Océan Indien

Port-Louis : Un policier risque gros après avoir été filmé bien malgré lui

Jeudi 18 Août 2016 - 11:46

La scène se passe au nord de Port-louis. Dans une vidéo amateur, deux hommes se bagarrent sur un trottoir après que l'un a menacé l'autre, le premier étant armé d'un sabre et d'un couteau. C'est en plein milieu de l'affrontement qu'un policier, à moto, passe devant eux et les voit clairement.

Au lieu de s'arrêter, l'agent de police fait preuve d'un grand courage... Il n'intervient pas malgré la violence des deux protagonistes et s'éclipse tout aussi vite qu'il est arrivé. Comme on le voit dans la vidéo capturée par un passant tout aussi frileux, au moins un des deux hommes est blessé. Heureusement, d'autres policiers interviendront plus tard selon la presse mauricienne.
Lu 1801 fois



1.Posté par Turbo le 18/08/2016 15:41 (depuis mobile)

Juste au début de la vidéo y''a déjà un policier qui passe en les regardant

2.Posté par Pif le yinch le 18/08/2016 16:28

Les vidéos révèlent régulièrement des choses intéressantes qu'on n'aurait aucune chance de savoir sans elles.
Pourquoi ne pas filmer systématiquement les interpellations ? Vidéos non révélées au public, bien sûr, mais conservées pour servir de preuve en cas de contestation. Avec la technologie qu'on a actuellement, ça serait dommage de s'en priver ...

3.Posté par Folio Lariquimpette le 19/08/2016 09:35

C'est un grand classique ! Ne comptez surtout pas sur la police pour vous protéger.
Aujourd'hui, par exemple, vous êtes un commerçant, vous payez des impôts et vous êtes censés être protégés par les forces de maintien de l'ordre (fonction régaliene de l'Etat).
En réalité, si vous voulez être un peu de tranquille vous payez des vigiles privés (double dépense).
En cas d'agression, si vous composez le 17, 1/ Soyez patient (ne quittez pas ... ne quittez pas ...) 2/ Quand finalement on vous répond, on vous dira que la patrouille n'est pas disponible 3/ Quand vous voudrez porter plainte, on vous incitera à laisser plutôt une main courante, ça fait moins de travail et c'est mieux pour les statistiques.
Il doit probablement exister des policiers qui ont envie de faire correctement leur travail et assumer leur choix de s'engager à nous protéger en le faisant vraiment. Le problème, c'est qu'une majorité a choisi une place bordage dans la fonction publique, avec comme objectif la retraite à 52 ans bien avant la prise de risque pour nous défendre.
Vivement une vraie réforme !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 13 Octobre 2018 - 18:38 Madagascar : Nouveau kidnapping d'un Karane