appartenance à une religion.
Je suis catholique et j'approuve totalement ce rappel car l'espace scolaire doit être neutre. Je me souviens même d'une époque où j'avais une matière au collège qui s'intitulait : instruction religieuse mais pour cela il nous fallait nous déplacer à l'église de la Résidence et cette matière était enseignée par un prêtre !

2.Posté par noe le 16/03/2018 17:47

Où est le problème ?
On doit rester visage et tête découvertes quand on se déplace sur les routes , dans les lieux publics ... seul les ports d'une casquette (soleil) , capuche (pluie) , ou casque de moto sur la moto... sont tolérés !
Je pense qu'il faut aller plus loin pour le visage ... pas de barbe , moustache ridicules ... certains hommes se cachent le visage (pour qu'on ne les reconnaisse pas) sous une couche de poils disgracieux (pour se faire viril ?) ...

3.Posté par GIRONDIN le 17/03/2018 09:19

.... Position rigide....

NON position simple :dans ote case dans ote chapelle ou fait ce kou veut, en dehors ou les '' '' neutre '' '!

4.Posté par A mon avis le 17/03/2018 13:13

Monsieur Reynolds MICHEL
Votre texte est très hypocrite. Sous prétexte de plus de liberté, vous voulez imposer davantage de religion à l'école.

La laïcité ne supporte aucun qualificatif.
Le terme "laïcité" se suffit à lui même. C'est le synonyme de "liberté" appliqué aux croyances religieuses ou philosophiques.
De même qu'il n'y a pas de "liberté inclusive", il n'y a pas de "laïcité inclusive".

Une école ouverte nécessite qu'elle soit égalitaire, c'est à dire lieu de débat, mais pas lieu de prosélytisme.

Ce n'est pas à l'école de se soumettre aux exigences des religions, mais c'est aux religions de respecter la NEUTRALITÉ DE L’ÉCOLE !

Et votre discours Monsieur Michel ne fait que s'ajouter aux coups de boutoirs des opposants (pour ne pas dire ennemis) de la laïcité qui dérange beaucoup de monde en ce XXIè siècle de prolifération des religions !

5.Posté par A mon avis le 17/03/2018 13:21

Monsieur Reynolds MICHEL,
Vous dites :
"C’est d’une école ouverte sur la diversité économique, sociale, culturelle et cultuelle de l’île et du monde dont nous avons un urgent besoin."


L'Ecole PUBLIQUE française ne répond-elle pas à ces critères ?
Pensez vous que c'est en "incluant" plus de religion dans l'école que l'école sera plus "ouverte" ?

Si on suit votre raisonnement, on peut penser que les écoles privées confessionnelles, offrent davantage d'ouverture d'esprit ?

Votre texte est une injure à la laïcité !

6.Posté par A mon avis le 17/03/2018 13:31

@1 jacky le Moufia oui, les aumôneries existaient dans les lycées publics !
C'était bien une belle entorse à la laïcité.
L’Église catholique a toujours été une ennemie farouche de la laïcité.
Que dirions nous aujourd'hui si des "aumôneries musulmanes" existaient dans les établissements scolaires publics ?

7.Posté par y.féry le 17/03/2018 14:19

Pas de signes religieux en évidence à l'école.Si on commence par tolérer un petit signe par ci, un autre par là, on ne sait pas jusqu'où on ira.

8.Posté par Titi or not Titi le 18/03/2018 17:08

Les Religions Sont Déja Rentrées Dans Les Écoles ! 😥

9.Posté par miro le 18/03/2018 20:04

laisse à nous vivre comme nous l'a fait depuis plusieurs décennies ! .... à force vouloir intervenir dans tout et sur tous les sujets, le malheur va arriver au grand galop ...

10.Posté par Hervet le 18/03/2018 21:32

Combien de fois faudra-t-il rappeler- que la France est une Republique laique ;
-que ce principe, a pour reference la loi de 1905 ;
-qu' apres plus de 7 0a de conflit- de 1830 a 1905- initie par l"Eglise , d'opposition vaticane dominante de l'epoque,cette loi fut proclamee et votee, et ce avec la voix de Louis Brunet, Senateur de la Reunion secteur Nord a Saint Benoit.

Il faut lire l'Encycliquede 1832 du pape Gregoire 16, MIRARI VOS, pour voir comment la laicite inclusive dont on se gargarise dans ce courrier, est concevable , encyclique repondant aux demandes de personnages evoques ci-dessous, dont Mr Reynolds ne pourra pas contester l'appartenance. et la notoriete.
Si inclusion il y a ,et si elle peut se produire, c'est que la Republique le permet alors que les religions , aussi collaboratives soient elles prechent pour leur chapelle.
, Si Montalembert, Lamennais, Lacordaire demandaient cette separation,ainsi que le mariage des pretres, en 1830, dans leur Journal L'Avenir, ce qui declencha la virulente encyclique sus citee, c'etait pour la defense meme de l'autonomie de la religion, cette autonomie que garantit la laicite.
Victor Hugo ,20 plus tard s'opposant a l'emprise clericale sur l'enseignement declarait , (cf. L'Eglise chez elle et l'Etat chez lui", Discours prononcé par Victor Hugo le 14 janvier 1850 lors de la discussion de la loi Falloux.);
"Je veux l'Etat chez lui et l'Eglise chez elle. "
Victor Hugo , ne faisait que reprendre l'expression bien connue :Rendre a Cesar ce qui est a Cesar et a Dieu ce qui lui revient', expression prophetisant les alliances tres souvent houleuses des pouvoirs politiques et religieux complices ou rivaux, selon les epoques (anglicanisme et gallicanisme),

On ne reviendra pas sur les apparitions mariales de la Salette en 1846 et Lourdes une dizaine d'annees plus tard et l'exploitation qui en a ete faite,et ce , contre la montee du mouvement republicain etouffe par Napoleon III. Le Saint cure d'Ars lui meme s'etait offusque de cette exploitation de la Salette!!!

C'est donc une question de pouvoir politique qui explique les attaques actuelles contre la laicite, attaques qui sont menees sous couvert de ce" vivre ensemble' tres oeucumenique et forcement consensuel, qui voudrait faire oublier les conflits de religions du passe dont le present nous donne en realite , l'image de la triste permanence.
C'est pour eviter cela que la laicite offre sa garantie de la paix sociale, comme l'air permet a la colombe de voler!!!!
Si la loi de 1905 est contestee par les pouvoirs religieux interferant dans le domaine public et ce par l'image d'un "embrassons -nous folleville'certes seduisant , c"est aussi pour tirer de l'Etat et des collectivites locales des financements que la loi de 1905 interdit mais que l'electoralisme favorise par le biais de jeu sur les mots comme 'culturel et cultuel' .
Par sa lettre de rappel, le Recteur est non seulement respectueux de la loi ,comme doit l'etre un fonctionnaire ,mais aussi il met l'accent sur le role de l'ecole publique d'assurer une cohabitation aussi harmonieuse que possible de tous les enfants d'une nation dont la devise de Liberte(dont celle de croire ou ne pas croire), d' Egalite (dont celle de recevoir le meme enseignement malgre la segregation sociale generee par les ecoles privees confessionnelles ou non) et de Fraternite qui doit etre le combat de tous, sachant que celle ci n'est que le resultat de la mise en oeuvre des deux autres mots de la devise republicaine .
Cette devise a ete bafouee ,comme l'a ete la LAICITE, lors de la seconde guerre mondiale quand la Republique a ete remplacee par l;Etat Francais dont on ne parlera pas ici en disant comment et sous quelle forme s'organisa une certaine collaboration dont certains n'aimeraient pas qu'on en parle trop , ETAT FRANCAIS qui fut la negation de l'aspiration republicaine que la RESISTANCE a sauvegardee

Vive la Republique Laique et sociale pour l'avenir pacifique de nos generations nouvelles.
Salut et fraternite laique car republicaine.
H.Hervet, president honoraire, Union des familles laiques de la Reunion.
nb.le clavier utilise ignore accents et cedille mais ne corrige pas toujours les fautes de frappe et autres maladresses.

11.Posté par A mon avis le 18/03/2018 21:45

@8 Titi or not Titi : Les religions ne sont jamais entièrement sorties des écoles !
L'évangélisation (arme spirituelle du colonialisme) a toujours eu comme premier souci "d'instruire" les enfants.
Les religions se sont toujours préoccupées de l’éducation des enfants : c'est l'enfant qui est la meilleure cible pour inculquer leur dogme.
La loi de 1905 a réussi à sortir (EN PARTIE) les religions des écoles ! Elles y reviennent en force !

12.Posté par margouillat974 le 18/03/2018 21:59

; l'instruction est le terreau de la connaissance; que vient faire la "laîcité" la dedans?
2+2 sous quelque latitude ou méridien où l'on se trouve ont , à ma connaissance toujours fait 4!
Avant de prôner la laïcité, la rencontre multiculturelle, , n' est-ce pas le rôle de l'école d'enseigner la langue du pays où l'on vit, les coutumes, les règles élémentaires du savoir-vivre? Est-ce à l'école qu'on doit apprendre qu'on ne chie pas dans la rue, et qu'on ne se lave pas le cul dans les rares fontaines ouvertes au public?
Laîcité: terme hypocrite pour nous faire admettre des comportements à l'opposé de notre savoir-vivre

13.Posté par Titi or not Titi le 18/03/2018 23:38

@11 A mon avis
Suis D'Accord !

Hors Religion, Quoi Que ...
La Mode Du Moment, C'Est Leurs Bourrer
Le Crâne Avec : Être Végan ...

14.Posté par Reynolds MICHEL le 19/03/2018 10:48

Dire que la laïcité ne supporte aucun qualificatif relève, me semble-t-il, de la pensée unique. Faut-il rappeler qu’il n’existe pas de définition officielle de la laÏcité et que peu de concepts ont reçu des interprétations aussi diverses. La laïcité d’Aristide Briand n’est pas celle d’Emile Combes. (à cette époque, on parlait de « laïcité intégrale »). La laïcité de l’Observatoire de la laïcité (Jean-louis Bianco, président) n’est pas celle de Manuel Valls. Dans son discours du 17 décembre 2003, le président Jacques Chirac parle de « Laïcité ouverte et généreuse ». La Commision Stasi parle de » laïcité tolérante » qu’il faut préserver. Le président Sarkozy parle de « l’avénement d’une laïcité positive ».
La prise de position de l’association EPI est une invitation à une application souple de la loi. Il convient de faire la distinction entre ce qui n’est pas négociable et ce qui relève de l’accomodement raisonnable. Je constate avec tristesse que la Laïcité, pour certains encore aujourd’hui, relève de l’anti-cléricalisme. La laïcité est le refus de tout discours établi qui refuserai la mise en débat. Reynolds MICHEL

15.Posté par A mon avis le 19/03/2018 12:49

14 Reynolds MICHEL
Si vous demandez une laïcité inclusive, vous sou-entendez que la laïcité actuelle est exlusive !
Est-ce le cas ?
Proposer une laïcité positive, signifie que la laïcité est négative ! Est-ce le cas ?
Demander une laïcité ouverte et généreuse ! signifie que la laïcité est fermée et égoïste ou intéressée ! Est-ce le cas ?
Demander une laïcité tolérante, signifie que le laïcité est intolérante ! Est-ce le cas ?
etc ...

En réalité, "laïcité" n'a pas besoin de qualificatif, car elle est tout cela à la fois : inclusive, ouverte, généreuse, tolérante ...

Vouloir la qualifier par des discours (établis ou non) c'est vouloir la dénaturer.

16.Posté par A mon avis le 19/03/2018 13:05

@14 Reynolds MICHEL quand vous affirmez :
"Je constate avec tristesse que la Laïcité, pour certains encore aujourd’hui, relève de l’anti-cléricalisme."


C'est étonnant comme en contestant vos affirmations, on devient anti-clérical !

Il serait sans doute plus exact de dire que le clergé (les religions en général) sont encore, comme toujours, et même davantage anti-laïcité !
Votre demande de "laïcité inclusive" sous prétexte "d’accommodement raisonnable" n'en est qu'un aspect !

17.Posté par A mon avis le 19/03/2018 17:17

@12 margouillat974 : ne pensez vous pas que l'apprentissage des règles de politesse et de savoir-vivre, est en premier lieu de la responsabilité des parents ?
De plus, vous méconnaissez totalement la signification de "laïcité".
Remarque : en mathématique (selon la base de calcul), 2+2 ne fait pas obligatoirement 4 !

18.Posté par margouillat974 le 21/03/2018 11:24

@17 Si les parents ne sont eux-même pas éduqués au savoir-vivre, aux règles qui régissent notre " vivre ensemble", à qui croyez-vous qu'incomberont ces tâches? Donc, il sera du devoir de l'école laïque d'enseigner les comportements civiques et admis de notre vie en société. La laïcité n'est pas seulement une affaire de religion ou non-religion, mais aussi l'enseignement des codes de conduite dans notre société.
J'attends avec impatience votre démonstration mathématique simple à cette superbe équation : 2+2= autre chose que 4 !

19.Posté par A mon avis le 21/03/2018 12:17

@ 18 margouillat974
Qui cherche trouve !

20.Posté par A mon avis le 21/03/2018 16:38

@ 18 margouillat974 :
Une piste : si vous comptez en base 3, le résultat de 2+2 s'écrit 10

21.Posté par y.féry le 21/03/2018 21:28

post 20:
je suis nul en math mais je crois que le résultat de 2+2 en base 3 s'écrit 11.

22.Posté par A mon avis le 23/03/2018 18:43

@ 21 : très juste !
Et meilleur que moi en math !

En effet en base 3, c'est 2+1 qui s'écrit 10

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Mai 2019 - 09:54 "4 Robinets" : Demande de limitation vitesse

Mercredi 22 Mai 2019 - 09:42 Nick Conrad...