Sport

Pour ou contre l'arbitrage vidéo ?

Lundi 28 Juin 2010 - 17:45

Pour ou contre l'arbitrage vidéo ?
Elle n'allait pas s'en tirer comme ça. Plus aucune compétition internationale de football ne se déroule sans que l'éternelle question de l'arbitrage vidéo ne soit posée. Et avec les deux grossières erreurs d'arbitrage qui ont eu lieu hier (Lire : L'Allemagne et l'Argentine passent : les arbitres cassent ), tous les yeux se sont immédiatement tournés vers la Fifa et son président, Sepp Blatter.
 
Ce dernier se refuse à utiliser l'arbitrage vidéo pendant les matchs (il est utilisé après par les commissions de discipline), malgré les contestations et revendications des supporters et personnalités du milieu du football. Il est soutenu dans cette démarche par le patron de l'UEFA, Michel Platini, qui milite pour mettre deux arbitres supplémentaires sur le terrain (placés dans les surfaces de réparation), expérience tentée cette année en Ligue Europa, plutôt qu'une assistance vidéo.

Comble de l'ironie, l'arbitre italien d'Argentine-Mexique, qui n'a pas vu le hors-jeu de Tevez sur le premier but, peut en revanche voir l'écran géant du stade passer en boucle le ralenti de l'action. Tout le stade, tous les joueurs et même lui, savent donc qu'il s'est trompé sans qu'il ne puisse rien y faire. Comment rester crédible et continuer à arbitrer normalement après ça ? Dans sa conférence de presse quotidienne, la Fifa n'a pas voulu s'exprimer sur le sujet de l'arbitrage vidéo, admettant simplement que ces images n'auraient jamais dû passer sur l'écran géant du stade.

La vidéo, oui mais pour quoi ? 
 
Alors pour ou contre la vidéo ? A première vue tout semble aller en faveur de cette évolution technologique naturelle. Presque tous les sports de la planète s'y sont mis, du rugby au basket en passant par le tennis (qui utilise une technologie appelée Hawk-Eye). Cela permettrait d'éviter des erreurs d'arbitrage flagrantes comme un but non accordé alors que le ballon a franchi la ligne. Enfin, cela permettrait d'enlever de la pression aux arbitres en leur donnant un appui technologique.

Seulement les détracteurs de la vidéo ont également des arguments. Cela hacherait le match avec des recours systématiques à la vidéo. Cela créerait un trop grand décalage entre le football professionnel et le football amateur. Cela coûterait trop cher. Enfin, cela ne serait pas efficace dans tous les cas de figure. Pour savoir si un ballon a franchi la ligne, qui est un critère objectif, une aide technologique permet d'être, quasiment à chaque fois, sûr de la décision. Seulement pour un pénalty, voire même un hors-jeu, reposant sur des éléments subjectifs, la vidéo ne peut pas toujours répondre. Outre le fait que le ralenti déforme l'action, même après l'avoir visionnée et revisionnée, rares sont les fois où tout le monde est du même avis sur le fait qu'il y ait faute ou non, le contact ne faisant pas foi. Tout dépend donc dans quelle limite est utilisée la vidéo et pour quel type d'action...

L'arbitrage vidéo n'a donc pas fini de faire débat et même lorsqu'il sera mis en place, ce qui semble inévitable, il fera parler de lui, sûrement encore plus qu'aujourd'hui.
Benjamin Postaire
Lu 1703 fois



1.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 28/06/2010 18:12

Oui bien sur, vivre avec son temps et avec ses enjeux ou revenir au sport amateur....
et il faudrait remplacer les buts par des poteaux de rugby, y'aurait plus de points de marqués..

2.Posté par trois petits points le 28/06/2010 19:10

pour bien sur

3.Posté par Tcherno-Bill le 28/06/2010 20:17

Je ne vois pas où est le problème puisque les matchs pros sont déja.....en vidéo !
Toutes les télés du monde repassant la magnifique main de Titi , sous tous les angles et en boucle , c'est pas de la video ça Msieu Dames ?
En mettant en place un système d'assistance à l'arbitrage par vidéo on empêcherait que ce type de situation , aux conséquences pas toujours maitrisées , ne se produise. Pour l'aspect match " haché " je crois que les joueurs , sachant qu'ils ne pourront nier l'évidence auront plus tendance à reconnaitre spontanément leurs fautes , car en cas de litige , ils perdront !
Le jeu pourrait même y gagner en fluidité car moins d'embrouilles et de distribution de cartons en cas de " cagade " trop injuste de l'Arbitre !
L'expérience a déja été tentée , en Italie je crois , sous l'influence de M.Platini , et les résultats seraient plutôt convaincants...

4.Posté par citoyen le 28/06/2010 20:24

A L'heure où des millions sont engagées dans ce genre de compétition, il est inconcevable qu'on laisse passer des fautes sans les sanctionner. une entreprise où on relève des fraudes dans le fonctionnement est sévèrement sanctionnée et les patrons condamnés pénalement. On ne peut se complaire à garder un fonctionnement archaique dans la gestion des matches; la formule appliquée actuellement favorise la fraude, et même une forme de vol et lèse gravement l'adversaire. Soit on admet une certaine noblesse dans la pratique de ce sport qu'on donnerait en exemple aux jeunes soit on opte pour l'apprentissage de la magouille, de l'irrespect et on apprend les gens à végèter dans la saloperie. OUI la vidéo doit être utilisée dans le football.

5.Posté par malbarais le 28/06/2010 23:22

le foot c'est le buisness , la triche , donc on veut pas de video , ca compromets les bricolages et arrangements avant match

6.Posté par Yann le 29/06/2010 10:43

Si je ne me trompe pas, les ralentis ne sont pas diffusés dans le stade.

7.Posté par Adrien le 29/06/2010 12:54

Plusieurs faits et questions permettant d'apporter ma modeste contribution au débat débat:

1 - Le temps de jeu d'un match de foot est de 90 minutes mais il n'y a environ que 75 à 80 minutes de jeu effectif.

Quel serait le temps de jeu avec l'arbitrage?


2- Les actions litigieuses commence parfois à l'autre bout du terrain.

Quel temps de jeu doit on repasser pour que l'arbitre puisse prendre un décision ?

Les actions "ne concernant pas réellement" le jeux doivent - elles entrer dans le cadre de l'arbitrage vidéo ? (Pensons à Zidane)


3- On va se retrouver avec des équipes qui vont demander la vidéo à chaque buts, à chaque pénaltys, chaque corners, chaque touches... coup franc...etc.

Qui va demander la vidéo ? (entraineur, joueurs, arbitre...?)

Combien, de fois une équipe peut - elle demander la vidéo ?


On voit que dans les sports où la vidéo est utilisée, le temps de jeu se réduit considérablement... on pensera au rugby notamment.

Je ne pense pas que se soit une bonne chose... mettre des arbitres "de surface" pourquoi pas. Ne perdons pas de vue que le football est un sport, où malheureusement les erreurs d'arbitrage sont parfois cataclysmique pour l'équipe qui subi.

Mais ça reste un jeu...




8.Posté par fabrice le 29/06/2010 13:40

Super les arguments du "contre la vidéo" :
- "cela hacherait le match" : n'est il pas déjà assez haché par les contestations, notamment sur le but anglais ou le hors jeu argentin ? ==> argument bidon

- "créerait un trop grand décalage entre le football professionnel et le football amateur" : c'est vrai qu'actuellement il n'y a vraiment aucun décalage entre ces deux mondes ! Ils sont tous au même niveau...tant sur le plan financier que sur le plan technique...laissez moi rire ==> argument bidon

- "cela ne serait pas efficace dans tous les cas de figure" : Ah enfin un argument qui tient la route...effectivement, il faudra déterminer le type d'action nécessitant un recours à la vidéo, comme dans tous les autres sports au la vidéo est présente...
- "Cela coûterait trop cher" : Quoi !!!!!!!! ???????? A qui ????????? Le monde du football serait il devenu radin ? voir pire en faillite !!! ==> argument doublement bidon

9.Posté par Kaira Shopping le 29/06/2010 16:21

Alors platoche, on fait de la résistance ?! Avec les erreurs d'arbitrage on aussi perdu toutes les équipes africaines de la compét! On a trouvé mieux que l'arbitrage vidéo, tiens c'est cadeau: http://kairashopping.canalplus.fr/2010/06/28/le-mini-arbitre-video/ xD

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >