Société

Pour Météo-France, la saison cyclonique 2016-2017 est "au point mort"

Lundi 16 Janvier 2017 - 11:55

Cela fait maintenant trois mois que le bassin Sud-Ouest de l'Océan Indien n'a pas connu la moindre activité cyclonique. Une situation "évidemment très inhabituelle" indique Météo-France, "quoique pas sans précédent".

En effet, selon l'institut météorologique, les raisons tiennent essentiellement en une puissante anomalie observée à grande échelle au niveau de la circulation atmosphérique, qui concerne toute la zone océan Indien et qui perdure depuis maintenant le début du printemps austral.

Une anomalie qui se traduit "par une forte subsidence – et donc un assèchement – sur la partie Ouest de l'océan Indien et, à l'opposé, par une forte ascendance sur la partie Est, ainsi que sur le continent maritime (vaste zone centrée autour de l'Indonésie et allant de l'Asie du Sud-Est aux Philippines et au Nord de l'Australie en passant par la Papouasie)", explique Météo-France.

Un assèchement qui se fait sentir à La Réunion, "avec un temps exceptionnellement beau, sec et ensoleillé pour cette période de l'année, ordinairement censée marquer le début de la saison des pluies".

Conséquence directe de cet assèchement sur le pourtour du bassin Sud-Ouest de l'Océan Indien : l'absence de cyclogénèse, à savoir la formation de système dépressionnaire tropical car "les conditions d'humidité et de champ de vitesse verticale rendent la masse d'air défavorable à la convection profonde (activité pluvio-orageuse, ndlr) et par voie de conséquence à l'activité cyclonique", explique Météo-France, qui ajoute que ce "retard à l'allumage" n'a rien "d'exceptionnel" mais qui le deviendrait "si le statu quo actuel perdurait jusqu'à la fin du mois".

Néanmoins, pour Jacques Ecormier, chef prévisionniste à Météo-France, il y a une forte probabilité "qu'il y ait moins de systèmes dépressionnaires" pour l'actuelle saison cyclonique.

Concernant la pluviométrie, le météorologue indique que l'épisode qui traverse actuellement le Nord et l'Est de l'île va perdurer cet après-midi. "À compter de demain, le temps sera similaire aux derniers jours, avec des averses le matin dans l'Est et des averses l'après-midi dans l'Ouest".

Sur les prochaines semaines (janvier-février-mars), Jacques Ecormier prévoit une pluviométrie "normale" dans l'Ouest, "excédentaire" dans le Nord et l'Est et "déficitaire" dans le Sud.
Lu 12848 fois



1.Posté par DOGOUNET le 16/01/2017 12:19

L'ineffable Ecormier est de retour. Souvenez vous: celui qui a "prévu" la douche mortifère du 3 décembre, 3 heures APRES l'événement (2 canyoneurs emportés) et reçu tout sourire par la poupette zournaliss de circonstance le soir même sans aucun bémol sur son raté magistral; le voilà donc l'Ecormier qui annonce sans rire prévoir le temps de ces prochaines semaines. Vite, qu'il fasse un stage renforcé d'éleveur de grenouilles et surtout, qu'il se taise !

2.Posté par max cilaosa le 16/01/2017 13:19

Les clignotants sur la problématique de l eau sont au rouge depuis plusieurs années. Nous restons muets sur les stratégies a mettre en oeuvre pour stocker de grandes quantitées d eau en période des fortes pluies. Il est vraie que la FRance et encore plus la Réunion ne semblent pas concernées par la notion de prévention. Dans de nombreux domaines nous sommes systématiquement dans le curatif, plus rentable pour collecter des impôts.

3.Posté par loubi le 16/01/2017 14:55

et on va pas s'en plaindre.....les cyclones c'est vraiment pas indispensable !!!!

4.Posté par Romain le 16/01/2017 16:35 (depuis mobile)

Besoin de pluiiiiiiiiii ; (

5.Posté par paul le 16/01/2017 17:47

C'est curieux que personne ne se préoccupe d'un stockage préventif lors des fortes pluies. Il y a pourtant de nombreuses ravines qui se prêteraient bien à la construction de micro barrages, fournissant ainsi de l'eau pour les besoins agricoles.
J'observe d'ailleurs que les cultivateurs de canne arrosent en journée au moment uù l'évaporation est maximum plutôt que la nuit où l'eau pénétrerait profondément le sol. Une aberration de plus.

6.Posté par gk le 16/01/2017 19:46

Bonjour. Et ben non @Loubi , les cyclones en milieu tropical ne sont pas que dévastations. Ils représentent une grande part des précipitations. Les années sans, voient très souvent un déficit en pluviométrie important. Nous ne rentreront pas ici dans les considérations de soupapes de l'atmosphère mais dans un monde où les besoins en eau s'en vont croissants, où l'eau est devenu un enjeu crucial, les cyclones sont bel et bien "utiles" même si il est vrai que leurs effets peuvent être aussi destructeurs.

7.Posté par GIRONDIN le 16/01/2017 20:48

5.Posté par paul
Vous avez raison et en + ils arrosent la route !

Météo Réunion est très efficace pour expliquer le temps d'avant hier !


8.Posté par tete pioche le 17/01/2017 10:25

c le signe pour un lessivage politique en Mai 2017

9.Posté par Merlo le 18/01/2017 06:47 (depuis mobile)

Nous sommes bien en 2017 ou 1917 ? car quand je vois une commune comme salazie où des cascades coulent en abondance, la rivière qui est basculée vers l''ouest et la population subi des coupures d''eau, je me demande que fait ce Maire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter