MENU ZINFOS
Communiqué

Pour ou contre le "tout-pouvoir" aux barons locaux ?


Par UPR La Réunion - Publié le Mercredi 26 Septembre 2018 à 10:23 | Lu 4534 fois

Dimanche 23 septembre s’est déroulé le premier tour de l’élection législative partielle dans la 7e circonscription de La Réunion. Le résultat de l’UPR est décevant puisque seulement 158 voix se sont portées sur son candidat Fabien DIJOUX, soit 0,67% des suffrages exprimés. L’UPR 974 remercie néanmoins tous les militants, sympathisants et électeurs qui se sont mobilisés pour ce rendez-vous.

Par rapport à l’élection de juin 2017 dans cette même circonscription, l’UPR voit son score divisé par 1,9 et son nombre d’électeurs divisé par 2,6. Cette régression est comparable à celles d’autres forces politiques en présence :

Le LPA affilié MoDem, parti du candidat sortant qui en 2017 avait rassemblé 33,87% des voix, et qui obtient désormais un score de 17,07%, soit une division par 2 du pourcentage et une division par 2,8 du nombre de ses électeurs.

La France Insoumise, qui en 2017 était arrivée en troisième position avec 11,87% des suffrages, obtient désormais un score de 4,81%, donc 2,5 fois plus faible, et un nombre d’électeurs divisé par 2,8 sur une île où Jean-Luc Mélenchon était pourtant arrivé en tête du scrutin présidentiel.

Le RN (ex-FN) voit son score divisé par 1,6 et son nombre d’électeurs divisé par 2,2 en obtenant 2,61% des suffrages.

L’abstention qui était déjà importante en 2017 (67,02 %) est en hausse de 10 points (76,85%). C’est un premier élément d’explication de l’hémorragie de voix enregistrée par différents partis politiques d’envergure nationale. D’ailleurs les deux candidats arrivés en tête se qualifient en rassemblant moins de 6 % des électeurs inscrits pour le premier et moins de 4% pour le second, ce qui en dit long sur la représentativité du résultat de ce scrutin.

En ce qui concerne les votants, ils ont exprimé un certain rejet des partis politiques :

- d’abord en totalisant 8,07% de bulletins blancs et nuls ;
- ensuite et surtout, en concentrant 31,33% des suffrages sur cinq candidats sans-étiquette ; en 2017 ils n’étaient que trois sans-étiquette et cumulaient 10,63% des suffrages exprimés.

Alors que pendant la campagne l’UPR a insisté sur plusieurs points importants de son programme liés à la moralisation de la vie politique (casier vierge, vote blanc révocatoire,…), il est à regretter que ce soit justement un candidat ayant déjà été condamné qui soit arrivé en tête avec 27,12% des suffrages exprimés. Ancien maire de Saint-Leu et ancien président du Conseil départemental, il a bénéficié du soutien massif de toute la droite locale, notamment du président de Région et de maires influents qui semblent avoir instrumentalisé la campagne pour préparer les prochaines élections municipales.

L’UPR974 a voulu profiter de cette législative partielle pour préparer les électeurs réunionnais au thème du Frexit qui sera central lors des prochaines élections européennes. Comme l’a rappelé notre bien informé président de la République, le 21 janvier 2018 sur la chaîne anglaise BBC, le Frexit l’emporterait probablement s’il y avait un référendum en France (www.bit.ly/2PvyKrv). Il était donc logique d’envoyer un premier député du Frexit à l’Assemblée, ladite Assemblée étant supposée représenter la diversité des Français.

Force est de constater que la sortie de l’Union européenne et de l’euro n’ont pas trouvé écho dans le contexte électoral très particulier que nous venons de décrire.

Hélas beaucoup d’électeurs mal informés, voire désinformés, se sont focalisés sur des enjeux locaux dont l’essentiel n’est même pas du ressort d’un député. Beaucoup n’ont pas encore perçu l’importance, pour l’ensemble de La Réunion, du risque de suppression de l’amendement Virapoullé lors de la prochaine révision constitutionnelle (art.73 alinéa 5). Si le nouveau député vient renforcer le camp de ceux qui veulent supprimer l’amendement, alors cet amendement sera retiré et une sorte de « tout-pouvoir » sera confié aux élus du Département et de la Région. Dès lors, nul doute que ces élus locaux s’empresseront par exemple de faire ouvrir la carrière de Bois-Blanc, la population concernée étant de fait mécaniquement privée de recours au niveau de l’État français.

Le candidat affilié MoDem, dans sa profession de foi, s’est déjà prononcé pour la suppression de l’amendement Virapoullé (tout en s’opposant, paradoxalement à l’ouverture de la carrière de Bois-Blanc). C’est une position dangereuse contre laquelle nous mettons en garde tous les Réunionnais. L’UPR Réunion attend donc désormais que le candidat de la droite locale se prononce clairement pour ou contre l’amendement.

Il serait fâcheux que le candidat élu contribue à modifier durablement la stabilité législative de La Réunion sans en avoir préalablement informé les électeurs réunionnais.




1.Posté par JORI le 26/09/2018 10:54

Vous le dîtes vous même: "Hélas beaucoup d’électeurs mal informés, voire désinformés, se sont focalisés sur des enjeux locaux dont l’essentiel n’est même pas du ressort d’un député", alors pourquoi évoquez vous toujours la carrière de Bois Blanc qui n'est pas du ressort d'un député???.

2.Posté par Alex le 26/09/2018 11:37

@JORI Nous l'avons évoqué sous l'angle de l'amendement Virapoullé, qui est directement de la responsabilité de nos 7 députés. Parce que si l'amendement saute, il n'y aura plus aucun recours possibles pour les opposants à la carrière. Pour le reste, nous avons été clairs sur les limites de l'action du député sur cette carrière.

3.Posté par viande roger le 26/09/2018 13:19

non votant pour ne pas choisir entre la peste et le choléra, ça fait deux fois que je lis des communiqués intelligents et bien écrits de la part de ce parti.

ce serait fun de lire l'analyse de son score par pierrick robert.
"jé pas gagner, mais c a cause que poudroux il a acheter plus de voie ke moi."

4.Posté par Alex upr le 26/09/2018 14:51

Petite coquille dans le texte : la FI voit son nombre d'électeurs divisé par 3,4 (et non par 2,8).

5.Posté par JORI le 26/09/2018 15:31

2.Posté par Alex le 26/09/2018 11:37
"Parce que si l'amendement saute, il n'y aura plus aucun recours possibles pour les opposants à la carrière", d'une part comment savez vous que l'amendement Virapoullé sera supprimé?. D'autre part; qui vous dit qu'une fois l'amendement virapoullé supprimé, si cela devait être le cas (tout en sachant qu'en attendant cette suppression la NRL aura pris, peut être, autant de retard) que les recours ne seraient plus possibles??. Enfin, notre super cumulard didix robertix n' a t il pas prétendu qu'il n'avait pas à l'issue de la décision du tribunal de Bordeaux, besoin de cette carrière??.

6.Posté par Richard Zoreil de Sin Dni le 26/09/2018 15:57

vive l'europe

7.Posté par Alex le 26/09/2018 16:01

@5 JORI : Suite à question de Macron, actuellement 4 députés réunionnais veulent faire sauter l'amendement (sans avoir fait campagne sur ce thème) et seulement 2 le défendent. Si le 7ème député défend l'amendement en ayant souligné ce point dans sa campagne cela aura du poids, sinon la majorité l'emportera et l'amendement sautera. Sur un sujet comme la carrière (et bien d'autres) les lois ne dépendront plus que du Département et de la Région. Le recours au conseil d'Etat ne sera plus possible.
Nous savons bien que la NRL n'est qu'un prétexte pour ouvrir aujourd'hui certaines carrières qui serviront en réalité à des projets futurs. Là n'est pas le sujet. Il y a une volonté politique locale d'ouvrir Bois-Blanc, donc elle ouvrira à coup sûr si l'amendement saute.

8.Posté par Jean MAX le 26/09/2018 16:33

DEVOIR DE MEMOIRE (Extrait ouvrage de Philippe PASCOT "Délits d'élus" - page 338)

POUDROUX, Jean-luc (la Réunion - 974)
Maire de Saint-Leu.

Le maire se fait payer « en liquide » pour octroyer un marché public concernant le transport
et le ramassage scolaires.
2003 : Il est condamné à un an de prison avec sursis et à 50 000 francs d'amende, ainsi qu'à Ia
privation de ses droits civiques pendant trois ans.
29 juillet 2004 : L1 cour d'appel transforme la peine en dix-huit mois de sursis er 20 000 €
d'amende. Elle ne sera pas inscrite sur son casier judiciaire. (ndlr : On se demande bien pourquoi ?...)

Résumé : Le maire de Saint-Leu est accusé d'avoir fait attribuer le marché des transports scolaire
de sa ville à la compagnie Moolan, en échange d' une contrepartie financière. Au lieu d'être
découpé en six lots, le marché est attribué à un seul prestataire. Et ce, avec la complicité du
président du conseil général Éric Boyer.' La cour d'appel allège la peine mais le condamnant
également à rembourser deux millions de francs au département de La Réunion, solidairement
avec les autres prévenus.
Source : http://www.zinfos974.com

9.Posté par JORI le 26/09/2018 17:12

7.Posté par Alex le 26/09/2018 16:01
Je parle sous votre contrôle avisé mais cet amendement qui existe à la Réunion et pas dans les autres DROM, empêche t il dans ces collectivités l’accès au conseil d'Etat ???. Est ce que ces DROM sont moins bien gérés que la Réunion, avec des ambitions égocentriques de certains élus plus marquées qu'ici??. Quelle serait donc cette plus haute juridiction locale à laquelle nous serions confrontée pour toute contestation et qui existerait déjà dans les autres DROM qui ne sont pas protégés par ce fameux amendement?.

10.Posté par Alex le 26/09/2018 17:49

@9 JORI : Merci pour votre constructivité. Depuis qu’elles existent, les possibilités offertes par l’article 73 n’ont quasiment pas été utilisées aux Antilles. Je pense que les collectivités locales sont prudentes par crainte d’une fuite des investisseurs qui sont déjà moins nombreux qu’à La Réunion.
Ici, certains élus semblent tellement tenir à la suppression de l'amendement (alors qu'il est toujours possible de proposer des amendements aux lois françaises) que je crains les pires dérives.
L’article 73 sans amendement permet aux collectivités de « fixer elles-mêmes les règles applicables sur leur territoire », et ce dans un grand nombre de domaines. Donc si Département+Région établissent des règles locales dans le respect de ces domaines :
- Qu'est-ce que la justice pourrait faire d’autre que de constater la conformité ou la non-conformité à une loi adaptée localement ? (la justice ne fait pas partie des domaines « adaptables »).
- Que voulez-vous que le Conseil d’Etat conteste ? Sur l'exemple de la carrière, aujourd'hui le Conseil d'Etat peut intervenir car il y a un problème de conformité au schéma. Mais demain, quand le schéma aura été « adapté » au niveau local ?...

11.Posté par JORI le 26/09/2018 18:56

10.Posté par Alex le 26/09/2018 17:49
"Je pense que les collectivités locales sont prudentes par crainte d’une fuite des investisseurs qui sont déjà moins nombreux qu’à La Réunion", serions nous plus téméraires que les antillais??. Bien au contraire quand on voit les révoltes syndicales dans leur histoire par rapport à nous. Alors pourquoi voulez vous faire peur en prévoyant tel un mage les nuages les plus néfastes pour la Réunion???.
Vous parlez Brexit et répétez à qui mieux mieux la soit disant phrase de macron, pourtant il paraîtrait que si un référendum était refait aujourd'hui au royaume uni, le brexit serait battu!!. Comme quoi quand on a tous les aboutissants d'une problèmatique, ce n'est plus pareil.

12.Posté par JORI le 26/09/2018 19:02

10.Posté par Alex le 26/09/2018 17:49
J'avais oublié le problème des carrières. J'ai cru comprendre que si le schéma était repris par la bonnes personnes compétentes, le conseil d'Etat ne pourrait que constater la légalité de la chose. Mais pour le moment ce ne serait pas le cas. Comme quoi nul besoin de supprimer l'amendement que vous citez pour que l'on ait plus besoin de faire un recours pour contester auprès du conseil d'Etat. Non, vous n'êtes là que pour faire peur. Vous me rappelez vergès à une certaine période de sa vie politique. Aurez vous le même destin, cela reste à voir!!.

13.Posté par Alex le 26/09/2018 19:32

@11 JORI : Au lieu de vous acharner ici, demandez vous plutôt pourquoi certains élus veulent absolument faire sauter l'amendement alors qu'il est possible d'amender les lois françaises pour les adapter au contexte local, sous réserve de convaincre et recueillir une majorité suffisante en Commission.
Quant au Brexit, des sondages non repris par les médias français disent exactement le contraire, c'est à dire que le vote en faveur du Brexit serait amplifié s'il y avait un nouveau vote. Alors qu'au départ je ne cite pas moi-même le Brexit comme exemple transposable, quand je montre (avec des sources non françaises) que le Brexit se passe très bien et que le Royaume-Uni est maître des actuelles négociations, alors on finit par m'opposer que ce ne serait pas comparable avec la France. Allez comprendre...

14.Posté par Jean-Luc le 26/09/2018 23:08 (depuis mobile)

Comment fait-on, à la Réunion, pour écouter les propositions que fait l''UPR pour cette île et ne pas aller voter ou voter pour toujours les mêmes qui ne font que s''enrichir personnellement et laisser La Réunion croupir? Ils ne les écoutent pas.

15.Posté par sergio le 27/09/2018 07:21

Ce que je n'arrive pas à comprendre c'est l'intérêt d'aller voter blanc ou nul alors qu'en état ce sont des votes inutiles. Alors que l'UPR dans son programme prévoit la reconnaissance du vote blanc. Là je constate que les votes blancs et nulles ont recueillis beaucoup plus de voix que l'UPR. On marche sur la tête!

16.Posté par Rémi Bonet le 27/09/2018 10:53

Vive le Frexit

17.Posté par JORI le 27/09/2018 10:55

13.Posté par Alex le 26/09/2018 19:32
Donc, c'est bien ce que je disais, amendement supprimé ou pas, vous n'avez aucune raison de vouloir faire peur aux réunionnais.
Pouvez vous me donner les médias qui diraient le contraire concernant le brexit?.

18.Posté par GIRONDIN le 27/09/2018 11:38

8.Posté par Jean MAX
A-t-on le droit de rappeler les condamnations du dinosaure, opposant à la carrière de bois blanc, contre l'arrêt du glyphosate, soutenu par Didier Robert ?

19.Posté par Jean MAX le 27/09/2018 12:25

18.Posté par GIRONDIN

LE DEVOIR DE MEMOIRE DOIT S'APPLIQUER A TOUS... JE SUIS BIEN D'ACCORD AVEC VOUS...
MAIS LAISSONS AU MOINS UNE "CHANCE" AU PETIT FRERE DE SE RETROUVER MIS EN EXAMEN COMME LES AUTRES...
il parait qu'ici on n'a pas réussi sa vie en politique si passé 50 ans on n'a toujours pas fait un tour par la case prison... :)

20.Posté par GIRONDIN le 27/09/2018 14:19 (depuis mobile)

19. Jean MAX
EXCELLENT !!!! 😁🙄😋😊😅😃


Par contre ma question est sérieuse. Il paraît qu''on a pas le droit...... 🤔

21.Posté par Richard Soudant le 28/09/2018 00:23

Vive l'UPR. N'hésitez pas à en parler à vos proches !

22.Posté par Alex le 28/09/2018 07:14

@17 JORI : Plutôt que de vous lister des sondages (non publiés en France) que vous pourriez contredire avec d'autres sondages (publiés en France), je vous renvoie à Euractiv, média ultra-européiste mais sérieux et qui dans l'article ci-dessous faisait un bilan rien que dans le titre et le sous-titre :
https://www.euractiv.fr/section/royaume-uni-en-europe/news/implement-referendum-result-despite-brexit-shambles-say-uk-voters/
"Les Britanniques veulent toujours du Brexit"
"Bien que les Britanniques jugent que le Brexit devrait toujours avoir lieu, quatre personnes sur dix estiment que les négociations sont « un désastre total »."

Notez qu'ils essaient quand même d'être aussi négatifs qu'ils le peuvent : ils oublient de dire que 6 personnes sur 10 ne jugent pas désastreuses les négociations, ils oublient d'écrire que 71% ne craignent pas de devenir plus pauvres avec le Brexit, etc.

23.Posté par Richard Zoreil de Sin Dni le 28/09/2018 10:18

vive 1 %

24.Posté par JORI le 28/09/2018 13:13

22.Posté par Alex le 28/09/2018 07:14
Qu'est ce qui vous fait dire que le média que vous citez serait plus sérieux qu'un autre??. Tout simplement parce qu'il va dans votre sens??. Vous le dîtes vous même, en cherchant bien je pourrais trouver un média tout aussi sérieux qui dirait le contraire!!.

25.Posté par Alex le 28/09/2018 15:24

@24 JORI : Vous faites exprès ou quoi ? C'est fatigant, on dirait presque un "Marcheur" de Macron...
J'ai choisi Euractiv justement parce que ce média ne va jamais dans mon sens. Il est financé en partie par l'Union européenne, il crache tout le venin qu'il peut sur le Brexit. Or là justement ce média admet que le Brexit l'emporterait à nouveau s'il fallait revoter.

26.Posté par A Suivre le 29/09/2018 12:01

C’est malheureux de constater qu’il y a 99.33 % d’zandouilles qui s’emmerdent en votant ou en ne votant pas. =!:-(
Pourtant c’est simple, si le peuple veut vraiment reprendre son destin en main, il suffit de voter TOUS FREXIT => U P R !
https://www.youtube.com/watch?v=1TfOcaYn8I4

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes