Politique

Politique de la ville: "Le rapport Borloo est riche de propositions"

Lundi 21 Mai 2018 - 16:17

Pour Juliana M'Doihoma, "l’ancien ministre a été attentif aux préoccupations exprimées par les acteurs réunionnais rassemblés dans le cadre de nos Etats généraux de la politique de la ville."
Pour Juliana M'Doihoma, "l’ancien ministre a été attentif aux préoccupations exprimées par les acteurs réunionnais rassemblés dans le cadre de nos Etats généraux de la politique de la ville."
À la veille du très attendu discours sur la politique de la ville du président de la République Emmanuel Macron, la référence locale du mouvement Bleu Blanc Zèbre 974, l’élue régionale Juliana M’Doihoma, fait le point dans une tribune libre concernant la prise en compte des préoccupations et propositions exprimées par les acteurs réunionnais, lors des Etats généraux en février dernier. L’intégralité de sa tribune à retrouver ci-dessous:
Mobilisés depuis l’été dernier, les acteurs de la politique de la ville s’apprêtent à vivre un moment décisif. C’est en effet ce mardi 22 mai 2018 que le Président de la République réunira à l’Elysée le "Conseil présidentiel des villes" et qu’il prononcera ensuite un discours portant programme gouvernemental d’actions pour les quartiers populaires.

Cette séquence intervient dans un contexte marqué par le SOS lancé par les élus locaux dans le cadre de l’Appel de Grigny du 16 octobre 2017 et par le rapport rendu par Jean-Louis Borloo le 26 avril 2018 après un Tour de France des solutions ayant étroitement associé élus, services de l’Etat, acteurs associatifs et habitants des quartiers.

Largement concernée par cette problématique (13 communes, 49 quartiers prioritaires, 163 000 habitants), La Réunion a été partie prenante de cette dynamique, notamment  à l’occasion de la visite de Jean-Louis Borloo fin février dernier.

A la lecture de son rapport intitulé "Vivre ensemble. Vivre en grand la République. Pour une réconciliation nationale", j’ai effectivement été ravie de constater combien l’ancien ministre a été attentif aux préoccupations exprimées par les acteurs réunionnais rassemblés - élus, associations, citoyens - dans le cadre de nos Etats généraux de la politique de la ville.

Le 27 février dernier, nous avions plaidé pour que les modalités d’intervention au cœur des quartiers évoluent et que la présence sociale de proximité reprenne toute sa place, tant en termes de lieux de vie ouverts à tous qu’en termes de moyens humains dédiés, y compris en dehors des horaires classiques de bureau...Jean-Louis Borloo a retenu dans son rapport la piste des "coachs d’insertion" et a proposé la mise en place de "correspondants de nuit" dans les quartiers.

Nous avions milité pour que la lutte contre la fracture numérique soit érigée en priorité des Contrats de ville. Le rapport Borloo s’est également fait l’écho de cette nécessité en utilisant pour sa part le terme d’"illectronisme" et en recommandant concrètement l’implantation urgente de 200 campus du numérique.

Nos états généraux du 27 février dernier ont aussi été l’occasion de libérer la parole sur le quotidien de nos associations. Dans nos conclusions, nous avions d’ailleurs tiré la sonnette d’alarme sur le devenir de ces piliers de l’action de proximité en direction des habitants des quartiers. Là aussi, le rapport Borloo est riche de propositions de nature à apporter des réponses concrètes aux besoins exprimés par les acteurs associatifs : mise en place d’un dossier unique de demande de financement et d’une contractualisation pluriannuelle, création d’emplois francs associatifs ou encore de services civiques dédiés aux bénévoles,...

Alors oui ! Il est vrai que la feuille de route posée sur la table par Jean-Louis Borloo est colossale. Mais comment pourrait-il en être autrement après 40 ans d’une politique de la ville aux effets limités ? Nos quartiers ne sont toujours pas sortis du "zonage prioritaire" et les inégalités continuent à se creuser, laissant trop d’habitants issus de ces territoires au bord de la route...

L’heure n’est plus à la tergiversation mais à la transformation radicale des modalités d’intervention de la politique de la ville !

A mon sens, l’objectif n’est pas de voir chacune des très nombreuses mesures inscrites dans le rapport Borloo recueillir l’adhésion de tous. L’essentiel en revanche est que cette boite à outils qu’il a proposée et co-construite avec les acteurs de terrain, y compris avec les ultramarins que nous sommes, ne reste pas lettre morte!

Plus que jamais, il importe que le Président Emmanuel Macron choisisse clairement la voie de l’action concrète et qu’il organise depuis le sommet de l’Etat le retour de la République et de ses moyens au cœur des quartiers.

Les habitants des quartiers populaires méritent eux aussi de pouvoir se remettre en marche vers la réussite! Ils ne quémandent rien mais exigent simplement le droit à l’égalité républicaine. Peu importe d’où l’on vient, chacun doit pouvoir avoir les mêmes chances de s’insérer et de s’épanouir en fonction de ses talents et de ses efforts !
 
Juliana M’DOIHOMA
Elue locale déléguée à la Politique de la Ville
Référente du mouvement Bleu Blanc Zèbre 974
NP
Lu 1485 fois



1.Posté par GIRONDIN le 21/05/2018 17:12

Juliana M’Doihoma, Conseillère régionale, élue municipale de Saint-Louis déléguée à la politique de la ville (hamilcaro)


175 000 000€ pour batkaré !

2.Posté par Ma sonnerie le 21/05/2018 18:31 (depuis mobile)

Regle 1 : j'apprends à l'ecole
Regle 2 : je respecte mes profs

3.Posté par bonmifais le 21/05/2018 21:07

la jeune juliana est surtout Diplomée de Sciences politiques, elle est aussi titulaire de deux Masters, l'un en Droit public l'autre en Administration et gestion financière des collectivités.

4.Posté par paopayepaye le 21/05/2018 21:33

Avant de faire pour les autres villes essayer dE faire pour votre propre ville à l'abandon, vous avez les atouts dans vos mains, la Région, la déviation de la RN5 le tracé est définitif et il manque juste la lettre de mission , et rien de votre côté et la vous donnez des leçons , croyez moi vous serez un cheval un tour dans ses élections et on va vous oublier plus vite votre nom sur SAINT LOUIS avec la bande de copains qui fait que pour eux et rien d'autres sans ambitions et de grandes envies .

5.Posté par JORI le 22/05/2018 00:15

Et quel est le bilan de cette élue dans sa propre ville?. D'autant plus qu'il s'agit de sa délégation!!.

6.Posté par Gwo boyo le 22/05/2018 08:13 (depuis mobile)

Quelle liste de titres et en plus elle est cheFFe de cabinet de l'université... Bon on s'attend alors que l'université finisse comme la ville de Saint Louis. Dan font

7.Posté par yabos le 22/05/2018 08:34

Il semble que le rapport Borloo ait été relégué au "classement poubelle" par monsieur Macron?

8.Posté par Clairvoyance le 22/05/2018 09:06 (depuis mobile)

Macron y Koné ke Borloo la fais un travail monstre, lu la peur être détrôné, car lu la remis une mission à Borloo que la eu plus d''impact que lu noré penser!!! Ojourdui lu veut faire croire que toute l''étais déjà mis en œuvre bien avant le rapport

9.Posté par moi le 22/05/2018 09:11 (depuis mobile)

Macron et son équipe ont déja fait comprendre que le rapport borloo va passer à la trappe. Elle essaie de pas perdre la face car elle représente le mouvement de borloo ici. Taper "borloo" dans google et cliquer sur "actualités" en haut. Ce sera+simpl

10.Posté par Alwatani le 22/05/2018 09:47

Une idée force du rapport Borloo: Beaujolais gratuit pour tout le monde dans les 'quartiers défavorisés'.

11.Posté par Bleu outre mer le 22/05/2018 11:09

A ré écouter ce que disait Mr Balavoine en 8O
http://www.ina.fr/video/I00000219
Qui est toujours d'actualité.....

12.Posté par BRAVO le 22/05/2018 11:23

Mwen mi dis aou BRAVO! Lé pas souvent in ti kfrine y ose parler franchement et ouvertement surtout en politique! Et d'ailleurs mi trouve aou trop discrète par rapport à tout ce que lé fait au niveau de la politique de la ville avec les associations sur les quartiers saint-louisien. Saint-Louis y bouge dan' kartiyé, montre bande " grand diseur ti faiseur la " koman ou bouge po out ville ! Encore BRAVO Mademoiselle

13.Posté par La Team Run RH le 22/05/2018 12:11

Face aux défis, les courageux bâtissent des ponts tandis que les lâches érigent des barrières. Bref...

Sur l'initiative de Juliana M'Doihoma, nos associations ont eu un espace de libre expression (au delà de tout clivage politique !!! ) lors des Etats Généraux de la Politique de la Ville du 27 février 2017. Kisa té prézen ???

Nous félicitons Juliana pour son travail de synthèse et de restitution " de nos solutions endémiques" repris en grand nombre dans le plan Borloo : coach d'insertion, numérisation des quartiers, facilitation des démarches administratives des assos... En lien, le compte rendu de notre association suite à ce rassemblement : https://www.runrh.org/articles/24319-vers-un-nouveau-modele-associatif-reunionnais

Certes, le combat n'est pas gagné d'avance et nos attente sont grandes sur l'annonce de notre gouvernement aujourd'hui. Néanmoins, continuerons-nous à nous rassembler autour de la cause de nos quartiers de "deuxième zone" alors que l'appel à l'égalité républicaine se fait entendre de plus en plus ici et ailleurs ???

Nou la besoin plus de solidarité entre nou même en premier car chez nou kréol réunioné, la critique lé facile mais quand i s'agit de passe à l'action, nou déresponsabiliz anou...

Force et détermination à toi Juliana M'Doihoma... Tyembo larg pa...

14.Posté par GIRONDIN le 22/05/2018 12:11

...... "Je veux remercier Jean-Louis Borloo d'avoir accepté de remettre les gants pour aider à la bataille", déclarait à Tourcoing au mois de novembre Emmanuel Macron, dans son discours sur la politique de la ville. Six mois plus tard, l'ambiance est toute autre entre le chef de l'État et l'ex-maire de Valenciennes, dont le rapport sur les banlieues, chaudement accueilli par les maires, semble prendre tranquillement la direction de la corbeille de l'Elysée.

Alors que le président de la République dévoile dans la matinée ce mardi 22 mai à l'Elysée les "mesures concrètes" qu'il souhaite mettre en oeuvre, son entourage a d'ores et déjà prévenu: il n'y aura pas de "grands dispositifs", comme le préconise pourtant le document rédigé par l'ancien ministre de la Ville, salué pour son action dans les quartiers difficiles.

Un "camouflet"...
Huffington

15.Posté par Handicapés le 22/05/2018 15:49 (depuis mobile)

Bonjour une élu qui s investi pour St Louis comme Mr le maire de St Louis qui remettent la commune dans vert... Les handicapés vous remercie pour ce contrats de 15 jour oui 15 jour contractuel merci de votre aide !! Une politique d amour ..

16.Posté par Flora le 22/05/2018 20:06 (depuis mobile)

La critique sans aucune valeur est très facile ,les implications pour avancer lé nul ,alors juliana ma la rejoindre à ou et moin lé fière,fière parce que c''est un mouvement sans étiquette politique ,fière d''être côté un fanmdobout tiembo cafrine .

17.Posté par A mettre au déchet vert le 23/05/2018 11:06

Un plan court-circuité
De fait, c’est bien à une opération enfouissement que l’on a assisté. « Le rapport Borloo est enterré, glisse l’un de ses amis. Macron nous a totalement court-circuités. » L’ancien ministre de la Ville a fait bonne figure à la sortie, assurant que « toutes les cases (avaient) été cochées ». Mais à son arrivée à l’Elysée, sa mine en disait long. Macron l’assume, il se fiche « des affaires d’ego ». Certes, dit-il, il a « confiance » en Jean-Louis Borloo, mais il veut faire les choses à sa façon.

18.Posté par loulou le 23/05/2018 18:14

macron le petit dictateur il redressera la France sur le dos des pauvres et il engraissera ces potes de la finance, un président élu par défaut, macron une plaie pour tous les français

19.Posté par Poubelle grise le 23/05/2018 22:20

GOUVERNEMENT

Banlieues: La maire de Bondy «écoeurée» par le discours de Macron
MIS À JOUR LE 23/05/18 À 13H05

« Je me suis sentie insultée par le président de la République », a expliqué la maire socialiste Sylvine Thomassin…

« Ecœurée ». La maire socialiste de Bondy (Seine-Saint-Denis) Sylvine Thomassin s’est dite consternée mercredi par le discours sur les banlieues prononcé par Emmanuel Macron, accusé « d’enfoncer des portes ouvertes ».

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter