Faits-divers

Positif aux stupéfiants avec son permis probatoire

Lundi 14 Mai 2018 - 08:19

La gendarmerie de La Réunion dresse le bilan de l'activité menée par les 16 motocyclistes de l'EDSR de permanence ce week-end. Les actions conduites avaient pour objectif de combattre les comportements à risques, conduite sous addiction et vitesse, en particulier.


Ils ont constaté 26 alcoolémies dont 6 délits, les taux étant cette fois moins élevés qu'il y a huit jours. Par contre, 5 conduites après usage de stupéfiants ont été révélées par les nouveaux kits de vérification salivaire. 

Parmi ces infractions gravissimes, la palme revient à ce conducteur revenant de la foire de Bras Panon contrôlé ce dimanche en centre ville de Saint-Benoît avec un taux de 0,34 mg/l. Son permis est sous le coup d'une annulation judiciaire et il s'avère que l'intéressé a été verbalisé à quatre reprises pour les mêmes faits depuis 2016 !

A noter également, un cyclomotoriste positif à l'alcool (0,52 mg/litre d'air) et aux stupéfiants et un autre automobiliste titulaire d'un permis probatoire positif aux stupéfiants, tout deux contrôlés par les motards du Sud de l'île.

Les contrôles de la vitesse avec interception ont eu lieu tant sur le réseau à deux fois deux voies que sur des routes bidirectionnelles. 29 dépassements constatés dont ce jeune conducteur circulant à une vitesse enregistrée de 133 km/h , retenue 126 km/h pour une limitation imposée à 80 km/h. Il circulait dans la côte de Plateau Caillou sur la RD3 dans le sens montant à bord d'une Seat Léon FR. Son permis lui a été immédiatement retiré et il échappe de peu à la confiscation du véhicule. Les radars embarqués ont enregistré 80 infractions au cours du week end. Bilan : 165 infractions dont 155 génératrices d'accidents (téléphones, distracteurs, équipements de sécurité, priorités) - 12 permis retirés.

Les gendarmes des unités territoriales ont aussi pris part à la lutte contre l'insécurité routière. Sur les deux nuits écoulées, ils sont intervenus 14 fois sur des problèmes de police de la route :

- 12 accidents sans gravité dont 5 provoqués par la conduite sous l'emprise de l'alcool. 
- 2 circulations en contre-sens sur la RN1 au cours de la nuit de samedi à dimanche dont un automobiliste intercepté. Heureusement, ce comportement extrêmement dangereux n'a provoqué aucun drame. 

"Les bilans des week end se suivent et se ressemblent hélas en matière de conduites addictives d'excès de vitesse et de comportements outranciers. Les gendarmes ne désarment pas et maintiendront leur engagement pour combattre les  infractions graves génératrice d'accident, bien trop fréquentes sur les routes  réunionnaises", affirme le capitaine Laurent Frutos, commandant de l'escadron départemental de sécurité routière (EDSR).
Zinfos974
Lu 5213 fois



1.Posté par celestin le 14/05/2018 09:47

A mon humble avis, c'est irresponsable et criminel de conduire sous l'effet de stupéfiants et de l'alcool car cela met en grand danger la vie d'autrui avec des accidents mortels ou de lourds handicaps à vie. Faudrait retirer le permis de conduire à vie à ces conducteurs irresponsables

2.Posté par brisen le 14/05/2018 10:48

manque d effectif pour le chaudron par contre le samedi et dimanche il son nombreux nos hommes de loi encore la prime

3.Posté par Marre des chauffards le 14/05/2018 12:30

Pourra continuer à fumer à pied ce con.

4.Posté par JeanJean le 15/05/2018 09:40

Voilà les vraies causes des accidents ! Des jeunes ou vieux c__s qui se prennent pour des rois ayant le droit de tout faire sur la route, et ce peu importe l'état de la voiture utilisée !
Combien ont été verbalisés pour un problème technique sur la voiture ? Aucun cité dans l'article ! Franchement l'État, cette pompe à fric, s'attaque à la mauvaise cible.
De plus, pour le commun des mortels qui aurait un certain type de problèmes techniques on peut lui mobiliser sa voiture alors que, là, on nous apprend gentiment que le mec en est à sa quatrième verbalisation depuis 2016. Mais, lui, sa voiture, son arme, est toujours là ! Qui parle de paradoxe ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter