MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Positionnement intersyndical à propos de la commission disciplinaire à l’égard de Fabrice Lemaire


Par L’intersyndicale de l’UR, représentée par ses secrétaires et Frédéric Garan pour FO - Publié le Mardi 12 Mai 2020 à 20:08 | Lu 513 fois

Positionnement intersyndical à propos de la commission disciplinaire à l’égard de Fabrice Lemaire
Nous apprenons ce jour la saisie de la section disciplinaire du Conseil Académique de l’établissement, compétente à l’égard des enseignants (SDE), à l'encontre de notre collègue Fabrice Lemaire, Maître de Conférences en Droit Public, et nous nous permettons de formuler plusieurs remarques à ce sujet :

∙ C'est la première fois qu'une telle mesure est engagée à l'adresse d'un personnel de notre établissement depuis sa création, il faut en mesurer l'impact;

∙ En termes de communication interne auprès des personnels de toutes catégories, une telle mesure coercitive paraît brutale et illégitime, ce qui ne peut que susciter incompréhension et contestation de leur part;

∙ Cette mesure fait suite à la fermeture du canal Expression Libre le 25/11/2019, décision que vous avez prise sans aucune mesure progressive d'avertissement, et qui a été excessivement mal perçue par les personnels, contrairement à ce qui est argumenté par votre équipe;

∙ Cette décision a pour conséquence de limiter la liberté d’expression de la communauté universitaire, expression libre remplacée par une expression que vous contrôlez. Cela vous permet de préserver le monopole de l’évaluation de votre politique auprès du personnel et étudiant-e-s, en particulier au moment de dresser votre bilan de la gestion de la crise sanitaire;

∙ La mesure qui consiste, avant tout débat contradictoire, à relever notre collègue de ses fonctions pour une durée de 2 mois est contre-productive et anti-démocratique. Cette mesure est formulée en amont des délibérations de la SDE, sans préjuger de l'issue des débats, et ne saurait en aucun cas relever d'une "mesure conservatoire", sauf à anticiper sur l'issue des arbitrages à venir ou tout au moins à les influencer;

∙ La suspension de la messagerie professionnelle personnelle est déjà en soi une mesure disciplinaire puisqu'elle affecte le fonctionnement des échanges avec la communauté locale (les étudiant-e-s étant pénalisé-e-s en période d'examens) et scientifique (ce qui va perturber le travail de recherche);

∙ Les accusations portées mentionnant le "non respect du circuit de communication autorisé" révèlent votre volonté de contrôler l’ensemble de la communication interne et dévoile un système autocratique. Vous avez fermé, de manière autoritaire et unilatérale, le canal de communication Expression Libre dédié au personnel et, en toute illégalité, le canal d’expression libre des organisations syndicales auprès de l’ensemble des personnels de l’UR. Vous avez consécutivement, en pleine campagne électorale, confisqué le droit d'expression du personnel pour votre seule campagne, l'idée même d'un "canal autorisé" étant à récuser;

∙ La visite de médecine préventive "réglementaire obligatoire" prévue à l'issue de la période de suspension laisse entendre une altération des facultés pour l'exercice des fonctions d'enseignant-chercheur de notre collègue Fabrice Lemaire, ce qui préjuge d'un déficit et recouvre de fait un caractère diffamatoire en l'absence de preuves médicales avérées à ce jour.

En résumé, le courrier du 05 mai 1) méconnaît la présomption d'innocence et usurpe les droits à la défense, 2) applique la double peine avant même la tenue des instances disciplinaires, en méconnaissance des principes de précaution et de proportionnalité, 3) entache l'accusation d'une calomnie concernant les facultés d'exercice des fonctions sans qu'un argumentaire contradictoire puisse lui être opposé et donc 4) représente un cas manifeste d'abus de pouvoir et de dérive autoritariste à l'encontre de notre collègue Fabrice Lemaire et 5) contrevient au droit fondamental à dénoncer des atteintes à la DÉMOCRATIE UNIVERSITAIRE.

Nous affirmons résolument par la présente notre plus intense soutien à notre collègue Fabrice Lemaire et vous demandons, Monsieur le Président de l'Université, d'annuler la procédure de suspension des fonctions, dont l'intéressé fait l'objet de façon inique, dans l’attente d’une décision de la section disciplinaire du conseil académique si elle était sollicitée.

Veuillez agréer Monsieur le Président de l’Université de La Réunion, cher collègue, l’expression de nos respectueuses salutations.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes