MENU ZINFOS
Société

Pour honorer sa mémoire, Béthény nomme son nouveau stade Bastien Payet


La ville de Béthény a tenu à honorer la mémoire de Bastien Payet en baptisant son nouveau terrain de football à son nom. Le jeune homme d’origine réunionnaise avait été battu à mort dans les rues de Reims en mars 2019.

Par - Publié le Mercredi 15 Septembre 2021 à 09:54

Plus de deux ans après sa tragique disparition, ceux qui ont connu Bastien Payet veulent continuer à honorer sa mémoire. Le jeune homme est décédé en mars 2019 après avoir été battu à mort par trois individus à Reims.

Pour lui rendre hommage, la commune de Béthény, où il vivait, a décidé de baptiser son nouveau terrain de football "Stade Bastien Payet" (voir la photo dans le journal L'Union). Après l’inauguration, ses amis ont joué un match amical pour faire vivre sa mémoire. 

La famille de Bastien Payet est très touchée par le geste de la commune. Dans les colonnes du journal l’Union, sa mère explique :"Quand la commune nous a demandé si le nouveau terrain pouvait porter le nom de Bastien, ça a été une évidence de dire oui tout de suite, et une grande fierté".

Une soirée tragique

Le 8 mars 2019, Bastien Payet était de sortie avec des amis à Reims. Alors que les deux couples marchaient en direction d’une boîte de nuit, les deux femmes, qui marchaient devant, ont été interpellées par trois jeunes hommes exhibant leur sexe.

Ces derniers n’ont pas lâché le groupe et lorsque Bastien Payet leur a demandé d’arrêter, il s’est fait violemment passer à tabac par les trois jeunes hommes. Ses amis présents évoquent un déchaînement de violence incompréhensible. Il décédera de ses blessures dans la nuit.

L’instruction vient de se clôturer, la qualification des faits n’est pas encore connue. Les trois suspects ne cessent de s’accuser mutuellement.

Un passage remarqué dans les Douze coups de midi

Bastien Payet s’était fait remarquer lors d’un passage dans l’émission Les Douze coups de midi, diffusée sur TF1. Le jeune candidat avait évoqué sa passion pour le foot et le slam, dont il avait fait une démonstration à l’antenne. Sa disparition avait suscité un très fort émoi chez les téléspectateurs de l’émission. 

Jean-Luc Reichmann lui avait rendu hommage en apprenant sa disparition. "Très mauvaise nouvelle. Bastien de Reims sur le plateau des 12 Coups de Midi, nous avait offert un moment d'émotion hors normes. Un de ces moments suspendus que l'on ne peut oublier dans une vie. À 23 ans Bastien représentait la joie de vivre", avait écrit l’animateur sur Twitter.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Dignité le 15/09/2021 14:01

Très belle initiative des autorités locales pour faire perdurer la mémoire d'une jeune méritant et bien élevé, qui avait fait honneur à la ville où il vivait, tabassé par des jeunes voyous à l'éducation douteuse.

Que les parents qui prennent connaissance de cette situation s'en inspirent pour mettre leurs ados dans le droit chemin en leur faisant comprendre que cogner sur les autres au point de les tuer n'est pas le fait de gens civilisés.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes