Economie

Port Réunion: Un bilan "rassurant malgré la paralysie" liée au mouvement des gilets jaunes

Jeudi 14 Mars 2019 - 18:29

L'heure est au bilan pour le Grand Port Maritime. Un bilan qui s'avère "rassurant malgré la paralysie globale de l’île avec un mouvement social long et dur qui a particulièrement frappé la vie économique en fin d’année", indiquent le maire Olivier Hoareau et Jean-Frédéric Laurent, respectivement président du Conseil de Surveillance et président du directoire.

Malgré cela et après une activité 2017 en hausse, les statistiques provisoires de 2018 affichent une légère baisse des tonnages contenue à 1% pour un total de 5 551 000 tonnes, contre 5 586 000 tonnes l’année précédente.

Le Port tient ici "à saluer l’investissement et la mobilisation des acteurs de la place portuaire, des agents et de ses partenaires, ayant permis ainsi de clôturer 2018 avec de bons chiffres sur des secteurs stratégiques". Sont cités les trafics énergétiques (charbon, hydrocarbures), et même d’assurer certains records pour le kérosène (210 643 tonnes, soit + 8% par rapport à 2017), la croisière (81 774 passagers, soit + 12% par rapport à 2017), les véhicules (38 394 unités, soit + 9% par rapport à 2017).

La position de pôle maritime majeur consolidée

"En 2018, Port Réunion consolide plus que jamais sa position de pôle maritime majeur au cœur de l’Océan indien", se félicitent-ils, alors que le programme d’actions inscrit dans le Projet Stratégique 2014-2018 arrive à échéance.

"À l’heure ou le contexte environnemental dans l’Océan Indien est devenu déterminant dans nos activités, il faut plus que jamais viser le leadership de Port Réunion sur ces enjeux, à la hauteur de son statut en tant que porte d’entrée de l’Europe dans l’Océan Indien", indiquent-ils encore avant de dresser leur deux grandes ambitions pour 2019-2023. 

Un hub innovant de transbordement régional

D'abord de faire du Port un "Port Responsable", véritable acteur stratégique du développement durable de La Réunion et "moteur dans l’Océan Indien". "Dans ce cadre stratégique, le Grand Port Maritime aura à soutenir les initiatives en matière de formation et qualification aux métiers portuaires. La digitalisation de la chaine logistique et le développement d’une filière stratégique comme l’économie bleue en sont des exemples concrets".

Ensuite de positionner Port Réunion comme un hub innovant de transbordement régional. "Approvisionner 1 million d’habitants, pérenniser la connectivité maritime de Port Réunion, développer la destination Réunion au travers de la croisière, être acteur de la transition énergétique, maintenir le bon état environnemental, être à l’écoute du territoire et de ses habitants, préserver le dialogue social", égrainent-ils pour finir. 
N.P
Lu 1909 fois



1.Posté par GIRONDIN le 14/03/2019 20:58

....... kérosène (210 643 tonnes, soit + 8% par rapport à 2017), la croisière (81 774 passagers, soit + 12% par rapport à 2017), les véhicules (38 394 unités,...

Et il est fier de lui !!!!!!!!!!!!!!!!

Il sort d'où celui-là ?

2.Posté par Portois le 15/03/2019 15:22

Faut arrêter de faire l'illusionniste Hoarau! Traverse en 2020!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie