Economie

Port de St-Gilles: Les commerçants qui ne paieront pas leurs dettes seront expulsés

Mardi 17 Avril 2018 - 17:16

Les commerçants du port de Saint-Gilles et les pêcheurs râlent souvent contre l'état de vétusté du port. Mais, à y regarder de plus près selon Ibrahim Patel, le président de la CCIR en charge de la gestion du port, la faute en incomberait aux mauvais payeurs, commerçants comme pêcheurs : 24 bateaux n'ont jamais été facturés et 30% des commerçants en payent pas leurs loyers...


La réalité a éclaté au grand jour avec l'arrivée du nouveau directeur Bernard Lallemand, en charge du port de Saint-Gilles à la CCIR. Aujourd'hui, la CCIR compte 653.000 euros d'impayés des commerçants du port, dont 60.000 euros de la mairie de Saint-Paul. Et ce, chaque année depuis 2014. Bien que 70% des commerçants paient correctement, les 30% restants qui ne paient pas leurs loyers engendrent des dettes importantes. 

Les choses étaient jusqu'à présent cachées. Lorsque le président de la CCIR se tournait vers les commerçants du port suite aux remarques qui lui étaient faites, on lui répondait : "c'est sous contrôle, il n'y a aucun problème". Sauf qu'en réalité les problèmes sont bel et bien là. Il a découvert par exemple que 24 bateaux n'ont jamais été facturés. 

"Malgré les nombreuses lettres de relances, les commerçants envoyaient 200 à 400 euros histoire de calmer le jeu, mais rien n'a véritablement bougé".

Ibrahim Patel, le président de la CCIR, souligne aussi: "j'aurais très bien pu expulser toutes ces personnes depuis 2014, mais je ne l'ai pas fait et ai préféré essayer de trouver une solution". 

La CCIR propose une dernière solution aux 25 AOT non renouvelées sur les 53 totales : un échéancier de 36 mois pour rembourser leurs dettes et ainsi obtenir à terme une nouvelle autorisation. Seul l'aquarium avait auparavant obtenu un laisser-passer pour ne pas payer la redevance commerciale. Or le nouveau directeur nous le confirme, "toute occupation au port doit respecter la redevance commerciale. Pour cela, nous allons faire appel aux forces de police et aux collectivités pour veiller au bon respect". 

Avec Bernard Lallemand, la CCIR a fait la demande d'un programme d'investissements à la FEDER. Il est encore en cours d'instruction, mais Ibrahim Patel se dit confiant et espère que les travaux commenceront d'ici octobre 2018. La CCIR prévoit donc, avec un budget de 4 millions d'euros, la modernisation sur 3 ans du port de Saint-Gilles. Le but étant de piétonniser tous les quais afin de rendre le site plus agréable. Elle souhaite accroître la fréquentation pour que les commerçants puissent développer leur chiffre d'affaires et ainsi effacer plus facilement leurs dettes. 

Bernard Lallemand va être rejoint par trois autres personnes à partir de début juillet pour renforcer l'équipe en charge du Port de Saint-Gilles. Grâce à ces projets, la CCIR espère notamment pouvoir lancer le Salon de la Mer, en partenariat avec la Région Réunion. 
Charline Bakowski
Lu 3472 fois



1.Posté par jlr le 17/04/2018 20:09

Il y aurait donc des commerçants qui trichent et ne paient pas leur loyer , ni leurs dettes ? Moi qui croyais que seuls les fonctionnaires vivaient aux dépens des autres ...

2.Posté par wai le 17/04/2018 20:12 (depuis mobile)

ah Patel voit quand i paye pas loyer sa fait quoi ....l'arroseur arrosè

3.Posté par kanal bisik le 17/04/2018 20:23

ha ha ha ha ha ....qu en ait il de ce roi de la nuit qui est en travaux depuis 3 ans sans payer de loyer ?...

4.Posté par GIRONDIN le 17/04/2018 20:44

Un drôle de type !

Il n'y a pas si longtemps, sans aucune suite judiciaire :
.... "... Ibrahim Patel indique avoir fait le ménage. Entre les copains de la CCIR qui ne s’acquittaient pas de leur loyer ou ceux qui payaient un loyer ridicule au regard de leur emplacement*, le président Ibrahim Patel assure avoir balisé 98% du patrimoine de la chambre consulaire. "Mais on continue d'en découvrir". Des entreprises continuent de s’acquitter de leurs impayés, révèle-t-il, et pas plus tard qu’en 2015, avec 108.000 euros pour l'une et 150.000 pour une autre. On y retrouve aussi la SRPP, qui a dû régler 377.000 euros.

"Du temps de Magamootoo, c’était pareil"

"Ces gens qui ont volé la richesse de la CCI, ce ne sont que des grands patrons". Un laisser-aller complice qu’il impute aux mandatures passées, y compris la précédente. "Du temps de Magamootoo, c’était pareil. Ils ont spolié la CCIR !" Les intimidations d'un avocat parisien envoyé à La Réunion par une de ces grosses sociétés sommées de régulariser leur situation n'ont pas fonctionné en rigole-t-il. Des dossiers qu'il garde sous le coude pour la campagne.

L’élection est programmée pour le 20 octobre 2016. "Mais je parlerai des élections à partir du mois d’avril". Ses vœux y ressemblaient déjà un peu.

---
*La CCIR a découvert à partir de 2011 que ses locations concédées à un loyer dérisoire à 22 sociétés de la zone industrielle N°1 du Port étaient en pratique sous-louées "dans le dos de la CCIR", et à des prix presque dix fois supérieurs au loyer "officiel". Quand d'autres loyers n'ont jamais été réglé à la CCIR...
Zinfo 2016

5.Posté par Lév la tét le 18/04/2018 01:02 (depuis mobile)

A la base le port stgilles t un genre d''étang reliant ravine et mer bcp poisson et poule d''eau met i fe ninportkoé ek la nature .la digue les en trin tué la plages roche noir et agrandi les brisant pov nature pov stgilles trop beton

6.Posté par dadou le 18/04/2018 04:52

Oui mais bien sur !!! Je suis sure sue ces redevables sont copains avec les responsables du port!
C’est connu que c’est macrotage et compagnie la bas!!

7.Posté par cmoin le 18/04/2018 09:49

Qu'on les expulse tout de suite!
Personne pour aller là bas avec une masse vu que les AOTde certains ne sont pas renouvelés et que donc ils sont dans l'illégalité?

8.Posté par phronie le 18/04/2018 10:53

le privé a du bon

9.Posté par Simandèf le 18/04/2018 10:54

Parfois se sont cela même qui montrent du doigt les autres peut-être pour faire diversion.

10.Posté par JORI le 18/04/2018 11:39

Et IP il sera viré quand des locaux qu'il ne paie pas???.

11.Posté par JORI le 18/04/2018 11:39

IP c'est faites ce que je dis et surtout pas ce que je fais!!.

12.Posté par Anis le 18/04/2018 12:01

S'ils veulent dynamiser cet endroit, il faut toujours penser aux places de parking !!!

13.Posté par Jp POPAUL54 le 18/04/2018 12:30

Tiens, tiens... encore un dossier où la loi n'est pas la même pour tous.
Une situation à l'image du port qui s'ensable !!
Un échéancier de 3 ans pour honorer les 4 années d'impayés....on croit rêver !!!
Et les pénalités sur les arriérés ?
Avec une telle brèche ouverte, pas étonnant que le port fait naufrage.

14.Posté par Saint Gilloise le 18/04/2018 12:45

Scandaleux ces politiciens réunionnais de tous poils, qui s'auto-congratulent en ne pensant qu'à leur enrichissement personnel avec l'argent public que l'Etat leur permet de gaspiller sans être inquiétés.

Depuis plus de 20 ans que j'habite à proximité de ce port Saint-Gillois mal conçu et jamais entretenu par la CCIR, sensé être le lieu incontournable du tourisme dans notre île, je suis consterné de voir sa décrépitude qui s'accroît chaque année, surtout les accès aux quais et à son église...

Quant à la plage des roches noires et son accès sécurisé à la baignade, malgré ses grands discours et ses coûteuses promesses démagogiques, l'équipe municipale actuelle, démontre par son haut niveau d'incompétence qu'elle ne vaut pas mieux que l'équipe précédente !!!

15.Posté par HOAREAU le 18/04/2018 15:07

Mais c'est l'hôpital qui se fou de la charité.

16.Posté par Doudou le 18/04/2018 15:21 (depuis mobile)

Ibrahim tu veux combien caisse de champagne?

17.Posté par cd974 le 18/04/2018 16:36

donnez les noms des propriétaires de bateaux et les commerces qui ne paient pas ! ça accélérera peut être les paiements ...

18.Posté par Beber974 le 18/04/2018 16:40 (depuis mobile)

Y aurait-il des privilégiés là dessous? Et si la justice mettait son nez là-dedans? Cela ferait du bien à certains.....C est bien beau d avoir un bateau, encore faut il payer les charges?

19.Posté par hoarau le 18/04/2018 17:16

poste 18. Pour que la justice mette son nez la dedans, il faut une âme charitable LOL. Tu crois au miracle toi. Le procureur lui, il y croit.

20.Posté par rasiné le 18/04/2018 18:03

Il faut aussi expulser les paillotes , qui n'ont pas d'AOT et qui ne payent pas leurs loyers !

21.Posté par DOGOUNET le 18/04/2018 19:58

C'est l'histoire de l'oeuf et de la poule. Qui a commençé ? Et PATELIA le donneur de leçons. SAMEMMEM LA REYON !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter